Epilogue : Un corps d’onyx, un coeur meurtri

Epilogue : Un corps d’onyx, un coeur meurtri

« C’était quoi ça ? C’était … la voix de Tery ? »

« Bien sûr que c’était la sienne, Elen ! Je sais pas ce qui s’est passé mais ce n’est pas bon signe ! Faut aller voir ce qu’il a et vite ! »

« Je vais m’en charger alors, Manelena ! Je ne pensais pas que les mékalarmiens seraient aussi problématiques. Avec cette nouvelle puissance, ils sont vraiment très dangereux ! »

« Tu vas plutôt rester avec Royan et les soldats de nos armées. Tu n’es pas capable de tenir le coup et je te rappelle que tu n’as rien fait pendant plusieurs mois. Je suis assez expérimentée ! Je peux facilement traverser les lignes ennemies et faire le détour ! »

« Mais je … » commença à dire Elen avant qu’elle ne soit interrompue par Manelena.

« Je n’ai pas le temps pour ces enfantillages, Elen ! J’y vais ! Royan, tu la surveilles pour qu’elle ne fasse pas de bêtises ! »

« D’accord, c’est noté ! Elen, s’il te plaît, je veux que tu restes à mes côtés ! »

« MAIS C’EST TERY ! JE NE PEUX PAS LE LAISSER SEUL ! »

Visiblement, le naturel revenait très vite au galop chez la jeune demoiselle aux cheveux blonds, celle-ci criant tout en prononçant le nom du jeune homme. Manelena, de son côté, s’était déjà mise à se déplacer à la vitesse de l’éclair, ignorant les mékalarmiens comme les démons. Elle ne pouvait pas passer à l’intérieur du campement des démons, risquant de compromettre la sécurité de ces derniers.


C’est pourquoi elle devait faire le tour et que cela risquait de prendre du temps. Dans quel foutu merdier Tery s’était-il encore foutu ?! Il n’arrêtait jamais ou quoi ?! Il se prenait pour quoi ?! Une princesse en détresse ?! C’était elle la princesse à l’époque, plutôt la reine ! Et même ainsi, elle n’avait jamais chercher à faire preuve de faiblesse !

Preuve de faiblesse. Hors de question … mais bordel ! Tery ! Vraiment ! La situation s’était presque calmée ! Elle avait presque réussi à le ramener de leur côté et voilà que les mékalarmiens et les gnomolds continuaient à les emmerde ! Foutus gnomolds ! Le jour où elle avait décidé de chercher à envisager une discussion avec eux, elle aurait mieux fait de se planter l’épée dans la gorge et profondément !

« Personne n’ira me le retirer. PERSONNE ! »

Pas cette fois-ci ! Trop de fois, ça s’était terminé de façon déplaisante ! Trop de fois, cela avait été un véritable désastre et … c’est quoi ça ?! Ces gnomolds écailleux ?! Des gnomolds qui provenaient de Mékalarma ?!

« Si les gnomolds se sont alliés avec les mékalarmiens, Ernold finira au bout d’une lance, lui mais aussi ses congénères ! »

Et ça, ce n’était pas une promesse en l’air ! Mais avant, il fallait atteindre Tery !

Et pour ça, elle avait une méthode ou plutôt un moyen de le retrouver très rapidement. Lequel ? Tout simplement Clari ! La femme-golem était d’une grande taille à la base et sa structure étant celle de la pierre, il était aisé de la différencier des démons et autres.

Et d’ailleurs, elle n’eut pas de mal à la retrouver mais … c’était quoi cette couleur ? Auparavant, elle ressemblait à Clari mais son corps était d’une couleur brune, comme de la roche que l’on voyait tous les jours. Mais ici, c’était totalement différent. Cette noirceur, les traits de son visage, de son armure, de son arme, chaque membre était encore plus détaillé qu’auparavant. C’était quoi ça ? Qu’est-ce que Tery avait accompli ?

« TERY VANIAN ! Où est-ce que tu es ?! »

« Manelena … MANELENA ! CLARI EST … »

« Clari est morte ! Faut que tu te foutes ça dans le crâne ! Mais t’as foutu quoi avec ton golem ?! Et où est-ce que … BORDEL ! TES YEUX ! »

C’était encore pire que prévu ! Qu’est-ce qu’il avait fait à ses yeux ?! Pourquoi du sang s’en écoulait ?! Et est-ce qu’il arrivait à voir ?! Et où était le casque du jeune homme ?! Normalement, il ne l’aurait jamais lâché en plein combat ! Un bref regard sur le côté et elle remarqua que le casque était posé au sol, fendu à deux de l’intérieur.

« Clari n’est pas morte, Manelena ! Elle l’était mais elle l’est plus ! Elle l’est encore moins ! Et … Ah … Ah … Ah … Où est Elen ? Et Royan ? Je ne veux pas que … »

« Ils vont bien mais comment se débrouille tes démons ? Bordel, il faut que tu restes à mes côtés ! Sincèrement, t’es vraiment un paquet de problèmes ! »

Mais ça, elle le savait depuis des années ! Et elle était prête à outrepasser ça ! Elle se plaça à côté de lui, observant son visage ensanglanté avant de passer son gantelet de métal noir dessus, cherchant à essuyer le sang bien que ça n’arrangeait rien.

« Tu as abusé de tes pouvoirs ! T’es vraiment … qu’un idiot. Bon, tu restes à mes côtés et on va faire le ménage. Comme auparavant. Et avec ton golem. »

Elle ne criait plus. Elle parlait doucement, très doucement, comme si toute colère venait de soudainement fondre au soleil. Non, elle allait le garder pour elle, comme prévu. Elle était maintenant à quelques centimètres de lui, observant ses griffes de pierre tandis qu’elle tenait fermement sa lame parcourue par l’électricité.

« Tu peux donner les consignes à Clari ? »

« Elle les connaît à force. En fait … elle est comme autonome. Je n’arrive pas à expliquer comment ou pourquoi mais c’est ça. »

Autonome ? Cela veut dire qu’il s’agissait d’un golem qui agissait par lui-même ? Est-ce qu’il comprenait ce qu’il était en train de dire ? Bref, non, en vue de son état, c’était peut-être mieux de ne pas chercher trop d’explications pour le moment. Si les gnomolds mékalarmiens étaient présents eux aussi, ce n’était que le début des véritables ennuis !

Saleté d’alliance ! A voir les armes et armures que portaient les gnomolds de Mékalarma, il n’y avait plus aucun doute à ce sujet : les Mékalarmiens avaient fourni l’équipement à ces sales bêtes humanoïdes !

Dès qu’ils en auront terminé avec cette bataille, elle allait devoir discuter d’un plan avec les autres nations. Et si par malheur, les clans dissidents d’Honoros commençaient à faire de même de leur côté, c’est à dire utiliser la puissance des démons contre eux, ils partaient vers une nouvelle guerre totale.

Non, ils devaient absolument éviter ça ! Assez ! Une erreur s’était déjà produite dans le passé, par son propre père ! Ce n’était pas pour que ça se répète ! Hors de question que ça finisse de la sorte ! Elle ne voulait pas ! Elle en avait assez !

Elle n’était pas partisane de la guerre à outrance ! Maintenant, en tant que reine, elle devait éviter que son peuple ne retombe dans la même histoire qu’avec son père ! C’était pour ça qu’elle était reine : pour éviter les mêmes erreurs que celles produites par son père !

C’est pourquoi elle était là ! Aux côtés de Tery alors que la situation avait pris un tour des moins favorables. Les démons, elle remarquait que certains d’entre eux tombaient au sol, ne se relevant qu’à peine. Elle avait déjà constaté cela auparavant : ils étaient vaillants et forts. Ils étaient tenaces et capables d’utiliser tous les éléments bien qu’ils avaient un élément de prédilection.
Ca en fait des êtres extraordinaires. Mais même en étant extraordinaires, ça ne changeait rien au fait qu’ils restaient mortels … et qu’en tant que tels, ils pouvaient décéder. Et c’est ce qu’elle constatait. Par contre, elle ne s’attendait pas à ce que certains … dévorent leurs compagnons et voient leurs corps se modifier. Des appendices dorsaux, comme un nouveau bras, une patte d’araignée, tout un pan de chair qui gonflait, rendant le corps difforme.

Mais pourtant, même ces êtres difformes se focalisaient sur les gnomolds, comme s’ils n’avaient qu’une seule idée ancrée en eux. Ces êtres difformes si puissants. Elle-même se demandait comment Tery avait fait pour survivre face à eux depuis tout ce temps. Elle lui posera la question plus tard !

Les minutes s’écoulaient et elle n’avait pas envisagé la possibilité de retourner auprès d’Elen et les autres. Tery n’accepterait pas d’abandonner les démons, de toute façon. Pas dans cet état. Pas maintenant alors que la situation était bien plus compliquée que prévue.

Elle émit un petit rictus de mécontentement alors qu’elle sentait la lame d’une hache en train de traverser son armure. Une hache qui relâcha un souffle gelé en même temps qu’elle venait arriver dans sa chair. Aussitôt, elle posa une main couverte par une gantelet sur la face du gnomold écailleux, lui en voyant un décharge électrique pour lui faire lâcher son arme.

« Ne me prend pas pour quelqu’un d’aussi faible que toi ! »

Qu’importe sir la brûlure causée par le gel lui tiraillait l’estomac, elle n’allait pas se laisser avoir par un imbécile comme lui. Elle émit un nouveau grognement avant de planter son arme dans le crâne du gnomold, à la verticale en passant par le menton. Voilà ! C’est comme ça qu’on se débarrassait d’un adversaire ! Et avec un coup de pied en prime !

Mais c’était éreintant. Et ça lui rappelait ce qui s’était passé il y a de cela quelques mois. Sauf que cette fois-ci, ils étaient tous les deux du même côté. Elle n’était pas du genre à être heureuse pour si peu … mais elle devait avouer que ça lui faisait plaisir.

Combien de temps le combat allait-il durer ? Les démons diminuaient en nombre … plus ou moins. Même ceux qui avaient dévoré leurs compagnons … finissaient par mordre la poussière. Sauf qu’elle ne s’attendait pas à ce que ces cadavres soient utilisés par d’autres démons qui avaient muté.

« Poussez… moi chez les autres ! Et … laissez moi … là-bas ! »

Hein ? Elle avait entendu l’une de ces aberrations en train de dévorer ses congénères s’exprimer. Mais pour quelle raison elle disait … Son regard ! Elle pouvait souffler un peu et se permettre d’observer ce démon difforme !

Il continuait d’ingurgiter des parts entières d’un autre démon difforme tombé au combat. Et ses yeux étaient devenus complètement rouges avant qu’un cri inhumain ne se fasse entendre. En même temps, plusieurs démons se positionnèrent en ligne face à lui … avant d’utiliser une puissante magie de vent pour le projeter au milieu des gnomolds.

Et cette fois-ci, le terme de carnage était approprié. Des corps volaient dans tous les sens, le démon n’avait plus rien d’humanoîde dans sa forme et même Tery s’était arrêté de combattre en même temps que d’autres démons, se plaçant non-loin de Manelena.

« C’est la première fois que je vois ça … de mes propres yeux. »

« Est-ce que tu as … déjà goûté à de la chair démoniaque ? »

« Ni moi, ni Elise. Nous ne sommes pas comme ça. Vu que nous sommes à moitié démon, il y a même de fortes chances que ça ne marche pas. Après, certains démons sont capables de rester eux-mêmes et de garder une forme physique. Du moins, c’est ce que j’ai cru comprendre bien que je n’ai jamais vu ça de mes propres yeux. »

« D’accord. D’accord. C’est bien. »

Souffler, ça serait une bonne chose. C’est d’ailleurs ce qu’elle faisait. Tery semblait être redevenu normal mais … combien de temps ? Elle n’eut pas la possibilité d’y réfléchir trop longtemps car d’autres cris se firent entendre, derrière eux cette fois.

« L’avant-poste prend feu ! Des gnomolds sont passés ! »

« MANELENA ! Désolé mais je dois retourner en arrière ! Si on touche à Héraisty, je crois que … je ne m’en remettrais pas ! »

« Tu crois vraiment que je vais te laisser y aller seul ?! »

Elle l’accompagnait ! Que ça lui plaise ou non, elle en avait rien à foutre ! Pas maintenant ! Elle observa Clari, sous cette nouvelle forme onyx qui se décidait à les suivre tous les deux. Les démons pouvaient plus ou moins tenir avec ce « monstre » de leur côté.

Quelques tentes étaient en proie aux flammes mais déjà, les démons restés à l’intérieur de l’avant-poste commencèrent à les éteindre … ou à fuir. Car oui, c’était vrai, les gnomolds étaient présents ! Mais il eut la mauvaise surprise de voir aussi des mékalarmiens. De vrais mékalarmiens ! Ces foutus êtres à moitié lézards !

« Démons … On va vous dépecer, héhéhé. On va vous dépecer et vous nous servirez de … »

« Même pas en rêve ! » hurla le démon aux cheveux bruns, cherchant à nicher ses griffes dans le corps du mékalarmien qui avait bloqué une démone dans un coin, sourire mauvais aux lèvres. Mais le temps que l’attaque arrive à son terme, voilà que le mékalarmien se retourne pour parer l’attaque avec ses propres griffes.

« T’es qui, toi ? Pour qui tu te prends ? Tu veux aussi te faire buter ? T’en fait pas, je vais arranger ça pour que ça soit le plus rapidement fait ! »

Et il comptait y arriver comment hein ? Car peut-être qu’il avait réussi à parer le coup mais ce n’était pas pour autant qu’il allait s’en sortir vivant ! Et qu’importe si ce foutu Mékalarmien sortait ce qui ressemblait à une dague … à la lame blanche.

Une dague dont il devait absolument se méfier. Il n’était pas stupide. Il avait parfaitement ressenti le fait que cette arme était des plus dangereuses ! C’était peut-être bien ça dont Manelena parlait auparavant. Une arme faite par leurs propres congénères qui possédaient les lignes de Zélisia.

« Vous n’avez aucune honte de ce que vous avez accompli. »

« HONTE ! HAHAHAHA ! Pourquoi devrions-nous avoir … »

Il n’eut pas la possibilité de finir sa phrase qu’une lame électrique venait de se planter à la verticale par le sommet de son crâne. Quelques gargouillis de surprise et le corps s’écroula au sol alors que Manelena se rapprochait de Tery, comme si de rien n’était, lui donnant une claque derrière le crâne.

« La prochaine fois que tu te décides à me laisser en arrière, je te le ferais regretter amèrement, compris, Tery ? »

« Qu’est-ce que tu as fait … avec ton arme ? »

« Hum ? Tout simplement la faire tomber sur son crâne. C’est bien beau de vérifier son arrière mais aussi son avant. Sauf que voilà, la majorité du temps, ils oublient complètement de vérifier par les cieux. Bon … Tu permets ? »

Et comme si de rien n’était, elle s’approcha du cadavre du mékalarmien, récupérant sa lame avant de faire un mouvement avec celle-ci. Ah oui, il s’était bien dit qu’il reconnaissait cette arme … c’était celle de la reine de Shunter.

« Tu ferais mieux de te mettre à l’abri avec les autres démons. Où est-ce qu’ils se trouvent ? »

« Certains sont déjà partis vers la grotte ! »

« Alors, ne fait pas la fière ! Un bâtiment, ça peut se reconstruire ! Des plantations, ça peut se cultiver une autre fois. Mais une vie, on en a qu’une ! Il faut que tu la protèges ! »

« O… Oui … d’accord ! D’accord, chef Tery ! » s’exclama la démone avant de s’éloigner de son champ de vision, Tery la regardant faire pour être sûr qu’elle ne fasse pas agresser en chemin et donc qu’il n’y ait pas de mauvaise surprise.

« Chef Tery. J’ai encore du mal à y croire. »

« Moi aussi et pourtant, ça fait depuis plusieurs semaines que c’est ainsi. Tu veux encore continuer à me suivre ou aller retrouver Elen et les autres ? »

« Tu as tant envie de te débarrasser de moi ou quoi ? »

« Non, non, c’est simplement que tu as ta propre armée et que tu as sûrement plus envie de la protéger qu’une bande de démons. »

« A l’heure actuelle et en vue de la situation, je suis du côté qui doit se défendre car ce dernier n’a rien fait pour subir une telle attaque de la part de deux races connues pour être parmi les plus belliqueuses de notre monde. »

« C’est noté. Je comptais me rendre près de la grotte et inciter un maximum de démons à se mettre à l’abri à l’intérieur voire à chercher des renforts. »

« Je vois ce que tu veux faire. Allons-y alors. »

Elle ne lui permettait pas de se débrouiller seul. En un sens, il n’allait pas s’en plaindre. C’était une bonne chose qu’elle soit là. Continuant à vagabonder dans le campement, il remarqua bien vite Héraisty … qui était en train de donner des consignes à divers démons. Tous lui obéissaient au doigt et à l’oeil alors que les démons récupéraient leurs matériaux et outils tout en … rentrant dans la grotte ?

« Héraisty ! » s’écria Tery en arrivant à sa hauteur, la démone aux cheveux verts faisant un grand sourire radieux en le remarquant.

« Tery ! Tu vas bien ! Ils sont … partout ! J’ai emmené tout le monde dans la grotte ! «

« Je vois surtout qu’ils t’obéissent sans rechigner. J’avais la même idée en tête. Comment ça se passe ? Vous avez beaucoup de morts ? »

« Non, quelques unes mais dès que les éclaireurs ont crié que l’avant-poste a été percé. Nous avons réagit assez rapidement et après, les pertes sont minimes mais l’avant-poste … »

« Je ne dis pas qu’il est perdu mais nous devons nous préparer au pire, Héraisty. Tu peux aller retrouver les autres dans la grotte, je vais me charger de sa protection. »

« Ce n’est pas possible ! Je dois retrouver d’autres personnes ! Je vais me dépêcher, ne t’en fait pas, Tery ! Je sais être discrète ! » dit-elle avant de partir sans lui laisser la possibilité de l’empêcher de se remettre en danger ! Pourquoi chacun n’en faisait qu’à sa tête ?!

Cela faisait combien de temps que le combat avait commencé ? Qu’ils livraient bataille sans pouvoir se reposer réellement ? Il n’avait pas compté les minutes, surtout qu’il devait continuellement être sur tous les fronts en vue de son statut de chef. Mais comme souvent, il était de plus en plus épuisé.

Il avait compris que permettre à Clari de se battre normalement utilisait ses propres ressources. Ce qui voulait dire qu’en étant deux à se battre, il se fatiguait deux fois plus vite que la moyenne et c’était bien pour ça qu’il était en moins bonne forme que Manelena qui l’avait bien remarqué.

« On a bien fait d’aller jeter un œil vers votre grotte. Cette idée d’avant-poste, vous allez la faire un peu partout ou … »

« Je ne l’ai fait que la proposer à l’empereur Malark. C’était le premier avant-poste … et vu les attaques que nous venons de subir, je ne sais pas si c’était une bonne idée. »

Manelena lui rétorqua que l’idée d’un avant-poste, c’était de pouvoir prendre la température autour de soi. L’unique problème, c’est qu’ils étaient arrivé dans un coin où ils étaient plus proches de la nature que de la civilisation de Shunter. La prochaine fois, ils se débrouilleront pour chercher un coin moins entouré par les gnomolds hein ?

Mais pour l’heure, ils étaient maintenant à l’intérieur de la grotte, donnant quelques consignes aux démons qui étaient déjà présents. Oui, ils étaient un bon paquet, plus d’une centaine au minimum et certains étaient blessés, d’autres en état de choc mais tous étaient rassurés de voir Tery.

« Vous allez revenir en arrière. Vous allez prévenir les démons, envoyer des messages vers la capitale et vous préviendrez que l’on va avoir besoin de nouveaux matériaux ! Hors de question d’abandonner cet avant-poste ! Compris ? »

Il se montrait rassurant, expliquant par là qu’ils allaient tenir bon et réussir à repousser les ennemis. Avec tout ça, ils pourront ensuite se reposer pendant quelques jours et se préparer à un prochain assaut. Oui, là, ils avaient eut la surprise … mais ils allaient très vite corriger le tir et ils seront prêts.

Ah … Bon, avec tout ça, il était plus ou moins rassuré pour la sécurité des travailleurs démoniaques. Maintenant, ils devaient ressortir de la grotte et aller retrouver Héraisty, la foutre dans la grotte avec les autres et … c’était quoi ce tremblement de terre ?! Toute la grotte s’ébranla, des pierres tombant du plafond, comme percuté de toutes parts.
Rapidement, il forma un dôme autour de lui, Manelena, Clari et des démons les plus proches de lui. Il hurla aux autres démons de faire de même sur leurs congénères avant qu’un éboulement ne se produise autour d’eux. En vue de la profondeur et de l’épaisseur de la grotte, il n’avait aucune idée de ce qui s’était passé … mais il devait tenir bon. Il avait la sensation qu’ils allaient manquer d’oxygène bien assez tôt.

Il n’avait aucune idée de ce qui avait produit cela, trop concentré sur maintenir le dôme, et cela malgré son état de fatigue avancée. Mais rapidement, son dôme de pierre se fissura sous le poids de l’éboulement, éclatant en morceaux avant que le groupe ne disparaisse dessous.