Chapitre 50 : Près du cœur

ShiroiRyu
ShiroiRyu

Les derniers articles par ShiroiRyu (tout voir)

Chapitre 50 : Près du cœur

« Katérina, est-ce que tu viendras m’aider ou non ? » demanda l’adolescent, espérant que la réponse serait positive. Néanmoins, l’adolescente semblait furieuse, hurlant :

« Même pas en rêve, connard ! T’as détruit mon plaisir ! Combats pour que j’en retrouve ! C’est compris, ducon ? Ou alors, c’est toi que j’irai buter ! »
Cette quête du plaisir était vraiment saugrenue … très saugrenue même … Il se demandait ce qui s’était passé avec elle pour qu’elle finisse de la sorte. Il se le demandait réellement … Mais bon … Il ne pouvait pas lire dans les pensées de l’adolescente. Et puis surtout …

« Ah ! Qu’est-ce qui se passe ?! » cria soudainement Kéran.


Ses jambes vinrent se recouvrir d’entailles de toutes sortes avant qu’il ne s’écroule au sol. Les pokémons poussèrent des hurlements de surprise tandis que Brinos n’avait pas bougé de sa position, observant toujours l’adolescent de toute sa stature. Ce fut ensuite les bras qui commencèrent à être entaillés de toutes parts, puis ses jambes et ses cuisses.

« Ah … Ah … Qu’est-ce que ça veut dire ? Swar ! Qu’est-ce que ça veut dire ? Je veux une explication s’il te plaît ! » dit l’adolescent en cherchant à contrôler ses émotions.

« Roule et sort vite de son ombre. C’est à partir de là qu’il peut t’attaquer. C’est aussi pour cela qu’il a grandi. Malin …et très astucieux de sa part, il faut reconnaître. »

Ce n’était pas le moment de complimenter l’adversaire ! Pas du tout ! Mais il se releva malgré ses blessures, courant en-dehors de l’ombre du Branette. Celui-ci décida finalement de bouger pour poser son regard sur l’adolescent.

« Cette arme est bien celle que nous recherchons … et que nous devons éliminer. Un spectre ou une créature ténébreuse de base n’aurait pas pensé à une telle éventualité … Mais … Celui à l’intérieur de ton arme est bien spécial en soi … »

« Je savais bien qu’elle était spéciale … Ca se voyait dès le départ mais bon … Swar est aussi impossible à vivre donc bon … L’avoir n’est pas forcément une bonne chose. » murmura l’adolescent en rigolant un peu … et cela malgré ses blessures.

Il valait mieux ne pas trop en rire. C’était quand même plus que sérieux. Mais voilà … Comment faire pour combattre un ennemi dont l’ombre était elle-même un adversaire redoutable. Difficile à croire mais c’était pourtant la réalité. Comment faire … Mais comment faire pour réussir à le battre ? L’attaquer par derrière ? Impossible.

« Swar … Est-ce qu’il faut beaucoup de temps pour que son ombre ne m’affecte ? »

« Quelques secondes environ … Un peu plus si tu es en hauteur car c’est réellement l’ombre qui te blesse et non la zone où elle se trouve si tu vois ce que je veux dire, Kéran. Mais que comptes-tu faire pour me demander une telle chose ? » demanda Swar.

« Je crois que c’est quelque chose d’un peu risqué mais ce n’est pas grave. »

Pas bien grave ? Lorsqu’il commença à courir, l’épée comprit parfaitement ce qu’il comptait faire. Quel imbécile ! L’adolescent fonça en direction du Branette, celui-ci reculant son bras gauche avant de tenter d’écraser l’adolescent. Néanmoins, Kéran évita le bras bien trop imposant et trop lent pour être relativement dangereux. D’ailleurs, celui qui faisait un jeu plus que dangereux, c’était bel et bien l’adolescent.

« Oh putain, le malade … Il se croit dans quoi ? Dans les histoires d’aventure ? » dit Katérina, elle aussi étonnée par ce que faisait l’adolescent. Pour qui se prenait-il ? Un héros ?
Kéran s’était tout simplement jeté sur l’imposante main du Branette, commençant à courir dessus avec la ferme intention d’arriver jusqu’à son épaule. Néanmoins, Brinos le regarda, armant son autre main pour en former un poing.

« Pour qui me prends-tu, humain décérébré ? Tu crois que je suis une piste que tu peux monter ? Je vais t’apprendre à essayer de grimper sur moi. »

« Je n’ai jamais pensé à aller jusqu’au sommet de ton crâne. J’en suis vraiment désolé, j’avais une autre idée en tête … Et je crois que je suis à la bonne hauteur. » répondit l’adolescent avec un petit sourire aux lèvres, fier de ce qu’il allait faire.

Il sauta du bras sur lequel il avait finalement réussi à monter avant de réussir à planter son épée dans le haut du corps de Brinos. Tout en maintenant son arme fermement, il garda appui sur celle-ci tout en glissant le long du corps du Branette, un bruit de déchirement se faisant entendre jusqu’à ce qu’il puisse atterrir au sol.

« Sa … Saleté ! Tu as essayé de me tuer comme ça ? Mais ça ne marchera pas ! Ça ne marchera pas ! » cria le Branette alors que Kéran regardait le déchirement qu’il avait causé. A l’intérieur, il pouvait voir Brinos mais dans sa taille normale. Rapidement, les cadavres des Polichombrs se positionnèrent devant lui avant que l’entaille ne se referme.

« Hum … Kéran, c’était une chose risquée et stupide. » murmura Swar.

« A moitié alors. Maintenant, je sais ce qu’il faut faire. C’est trouver l’endroit où il y a le véritable Branette et tenter de le tuer. »

« Soit … Ce n’était pas totalement stupide, je le conçois. Mais tu as une idée de comment faire pour une telle chose ? » demanda calmement l’arme.
Hum … Pas vraiment. Il fallait dire qu’à part essayer de trancher cette créature de tous les côtés, il ne voyait pas vraiment de solutions. Le problème, c’est qu’il n’était pas sûr qu’avec Swar, il puisse réellement trancher dans Brinos. Autant dire qu’il n’avait pas réellement d’idées pour le moment. Katérina cria derrière lui :

« Mais merde alors ! T’avais l’air si excitant à la fin ! Et voilà le résultat ? Tu vas encore te faire défoncer par le Branette ? BORDEL DE MERDE ! Pourquoi est-ce que tu détruis tous les espoirs qu’on tente d’avoir en toi hein ? POURQUOI ? »

« Katérina … Je fais de mon mieux. » marmonna l’adolescent, un peu offusqué qu’elle s’emporte alors qu’elle ne faisait que surveiller Lili et les autres et se faire … plaisir.

« Ouais ben de ton mieux, ce n’est pas assez ! PUTAIN ! Regarde, je vais te montrer comment faire ! Tu vas voir comme c’est simple de bousiller un connard de son genre ! »

Elle reprit ses deux lames, les envoyant en direction du Branette géant. Un bras et un pied tombèrent au sol, la créature s’affaissant sur le sol alors que Kéran observait ce qui se passait. Non mais … Ça voulait dire que les … AH ! Tout ce qui était coupé ne pouvait être rejoint avec le reste de la créature !

« Swar ! Il faut vraiment que tu m’épaules ! Je vais essayer de trancher tout ce qui est possible jusqu’à ce que l’on trouve le Branette ! Si on découpe de plus en plus pe … »

« Je peux sentir sa présence, Kéran. Il se trouve au niveau de l’épaule gauche. » coupa l’arme avant que l’adolescent ne vienne courir en direction du Brinos. Celui-ci chercha à se relever, poussant un grognement de colère avant de vouloir écraser Kéran de son poing encore valide. L’adolescent l’évita avant de le trancher en deux, une partie des doigts tombant sur le côté, laissant paraître quelques Polichombrs.
Alors … L’épaule, c’est ça ? L’épaule ? Ce n’était pas un problème de le viser ! Ça allait être plus que simple même ! Il arriva à la hauteur de l’épaule, commençant à le trancher pour éviter que chaque morceau ne soit près du corps de Brinos.

« Imbécile … Je peux encore me déplacer dans ce corps autant que je le veux, vous ne pourrez pas m’atteindre le sorte. Vous êtes condamnés ! »

« Hum ? Je ne suis pas sûr de ça du tout. » répondit Kéron alors que Swar soufflait :

« Maintenant dans son tronc en à droite. »

Parfait ! Grace à Swar et surtout ce qu’avait fait Katérina en faisant tomber le monstre, il était bien plus simple pour venir trancher la créature. De même, celle-ci tentait bien que mal de le blesser sans y arriver. Swar parait ses attaques, ses sphères d’énergie spectrale sans qu’il ne soit blessé plus que ça. Du moins, il avait les entailles causées par l’ombre mais c’était tout, rien de plus. Swar reprit :

« Maintenant, il est au niveau de la tête … »

Au niveau de la tête ? Très bonne nouvelle ! Il avait une idée pour réussir à abattre cette créature ! D’un geste rapide et vif, il trancha tout simplement la tête du reste du corps, Swar murmurant avec calme mais aussi une certaine délectation :

« Il est toujours dans la tête, Kéran … »

« VOUS NE ME TUEREZ PAS ! VOUS NE ME TUEREZ PAS ! JE RESTERAI AVEC EUX JUSQU’AU BOUT ! » hurla le Branette avant de sortir du crâne du monstre géant qu’il avait créé en rassemblant les Polichombrs.
Pourtant, lorsqu’il s’extirpa du crâne ce fut pour que sa tête se plante dans Swar, comme si l’épée n’avait attendu que ce moment pour en terminer avec le Branette. Le spectre eut quelques mouvements, sa patte droite se soulevant en direction de l’adolescent.

« Je ne veux pas … Je ne veux pas être … séparés d’eux … La mort … C’est froid … La mort … C’est triste … et seul. » souffla la créature avant de glisser hors de l’épée, tombant au sol.

Qu’est-ce que ça … voulait dire ? Il regarda la créature qui était morte, se tournant vers Katérina pour lui faire un sourire. Il entendit des petits cris vers le bas, remarquant les trois pokémons qui couraient vers lui pour le féliciter. Il rangea son épée, venant s’accroupir en gémissant de douleur avant d’enlacer les trois pokémons.

« Ouais … Pas mal … Il t’a encore fallu un peu d’aide visiblement. »

« Pour laquelle je dois justement te remercier, Katérina. Merci pour tout. » répondit l’adolescent avant de lui sourire doucement.

« Ouais bien entendu … Putain, réussir à buter un autre de ces foutus grands spectres, c’est pas mal pour une fois. T’as eu encore besoin d’aide mais t’es sur la bonne voie. »

La bonne voie … Hahaha … Tant mieux alors … Il était content que tout aille bien. Il serra les pokémons contre lui, continuant de regarder Katérina. C’était bizarre … mais malgré tout ce qu’elle disait et faisait. Il avait aussi envie de la serrer contre lui. M’enfin, là, c’était plus par … envie personnelle que pour la remercier. Il le reconnaissait complètement.

« C’est quoi un grand spectre, Katérina ? » demanda-t-il en espérant que le changement de conversation lui permettrait d’éviter de penser à ça.

« Juste un type comme le Tengalice ou ce Branette … Donc capable de recouvrir le ciel de nuages rien que par sa seule présence. »

Le ciel … Ça lui rappelait quelque chose. AH ! Il savait ce que ça voulait dire ! Il tourna son visage en direction des cieux, remarquant que les nuages disparaissaient peu à peu. C’était le ciel ! Le ciel … Ah … Le ciel … Comment …

« Comment ça s’appelle Katérina quand y a cette chose dans le ciel ? »

« Un ciel ensoleillé … Swar aurait pu t’en parler un peu. C’est le Soleil … C’est lui qui nous réchauffe normalement … au lieu d’avoir ce temps pourri et maussade. »

« Le Soleil … Quand même, c’est vraiment différent quand il est là. » murmura l’adolescent, fermant les yeux pour apprécier cette chaleur sur son corps. « Hey ! Les filles, regardez ça ! Regardez dans le ciel et observez ! C’est pour ça qu’on doit se battre contre les spectres et les créatures ténébreuses ! » annonça-t-il ensuite.

« Quel idiot … Il se contente de vraiment peu. » souffla l’arme sur un ton amusé.

« Putain … Je t’ai déjà dit que … Ah … Il parlait même pas de moi en parlant des filles. J’aurai dû m’en douter. » marmonna Katérina en observant Kéran.
Bah … De toute façon, ce n’était pas vraiment important pour elle. Qu’est-ce qu’elle en avait à foutre hein ? Ce n’était pas important du tout ! Loin de là ! Grrrrr … Il pourrait quand même la remercier un peu plus de l’avoir aidé à battre ce Branette.

« Dans ce ciel bleu, tu luis, bel astre solaire.

Toi avec tes rayons, toi qui nous éclaire. »

Il s’arrêta aussitôt de caresser ses pokémons, tournant son visage vers Katérina qui avait fermé les yeux, ses deux mains en arrière. Elle était là … C’était encore elle. Les pokémons aussi s’étaient tournées vers l’adolescente, écoutant la voix mélodieuse qui sortait des lèvres de Katérina. Il s’approcha de Katérina, celle-ci semblant ne pas le remarquer avant de reprendre la parole d’une voix douce :

« Rayon de lumière, réchauffe ma chair.

J’ai si froid dans ce corps, enlace-moi mon cher.

Tant de violence, j’ai besoin de tendresse.
Oui, découvres-moi sous tant de tes caresses.

Je veux que tu me serres tant contre ton cœur.
Oui, je veux que tu m’emplisses tant de bonheur. »

C’était étrange … Les premières paroles parlaient du ciel … Il le savait mais après … De qui est-ce qu’elle parlait ? Elle semblait se désigner mais … Est-ce que c’était une invitation ? Il ne savait pas vraiment comment … la prendre. Peut-être qu’il pouvait s’approcher d’elle ? Il l’espérait … Avec lenteur, il s’avança vers l’adolescente qui gardait les yeux fermées.

Swar lui murmura d’arrêter cette imbécilité, qu’il allait encore une fois le regretter plus que tout … Mais il ne l’écoutait pas. Telle un marin perdu en mer face à une sirène, l’adolescent semblait comme envoûté par le chant de Katérina, celle-ci continuant de chuchoter :

Ô mon délicat amour, mon cœur est si lourd.

Peux-tu me comprendre et cela sans détour ?
La sinistre vérité est si vilaine.

Ô mon Kéran, toi qui est différent de moi.

Penses-tu me comprendre et cela sans émoi ?

Ton cœur envers moi ne sera que pure haine. »

Elle avait terminé de chanter, poussant un profond soupir tandis que des petits cris se firent entendre de la part des pokémons de Kéran. Si encore avant, elle n’avait pas réussi à les convaincre de ce qu’elle était réellement … maintenant, c’était fait.

« Katérina … Tu sais, je … » murmura Kéran alors qu’elle avait gardé les yeux fermés, adossée à un arbre. Elle le savait si près d’elle.

« Quoi encore, Kéran ? Qu’est-ce que t’as à dire qui soit si intéressant ? » marmonna-t-elle.

« Euh … Tes paroles vraiment spéciales … Tu sais … »

Hum ? Et alors … Qu’est-ce que ça voulait dire ? Elle avait juste envie de chanter, rien de plus. Ce n’était pas pour lui et … Elle s’arrêta de penser, sentant le corps de Kéran qui venait de l’enlacer sans même prévenir. Néanmoins, elle se s’en serait doutée. Elle resta de marbre pendant plusieurs secondes, poussant un léger soupir. Encore quelques secondes et … Voilà une affaire réglée. Kéran se retrouva au sol, ses mains sur les bourses après le coup de pied.

Chapitre 49 : Dans son antre intérieur

ShiroiRyu
ShiroiRyu

Les derniers articles par ShiroiRyu (tout voir)

Chapitre 49 : Dans son antre intérieur

« Katérina … ah … Katérina. » murmura l’adolescent dans un soupir de soulagement tandis que l’adolescente se tournait vers lui, un sourire ironique aux lèvres.

« Et bien quoi ? Tu ne peux plus te passer de moi ou quoi ? »

« Hahaha … Je ne sais pas vraiment si c’est comme ça, désolé. Je ne sais pas du tout … Je sais juste que je suis soulagé de te voir. Je suis un peu … fatigué, Katérina. »

« C’est donc toi … Tu es cette présence malveillante … Tu es celle qui a éliminé le Tengalice contrairement à ce que l’on peut croire. Ce garçon n’était pas seul … Loin de là. » annonça le Branette, son sourire forcé avec sa fermeture éclair ne laissant rien transparaître de ses émotions. Seul ses yeux plissés montraient son énervement.

« Hum ? Oui et ? Qu’est-ce que tu veux que ça me fasse ? » dit l’adolescente avec une nouvelle pointe d’ironie dans le ton, comme peu gênée de ce qu’elle avait fait. « Par contre, je te corrige, c’est lui qui a buté le corps humain du Tengalice. »

« HIIIIIIIIIIII ! Méchante ! T’as tué mes amis ! » s’écria un Polichombr avant de foncer vers elle, prêt à l’attaquer violemment. Mais il ne s’attendait pas à ce qu’elle tende la main droite, étranglant la petite créature entre ses doigts.

« Hum ? Cette chiure … Qu’est-ce que c’est ? Un Polichombr ? Je peux savoir ce que tu comptais faire ? M’attaquer ? Me faire du mal ? Tu te fous de ma gueule, petit con ? »

« HIIIII ! Tu me fais mal ! Tu me fais mal ! Tu serres trop … »

La pauvre petite créature se retrouva étranglée avant qu’un craquement sonore se fasse entendre. Comment est-ce que … l’adolescente venait de réussir à tuer une créature spectrale en l’étranglant ? En l’étranglant quoi ! C’était inimaginable et pourtant, c’était bien ce qu’elle venait de faire avec une aisance certaine ! Impressionnant … Katérina était plus qu’impressionnante tandis qu’elle reprenait :

« Bon, je vais m’occuper des petits merdeux, par contre, toi tu t’occupes du Branette. »

« Tu es bien plus forte que moi, pourquoi tu me laisses le plus difficile ? » demanda-t-il, se posant la question de savoir si ça avait été une bonne idée de dire ça.

« Me dit pas que tu comptes te plaindre non plus aussi ? Bordel, on est gentille avec toi et t’essaies directement d’en profiter ! PUTAIN ! Vas falloir que je fasse gaffe quand je me pencherai en avant dorénavant sinon, je risque de me faire enculer sans même le remarquer ! Attention, je préviens, je sais pas si t’as une petite bite ou non donc c’était pas par rapport à ça, c’est compris, Kéran ? »

« Je crois avoir compris … Enfin oui … Mais hahaha … Ca a l’air d’aller un peu mieux. »

Beaucoup mieux en fait, il se sentait plus vivant depuis que Katérina était là. Par contre, il devait vraiment battre le Branette tout de suite ? Ça ne lui plaisait que moyennement. Il valait peut-être mieux attendre que le ménage soit fait car il ne voulait pas laisser ses pokémons seules. Par contre, il vérifierait au cas où que le Branette ne pensait pas à attaquer Katérina. Non … Le pokémon ne faisait rien du tout, regardant uniquement ce qui se passait comme si de rien n’était. Méfiance … Il se méfiait vraiment de ce spectre.

« HIIII ! Brinos ! Brinos ! Viens nous aider ! Viens nous aider avant que je ne soit trépassé ! » cria l’un des Polichombrs avant de se faire découper en deux.

« Tsss … Mourrez pour une bonne cause … La mienne … Ces imbéciles jouent avec le feu. Plus ils vous tuent, plus ils signent leurs arrêts de mort. »

Hum ? Comment ça ? Les paroles du Branette étaient un peu inquiétantes mais Katérina ne semblait pas en tenir compte. D’ailleurs, depuis qu’elle était là, Swar n’avait plus pris la parole. Un jour, ils allaient sérieusement devoir faire la paix tous les deux.

« Ben qu’est-ce que tu glands, Kéran ? T’attends le déluge ou quoi ? » demanda Katérina avec zèle, découpant trois Polichombrs d’un coup.

« Je ne peux pas laisser mes pokémons sans surveillance. Elles sont exténuées et … »

« OH PUTAIN ! QU’EST-CE QUE TU ME FAIS CHIER DES FOIS ! » hurla l’adolescente aux cheveux argentés avant de s’en prendre aux derniers Polichombrs,

Quelques secondes plus tard, un véritable carnage venait d’être commis, Katérina se retrouvant le visage en sang bien que ce n’était pas le sien. Il n’avait jamais pu la voir réellement blessée … Du genre, quand elle avait été fatiguée, cela n’avait pas été à cause d’une attaque sur elle … Mais blessée … Elle était donc immortelle ?

Il ne savait pas si c’était le cas … Mais tout ce qu’il savait, c’est qu’elle s’avançait vers lui alors que ses trois petites pokémons se retrouvaient derrière lui. Il sentait même les petits tremblements de la part de Lili et des autres. Elles étaient effrayées par Katérina ? Tiens donc … C’était étonnant, surtout de la part de Lili.

« Ne vous en faites pas, on ne dirait pas comme ça … Mais elle n’est pas méchante, n’est-ce pas Katérina ? » dit Kéran en souriant.

« Ouais bien entendu. » répliqua-t-elle avant de lui enfoncer son pied dans les couilles, l’adolescent se retrouvant à genoux, ses mains sur ses bijoux de famille. « Je t’ai demandé un petit service alors arrête tes conneries et va le faire, c’est compris ? »

« Compris … cheffe … Mais mes pokémons … C’est aie, aie, aie … »

« Je m’en occupe, c’est aussi simple que ça. Je vais les surveiller pendant ce temps. Elles ont l’air vachement crevées, donc on va éviter qu’elles ne bossent encore plus. »

« Toi ? Tu vas t’en occuper ? Je ne sais pas si c’est une bonne … » commença à bredouiller l’adolescent avant de s’arrêter. Elle lui lança un regard noir, signe qu’il valait mieux qu’il la mette en veilleuse s’il ne voulait pas qu’elle commette un crime.
Enfin bon … Il faisait un peu confiance à Katérina. S’il n’arrivait pas à ça, ça ne servait à rien qu’ils discutent tous les deux ensembles plus longtemps. C’était ça … Il devait croire en elle et se dire qu’elle ne commettrait pas plus de bêtises comme autrefois.

Oui … C’était ça … ou alors être distrait par les nombreux coups d’œil qu’il ferait à ses pokémons pour être sûre qu’elles étaient en sécurité. Rien que ça … Ah … Stupide, stupide et stupide ! Maintenant qu’il y avait Katérina, il devait se sentir plus fort pour venir à bout de ce Branette. D’ailleurs, celui-ci ne semblait être guère ému par la mort de ses compagnons.

« Ca ne te fait rien de savoir que tes amis ont été violemment tué ? » demanda l’adolescent alors qu’il rangeait l’épée ne contenant pas Swar.

« Et pourquoi cela ? Qu’est-ce que ça changerait à la situation ? lls sont morts, tant pis pour eux. Ils serviront une plus grande cause, la mienne. »

« Uns plus grande cause ? C’est tout simplement n’importe quoi ! » cria l’adolescent avec un peu de colère. Comment est-ce qu’il pouvait dire ça ?

« Oh ta gueule Kéran et combats ! » dit Katérina, les trois pokémons n’osant plus bouger puisque l’adolescente était proche d’elles.

« D’accord, d’accord … Pas besoin de me presser non plus. » marmonna-t-il avant de se mettre à chuchoter : « Swar … Même si elle est là … Tu peux toujours m’aider s’il te plaît ? Ça serait vraiment sympathique de ta part. »

« Je n’ai guère réellement le choix de toute façon. » répondit l’arme calmement.

Hahaha. Il avait toujours le choix, contrairement à ce qu’il disait … Mais c’était vraiment sympathique de sa part de bien vouloir l’épauler, c’est tout. Bon ! Le combat allait commencer et la fatigue commençait à disparaître et puis …

« Kéran. Derrière toi. » murmura Swar avant que l’adolescent ne se retourne, parant la patte droite du Branette avec facilité. AH ! Le salopard ! Il avait essayé de l’avoir dans le dos ! Il allait devoir réellement se méfier de lui au cas où !

« Merci bien, Swar ! Maintenant … On réplique ! »

Aussitôt dit, aussitôt fait ! Une vilaine plaie se forma sur le corps du spectre, du coton en sortant … Ce n’était pas du sang ? Etrange … C’était vraiment étrange mais en même temps, c’était une créature maléfique alors bon, ne pas avoir du sang n’était pourtant pas si monstrueux. Enfin … Venant de leur part.

« Gamines, regardez votre dresseur qui se bat pour vous. » dit Katérina en croisant les bras.

« Stalga ? » murmura la créature conique en se tournant vers l’adolescente. Celle-ci avait le visage neutre et ferme tandis qu’elle se pinçait discrètement le téton à travers le tissu bleu.

« Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ? T’es trop jeune pour comprendre ça alors regarde le combat et mets-là en veilleuse, c’est clair ? » s’écria Katérina, énervée qu’on la dérange pendant cette petite séance de plaisir personnel en regardant ce combat. Elle était étrange, plus qu’étrange même pour apprécier un combat de cette manière.

De toute façon, Kéran était trop occupé à combattre le Branette. Celui-ci utilisait des flammes bien plus grosses que les Polichombrs mais Swar n’avait aucun mal à les couper et à les éteindre. Vraiment, quand Swar combattait lui aussi, tout était vraiment différent ! Il était tellement facile de prendre le dessus sur son adversaire !

« Tu es bien plus impressionnant … que tu ne le montres. »

« Merci beaucoup. Je ne peux pas te retourner le compliment. Tes attaques ne sont pas vraiment différentes de celles des Polichombrs même si elles ont l’air juste un peu plus puissantes qu’eux. » répondit Kéran, peu habitué aux compliments, surtout de la part de ses adversaires … surtout spectraux.

« C’est pourquoi il se peut que je me résolve à utiliser une telle chose. »

Une telle chose ? De quoi est-ce que ce spectre était-il en train de parler ? Ce n’était pas bon, pas bon du tout ! Il allait devoir accélérer le combat ! Avec agilité, il commença à frapper le Branette qui disparaissait pour tenter de l’avoir dans le dos mais à chaque fois, le spectre évitait ses attaques. C’était lui ou il devenait bien plus rapide maintenant ?

« Pfff … Qu’est-ce que c’est chiant … Ne me dites pas qu’il va falloir que je m’en occupe ? »

« Non, non Katérina ! Reste près de mes pokémons ! Tu n’as pas à craindre ! Ca sera très vite résolu ! » cria Kéran en s’adressant à l’adolescente, celle-ci ayant deux pointes qui dépassaient de sa tenue au niveau de la poitrine.

AHHHH ! C’était quand même que du bonheur de voir l’adolescent s’exalter face à son adversaire ! Il fallait continuer de la sorte ! Il fallait qu’il continue ainsi quand même ! Malgré ce qu’elle disait, ça lui plaisait grandement de voir Kéran se battre. Ah oui … Oui … Oui … A force, elle allait finir par exulter grâce à lui.

« Cette gourgandine est en train de se prendre du bon temps pendant que nous combattons. »

« Hein quoi ? Comment ça, Swar ? » demanda l’adolescent, se retournant brièvement pour apercevoir Katérina qui était en train de se masser le sein droit à travers son haut. Il commença à rougir violemment avant que Swar ne crie :

« Imbécile ! Ne détourne jamais le regard du combat ! »

« Une mort bien stupide pour un adolescent trop préoccupé par les plaisirs de la chair. » murmura doucement le Branette alors qu’il apparaissait devant l’adolescent.

Une sphère s’était formée dans ses mains. Une sphère composée d’énergie spectrale. Elle percuta l’adolescent, celui-ci se retrouvant projeté en arrière, roulant jusqu’à être arrêté par un arbre. Il poussa un gémissement de douleur, serrant les dents alors que Katérina hurlait :

« BORDEL ! ME COUPE PAS MON PLAISIR SINON CA VA CHIER ! »

« Tu n’as qu’à arrêter de te masturber pendant que nous combattons. » répliqua sèchement l’arme avec colère, visiblement très énervée par les paroles de l’adolescente.

« Ne me parle pas comme ça, connasse d’arme sinon je te brise ! »

« On peut arrêter de se disputer ? Ca fait très mal sur le coup mais ça va mieux. » dit Kéran en se relevant, une marque au ventre après avoir reçu la sphère spectrale.

« Toi, le brise-plaisir, tu fermes ta gueule et tu vas te battre, c’est compris ? » s’écria Katérina alors qu’il soupirait. Vraiment … Elle était peut-être très belle mais des fois, elle parlait comme les fermiers de son village et ce n’était pas un compliment.

Enfin bon … Il allait combattre ce Branette qui continuait sans cesse de s’enfuir et de lui échapper. Même si au final, le combat était plutôt équilibré voir en sa faveur, ça ne changeait rien au fait qu’il n’avait toujours pas terminé d’abattre son adversaire.
Il courut en direction du spectre, son épée raclant le sol avant qu’il n’aille projeter un peu de terre sur les yeux du Branette. Celui-ci poussa un cri de colère, n’étant pas habitué à une tactique aussi vile … mais qui alla lui coûter son existence.

« C’en est terminé de toi. » murmura calmement Kéran avant de planter sa lame dans le corps de son adversaire. Il la fit tournoyer sur elle-même avant de l’extirper sur le côté.

Le Branette s’écroula au sol, une partie de son corps étant presque détaché par rapport à l’autre partie. A l’intérieur, du coton était visible ainsi que de nombreux fils … Il ressemblait à une poupée de chiffon … encore plus que les Polichombrs. Cousue à la main, la poupée aurait pu faire le bonheur d’une fille ou d’un garçon.

« Ça fait mal … Ca fait très mal … Vous allez encore vouloir nous abandonner … J’étais l’aîné … J’étais responsable de mon petit frère et de ma petite sœur … Mais nous coûtions trop cher … Nous coûtions trop cher à nos parents, hahaha. »

« Kéran … Recule, Brinos n’est pas encore mort. » dit l’épée alors que l’adolescent s’exécutait, guère rassuré par la tournure des évènements.

Il y avait de quoi ne pas être rassuré … Le Branette s’était relevé, la hanche ouverte, laissant s’écouler du coton comme si cela était du sang. Avec lenteur, il posa une patte sur la fermeture éclair qui composait sa bouche, l’ouvrant avant de crier :

« Mais nous sommes unis ! Nous sommes restés unis jusqu’au bout ! Vous allez voir ce qui vous en coûte d’essayer de nous séparer, hahaha ! »

C’était … quoi ça ? Katérina avait arrêté de se caresser le sein alors qu’elle s’était relevé. Les pokémons de Kéran reculaient un peu tandis que le Branette … aspirait les différents Polichombrs ? Les morceaux de tissu qui composaient les Polichombrs étaient en train de refermer la « plaie » du Branette mais aussi de le faire grandir. Le fameux sang des Polichombrs était en train de se modifier en coton, pénétrant dans le Branette.

Puis finalement … Contrairement à ce qu’il avait été, Brinos mesurait maintenant trois mètres de hauteur. Même si son corps n’avait pas grandement changé en physionomie, de nombreux yeux de Polichombrs parcouraient la globalité de son être. Des yeux qui bougeaient dans tous les sens, le sourire de Brinos refermé grâce à sa fermeture éclair.

Chapitre 48 : Arrivée providentielle

ShiroiRyu
ShiroiRyu

Les derniers articles par ShiroiRyu (tout voir)

Chapitre 48 : Arrivée providentielle

« Merci vraiment pour tout, Swar. Je suis maintenant pleinement rassuré. »

Il ne disait pas cela avec ironie … Il était des plus sérieux. Il était rassuré de savoir que Swar allait l’épauler. Maintenant, il était même pleinement confiant. Il pouvait compter sur lui, c’est pourquoi alors, il allait faire ça. Il sortit ses trois noigrumes, les envoyant derrière lui pour faire apparaître ses différents pokémons.

« Lili et Lala … Vous faites comme d’habitude. Vous entourez Sarène tout en attaquant les Polichombrs. » murmura-t-il doucement pour les rassurer.
Pourtant, maintenant qu’il avait sorti ses trois pokémons, il était de moins en moins rassuré. Rassuré … Rassuré, il n’arrêtait pas de penser à ce mot. C’était pour lui … Il essayait de se donner une consistance sans être réellement sûr d’y arriver. Il fallait dire que … Voilà … Comment l’exprimer correctement. Il avait peur pour ses trois pokémons. Après ce qui s’était passé, c’était une priorité absolue que de vouloir défendre ses pokémons.

« Des pokémons psychiques et une future spectre … Tu fais donc bien partie de l’Enceinte. Nous en avons maintenant la confirmation. »

La confirmation ? De quoi ? Qu’il était bien de l’Enceinte ? Et bien, tant mieux pour eux. Maintenant, lui, il allait attaquer les Polichombrs avant qu’il ne soit trop tard. Il se lança dans la bataille, visant le premier Polichombrs qui s’éloigna en flottant dans les airs. La créature poussa un petit rire amusée, murmurant :

« Allons, allons, ne sois pas si pressé car tu ne sais jamais sur qui tu vas tomber. »

Il rêvait ou la créature venait d’essayer de lui parler en vers ? Pour qui elle se prenait ? Pour une âme poète ou quoi ? Il allait s’en occuper mais … Les Polichombrs continuaient de danser comme si de rien n’était, nullement inquiets par l’adolescent.

« Kéran. Arrête tes idioties. Si tu ne te concentres pas un peu plus, il est normal que tu ne les touches pas. Je ne vois pas ce que tu veux commettre comme bêtises mais tu es bien parti pour que ça soit fait. » chuchota Swar, Kéran prenant une profonde respiration.

Oui … Ca ne servait à rien de s’emporter. Il devait faire le vide dans son esprit … D’ailleurs, si Swar était capable de lire dans ses pensées, il était sûr qu’il aurait répondu que c’était déjà le cas depuis des années. Il eut un petit rire amusé tandis que les Polichombrs s’arrêtaient de tourner autour de lui, surpris par ce rire.

« Pourquoi est-ce qu’il rigole ? Il devrait être exaspéré plutôt. Ce n’est pas drôle. »

« Je ne sais pas pourquoi il rigole … Mais on peut l’empêcher de continuer à rire. On doit être les seuls à rire, c’est comme ça, ici ! » répondit un second Polichombr.
D’ailleurs … Sur le coup, il n’y avait pas pensé mais … Ils étaient en train de parler ! Les Polichombrs étaient en train de parler ! Cela voulait dire qu’ils étaient spéciaux, très spéciaux même. Ils n’étaient pas n’importe quels spectres contrairement à ceux qu’il connaissait habituellement. Il allait devoir se méfier et …

« HAHAHA ! Désolé pour toi, l’humain ! Tu es maintenant HIIII ! »

Le Polichombr qui était apparu dans son dos s’enflamma subitement, la Tarsal ayant son poing en feu, un petit sourire aux lèvres. Ils n’avaient pas fait attention à ses pokémons, ils allaient alors le regretter. D’ailleurs, la Scrutella était déjà en train d’utiliser ses pouvoirs psychiques tandis que la Stalgamin faisait de son mieux avec ses pieds de glace.

« HIIII ! Ils essayent de tous nous tuer ! On doit les combattre et vite ! Et vite ! »

« Mais on est déjà morts … Alors on n’a pas à avoir peur de mourir une nouvelle fois non ? »

C’était bizarre … Ces petites créatures étaient bizarres, très bizarres même … Mais qu’est-ce qu’elles avaient de particulier ? Car leurs actions étaient vraiment étranges. Mais en même temps, ils n’étaient pas vraiment agressifs. Comment pouvait-on considérer ces créatures ?

« Bon ! Assez ! On arrête de jouer puisqu’ils ne veulent plus s’amuser avec nous ! Ce sont des méchantes personnes ! On les tue ! On les tue tous et ensuite, ils viendront avec nous pour jouer comme nous ! Plus on est de fous, plus on rigole ! »

« Plus on rigole ? Vous trouvez cela drôle ? Vous êtes complètement … »

« Je te maudis ! Maudis ! Maudis ! Et je te fais brûler aussi ! Tu brûleras ! Comme tout le monde ! Comme les pokémons aussi ! » s’écria avec zèle l’un des Polichombr avant de faire apparaître une petite flamme bleue qu’il projeta en direction de l’adolescent.

Celui-ci roula sur le sol, évitant la flamme … qui continuait de brûler sans même s’éteindre ? D’ailleurs, les Polichombr étaient en train de créer de multiples flammes qui flottaient dans les airs, comme des feux follets. Qu’est-ce que ça voulait dire ? Ils voulaient vraiment essayer de les consumer ? AH ! Ça lui faisait penser !

« Lili ! Lala ! Protégez à tout prix Sarène par rapport aux flammes ! Elle a l’air de pouvoir utiliser des pouvoirs liés à la glace ! Elle risquerait de ne pas apprécier les flammes ! »

« Kéran … Tais-toi. Tu es fatiguant … Tu ne veux pas aussi les prévenir de blesser gravement la Stalgamin tant que tu y es ? Maintenant, ils savent qu’elle est faible face aux flammes. » rétorqua l’épée avec un peu de colère.

« Oups … Je n’avais pas fait … attention à ça. »

« Hihihi ! Vous avez entendu les amis ! Crachons des flammes ! Brûlons la petite Stalgamin ! Brûlons Sarène ! Brulons là de partout pour qu’elle ne puisse pas s’enfuir ! » cria l’un des Polichombrs, Kéran se tournant vers lui avant de planter l’épée contenant Swar dans la petite créature spectrale. Celle-ci poussa un hurlement avant de s’écrouler au sol.

Voilà … On ne touchait pas à sa pokémon sans qu’il ne l’autorise. D’ailleurs, même s’il l’autorisait … On ne la touchait pas, c’était aussi simple que ça. Ses pokémons n’avaient pas à être atteintes. Il allait les protéger et les surveiller pour être sûr qu’il n’y ait pas de problèmes du tout. Des problèmes, depuis qu’il avait Sarène, il n’avait aussi que ce mot dans la tête. Toute sa vie était constituée de problèmes.

ZUT ! Il arrêta de se concentrer sur les Polichombrs pour remarquer que de multiples flammes entouraient maintenant la Stalgamin tandis que de nombreux Polichombrs venaient fixer ardemment les trois pokémons pour les empêcher de bouger ou ne serait-ce que de s’enfuir. Qu’est-ce … GRRRRR ! Il se retourna en écoutant les cris de sa Stalgamin.

Il n’en avait assez que tout le monde s’en prenne à cette Stalgamin ! Il en avait VRAIMENT ASSEZ ! Il poussa un grognement de colère avant de foncer en direction des flammes, deux d’entre elles venant se loger sur son épaule gauche et sa hanche droite. Avec rapidité, il souleva la Stalgamin, des petits cris de rage de se faisant entendre.

« MAIS NON ! T’es pas drôle ! Elle allait juste fondre ! Fondre comme une glace ! » s’égosilla l’un des Polichombrs tandis que l’adolescent retirait rapidement son haut avant de le jeter au sol. Ces flammes ! Ces foutues flammes ne voulaient pas s’éteindre !

« Vous croyez que ça m’amuse ? Arrêtez de cibler cette Stalgamin et venez-vous battre contre moi ! Je vais vous montrer comme ne je m’occupe de vous ! » grogna l’adolescent.

« Quoi ? Toi ? Mais tu n’es pas aussi amusant ! Ce qui est amusant, c’est comment tu te fais mal pour que tes pokémons n’aient pas mal ! HIHI ! »

Les … Les … Ils en profitaient ! Ils savaient pertinemment qu’il tentait de protéger par-dessus tous ses pokémons ! D’ailleurs, ils recommençaient déjà avec leurs flammes alors que des petits cris résonnaient tout autour de lui. Certains Polichombrs saignaient fortement bien qu’ils souriaient intérieurement. Il ne savait pas s’ils possédaient des lèvres.

« Tar ! Tar … Tarsal … Tar …. Tar ! »

Il se tourna Lili, remarquant à quel point elle semblait souffrir. Mais elle n’était pas la seule … Il y avait aussi Lala qui semblait atrocement souffrir. De la torture ? Mais comment ? Il n’y avait pas de flammes ! Et les Polichombrs n’attaquaient pas ! Alors comment était-ce possible ? Il eut soudainement son cœur qui se comprimait, Swar criant :

« Espèce d’imbécile ! Ils sont en train de nous maudire ! Cible ceux qui ont arrêté de bouger et tues-les avant qu’il ne soit trop tard ! Sinon, tu peux dire adieu à tes pokémons ! »

Adieu ? C’était ces Polichombrs qui étaient en train de faire souffrir ses pokémons ? Il allait vraiment exploser de rage ! Mais il se retenait, il ne voulait pas que ça se passe comme il y a quelques jours. Il en était hors de question. Il était très bien éduqué et … C’était quoi ce genre de réflexions idiotes ? Il se lança sur les Polichombrs qui ne bougeaient plus mais fixaient les pokémons. C’était eux ! C’était eux qui faisaient souffrir ses pokémons !

« ARRÊTEZ MAINTENANT CA ! »

« L’humain est en colère ! Très en colère ! C’est amusant de le voir en colère ! »

Ils trouvaient ça amusant ? Et bien pas lui ! Il n’y avait rien de drôle à faire souffrir … Il n’aimait pas ça mais il le faisait … Mais il ne trouvait pas ça amusant ! Un premier Polichombr tomba au sol, libérant Lili de sa malédiction alors que celle-ci visait un second Polichombr qui libéra sa sœur. Lui-même était occupé à en tuer un troisième pour que la Stalgamin soit en sécurité. En sécurité … Quelle blague, il ne pouvait pas les mettre en sécurité. C’était tout simplement impossible.

« Kéran … Espèce d’idiot … Tu aurais dû d’abord combattre celui qui t’avais maudit. »

Encore une fois, le ton utilisé par l’épée n’avait rien de méchant, c’était même le contraire. Il s’immobilisa, posant une main sur sa poitrine qui le faisait atrocement souffrir. Pourquoi est-ce qu’il souffrait autant ? Mais aussi pourquoi Swar parlait de la sorte.

« Si vous tenez un tant soit peu à votre dresseur, je vous conseilles d’éliminer ces Polichombrs qui le maudissent le plus rapidement possible. Ce n’est qu’une question de minutes. » annonça l’épée sur un ton solennel, s’adressant aux pokémons de Kéran.
Celles-ci, bien qu’affaiblies par les différentes malédictions poussèrent des cris de concert avant de se réunir brièvement. La Stalgamin fut subitement téléportée à hauteur d’un Polichombr, sa forme conique transperçant la créature avec aisance. La Scrutella téléporta ensuite sa sœur, l’emmenant à différents Polichombrs pour leur faire subir d’effroyables atrocités avec ses poings.

Peu à peu, le nombre de Polichombrs se réduisait avant de revenir en quantité toujours plus nombreuse. Mais les malédictions disparaissaient les unes alors que l’adolescent se levait avec difficultés, le visage en sueur. Avec sa veste brûlée, il ne lui restait plus qu’un t-shirt noir moulant son torse à cause de la transpiration.

« Ah … Ah … Ah … Vous me fatiguez … Vous me fatiguez vraiment tous. »

« Nous sommes trop nombreux pour toi ! Beaucoup trop nombreux ! » répondit un Polichombr, cherchant à s’en prendre à la Stalgamin en crachant une nouvelle flamme en sa direction. L’adolescent trancha la flamme avec Swar, haletant rapidement.

« Avez-vous fini vos bêtises ? Bande d’idiots … Nous devons détruire ce pokémon à l’intérieur de cette épée … Le reste n’a aucune importance … Sauf peut-être la vie de cet humain. » murmura une voix au-dessus des Polichombrs, certains poussant des cris de surprise et étonnés avant qu’une forme n’apparaisse dans les airs.
C’était quoi ? On aurait cru là encore à une poupée … Mais il ne savait pas … Autant les Polichombrs pouvaient paraître mignons, autant ce monstre … Avec son sourire machiavélique avec une fermeture éclair n’avait rien de magnifique, loin de là. Ou alors tout simplement ses yeux rouges étaient effrayants.

« Brinos ? Brinos ! Qu’est-ce que vous faites là ? »

« Je pensais observer la situation sans réagir … Mais j’ai senti une présence étrange dans les environs et vous perdiez trop de temps, bande d’incapables. »

« Un Branette, rien que ça. Les problèmes s’accumulent, Kéran. Est-ce que tu vas bien ? » demanda calmement l’’épée alors que l’adolescent essayait de se concentrer. Ces malédictions le fatiguaient plus que tout. Et il avait mal au crâne aussi … bien qu’il n’en connaissait pas réellement la raison malheureusement. Il pencha la tête sur les côtés plusieurs fois de suite, comme s’il venait d’être sonné par un coup assez violent

« Kéran … Je t’ai posé une question. » reprit l’épée.

« Hein ? Euh … Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ? Je … Pfiou … Je ne sais pas … Pfff … J’ai un peu la tête qui tourne, désolé, je ne comprends pas vraiment pourquoi. »

« … Tu es un peu inquiétant actuellement, Kéran. »

Et s’il était inquiétant, ce n’était pas un bon signe. D’ailleurs, le Branette nommé Brinos ne faisait rien du tout, regardant simplement la scène alors que les Polichombrs continuaient de tourner autour de l’adolescent et de ses pokémons.

« Bizarre … Ce n’est pas ici que j’ai senti cette présence malveillante. » murmura faiblement le Branette, regardant autour de lui pour essayer de voir quelque chose d’invisible.

« J’ai mal au crâne, Swar … Je suis vraiment … exténué. »

« Les malédictions étaient vraiment trop nombreuses. Ton corps s’est affaibli beaucoup trop contrairement à ce que je pensais. Hum … Dommage … Mais il se peut que l’aventure s’arrêté pour toi, Kéran. Néanmoins, je t’aiderai à combattre jusqu’au bout … malgré les idioties que tu continues d’accumuler. »

Ha … haha. Il aurait aimé rire mais c’est vrai qu’il était fatigué … vraiment très fatigué même. Il aimerait bien se reposer mais ce n’était pas le moment. Ses pokémons commençaient à se réunir autour de lui, tirant sur son pantalon pour exprimer leurs inquiétudes.

« Bon, ça commence à me saouler. Alors, je sais ce que je vais faire … Débarrasser cet endroit des Polichombrs, leurs conneries m’énervent. »

Le Branette se dressa aussitôt, regardant autour de lui. Il ressentait à nouveau cette présence malveillante ! Il voulut prendre la parole après cette voix féminine mais ce fut comme un éclair … Plusieurs cris se firent entendre, un corps atterrissant au sol, deux longues lames tenues dans ses mains. Une dizaine de Polichombrs était déjà à terre.

« Katérina … Tu es là. » murmura tout doucement l’adolescent en la reconnaissant. Il fallait dire qu’un postérieur à moitié visible, juste camouflé par quelques lacets de sa culotte … C’était quand même facile à reconnaître.

« Bien entendu … Alors, qu’est-ce qui se passe ? On te balance une petite malédiction et voilà que t’as le moral à zéro ? T’es vraiment inutile comme gars. A croire que tu avais changé depuis quelques temps mais bon, fallait que je me plante. Jamais été douée aux jeux de hasard. » répondit l’adolescente avec ironie.

« Disons que ça pourrait aller … mieux. Tu es venue m’aider un peu ? »

« Bien entendu … J’avais que ça à foutre. Puis de toute façon, je surveillais le Branette. Coucou, sale con, visiblement, t’as l’air plus malin que les autres pour avoir senti ma présence ! » dit-elle en s’adressant au Branette.

Katérina avec lui … Il n’avait plus rien à craindre. Il était encore plus en sécurité.

Chapitre 47 : Mission suicide

ShiroiRyu
ShiroiRyu

Les derniers articles par ShiroiRyu (tout voir)

Chapitre 47 : Mission suicide

« Ca va les filles ? Montre-moi voir comment c’est … J’ai pu emprunter des bandages hier … Mais bon, faut voir si les blessures ne sont pas infectées ou non. »

Il retira les bandages sur chacune de ses pokémons tandis qu’il faisait de même ensuite pour lui. Heureusement pour lui, Lili et Lala étaient capables de l’aider à faire des bandages sur son corps. Certaines parties n’étaient pas forcément atteignables sans qu’il ne se casse le bras ou presque. Il poussa un gémissement de douleur avant de dire :

« Ah … Attention les filles, vous faites un tout petit peu mal hein ? D’accord ? »

« Tarsal … Tarsal, tar tar… » répondit Lili avant de montrer les petits morceaux de coton tachés de sang. Oui … Il savait parfaitement que ce n’était pas très joli à voir.

« M’enfin, ce n’est pas très grave non plus. Il n’y a pas de quoi s’en faire hein ? Par contre, on va éviter d’aller à la cantine, d’accord ? Du moins … Je pense que comme depuis quelques jours, on va attendre qu’il y ait beaucoup moins de monde. On veut éviter les problèmes, pas en avoir encore deux fois plus. »

Les pokémons hochèrent la tête pour signaler qu’elles avaient parfaitement compris ce dont il voulait parler. C’était tout à fait normal après la petite scène. D’ailleurs, il n’avait pas cherché à retrouver ce qui s’était passé avec ce jeune homme … mais au moins, d’après ce qu’il avait entendu, sa main avait été recousue grâce aux pokémons. Mais pour la cicatrice … Quand même … Il n’arrivait pas à croire qu’il avait attaqué un humain ! Un humain normal !

« Je dois être particulièrement fou … » marmonna-t-il faiblement.

« Stalga… Stalgamin … » murmura la petite créature conique avant de s’approcher de lui, frottant son corps pour chercher à s’excuser de ce qui s’était passé. Elle se sentait toujours responsable de ça alors qu’elle n’avait rien fait.

« On ne naît pas comme on voudrait naître, Sarène. Peut-être que tu n’as pas décidé d’être une spectre hein ? Enfin, tu ne l’es même pas encore, je ne sais pas pourquoi ils disent ça. Peut-être que tu peux évoluer en une autre créature non ? »

« Stalgamin ! Stal … Stalgamin ! STALGAMIN ! » cria avec joie la petite pokémon.
Cette idée lui plaisait plus que l’autre ? Hahaha … Pourtant, il n’avait rien dit de bien spécial n’est-ce pas ? Enfin, qu’importe … Ce n’était pas vraiment important pour lui de toute façon. Ce n’était pas vraiment ça qu’il voulait. Elle pouvait être ce qu’elle désirait … Tant qu’elle ne devenait pas monstrueuse, voilà tout.

« BON ! Les filles, on ferait mieux d’y aller maintenant. Allez, dans mes bras. » répondit l’adolescent aux cheveux argentés avant de tendre ses bras.
Chaque pokémon commença à grimper dans ces derniers sans même se poser plus de questions. Voilà ! Elles étaient toutes les trois prêtes à partir avec lui. Ils quittèrent la chambre, se dirigeant vers la cantine. Normalement, à cette heure, il n’y avait pas grand monde d’après ce qu’il avait remarqué. Comme ils étaient peu nombreux, ils évitaient de lui chercher des ennuis … mais quand même … Tout ça parce qu’il s’occupait convenablement d’une Stalgamin ! C’était vraiment n’importe quoi !

Enfin bref, il se dirigea vers la cantine, cherchant à manger pour lui et ses pokémons. Les rares personnes le regardèrent avec dédain alors qu’il mangeait sans même se poser de questions. Ce n’était pas important pour lui, pas du tout même. Il ne s’en préoccupait pas le moins du monde puisqu’il avait tout ce qu’il fallait à côté de lui.
« Hum … Kéran ? » dit un homme en s’approchant de lui. L’adolescent posa son regard sur lui. Même si l’adolescent était un peu étonné de voir une personne qui s’adressait à lui, il continua de le fixer jusqu’à finalement prendre la parole :

« Oui ? Qu’est-ce que je peux faire pour vous ? »

« Une nouvelle mission va débuter pour toi. Il faudra que tu ailles au bureau pour savoir ce qu’il faut que tu fasses, c’est compris ? »

« J’ai compris … Je m’y rendrai dès que j’ai fini de manger. » murmura l’adolescent aux cheveux argentés. Il préférait être seul si ça ne dérangeait personne.
L’homme s’éloigna sans plus de mots, le laissant seul avec ses pokémons. Il recommença à manger, nourrissant ses pokémons les unes après les autres. Ce n’était pas un problème … Ce n’était pas un problème même ‘il ne savait pas ce que ça voulait dire. Du moins, ce qui s’était passé … Il aurait aimé avoir des explications mais maintenant, il ne savait pas s’il méritait d’en avoir. Trancher une main …

C’était quand même affreux, rien qu’à l’idée d’y penser mais … Voilà, c’était comme ça que ça se passait, c’était comme ça que ça se déroulait. Lorsqu’il termina de manger, il souleva ses trois pokémons, les emmenant dans sa chambre. Qu’est-ce qu’il devait faire ? Les laisser seules ? Non … Il en était hors de question.

Hors de question de ne pas s’occuper de ses pokémons. Il ne pouvait pas les laisser pendant un instant toutes seules … Il en était hors de question … HORS DE QUESTION ! Il rappela ses pokémons dans leurs noigrumes avant de se diriger vers le bureau. Il allait avoir une nouvelle mission mais il n’était pas sûr que cela change quelque chose …

« Bonjour … Je viens pour la mission … Enfin, on m’a dit que j’en avais une. » murmura-t-il alors qu’il pénétrait dans le bureau pour regarder l’homme en face de lui.

« Hum ? Kéran … Le petit qui pose des problèmes, c’est ça ? » répondit l’homme alors qu’il hochait la tête positivement. Il n’avait pas à le cacher.

« Euh … C’est bien le cas … Enfin, je ne vais pas en parler plus. Je ne cherche pas à cause des ennuis contrairement à ce que l’on dit. »

« Néanmoins, s’en prendre et trancher la main d’une personne n’est pas un acte anodin. »

« Mais je ne suis pas responsable de ça. J’ai été agressé par cet homme tout simplement car je m’occupe différemment de mes pokémons. On doit quand même accepter ce que les … » dit-il avant que l’homme ne le stoppe d’un geste de la main.

« Je ne suis pas là pour savoir ce qui s’est passé exactement. Je suis simplement là pour te confier ta future mission : A l’est de notre base, se trouve un regroupement de Polichombrs. Tu vas devoir les éliminer, voilà tout. »

« Et c’est tout ? Juste une mission d’élimination ? » demanda l’adolescent, un peu étonné d’une telle mission. Ça n’avait rien de monstrueusement dangereux.

« C’est le cas … A toi d’en sortir indemne … voir tout simplement vivant. Maintenant, tu peux partir. Tu as intérêt à commencer ta mission le plus rapidement possible. »

Ce n’était pas n’importe quelle mission, il le savait. Il sentait qu’il y avait autre chose derrière tout ça. On voulait l’éloigner de cet endroit. Moins on le voyait, mieux ils allaient se porter. C’était tout simplement ça. Il ne méritait pas un tel sort.
Sans même retourner dans sa chambre puisqu’il avait déjà ses épées à sa ceinture, ne les quittant plus depuis cet incident, il se dirigea aussitôt vers la sortie du bâtiment. Il allait se rendre dès maintenant à l’Est. Peut-être que sur le chemin, Swar allait lui parler ? Il allait essayer d’avoir une conversation à peu près normale avec lui.

« Swar ? Qu’est-ce que tu en penses de cette mission ? » demanda-t-il tout simplement à l’épée, alors qu’il se dirigeait vers le chemin de terre à l’est du bâtiment de l’Enceinte.

« J’espère pour toi que tu t’es préparé à mourir. Ils veulent tout simplement t’éliminer. »

L’adolescent s’immobilisa. Maintenant, il était certain de la suite des évènements. C’était une mission kamikaze. Une mission qui consistait à se faire tuer par ses ennemis. Ils n’espéraient pas le voir revenir vivant. C’était …. normal.

« Tu peux toujours abandonner dès maintenant et t’enfuir. Cela serait une réaction toute à fait normale et humaine. Je ne pense pas t’en vouloir de mon côté. »

« Je ne m’enfuirais pas. Ça leur ferait trop plaisir … Ca les rendrait tellement heureux … Et surtout, ils lanceraient alors des personnes à mes trousses et je devrai alors les combattre voir les tuer. Je ne veux pas tuer d’humains ou de pokémons si ce n’est pas nécessaire, surtout s’ils … ne sont pas possédés ! »

« Tu es trop candide … Encore trop. Pourtant, après cette session dans l’Enceinte, on pouvait espérer que tu changes mais nullement. Tu es toujours le même petit imbécile qui n’évolue pas. Quand est-ce que tu comprendras que ta gentillesse ne te mènera nulle part ? »

« Rien n’est sûr, Swar. Rien n’est sûr. Je ne veux même pas entendre parler de ça. Ce sont mes décisions et je n’ai pas à les chan … » commença à parler Kéran avant d’être arrêté.

« Changer … Nous avons vu le résultat de tes différentes décisions. Nous avons vu le résultat de tes fameux choix. Maintenant, tu es considéré comme un paria de la part de l’Enceinte aux Esclaves. Tu ne fais déjà plus partie de chez eux à leurs yeux. Tu ne pourras guère venir dans la Sainte Alliance avec moi à tes côtés. Te voir chez les amoureux de la nature ou les marchands ? C’est tout simplement une idée risible. Tu n’as aucun espoir. Abandonne. » annonça l’épée pour bien lui faire comprendre à quel point il était stupide.

Pas besoin de lui rappeler ce qu’il était, il n’était pas complètement … con. Pfff … Il était fier de ses décisions et il n’en regrettait réellement aucune. C’était tout … Il ne devait pas décider pour les autres mais simplement pour lui-même. S’il estimait que c’était mieux pour lui, alors il le ferait, c’était aussi simple que ça !

Bon … Le chemin de terre l’emmenait maintenant au beau milieu d’une forêt. Ce n’était pas celle qu’il parcourait pour se rendre à l’autre village, là où se trouvait Sélia. C’était celle qu’il avait utilisée pour capturer des pokémons ténébreux. D’ailleurs, ces Polichombrs étaient quoi ? Des spectres ou des créatures ténébreuses ?

Il aurait bien aimé poser la question mais il n’était pas sûr que Swar lui réponde … comme bien trop souvent. Pfff … Pourquoi est-ce que la vie était aussi compliquée ? Enfin, qu’importe, il n’allait pas poser de questions et voir sur le moment. D’après ce qui était dit, ils étaient à l’est … A l’est …
A l’est … Mais il n’y avait rien dans la forêt à l’est … Enfin, rien de spécial. Il n’avait pas encore trouvé de pokémons sauvages ou autres. C’était juste intriguant. Est-ce qu’ils auraient quand même essayé de lui mentir en plus de l’emmener dans cet endroit plus que dangereux ? Il espérait que ce n’était pas le cas mais bon …

« Swar … Est-ce que tu peux me guider un peu s’il te plaît ? Tu es capable de repérer les pokémons ténébreux et spectraux non ? »

« Pour qui me prends-tu ? Un Caninos ? » demanda l’arme, un peu énervée.

« Non … Mais tu sembles être capable de les pister, c’est pour ça que je te demandais … »

« Arrête de poser des questions aussi stupides et tout ira pour le mieux. »

« Swar … Est-ce que tu ne peux pas être plus gentil juste pour quelques instants ? Si toi aussi, tu te mets de leur côté, ça n’arrange vraiment pas la situation. » bredouilla-t-il.

« Tu ne vas pas non plus te mettre à pleurer hum ? Je n’ai pas à être gentil pour les imbéciles qui ne savent pas utiliser les dix doigts de leurs mains. C’est aussi simple que cela et tu devrais te le rentrer dans le crâne, est-ce bien compris ? »

« … … … Swar ? Tu étais comment avant de mourir ? » demanda l’adolescent en s’arrêtant de marcher, au beau milieu de la forêt.

« J’étais en vie. Autre question pertinente ? » répliqua l’arme sèchement. Aucune possibilité d’avoir une discussion normale avec Swar. Aucune …

« Je ne sais pas si j’en ai une. Mais bon … Pourquoi est-ce que tu restes avec moi ? Si c’est pour me posséder, autant que tu le fasses dès maintenant au lieu de parler avec moi. Si je suis aussi bête que ça, tu devrais plutôt trouver une autre personne à posséder à partir de l’épée. »

« Tu penses que c’est aussi simple que ça ? Tu ne sais rien du tout, Kéran. Il vaut mieux que tu ne saches rien par rapport à ce que je suis et ce que je fais. Tu tomberais de haut et tu pourrais même chercher à me haïr. Hahaha … Me haïr. Ça serait tellement bien. »

Le haïr. C’est vrai que des fois, il y avait quand même de gros soucis avec Swar mais pas au point de le haïr. Rien à voir avec ces personnes de l’Enceinte aux esclaves ! Détester Swar quelques temps oui, mais pas le haïr. Il y avait certaines limites à ne pas franchir non plus.

« Kéran … Ils sont proches … Ils nous entourent même. »

Ils les entouraient ? Ca voulait dire que l’ennemi n’était plus très loin. Il sortit aussitôt ses deux armes. Est-ce qu’il devait faire appel à ses pokémons ? Il n’était pas sûr. Elles étaient quand même blessées … Il valait peut-être mieux attendre un peu quand même au cas où.

« Sortez de vos cachettes, je sais que vous êtes là. »

« Nous savons que tu es là … Et nous savons qu’elle est là … » murmura doucement une voix au-dessus de lui, l’adolescent roulant sur le côté alors qu’apparaissait une petite créature … Une sorte de poupée de chiffon ? Non … Un voile violet avec une tête à son sommet. C’était difficile à définir mais ça ressemblait vraiment à un petit fantôme, enfin, qui faisait quand même une soixantaine de centimètres. Des yeux bleus, noirs et jaunes, la créature avait une pointe sur le sommet de son crâne tandis qu’elle reprenait : « Nous savions que tu allais venir … n’est-ce pas ? Comme nous savions que ceux qui posent un problème à cette … organisation … sont envoyés ici pour que nous nous en débarrassions. Un jour, nous irons les détruire de l’intérieur. Ils ne comprendront pas ce qui se passera chez eux. »

Combien est-ce qu’ils étaient ? Il n’arrivait pas à calculer … Mais de plus en plus de Polichombrs apparaissaient autour de lui, formant un cercle qui dansait autour de sa personne. Il n’était pas effrayé par eux, à force, il était de moins en moins apeuré mais …

« De qui parliez-vous en désignant « elle est là » ? Katérina est avec vous ? » demanda-t-il faiblement alors que des petits rires sinistres se firent entendre.

« Nous parlions de ton arme … De cette créature à l’intérieur. Elle doit disparaître … Si nous la détruisons, alors notre roi reviendra. »

« Votre roi ? De quoi est-ce que vous voulez parler ? » questionna l’adolescent une nouvelle fois. S’il pouvait gagner du temps pour réfléchir à une solution, autant que ça soit maintenant.

« Tu n’as pas besoin de le savoir puisque nous allons jouer avec toi jusqu’à ce que tu deviennes un futur pantin … comme nous. Nous t’avons déjà préparé ton nouveau corps. »

Son nouveau corps ? Comment ça ? Il fit un petit geste de recul en remarquant un Polichombr qui semblait inanimé. Cela voulait dire qu’il y avait d’autres pokémons à l’intérieur de ces créatures ? Swar prit la parole sur un ton neutre :

« Vous savez pertinemment que je suis présent dans cette arme. Et vous pensez néanmoins transformer ce garçon en l’un des vôtres ? Vous êtes un peu trop vaniteux … comme l’ont toujours été les spectres et les créatures ténébreuses. Kéran … Une leçon s’impose. »

« Une leçon ? » murmura l’adolescent, un peu surpris.


Ça voulait dire qu’il pouvait un peu compté sur Swar pour cette mission ?

Chapitre 46 : Envahi

ShiroiRyu
ShiroiRyu

Les derniers articles par ShiroiRyu (tout voir)

Chapitre 46 : Envahi

« Ne commets pas de bêtises. » dit l’adolescent, reculant un peu.

« De bêtises ? Je vais te montrer si c’en est une ! » s’écria le jeune homme avant de courir vers ses pokémons. ZUT ! Lili et Lala le repoussèrent avec leurs pouvoirs psychiques bien que cela semblait beaucoup plus difficile que prévu. « Alors … Alors ? ON A PEUR ? ON A PEUR DE QUOI ? HEIN ? Je pensais que tu voulais un combat ? »

« Un combat ? MAIS JE N’AI JAMAIS VOULU CA ! ARRÊTEZ-LE ! » hurla Kéran en s’adressant aux autres membres de l’Enceinte. Pourtant, aucun ne réagit, d’autres demandaient même à ce que le combat continue.

« Tu vois ? C’est juste un « entraînement », rien d’autre. Tu sais, ton petit spectacle avec cette Stalgamin dans la cantine, ça ne plaît à personne. Tu ne pensais quand même pas avoir des amis ici hein ? Imbécile. Dès l’instant où tu as voulu faire le fier à t’occuper de cette Stalgamin, tu as comme signé ton arrêt de mort. »

« … … … Je vois … » murmura l’adolescent sur un ton triste. C’était normal … Les gens n’acceptaient pas qu’il se lie avec une future spectre. Quoi de plus … logique. Enfin, il n’allait rien dire de plus. Mais c’était à lui de défendre ses pokémons Il sortit son épée, murmurant une nouvelle fois : « Swar … S’il te plaît … Est-ce que je peux compter sur toi ? »

« Non. C’est ton problème. Si tes pokémons sont blessées, tu ne peux n’en vouloir qu’à toi-même. » répondit l’épée bien qu’elle ne s’abstenait pas d’être sortie.

Il détestait quand elle se comportait comme ça. Il détestait vraiment toutes ces choses. Il ne voulait pas se battre mais … Il devait … Il para le coup de la part du jeune homme, des entailles se créant sur ses bras. L’aura noire et violette de l’arme avait réussi à le lui faire mal ? Ah ! C’était donc ça que … Il recula instinctivement, étant à la hauteur de ses pokémons. Il leur dit avec un peu de zèle :

« Ne faites rien du tout, les filles ! Ne faites surtout pas de bêtises ! Ne le combattez pas ! Il est complètement fou ce type ! Il m’en veut alors que je ne sais même pas son nom. »

« Mon nom ? Qu’est-ce que tu veux faire avec mon nom hein ? Je m’appelle Hansanio ! Si tu veux savoir qui sera le responsable de la mort de tes pokémons, tu le connais maintenant mon prénom ! ET QUE CETTE STALGAMIN DISPARAISSE ! »

Qu’est-ce qu’il avait contre sa Stalgamin hein ? Qu’est-ce qu’il avait fait ? Le souci était que Lili et Lala ne risquaient pas de l’écouter et allaient se battre elles aussi ! C’est pourquoi il ne reculait pas, cherchant à donner des coups d’épée sans pourtant y arriver réellement. Il n’était pas doué avec son arme ! Rien à voir avec ce type qui semblait s’entraîner depuis des années ! Pourquoi ? POURQUOI ?

« Alors ? Tu commences à être sérieusement blessé non ? » dit Hansanio alors que Kéran observait brièvement ses blessures. C’est vrai que ce n’était pas joli du tout.
Une blessure à la hanche, ses manches déchirées en partie à cause de l’arme possédée. D’ailleurs, est-ce que Swar pouvait faire pareil ? Cette aura noire et violette ? Il ne savait pas vraiment. Mais bon … En même temps, il n’avait pas vraiment la tête à ça aussi. ALLER ! CONCENTRATION ! Il devait se concentrer !

« Tu commences à me faire chier … C’est quoi ton arme ? Elle devrait être explosée depuis le temps et pourtant … Elle est super résistante ! »

« C’est une arme très précieuse et … » dit l’adolescent avant de s’arrêter, un coup de pied venant arriver en plein dans son ventre, le faisant tomber et rouler en arrière.
Il se releva rapidement, prêt à réagir alors que ses trois pokémons s’étaient tournées vers lui. Elles étaient plus qu’inquiètes pour lui mais surtout, elles semblaient être furieuses que Kéran se fasse battre de la sorte par Hansanio.

« TARSAL ! » hurla Lili avant de se retourner une nouvelle fois pour faire face à Hansanio. Elle se jeta sur lui, brandissant un poing enflammé qui fut paré.

« Petite garce … Pour qui est-ce que tu te prends ?! » s’égosilla le jeune homme avant de donner un coup sur la Tarsal avec le manche de son cimeterre. La créature s’écroula en arrière, à côté de sa sœur et de Sarène. Elle avait le visage en sang, Kéran criant :

« Mes pokémons ne t’ont rien fait ! ARRÊTE CA ! »

« Pourquoi s’arrêter en si bon chemin hein ? C’est plutôt amusant, tu ne trouves pas ? Si tu étais plus fort pour me prouver que j’ai tort de m’en prendre à ta Stalgamin, tu ne serais pas à terre. Regarde-moi ça, ce sont tes pokémons qui te défendent et … Qu’est-ce que tu essaies de faire, saleté ? » dit le jeune homme aux cheveux noirs

La Stalgamin s’en était pris à lui, crachant plusieurs pics de glace qu’il para et éclata en morceaux avec aisance. Sans même craindre ce qu’il faisait, il envoya son cimeterre en direction de la Stalgamin, celle-ci poussant un cri en roulant sur le côté, une blessure se formant sur son « dos » alors qu’elle gémissait de douleur.

« MAIS ARRÊTE ! ARRÊTE ! Lili ! LALA ! SARENE ! Mettez-vous derrière moi et ne bougez surtout pas de là ! C’est compris ? »

Il avait parlé avec plus de peur que de rage, les trois pokémons s’exécutant avec lenteur. Seule la Scrutella n’était pas blessé mais il n’y avait pas de quoi pavoiser. Elles étaient toutes les trois en danger si ça continuait. Lui-même serait en danger ! Et pourquoi Swar ne voulait pas l’écouter ? Il avait besoin de lui ! Pourquoi est-ce que Swar n’acceptait pas ? POURQUOI ? Il en avait assez ! Terriblement assez !

« Tu comptes encore tenter de me battre ? Tu ferais mieux d’abandonner … Je pourrais même te proposer de te laisser la vie sauve en échange de celle de ta Stalgamin mais tu sais déjà que je ne compte pas te tuer à la base. Je veux juste purger ton existence de cette Stalgamin ! Tu pourras me remercier plus tard, HAHAHA ! »

« Je ne te laisserai pas faire ! » cria Kéran en sortant sa seconde épée, Hansanio reculant sur l’étonnement, quelques murmures se faisant entendre. Il allait vraiment se battre avec deux épées longues en même temps ? Sa façon semblait correcte … Le corps légèrement penché en avant, les poignes tenant fermement les deux épées. Etait-ce la réalité ? Ou juste un trompe-œil pour lui faire croire qu’il savait se battre de la sorte ? TSSS ! Il allait bien voir !

« Et bien ? T’attends quoi pour venir ? » demanda Hansanio, un sourire aux lèvres, machiavélique, signe qu’il ne le craignait pas le moins du monde.

L’adolescent ne lui répondit pas, courant en sa direction avant de donner un coup avec l’épée ne contenant pas Swar. Le jeune homme para son attaque avec aisance, la seconde épée s’affaissant en direction de son épaule. Il fit un pas sur le côté, l’évitant encore une fois avec agilité, comme si ce n’était rien du tout pour lui.

Ca ne servait à rien ! Il n’arrivait pas à le toucher ! Pas du tout même ! Qu’est-ce qu’il pouvait faire hein ? Qu’est-ce qu’il pouvait faire pour éviter de perdre ? Il ne voulait pas perdre ! Il ne voulait pas ! Il n’essayait même pas de penser à ce que cet homme ferait à sa Stalgamin, il en connaitrait le résultat !

Combattre … Combattre et protéger ses pokémons, c’était aussi simple que ça. Il n’avait pas le choix ! Pourquoi ne lui laissai-t-on jamais le choix ? POURQUOI ? AH ! L’épée ne contenant pas Swar décolla dans les airs avant de se planter dans le sol à quelques centimètres de la Stalgamin qui poussa un cri de surprise.

« Tsss … Dommage, ça aurait été amusant qu’elle crève de tes mains parce que tu n’as pas réussi à la protéger, hahaha ! »

« Mais comment est-ce que tu … » balbutia l’adolescent, déconcerté par son épée qui s’était tout simplement envolé après cette attaque.

« Hum ? Tout simplement car tu n’es pas capable de bien tenir tes armes, espèce d’imbécile. Pour qui est-ce que tu me prends ? Pour un débutant ? Peut-être que je ne suis pas doué en combat pokémon mais contrairement à toi, je suis plus que bon dans les combats normaux ! »

Et il allait le lui prouver ! Il commença à taper de plus en plus fort, avec la ferme intention de briser son arme sans pourtant y arriver. Il n’allait pas y arriver hein hein ? Si Swar était brisé, il ne voulait même pas savoir ce qui allait se passer. Comment est-ce que Swar allait se présenter ? Puis avec les coups répétés, Swar allait sûrement réagir.
« Arrête donc d’essayer de t’enfuir ! Tu t’épuises pour rien ! TU COMMENCES A ME FAIRE ROYALEMENT CHIER ! » hurla Hansanio avant de courir vers lui à toute allure. Il donna un autre coup de cimeterre avant de bousculer violemment Kéran avec son épaule. Celui-ci se retrouva projeté au loin, à l’opposé même de ses trois pokémons. N… NON ! Il allait en profiter ! Il allait en profiter pour les blesser ! Il cria de toutes ses forces :

« VITE ! Téléportez-vous tout de suite derrière moi » !

Les deux pokémons s’exécutèrent, plus effrayées par Kéran qui était à nouveau au sol que par le jeune homme qui s’était mis à courir vers elles. D’ailleurs, Hansanio éclata de rire avant de dire d’une voix amusée :

« HAHAHA ! Espèce d’imbécile ! Tu as peut-être oublié que ta Stalgamin ne peut pas se téléporter ? Feuforêve, utilise ton regard noir à partir du cimeterre ! »

Deux yeux se dessinèrent sur la lame, fixant la Stalgamin alors que Kéran se relevait. La Tarsal et la Scrutella bredouillèrent en criant qu’elles n’arrivaient pas à téléporter leur amie. Celle-ci était maintenant à portée d’Hansanio, tentant de cracher plusieurs pics de glace pour blesser le jeune homme sans y arriver pour autant. De sa main libre, il vint la frapper en pleine face, Sarène hurlant de douleur avant qu’il ne la soulève.

« OH ! T’as pas intérêt à bouger si tu ne veux pas avoir de problèmes, toi … »

Il s’adressait à Kéran qui avait déjà amorcé un mouvement pour aider la Stalgamin. Il n’allait pas rester là sans rien faire ! Ah … Ah … Ah …

« Ne t’avise sur … Surtout pas de faire du mal à Sarène … Ni à n’importe qui de mes proches, Hansanio. A personne … Personne. » murmura Kéran.

« Sinon ? Sinon ? Qu’est-ce que tu comptes faire ? Assiste donc aux derniers instants de ta pokémon puisque tu ne veux pas t’arrêter de courir … De toute façon, même si tu t’arrêtais, ça n’aurait rien changé, n’est-ce pas hein ? »

« RELÂCHE-LA SINON … »

Sinon quoi ? Qu’est-ce qu’il allait lui faire ? Que c’était bon de voir l’adolescent perdre tout contrôle de soi-même. Tsss … A la cantine, il avait bien montré qu’il était niais et stupide … Alors voir cette fureur dans son regard. Comment pouvait-on s’attacher à une créature aussi stupide qu’une Stalgamin ? Une spectre !

La laisser mourir ? Hors de question ! Mais ses pokémons ne pouvaient pas l’aider ! Elles ne pouvaient rien pour l’aide ! Il ne devait pas … Il ne devait pas laisser passer ça ! Il courait sans s’arrêter, le temps défilant de plus en plus lentement, comme s’il était prêt à s’arrêter. Il voyait la Stalgamin envoyée dans les airs alors qu’Hansanio levait son arme, prêt à trancher Sarène d’un coup bien placé.
Comment est-ce que des types comme ça existaient ? Ça leur servait à quoi de faire souffrir les autres ? Ca servait à quoi de blesser impunément … les pokémons spectres ? Il ne savait pas mais il trouvait ça … Il trouvait ça tout simplement horrible. Pourquoi est-ce qu’il était rentré dans l’Enceinte si c’était pour lui apprendre ce genre de choses ? Il ne comprenait pas … Il ne comprenait pas quelle bêtise l’envahissait à chaque fois.
Est-ce qu’il était trop stupide ? Trop con ? Au point de commettre des idioties de la sorte ? Car si la Stalgamin devait mourir, il serait responsable de cela. Il n’aurait pas été la personne qui l’aurait tuée mais l’être déclencheur de l’évènement. Et ces types de l’Enceinte autour d’eux … Ils ne bougeaient même pas. Ils se délectaient de tout ça … Ils trouvaient ça plus que plaisant ce qui se passait.
Il était dégoûté par eux … Il était dégoûté par ces hommes et ces très rares femmes présents. Il était dégoûté par lui-même. Est-ce qu’il n’était pas assez fort pour sauver la Stalgamin ? Il avait réussi à la protéger des Mascaïmans et d’un Escroco. Il avait réussi tellement … pour arriver à ça ? A ça ? Non … Il n’allait pas laisse faire ça. Il était hors de question de rester là sans rien faire ! Il devait réussir à protéger la Stalgamin mais aussi Lili et Lala ! Il devait … Il devait tous les haïr. Cette Enceinte aux Esclaves était pourrie jusqu’à la moelle !

Il ne comprit pas sur le moment ce qui s’était passé … Il s’était juste envahi par une puissance dévastatrice alors qu’il n’était même plus sûr d’avoir le contrôle de ses émotions et de son corps. Tout ce qu’il savait, c’est l’aura ténébreuse qui émanait tout autour de lui alors qu’il tendait sa main libre en direction des airs. La Stalgamin vint atterrir dans sa paume avant qu’il ne la serre contre lui.

Elle était sauvée … C’était le plus important pour lui. Ses yeux bleus se posèrent froidement sur Hansanio alors qu’il tenait fermement son épée dans sa main droite. Le cimeterre d’Hansanio entouré d’une aura noire et violette se fissura avant d’exploser en morceaux, un cri strident en sortant avant que la Feuforêve n’apparaisse, une longue entaille sur le corps. Du sang s’en écoula tandis que le jeune homme aux cheveux noirs se tourna vers lui, hurlant avec rage :

« Qu’est-ce que tu as fait ? Comment est-ce que tu as fait ça ?! Tu possèdes aussi une … »

« Tu ferais mieux d’aller voir les soins … » murmura faiblement Kéran sur un ton qu’il ne se connaissait pas : sinistre et lugubre. Ses yeux bleus se posèrent sur la main qui tenait la garde du cimeterre, une entaille apparaissait au niveau du poignet avant de faire tout le tour de celui-ci. La main tomba au sol tandis que Kéran se dirigeait vers Lili et Lala, leur demandant de bien vouloir le suivre pour aller dans la chambre. Il n’avait pas besoin d’entendre les cris de souffrance du jeune homme alors que celui-ci s’était écroulé au sol, du sang giclant sur le sol, mélangé à celui de sa pokémon. Déjà, des personnes s’affairaient à arrêter l’hémorragie alors que Kéran avait quitté la salle sous le regard étonné de la majorité des membres de l’Enceinte présents dans la pièce.

Qu’est-ce qui s’était passé ? Il avait été haineux … Vraiment haineux au point de vouloir tuer cet homme … Haineux car cet homme avait essayé de tuer sa Stalgamin. Haineux … car les membres de l’Enceinte n’avaient rien pour essayer de l’arrêter. Il avait eu tellement de motivation pour en vouloir à Hansanio mais aussi pour sauver Sarène. Est-ce que qu’il avait puisé la force dans ses dernières ressources ? Il ne savait pas … Pas du tout … Il avait eu l’impression d’un blanc pendant quelques secondes, des secondes infimes.

« Swar … Est-ce que c’est … toi qui … »

« Non. » répondit aussitôt l’épée comme pour contredire les paroles de Kéran.

« Ah … D’accord. Les filles … Je suis désolé mais j’irai nous chercher de quoi nous soigner quand vous serez en sécurité dans la chambre. Je ne crois pas que nous sommes acceptés à l’infirmerie en ce moment même. » murmura Kéran.


Les trois pokémons comprenaient parfaitement. D’ailleurs, elles n’étaient pas aussi joyeuses que d’habitude. Il fallait dire qu’avec ce qui venait de se passer … Et puis le fait qu’elles étaient blessées. Il vint embrasser les trois pokémons, les caressant et soulevant avec douceur les deux jumelles pour qu’elles viennent rejoindre la Stalgamin déjà dans ses bras. Il ne voulait pas qu’il leur arrive du mal … C’était tout. Ailleurs, alors qu’Hansanio promettait qu’il se vengerait, les membres de l’Enceinte étaient en train de discuter entre eux. Kéran devenait problématique … Déjà son comportement avec la spectre, mais maintenant le fait qu’il répondre aux actes pour le remettre sur les rails de l’Enceinte … Ce n’était pas bon. Il allait falloir se débarrasser de lui … d’une manière ou d’une autre.

Chapitre 45 : Une leçon à retenir

ShiroiRyu
ShiroiRyu

Les derniers articles par ShiroiRyu (tout voir)

Chapitre 45 : Une leçon à retenir

« Sarène, fais de ton mieux et utilise tes pics de glace contre le mannequin ! »

« Stalga ! » dit la petite pokémon conique de couleur orange avant d’ouvrir la bouche, crachant plusieurs pieux gelés en direction du mannequin.

Les pieux vinrent se planter avant de fondre sur le mannequin tandis que Lili et Lala applaudissaient de leurs petites pattes. La Stalgamin émit un petit rire tout en rougissant. Elle n’était pas si exceptionnelle que ça quand même. Mais bon, elle ne trouvait pas ça déplaisant d’avoir les félicitations des autres pokémons.

« C’est pas mal du tout, Sarène ! C’est même très bien ! Bravo ! Bon … C’est à vous deux les filles … Lili, tu dois utiliser tes poings. Lala … Euh et bien …Tente de soulever plusieurs objets par la télépathie en même temps. » demanda l’adolescent en désignant quelques caisses sur un coin, de différentes tailles et poids.

C’était des caisses déposées exprès pour l’entraînement des pokémons psychiques. Pendant que Lili continuait de frapper contre le mannequin avec force et puissance. Vraiment … Elle était violente, très violente … Un peu trop même. Il tapota doucement le crâne de Sarène, la félicitant une nouvelle fois avant de regarder les deux entraînements.

« Continue donc, Lili ! C’est très bien ! Utilise surtout l’électricité et la glace. Si tu utilises le feu, tu risques de faire flamber le mannequin ! Lala ! Très bien ! Essaye plusieurs petites caisses puis une seule plus grosse ! Ne te force pas trop ! » dit-il avec entrain.

« Scrutella ! Scru, Scru … Scrutella ! » répondit la petite Scrutella, néanmoins plus que motivée à faire de son mieux.

« Tarsal ! Tar Taaaaaaaar ! TARSAL ! » cria la Tarsal, donnant un coup bien plus puissant que les autres sur le mannequin. Celui-ci explosa en morceaux.

« Aie, aie, aie … Lili ! Qu’est-ce que je viens de te dire ? » dit Kéran avant de courir vers la Tarsal, la soulevant. Il n’alla pas la frapper, juste la féliciter et la réprimander. Il lui avait demandé de faire doucement mais elle ne l’avait pas écouté, c’est pourquoi il fallait qu’elle apprenne à être un peu plus responsable quand même.

« Bon … De toute façon, ce n’est pas très grave. » dit l’adolescent en caressant sa Tarsal, celle-ci venant se loger dans ses bras avec tendresse.

Hum … Elle en profitait pour se faire pardonner, n’est-ce pas ? Tsss … Vraiment, qu’est-ce qu’elle était quand même maline comme petite créature hein ? La Scrutella poussa un petit cri, courant vers lui avant de venir rejoindre sa sœur dans les bras de Kéran.

« Hey, hey, hey … Pas besoin d’être jalousie, mademoiselle. J’ai assez de place pour toutes les trois. Par contre, si le quatrième pokémon cherche aussi les caresses, je vais avoir quelques soucis. Vous n’êtes pas très grandes pour l’instant mais bon. »

« Stal … ga … » murmura Sarène, arrivant avec lenteur vers lui. Elle était un peu plus timide que les autres mais il la souleva aussi pour qu’elle vienne dans ses bras avec les autres.

Hum … Il y avait de fortes chances que l’entraînement soit arrêté pour l’heure. Il allait devoir se reposer avec ses trois pokémons. Enfin, lui, n’avait toujours pas terminé de s’entraîner mais ça pouvait bien attendre contrairement à ses pokémons. Hmm … Toute façon, pour l’heure, il était juste en train de les serrer dans ses bras.

Il caressa chacune de ses pokémons avec tendresse tandis que les trois demoiselles se laissèrent faire. Il fallait dire qu’il semblait s’appliquer grandement à tout cela ! Il s’apprêtait à partir de la salle d’entraînement lorsqu’il fut arrêté par trois hommes. Ils devaient à peine avoir vingt ou vingt-cinq ans … bref ils étaient un peu plus âgé que lui.

« Tiens donc … C’est toi que je cherchais … T’as essayé de t’enfuir ou quoi ? » dit l’un des hommes, ayant des cheveux noirs hirsutes et des yeux verts.

« De quoi est-ce que vous parlez ? Je ne cherchais pas à m’enfuir … Je ne vois pas de quoi vous voulez parler. Par contre, si vous voulez bien me laisser passer, je compte … »

« Où est-ce que tu comptes aller ? Et surtout, qu’est-ce que tu fous à serrer cette traînée dans tes bras ? » dit le second homme avant de prendre la Stalgamin des bras de Kéran.

« He … HEY ! Qu’est-ce que vous fai … » commença à crier Kéran avant de se prendre un violent coup de poing de la part du troisième homme. Il s’écroula à genoux, forcé de relâcher la Tarsal et la Scrutella. Déjà, elles s’apprêtaient à utiliser leurs pouvoirs mais Kéran chercher à les arrêter, bredouillant : « Ne faites … Ne faites pas … ça. »

« BORDEL ! CA ME DEGOUTE ! CE FICHU POKEMON SPECTRE DOIT ÊTRE ECLATE CONTRE UN MUR ! » hurla l’homme aux cheveux noirs, projetant la Stalgamin en direction d’un mur. Elle poussa un cri avant d’être immobilisé dans les airs. La Scrutella avait les yeux roses, signe qu’elle utilisait ses pouvoirs psychiques.

« TARSAL ! » s’égosilla Lili, faisant paraître des flammes au bout de ses poings. Elle n’allait surtout pas rester là sans rien faire même si Kéran le demandait ! Pourtant, l’adolescent se releva, la Stalgamin se retrouvant dans ses bras grâce aux pouvoirs de Lala.

« Qu’est-ce que vous voulez … » murmura faiblement l’adolescent en fronçant les sourcils.

« C’est bien simple … On va te force à apprendre quelques règles très simples de l’Enceinte. Visiblement, t’as sauté quelques étapes … T’as intérêt à nous suivre si tu ne veux pas avoir de problèmes. » dit le second homme.


Il ne le sentait pas … Pas du tout même … Il ne savait pas pourquoi … Enfin, si … Il le savait parfaitement. Il savait pourquoi il n’aimait pas tout ça. Car ça n’allait pas lui plaire. Cet homme avait une aura plus que machiavélique. Dire qu’il ne pouvait même pas parler avec Swar à ce sujet, pourtant, ça l’aurait grandement aidé. Au moins, il avait ses épées avec lui.

« Bon … Je veux bien vous accompagner. » marmonna Kéran.

« De toute façon, t’as pas le choix et on ne va pas aller très loin, héhéhé … Tu verras ce que je te réserve. On va t’inculquer quelques petites leçons. » reprit l’homme aux yeux verts alors qu’ils se dirigeaient vers une autre salle … d’entraînement ? Mais sans mannequin cette fois.

Ils se trouvaient dans une salle complètement vide, avec juste des lignes blanches sur le sol. Il n’aimait pas ça … mais il voyait ce qui risquait de se passer. Un autre combat … Mais ce n’était pas pour lui, loin de là même.

« Dépose tes pokémons sur le terrain. Elles vont combattre. »

Il s’exécuta, ne pouvant pas vraiment faire autre chose de toute façon. Il demanda à ses trois pokémons de faire attention alors qu’il se redressait après les avoir posées au sol. Ne pas être inquiet … De toute façon, Swar était avec lui, n’est-ce pas ? Les trois hommes discutaient entre eux, c’était le bon moment pour …

« Ne considère pas que je vais te donner un coup de main, Kéran. » souffla faiblement l’arme sans même lui laisser la possibilité de poser une question.

« Hein ? Mais … Je vais vraiment avoir besoin de … »

« Cette erreur stupide est uniquement de ta faute. Je pense que le message est très bien passé. Apprends donc à te débrouiller seul dorénavant. »

Mais mais mais … ATTENDEZ un peu quand même ! Il avait réellement besoin de Swar sur ce coup ! Car il n’était pas sûr qu’il aille juste avoir un simple combat de pokémon ! Loin de là même ! Non, et non ! Il déglutit, observant les trois hommes jusqu’à ce que celui aux cheveux noirs et aux yeux verts sorte une noigrume.

« On va faire tout simplement un petit combat de pokémons. Comme j’ai pas à avoir peur de tes trois tâches, elles pourront combattre ensemble ! »

« Euh … T’es sûr de toi ? » demanda l’un des deux hommes derrière lui. Comme quoi, visiblement, la conversation entre eux n’avait pas servi à grand-chose.

« Tsss ! Qu’est-ce que je t’ai dit ? Ma Feuforêve n’a pas à avoir peur de ces trois pokémons ! Je l’ai entraîné pendant plus d’une année pour cette raison ! Va prévenir les autres … Qu’ils voient comment on redresse un petit fouteur de troubles. »

Sa Feuforêve ? C’était quoi comme type de pokémons ? Il n’était pas sûr de l’avoir déjà vue. De toute façon, avec le peu de connaissances qu’il avait … Bon ! Il n’avait pas le choix, il devait obéir à ses aînés. Il dit à ses trois pokémons :

« Vous avez compris ce qui se passe les enfants ? Ça risque d’être très dur et … »

« Au passage, ça ne se terminera pas sans que tes pokémons finissent en sang. »

« … … … Nous verrons ça. » murmura tout doucement Kéran. En sang ?
Il pensait vraiment qu’il allait ses pokémons finir dans cet état ? Il en était hors de question ! Mais il n’allait surtout pas laisser un homme et son pokémon faire du mal à ses trois demoiselles. Dire qu’il était un peu en colère … Mais ce n’était rien comparé à Lili et Lala qui semblaient vouloir faire payer l’homme de toutes leurs forces. Seule la Stalgamin était calme et posée, contrairement à ce qu’il pensait puisqu’elle avait été la cible.

L’homme jeta sa noigrume devant lui, faisant apparaître une petite créature spectrale et qui flottait au-dessus du sol. Elle avait des cheveux qui semblaient bouger au gré d’un vent inexistant tandis que son dresseur avait un sourire aux lèvres.

« Voilà comment devrait être tous les pokémons spectres et ténébreux ! Regarde ses yeux ! »

Ses yeux ? Qu’est-ce qu’ils avaient de … AH ! PUNAISE ! C’était quoi ça ? Ca ressemblait aux yeux du Gringolem ! Même si ça commençait à dater, il n’avait pas oublié les yeux complètements blancs de la créature ! Et là, c’était la même chose mais en encore plus horrible … Il avait l’impression qu’elle était complètement défigurée.

« Les spectres doivent être détruits de l’intérieur … Ne servir qu’à une chose : nous obéir ! Cette Feuforêve pensait se lier d’amitié avec moi. Elle avait même réussi à exprimer ses premières paroles! Tu aurais dû voir la surprise lorsque j’ai commencé à la torturer. »

« Assez … Combattons puisque c’est ça que tu veux. » bredouilla l’adolescent.

Pourquoi est-ce ces hommes faisaient ça ? Ils n’étaient pas tous diaboliques ! Il ne fallait pas les considérer tous comme des monstres ! Pourquoi … est-ce qu’il avait rejoint l’Enceinte ? Des fois, pour ce genre de choses, il se posait la question. Il n’était pas fait pour ça … Pas du tout même … Il se sentait mal à cause de tout ça. Gloups … Très mal même. Il se frotta les bras comme pour se réchauffer mais surtout se rassurer.

« Si tu veux te battre, on va alors se battre ! Feuforêve ! Utilise ta vague psychique ! »

Il ne savait pas combattre ou quoi ? Des attaques psychiques sur des pokémons psychiques … Il n’était vraiment pas très malin ! Mais bon ! C’était ainsi et il n’allait pas se priver d’en profiter ! Lili et Lala se positionnèrent devant la Stalgamin, la protégeant de la vague psychique tandis que la Stalgamin crachait de nombreux piques de glace qui allèrent percuter la Feuforêve. Aucune réaction ne se fit voir chez la créature.

« C’est bizarre … Elle pourrait au moins avoir mal non ? »

« Ce n’est plus qu’un pantin … C’est à peine si elle est encore consciente de tout ça. »

« … … … Je vois. Donc il vaut mieux que je la batte le plus rapidement possible alors. Par contre, est-ce que tu as l’habitude la faire battre ? » murmura calmement l’adolescent.

« C’est quoi cette question stupide ? Elle ne me sert à rien, sauf lorsqu’il faut la faire rentrer dans mon arme. Pourquoi est-ce que je l’utiliserai pour combattre avec elle ? »

« Tu as dit que je devais apprendre des principes par rapport à l’Enceinte. Mais en même temps, tu sembles avoir oublié l’un des premiers principes liés aux pokémons de l’Enceinte. Pourquoi est-ce que nous utilisons des pokémons psychiques contre les spectres et les créatures ténébreuses ? » questionna Kéran.

Hum ? C’était quoi cette question absurde ? C’était facile à savoir ! Il le savait parfaitement ! S’ils utilisaient cela, c’est bien parce que les pokémons psychiques pouvaient facilement avoir l’ascendant sur leurs adversaires spectraux et ténébreux !

« Tu as l’air d’avoir compris ce que ça voulait dire. De plus, tu dois être au courant que Lili et Lala sont loin d’être faibles bien qu’elles soient nées il n’y a que peu de temps. »

« Tu te vantes hein ? Mais tu déchanteras très rapidement … Je vais m’amuser à torturer tes trois pokémons pour t’inculquer des petites notions comme le respect de tes aînés ! »

Le respect de ses aînés ? Il n’avait jamais causé de problème aux autres alors bon … Dire de telles choses, il ne savait pas s’il devait rire ou pleurer. Tout ce qu’il savait, c’est qu’il fallait qu’il s’occupe de son adversaire très rapidement.

« Lili, Lala, Sarène … Battez cette Feuforêve … Vous êtes trois contre un. »

« Le nombre ne fait pas la force ! » s’écria son adversaire tandis que Kéran faisait un petit sourire. Et si … Il avait le nombre et la force ? Avec ses trois pokémons, il avait réussi à battre un nombre important de Mascaïmans et un Escroco.
Les trois pokémons de petite taille foncèrent vers leur unique ennemie. Elles commencèrent à l’encercler avant de la frapper de tous les côtés, la Feuforêve, malgré son corps spectral ne pouvant lutter contre trois adversaires. Puis elle s’écroula au sol, à moitié évanouie. Même si elle ne montrait pas la douleur … Elle avait été salement blessée.

« Tu m’as dit de te respecter … Mais je n’ai pas été présomptueux, contrairement à toi. » murmura faiblement l’adolescent, caressant ses trois pokémons avant de s’apprêter à les soulever pour s’en aller. Il avait gagné un combat dont le vainqueur avait été décidé avant même de commencer. Son adversaire avait été stupide, très stupide.

Maintenant, il était temps de rentrer et d’aller se reposer. Ses pokémons avaient bien mérité le droit de souffler un peu après tous leurs efforts. Ça lui paraissait normal et … Il commençait à soulever ses pokémons avant d’entendre le cri de rage de son adversaire.

« BORDEL ! TU NE SERS A RIEN ! A RIEN ! A RIEN ! FOUS-TOI DANS MON ARME ! Tu ne vaux pas mieux que d’occuper mon arme ! »

« Qu’est-ce que tu comptes faire ? Le combat est terminé » dit Kéran alors que les deux autres jeunes hommes s’éloignaient de celui aux cheveux noirs.

« Terminé ? Qui a dit ça ? Puisque tes pokémons sont aussi balaises, ils peuvent facilement venir à bout de moi hein ? Hein ? » s’écria l’homme aux yeux verts alors que la Feuforêve disparaissait dans son arme … Un cimeterre ? Une sorte d’épée à lame courbée.

« Arrête tes bêtises, c’est vraiment stupide. On ne va pas se battre avec des armes. »

« Bêtise ? Tu me prends pour un imbécile ou quoi ? TU TE CROIS PLUS FORT QUE MOI OU QUOI ?! On va voir si tu sais te … »

« Je ne veux pas me battre. » murmura l’adolescent aux cheveux argentés. Et puis, il n’aimait surtout pas ce qu’il voyait. Cette aura noire et violette autour du cimeterre … Qu’est-ce que c’était que ça ? Il n’allait pas demander à ses pokémons de se battre ! Surtout que maintenant, il y avait de plus en plus de monde qui venait dans la salle.

Chapitre 44 : Comme les autres

ShiroiRyu
ShiroiRyu

Les derniers articles par ShiroiRyu (tout voir)

Chapitre 44 : Comme les autres

« Dorénavant, tu t’appelleras Sarène, d’accord ? » dit l’adolescent alors que la Stalgamin poussait un petit cri pour confirmer ses dires. Tant mieux si elle acceptait son nom car elle allait devoir le porter jusqu’à la fin de sa vie … ou de sa non-vie d’après ce qu’il avait cru comprendre. Après, entre tout ça … Il n’était jamais réellement sûr de tout ce qui se passait.

« Et voilà … Tu as commis la pire des bêtises … et encore une fois, elle fut engendrée au départ par cette stupide adolescente habillée comme une catin. » annonça l’épée tandis que la Stalgamin se tournait vers elle Elle s’approcha de l’arme, commençant à la soulever de ses petites pattes tout en poussant des petits cris de joie.

« Ohla ! Attention à cette épée, Sarène, elle est plus que dangereuse ! » s’écria Kéran avant de récupérer l’arme, chuchotant à celle-ci : « Je crois que Sarène et moi allons bien nous entendre si elle décide de te rendre la vie dure. »

« Espèce de petit effronté … Tu me le payeras … Elle n’a pas intérêt à poser ses pattes sur moi, est-ce bien compris, Kéran ? Je ne serai plus gentil très longtemps. »

« Bien entendu, Sarène ne pensait à rien de mal en ce qui te concerne. Ça doit être la première fois qu’elle voit un objet qui parle vulgairement. » répondit l’adolescent, soulevant la petite Stalgamin alors qu’il se couchait sur son lit.


Dire que c’était une mission accomplie ! Sa première mission avait été couronnée de succès ! Rien que ça ! Hahaha ! Quelle bonne nouvelle quand même … Quelle très bonne nouvelle même. Il était content du résultat … Plus que content même. Enfin, ce qui le rendait moins heureux, c’est quand même ce que les autres s’étaient imaginé par rapport à la Stalgamin.
Ils lui avaient demandé de se préparer très prochainement. Même si elle n’était pas encore un spectre, elle allait servir comme les autres. Il arrêta de sourire, ne soulevant plus la Stalgamin avant de le serrer contre son cœur. Elle comme ses deux autres pokémons, il était hors de question de blesser Sarène.

Pfff … C’était vraiment compliqué toute cette histoire. Il le savait parfaitement mais bon … Il aurait aimé que ça se passe toujours autrement quoi. Mais bon ! Grâce à l’Enceinte, il avait quand même deux pokémons ! Et puis, Katérina … Katérina … Elle avait quand même bien voulut lui offrir une noigrume, ce qui coûtait horriblement cher, il tenait à se le rappeler. Où est-ce qu’elle l’avait trouvée ? Ou alors, peut-être qu’elle l’avait volée ? Tant que ce n’était pas à une personne pauvre … M’enfin, il ne voyait pas Katérina comme monstre, enfin, contrairement à la première impression qu’elle donnait, bien entendu.

« BON ! Toute façon, ce n’est pas très grave hein ? Qu’est-ce que tu en penses, petite Stalgamin ? On s’en fiche, non ? Ce que les autres pensent, ce n’est pas important. Je ne chercherai pas à te faire mal si tu veux tout savoir. »

« Stalga ! Stal … Stalgamin. Stalga … Kéran ! »

Il recula aussitôt, plus que surpris par ce qui venait de se passer. Il n’avait pas rêvé hein ? Hein ? Ou alors Sarène venait de prononcer son nom ! C’était quoi ça ? Comment était-ce possible ? Ah si ! Ça l’était mais pas aussi rapidement ! C’était une future spectre !

« Euh … Moi, c’est bien Kéran et toi, c’est Sarène. Dis voir … Sarène ? »

« Sa… Stalgamin ! » répondit le pokémon conique.

Il poussa un soupir amusé. Bien entendu, c’était juste un cas très rare, presque au hasard … Mais il devait avouer que ça aurait été drôle … et en même temps sympathique d’avoir une autre personne avec qui parler. Mais surtout ne pas se disputer bien entendu ! C’était pas du tout ce dont il avait envie avec elle, loin de là même !

Mais bon … Avant tout ça, il voulait être convaincu d’une chose dont il n’était pas forcément sûr. Il sortit ses deux noigrumes, faisant apparaître Lili et Lala. Il était temps de faire des présentations bien plus correctes pour les trois pokémons et pour ça, il n’y avait pas cinquante solutions ! Il vint dire avec douceur :

« Lili … Lala … Je tiens à vous présenter Sarène, votre nouvelle amie. Dorénavant, elle sera avec nous. Je tiens à vous demander d’être très gentilles avec elle. Même si c’est une future spectre, ce n’est pas une ennemie, c’est bien compris ? »

« Tar … Tarsal. » marmonna Lili, détournant un peu le regard tandis que la Scrutella faisant de même en bredouillant quelque chose.

« Pathétiques … Elles arrivent à être jalouses de la nouvelle arrivante alors qu’elle n’a encore rien fait. Vraiment, tes pokémons sont aussi inutiles que toi, Kéran. » dit l’épée tandis qu’il grognait pour lui répondre. Il n’allait même pas chercher à se disputer avec elle. Il n’avait pas de temps à perdre avec ce genre de réactions futiles de la part de son arme.

« C’est vrai que vous êtes jalouses ? Lili ? Lala ? » demanda l’adolescent, espérant que ses deux pokémons allaient lui répondre.

« Scru … Scrutella … Scru scrut … » répondit la Scrutella avant de baisser la tête. Ce n’était pas de la jalousie contrairement à ce que disait l’épée, c’était plus de l’inquiétude qu’il passe moins de temps avec elle et sa sœur.
Même s’il ne comprenait pas les paroles de ses pokémons, il pouvait au moins deviner qu’elles semblaient plus tristes qu’autre chose. C’était le plus facile à savoir. Avec un sourire, il vint les prendre dans ses bras ainsi que la Stalgamin, leur disant qu’il allait les apprécier chacune comme les autres. C’était bien simple, aucune différence.

« Maintenant, nous allons tous manger à la cantine non ? Vous n’avez pas un petit creux ? Tu en penses quoi Lili ? Tu as faim ? »

« Taaaaarsal ! Tarsal ! » répondit la Tarsal aux cheveux bleus avec un grand sourire.

Hahaha … Il en était sûr et certain. Ce n’était encore que des enfants, c’était pour cela qu’elles comprenaient facilement. Enfin … Ce genre de choses. Et surtout qu’il pouvait deviner facilement ce qu’elles pensaient. D’ailleurs, trois pokémons féminines, il n’avait jamais autant été entouré par des filles depuis … jamais en fait.

« Tu me répugnes, Kéran. La perversité se lit sur ton visage. »

Pfff ! Encore une fois, l’arme racontait n’importe quoi pour ne pas changer. Lui ? Pervers ? Et puis quoi encore. Bon ! Avec ses trois pokémons dans ses mains, il quitta la chambre, laissant Swar tout seul puisque c’est ainsi qu’il le désirait.

« Voilà … Installez-vous devant moi pendant que je vais chercher de quoi manger. Vous protégez Sarène en attendant hein ? »

« Stalga ! » marmonna le pokémon conique, montrant par là qu’elle n’était pas une enfant contrairement aux autres. Enfin, elle n’avait pas besoin d’être chaperonnée. Puis elle regarda les personnes et les pokémons autour d’elle et comprit où voulait en venir Kéran.
D’accord … D’accord, elle allait être très discrète. Comme amusées, les deux pokémons psychiques vinrent l’entourer puis l’enlacer. Hors de question que quelqu’un ne lui fasse du mal pendant qu’il allait prendre un plateau puis de la nourriture. Il revint quelques minutes plus tard, demandant à Lala :

« Alors ? Ça s’est passé sans aucun problème ? Personne n’est venu vous embêter ? »

« Scrutella ! Scru scru ! Scrutella lala. » dit Lala en désignant Lili et Sarène qui s’amusaient toutes les deux comme si de rien n’était.
Elle venait rapidement de se trouver une bonne amie. C’était plaisant pour lui. Il aurait beaucoup moins à s’inquiéter pour la Stalgamin. BON ! Il était temps de les nourrir toutes les trois ! Il commença à servir les pokémons, remarquant les regards des autres membres de l’Enceinte. Est-ce qu’il y avait un problème ou quoi ?

« Ne vous inquiétez pas pour eux et mangez tranquillement, d’accord ? »

Si vraiment, ça les gênait qu’il soit avec ses pokémons, tant pis. Il commença à manger, observant ses trois pokémons. Lili comme Lala n’hésitaient pas à en donner un peu à la Stalgamin et inversement. C’était quoi le souci d’être ami avec une future spectre ? Si on s’en occupait bien, elle ne poserait pas de problèmes, c’est tout.

« Pfff … Sinon, c’est juste chercher des ennuis comme ça. » marmonna t-il.

Ca ne lui plaisait pas ces regards. C’est tout … Vraiment tout. Pourtant, pour bien montrer que même si ça ne convenait pas aux autres, lui, ça ne le dérangeait pas, il passa une main sur le sommet du crâne de la Stalgamin pour la caresser.

Voilà … Et si ça ne plaisait pas … Alors tant pis ! Il se permit même de donner à manger à ses pokémons, une par une, privilégiant aucune par rapport aux autres. La Stalgamin était comme les autres … Une pokémon normale … comme les autres. Qu’ils essayent de se rentrer ça en tête ! Tous les pokémons spectres et ténébreux n’étaient pas monstrueux.

« Même cet idiot de Swar n’est pas un monstre. »

« Tarsal ? Tar tar ? Sal ? Tarsal ? » demanda Lili, un peu étonnée des paroles de son dresseur. Celui-ci n’eut qu’un sourire, caressant une nouvelle la petite créature mais sur sa corne. Qu’elle ne s’inquiète pas, il était là pour les trois pokémons.

Ils terminèrent de manger, l’adolescent remettant les restes sur le plateau avant de l’emmener sur les autres plateaux. Il revint vers ses trois pokémons, les prenant dans ses bras avant de quitter la cantine. Direction la chambre pour aller digérer un peu tout ça ! Il pénétra dans sa chambre, déposant ses trois pokémons sur le lit, chacune venant se coucher ou tenter de le faire dans le cas la Stalgamin qui ne fit que rouler sur le lit.

« Scru scru scru ! » dit en rigolant Lala alors que Lili commençait à pousser Sarène sur le lit, continuant de la faire rouler sur le matelas.

« Il suffit vraiment de si peu pour amuser des enfants … Ça me fait penser que je ne m’amusais pas beaucoup après mes dix ans. » souffla l’adolescent aux cheveux argentés.

« Et voilà le moment où tu vas te rappeler tous les mauvais souvenirs que tu avais dans ton enfance. Désolé, je n’ai pas de visage, je ne peux pas pleurer toutes les larmes de mon corps qui est contenu dans une épée. »

« … Ah … Ah … Ah … Merci bien de ta remarque très utile, Swar. Mais regarde-les … enfin si tu peux. Elles ne sont pas mignonnes toutes les trois ? Tu sais … Swar, les autres membres de l’Enceinte m’ont regardé étrangement aujourd’hui. »

« Hum ? Ça me parait normal … Je suis sûr que tu as été très gentil et tendre avec ta Stalgamin. Je ne peux pas me tromper à ce sujet en vue de ton caractère absurde. »

« C’est le cas … Enfin, mon caractère n’est pas absurde ! Mais bref, ils n’ont pas l’air d’avoir apprécier que je considère Sarène comme Lili et Lala. Pour eux, les pokémons ténébreux et spectraux sont forcément des monstres sanguinaires que l’on doit éliminer. »

« Hum … Ce qui est véridique dans la majorité des cas. »

« Oui mais regarde Sarène … Elle ne pose aucun problème. Elle ne me dérange pas, elle m’a aidé à combattre cet Escroco après que je lui ai sauvée la vie et elle n’est pas belliqueuse du tout. Entre nous, la plus violente des trois, c’est Lili. »

« Tarsal ? » demanda la petite créature à la chevelure bleue, se tournant vers Kéran en ayant entendu son nom. L’adolescent lui fit un grand sourire pour lui répondre que ce n’est pas bien important tandis que Swar reprenait la parole :

« Tu vas le regretter bien assez tôt, Kéran. Ce que tu as fait ne plait guère à tout le monde. C’est comme si tu décidais de rentrer dans la Sainte Alliance, accompagné par cette Stalgamin … Tu risques de te faire tuer sur place. »

« Et bien, je n’irai pas à la Sainte Alliance, voilà tout. » répliqua l’adolescent, un peu en colère. On pouvait lui laisser le choix un peu ?

« Et tu es en plein dans l’Enceinte aux esclaves, un endroit reconnu pour sa torture de pokémons spectraux et ténébreux. Rien que ça … Tu n’es pas malin … pas du tout, Kéran. Tu devrais pourtant le savoir à force. »

« Je sais parfaitement que je ne suis pas très intelligent … mais je suis moi-même et ça me suffit amplement. » marmonna Kéran, visiblement peu enclin à vouloir continuer une conversation qui l’irritait de plus en plus. Il ne regrettait pas son choix avec Sarène.

« … … … Au moins, y a un peu de progrès. Tu admets ne pas être une lumière. »

« Tu peux continuer sur ce chemin, Swar. Ca ne me fait rien du tout. Je vais aller m’amuser avec mes trois pokémons pendant que tu resteras seul dans ton coin. Tu sais, je te plains plus que je ne t’apprécie … Quand tu étais vivant, tu devais être vraiment triste comme … personnage, Swar. J’ai de la peine pour toi. »

« Tu n’as pas à t’intéresser à ma personne. Elle est bien trop développée pour toi. Tu n’es rien contrairement à ce que j’ai été. » répondit sèchement Swar.

« Et je ne veux pas savoir ce que tu étais, comme ça, c’est résolu. »

Et maintenant, si l’arme voulait bien le laisser tranquille une nouvelle fois, ENCORE une fois, il avait autre chose à faire … Comme s’occuper de ses trois pokémons si charmantes. Il vint se coucher sur le lit, à côté des trois créatures qui commencèrent à grimper sur son dos pour tenter de l’escalader. Les trois pokémons marchèrent sur lui, ne dérangeant pas Kéran.

Ah … Voilà … Au moins, de la sorte, il n’était pas perturbé. Qu’on le laisse tranquille et vivre normalement son existence avec ses pokémons. C’est tout ce qu’il demandait, rien de plus, voilà tout. Il ferma ses yeux, évitant de réfléchir à tout ce qui se passait autour de lui. Swar était déprimant à force de lui parler de la sorte, ça le fatiguait … tellement.

« Vous avez vu le petit nouveau ? Une mission terminée et il se croit autorisé à faire n’importe quoi dans l’Enceinte. Tsss … »

« Une Stalgamin … Elle évoluera en Momartik … Et on va laisser le gamin la garder avec nous ? N’importe quoi ! » dit une seconde personne dans la cantine.

« Y a des règles et il va devoir s’y plier. Ça va être l’heure pour lui d’apprendre à torturer son premier pokémon. Il en a de la chance … Il connaîtra le pokémon qu’il utilisera comme cobaye. C’est rare ce genre de choses. »

« Laissez-le tranquille … Je vais m’occuper de son cas pour lui inculper quelques notes issues de l’Enceinte. Il est hors de question qu’un gamin, aussi doué soit-il, fasse sa loi dans l’Enceinte. Je vais lui montrer comment on se débrouille par ici. » annonça une troisième voix après la première, un homme se levant.

« Evite de trop l’abîmer … On sait bien que t’es pas d’une extrême douceur mais … »

« Je lui montrerai simplement comment on doit traiter les pokémons spectres et ténébreux dans l’Enceinte. Après mon passage, il sera dans le même état que sa Stalgamin. »

Plusieurs rires fusèrent dans la cantine qui était vide depuis déjà plusieurs minutes sauf bien entendu des rares personnes encore présentes. Des personnes qui discutaient du sort qu’ils allaient donner à Kéran pour son comportement envers cette Stalgamin. A l’Enceinte, il n’y avait pas de place pour des actes aussi futiles.

Chapitre 43 : Un acte de bonté

ShiroiRyu
ShiroiRyu

Les derniers articles par ShiroiRyu (tout voir)

Chapitre 43 : Un acte de bonté

« Katérina ? Qu’est-ce que … tu fais là ? »

Il avait posé une question toute simple et banale, pour éviter les ennuis. Il ne savait pas la raison qui poussait l’adolescente à être en face de lui mais il savait tout simplement que ce n’était pas une bonne chose, c’était aussi simple que ça.

« Hum ? Je vais essayer de te laisser deviner et … »

« Tu ne les tueras pas, c’est bien compris ? » dit-il aussitôt avec colère, voyant les trois pokémons qui commençaient à se réveiller. Il rappela aussitôt Lili et Lala dans ses noigrumes, serrant la Stalgamin contre lui alors qu’elle haussait un sourcil.

« Je peux savoir ce que tu fous ? Et surtout ce que tu viens de dire ? J’ai l’impression d’avoir entendu … Mais je suis peut-être sourde, faudrait que j’arrête la branlette. »

« … … … Stopper la branlette. Enfin non, ce n’est pas ça qui compte. C’est juste que je ne veux pas que tu fasses de mal à mes pokémons comme tu as tué ceux de Sélia ! »

« Ah ? C’est juste pour ça que tu t’inquiètes ? T’es vraiment qu’un gamin dans le fond. M’enfin, un gamin un peu spécial. » dit Katérina en émettant un grand rire qui n’avait rien de chaleureux. Gloups … Mais pourtant, il gardait la Stalgamin contre lui.

« J’ai mes raisons de m’inquiéter, Katérina. On ne sait jamais comment te prendre ! »

« Par derrière ou par devant … Y a plusieurs façons pour prendre une femme, Kéran. Tu devrais le … Ah non, j’ai oublié, t’est toujours puceau. Faudrait vraiment te tirer une femme avec ta nouille un de ces jours hein ? Qu’est-ce que tu en penses ? Ce n’est pas une bonne idée ? Pourtant, je la trouve bien fameuse, moi. »

« … … … Je préférai ne même pas en parler, Katérina. » marmonna l’adolescent.

« Bon … Maintenant, on a fini de parler comme deux gonzesses. »

Comment ça ? Qu’est-ce qu’elle comptait faire ? Il tenta de se redresser, recouvrant complètement la Stalgamin de ses bras avant que pourtant, il ne se prenne un coup de pied dans Katérina dans le ventre, le faisant crier de douleur et lâcher la pokémon.

« Toi … Tu ne bouges pas si tu ne veux pas avoir de problèmes, c’est compris ? » dit Katérina en se tournant vers la Stalgamin, plantant ses deux lames juste à côté de la petite créature, qui pourtant, ne semblait du tout impressionnée. Kéran poussa un gémissement de douleur, tentant de se relever avant de se retrouver allongé sur le sol. Qu’est-ce qu’elle allait lui faire ? Pas devant la Stalgamin ! Il avait déjà peur des tortures qu’elle …

« Bon … J’ai pu voir ton combat contre l’Escroco … Y avait aussi l’autre d’ailleurs mais celui de l’Escroco était quand même plus intéressant. Et merde ! Je me suis trompée de côté. Aller zou ! Dégage et montre-moi ton dos ! » annonça l’adolescente en petite tenue avant lui donner un coup de pied dans les hanches pour le faire rouler sur le côté.

Aie, aie, aie ! Elle voulait faire quoi ? Il se retourna, du moins, il n’eut pas vraiment le choix. Couché sur le ventre, il se laissa faire avec un peu d’appréhension. La Stalgamin voulut réagir mais ne fit rien du tout au final.

« AH ! Mais c’est froid ! » s’écria l’adolescent en sentant quelque chose qui se posait sur son dos. C’était terriblement froid même ! C’était quoi ? Brrrr ! Ça lui faisait mal ! Enfin non … Pas mal ! Mais plutôt, il trembla sur le moment.

« Oh mais t’arrête un peu ! C’est un onguent fait maison pour les plaies ! Ca va se refermer bien rapidement … Il n’y a pas été de main mort on dirait cet Escroco. Et si tu as froid encore après, on ira se réchauffer tous les deux, ça te dit ? »

… … … Il devait vraiment répondre à ça ? Car bon … Euh … Voilà, la situation n’était pas déplaisante et pour une fois que Katérina se montrait sympathique réellement envers lui, il n’allait pas l’empêcher de continuer. Mais en même temps, comment dire, euh … Il ne savait pas vraiment quoi penser de cette marque d’affection, si on pouvait dire ça, de Katérina.

« Pourquoi est-ce que tu me soignes ? » osa-t-il demander finalement.

« Tsss ! Et pourquoi est-ce que tu m’as emmenée dans ta chambre ? A part avec l’idée de me tringler hein ? Voilà, t’as ta réponse. » répondit-elle avant de lui donner une claque dans le dos. AIEEEEEEEEEEEEE ! Ça faisait mal sur le coup !

« Ouille, ouille, ouille ! Ah, c’est froid ! Et ça faisait mal ! Mais enfin … Merci pour ce que tu viens de faire, c’est très sympathique de ta part, Katérina. »

« Hum ? T’y habitues pas trop non plus … »

Hahaha … Il aurait aimé rire mais il ne se sentait pas la force. Il était trop fatigué … Comme si de rien n’était, l’adolescente vint s’asseoir sur son dos tandis qu’il fermait les yeux. Maintenant, il était sûr d’une chose, il pouvait se reposer sans aucun problème.

« T’avise pas de dormir pendant que je suis là si tu tiens à tes couilles, c’est clair ? »

« Gloups … D’accord, le message est bien passé … Mais ça va ? Tu es bien installée ? »

« Peut mieux faire … Ca glisse. » marmonna l’adolescente avant de bouger ses fesses sur son dos comme pour lui confirmer ses dires.
Ah … Quand même … Qu’est-ce qu’elle était spéciale cette Katérina. Il ne savait vraiment pas quoi faire avec elle. Un peu comme avec Swar en fin de compte non ? Les deux « personnes » étaient très difficiles à comprendre. Mais est-ce que c’était une mauvaise chose ? Il n’en était pas sûr, loin de là même.

« Tu as pu voir mon combat contre l’Escroco alors ? Mais alors … Tu as pu voir aussi mes deux pokémons si je ne me trompe pas. »

« Tu dis ça comme si c’était la première fois que je voyais les deux gamines. Je tiens à te rappeler que tu m’as vue y a pas très longtemps. BORDEL ! Faut que je te fasse une pipe pour que tu te souviennes de moi ou quoi ? »

Hahaha … Il rigola faiblement. Elle était toujours aussi vulgaire mais bon, c’est ce qui faisait le charme de l’adolescente, il le savait parfaitement. Il était bien … dans cette position. Peut-être qu’il acceptait enfin son statut de masochiste grâce à Katérina.

« Enfin euh … Tu en as pensé quoi du combat ? Ca allait ou … »

« Oh le petit Kéran veut savoir s’il a fait du bon boulot ? Mais c’est un gentil petit Kéran, ça. » répondit l’adolescente avec ironie, caressant son crâne comme on le ferait à un Caninos. Pfff, pas moyen d’être sérieux avec elle pour le moment.

Mais bon, ça ne le gênait pas de se laisser caresser les cheveux pas Katérina. Ça lui plaisait bien, alors pourquoi refuser ça hein ? Ce n’était pas monstrueux que d’accepter une telle chose. Par contre, il restait quand même un peu endolori à force de supporter le poids de l’adolescente. Heureusement pour lui, elle n’avait pas pris ses lames avec elle.

« Mouais … Je pourrais dire que c’était passable. Dès le début, tu t’es quand même planté. Tu pensais la victoire acquise après les Mascaïmans mais au final, tu n’as pas prêté attention à ton dos. Imagine que l’Escroco aurait décidé de te déchiqueter une partie de la hanche avec ses crocs ? Tu as eu de la chance de finir qu’avec une simple lacération. »

« … … …. Je vois. Merci d’être honnête avec moi, Katérina. » murmura l’adolescent aux cheveux gris tandis qu’elle haussait les épaules, restant assise sur lui.

« Je fais que dire la vérité. C’est à toi de l’accepter et de l’assumer. Je ne peux pas le faire à ta place de toute façon alors bon … Tant que tu comprends, ça me va. »

« Je comprends parfaitement, Katérina, je comprends parfaitement. C’était bien et passable en même temps, ce n’était pas excellent. Par contre … Euh … Tu es venue m’observer encore une fois ? Je remarque que ça commence à faire beaucoup de fois que je te vois et … »

« Oh mais pour qui il se prend, le petit Kéran ? Pour quelqu’un d’important ? Il est temps d’aller lui briser les bourses. ALLER ! Montre-moi où sont tes couilles que je te les serre ! »

HEIN ? QUOI ? Hors de question ! Il tenait à ses bijoux de famille ! Il commença à gesticuler tandis que Katérina plaçait ses mains sur ses hanches. Ils roulèrent plusieurs fois sur le côté, l’un sur l’autre jusqu’à ce qu’il se retrouve sur le dos, elle-même assise au niveau de l’entrejambe de l’adolescent. Elle eut un grand sourire mutin avant de souffler :

« Et bien … Si un jour, on doit baiser ensemble, on voit tout de suite qui domine. »

« … … … Je n’aurai pas utilisé ce terme, Katérina. Et puis ce jour ne risque pas d’arriver. »

« Si un jour, je dois te violer … Tu préfères ce terme ? » demanda-t-elle en émettant un rire tonitruant alors qu’il n’y avait rien de drôle dans ses paroles.

« Euh … Je préfère m’abstenir de répondre si possible. »

« Tu fais bien car tu risquerais de regretter ces paroles. » conclut l’adolescente avant de se coucher sur lui, frottant son corps contre le sien pour le provoquer.

Il se laissa faire, poussant juste quelques petits gémissements avant qu’elle ne s’arrête. Elle le regarda avec suspicion, l’adolescent ouvrant les yeux qu’il avait fermé pour éviter de l’observer. Hein ? C’était quoi …

« Tu mattes mes seins ou je rêve ? » dit-elle avec amusement, l’adolescent hochant la tête négativement. Il n’oserait pas du tout !

« C’est juste que j’ai l’impression de voir une sphère qui ressemble … »

« Ça s’appelle des seins. Si t’es gentil, un jour, je te montrerai les miens. Mais pour ça, vas vraiment falloir que tu te payes une pute car bon, les petits puceaux, je n’aime pas me les taper comme ça … Ils n’ont aucune expérience. »

Ah … Il arrêta de sourire, détournant le regard. Hum … C’était vrai qu’en l’apercevant … Mais pas seulement … Enfin bref … Ce n’était pas très important de toute façon à la base. Il haussa les épaules tandis qu’elle se relevait, tournant son visage vers la Stalgamin.

« Pfff … Voilà pourquoi j’étais venue … Tiens, attrape-ça, Kéran. »

Gloups … Elle plaça une main dans le décolleté de sa tenue qui couvrait bien peu son corps avant d’en sortir une noigrume de couleur blanche … Totalement blanche … Une noigrume ? Qu’est-ce qu’elle faisait avec ça ? Elle lui envoya sur le front, reprenant la parole :

« Je pensais que tu voudrais peut-être la capturer … Enfin, c’est à toi de voir. Moi, j’en ai assez fait et vue pour aujourd’hui, je compte … »

« Katérina ? Tu n’as pas de pokémons, toi ? » demanda l’adolescent tandis qu’elle fit un petit sourire carnassier mais un peu triste :

« Je n’ai pas besoin de ça … Je peux facilement me débrouiller toute seule contrairement à toi. Profite de ce que je t’ai donné si tu as envie de garder cette future spectre avec toi. »

Hein ? Elle allait faire quoi ? Elle allait s’en aller sans même le saluer ? Il la regarda partir, un peu étonné sur le coup. Il observa ensuite la sphère blanche, clignant des yeux plusieurs fois. Euh … Une noigrume … Une véritable noigrume rien qu’à lui ? Mais pour la Stalgamin ? Il n’était pas sûr qu’elle veuille … D’ailleurs, elle n’avait rien fait depuis l’arrivée de Katérina. Brrr … Katérina, toujours impossible à comprendre cette fille.

« Stalgamin ? Est-ce que tu veux … Enfin, c’est à toi de décider. »

« Stalgamin ? Stalga … Stalgamin … Stal stal … minmin. »

« Tu es d’accord donc ? Ca ne te dérange pas ? Et ne t’en fait pas … Même si je vais aller dans un endroit affreux pour les créatures comme toi, les autres ne te toucheront pas … et moi non plus hein ? » murmura l’adolescent, se mettant à genoux tout en tendant la main contenant la noigrume. La créature tapota sur la sphère, se retrouvant à l’intérieur comme si de rien n’était tandis qu’il semblait soulagé. Au moins, maintenant, il n’aurait plus de questions à se poser à ce sujet … s’il devait récupérer la Stalgamin ou non. Cette fois-ci, c’était tout bon pour lui. Tant mieux alors … Il se sentait … si bien.

Mais bon … Maintenant, il avait plusieurs pokémons … Enfin, une troisième pokémon. Avec ça, ça devrait aller quand même plus facilement … Enfin, il l’espérait. Il n’en était jamais réellement sûr. Il ne savait même pas ce que les autres allaient dire au sujet de la Stalgamin.

« Bon, dépêchez-vous les gars ! Il paraitrait qu’il y a un souci avec le petit nouveau et sa première mission de capture de pokémons. »

Une voix sur le côté ? Il se dirigea vers l’origine de la voix, remarquant rapidement trois personnes … qui faisaient partie de l’Enceinte ? Même s’il ne connaissait pas tout le monde, les paroles étaient tournées vers lui, il le savait parfaitement.

« Euh … Je suis là, les gens. Pourquoi est-ce que vous êtes venus me chercher ? » demanda-t-il alors qu’il allait plutôt bien. Enfin, c’est ce qu’il pensait … Peut-être que son corps pensait le contraire ? Non même pas … Ce que Katérina lui avait mis dans le dos était sacrément efficace contrairement à ce que l’on pouvait croire.

« On a entendu dire que tu avais des problèmes … Comme quoi tu t’étais fait attaquer par des Mascaïmans et un Escroco. On est venu aussitôt car c’était peut-être trop … » dit l’un des hommes alors qu’il hochait la tête négativement. Il ouvrit son sac, montrant les nombreuses noigrumes qui étaient remplies maintenant.

« Euh … J’ai eu un peu de mal mais ça s’est bien terminé. Vous n’aviez pas à vous en faire. Par contre, qui vous a prévenu ? Car je ne crois pas … »

« Impossible à savoir … On sait juste que c’était une femme d’après sa voix. T’as peut-être un ange gardien qui veille sur toi ? Enfin … Ce n’est pas le temps de parler de ce genre de trucs. Bon … T’en as récupéré combien ? »

« Euh … Une vingtaine je dirai et l’Escroco. » dit-il, un peu étonné.

Quoi ? Qu’est-ce qu’il avait dit ? Quelques murmures se firent entendre, les personnes se regardant entre elles sans lui adresser la parole. Finalement, après quelques secondes, ils lui demandèrent de les suivre tandis qu’ils rentraient dans l’Enceinte.

« D’ailleurs, tu n’avais pas que deux noigrumes à la base ? » demanda l’un des hommes lorsqu’ils arrivèrent dans le bâtiment.

« Euh … Si … J’ai capturé une pokémon avec l’unique noigrume que je possédais à la base. Ça me permettra d’en avoir plus pour les missions. » dit-il en mentant un peu sur l’origine de la sphère mais aussi en ne précisant pas quel pokémon était à l’intérieur.

« Hum … D’accord, si c’est un spectre ou alors l’un des Mascaïmans, vas falloir le … « dresser » hein ? Enfin, t’es au courant de comment ça se passe ici. »

« Gloups … Oui … Je sais parfaitement, merci. » bredouilla l’adolescent.

Mais ça ne lui plaisait pas. Autant sur des pokémons maléfiques, il ne le ferait pas non plus mais ça ne le gênait pas que d’autres le fassent. Autant pour la Stalgamin, il en était hors de question. Il n’allait pas torturer une créature qu’il venait de sauver !

Chapitre 42 : Coéquipiers

ShiroiRyu
ShiroiRyu

Les derniers articles par ShiroiRyu (tout voir)

Chapitre 42 : Coéquipiers

« Aie, aie, aie … J’ai le dos en sang, j’en suis sûr ! »

« Hum ? Comment tu vas ? Toujours capable de te battre ? » demanda l’épée comme si de rien n’était. HEY ! Il venait de se faire griffer le dos par un Escroco ! Il pourrait quand même être un peu plus sympa quoi ! C’était quoi cette blague ?

« Grmpf … Oui, je suis toujours capable de me battre. Tsss … Vraiment … Tu en as d’autres des questions aussi intelligentes que ça ? » demanda l’adolescent avec un peu d’ironie.

« Nullement … Mais j’essaie de me mettre à ton niveau et … »

« Ce n’est pas le moment de se battre ! Swar ! J’ai VRAIMENT besoin de toi ! » s’écria l’adolescent en essayant de garder son calme. Il ne devait pas s’énerver pour rien mais là … Il y avait vraiment un gros problème ! Un très gros problème même !

« Peut-être qu’en me suppliant … Je verrai alors pour te répondre. »

« … … … Tu te moques de moi ? » demanda l’adolescent avec un peu de colère. Aucune réponse de l’arme … Elle était plus que sérieuse.
Pfff … Qu’est-ce qu’il devait faire ? Ça ne le tentait vraiment pas de faire ceci ! Surtout d’aller … la prier. Et puis encore ? Ce n’était même pas dans ses intentions ! Il allait combattre tout seul ! Il pouvait y arriver ! Il en était sûr ! Hors de question d’utiliser son arme puisqu’elle ne voulait pas l’épauler !

« Espérons que cette masse soit assez utile contre lui … » dit-il en essayant de se rassurer alors qu’il ne l’était pas du tout. Avec son arme, il allait peut-être tenter de capturer ce pokémon ? Une telle créature, ça allait sûrement faire jaser quelques personnes dans l’Enceinte mais il était sûr que ça plairait à une majorité !

Une majorité … Hum … Il n’en était pas forcément sûr mais qu’importe. ALLER ! Il devait se motiver un peu au lieu de penser qu’à de mauvaises choses ! Il se tourna vers ses deux pokémons. Malgré la fatigue, elles étaient prêtes à attaquer et à combattre l’Escroco. Par contre, il y avait autre chose.

« Essaye de t’enfuir, Stalgamin. Je ne suis pas sûr que tout se passe très bien. »

« Stalga ? » murmura la petite créature avec étonnement. S’enfuir ? Ce n’était pas vraiment dans son intention. Elle n’était pas ainsi. Surtout qu’il combattait pour la sauver en même temps. Elle se positionna à côté des deux autres pokémons.

« Bon … Visiblement, tu es de la partie, je ne vais pas refuser un peu d’aide. Par contre, je ne peux pas te donner d’ordre car je ne sais pas comment tu combats, tu comprends ce que ça veut dire ? Que tu vas devoir te débrouiller toute seule. Tu penses y arriver ? »

« Stal … Stalga … Stalgamin min min. » répondit la créature conique avant de créer un petit pic de glace qu’elle envoya en direction de l’Escroco. Celui-ci se le prit de plein fouet, poussant un hurlement de colère avant de présenter ses griffes. Tiens … D’ailleurs …

Il y avait quelque chose de bizarre. C’était une créature ténébreuse non ? Elle devrait quand même être capable de parler, n’est-ce pas ? Alors pourquoi ne s’adressait-elle pas à lui ? Peut-être qu’il y avait encore autre chose derrière toute cette histoire.

« Pourquoi l’Escroco ne peut pas s’exprimer ? Tous les pokémons spectres et ténébreux ne peuvent pas parler normalement ? »

« Je n’ai pas à te répondre à ce sujet. Si tu penses qu’apprendre la diction humaine est aussi simple que ça, ce n’est pas le cas. Il faut des années à un enfant humain pour apprendre à parler convenablement. Ici … C’est pareil dans ce cas. »

Dans ce cas ? Hum … Donc, il devait comprendre que les pokémons ne pouvaient pas apprendre la diction humaine aussi facilement que ça ? Qu’il fallait plusieurs années quand même ? Bizarre … Enfin, un spectre et une créature ténébreuse étaient des créatures qui avaient déjà vécu auparavant non ? Alors, ils ne pouvaient pas …
AHHH ! Il roula sur le côté, évitant l’attaque de l’Escroco qui consistait tout simplement à essayer de lui déchiqueter le bras. RIEN QUE CA ! Il aurait pu y perdre un membre avec cette bêtise ! Lili tenta de frapper l’Escroco de toutes ses forces mais le résultat ne fut pas celui escompté. Le coup le frappa … très bien même … horriblement bien … Le pokémon poussa un hurlement de douleur.

« ESCRO ! ESCROCO ! COCO ! ES … ESCROCO ! »

Qu’est-ce que ça voulait dire ? Le pokémon semblait être devenu bien plus dangereux. D’un coup de poing, il envoya Lili contre un arbre, celle-ci se retrouvant violemment sonnée, étant dans l’incapacité de se combattre pour le moment. Aie, aie, aie !

« LALA ! Protège donc ta sœur ! Stalgamin, fais attention à toi car tu vas venir … »

« Arrêtes donc de parler pendant un combat. » coupa sèchement la voix de l’arme.

Pas de sa faute s’il devait donner quelques consignes ! Et puis bon, si l’épée était plus décidée à venir l’aider, ça aurait été bien plus simple. Mais bon, il ne fallait pas compter sur elle ! Il commençait à avoir l’habitude de toute façon avec cette arme ! Tsss ! Vraiment, ça l’énervait des fois de ne pas pouvoir compter sur les autres.

« … … … Fais attention à Lala. » murmura l’arme une nouvelle fois. Pourquoi ça ? A force de réfléchir et de regarder autour de lui, il ne se focalisait plus sur le combat ! Et voilà que l’Escroco avait complètement disparu ! ZUT ET ZUT !


Il venait de creuser un tunnel mais il ne savait pas où l’Escroco se trouvait. Attendez … Swar venait de dire de faire attention à Lala ! CA VOULAIT DIRE QU’IL FONCAIT VERS ELLE ! Mais aussi sa sœur ! Il courut en leur direction, agrippant les deux pokémons avant de rouler sur le côté, juste à temps avant que la tête de l’Escroco ne sorte, déchiquetant une partie d’un tronc d’arbre qui s’écroula en arrière, faisant trembler le sol.

« Stalgamin ! » s’écria la créature conique avant cracher plusieurs pics de glace en direction de l’Escroco. Celui-ci se retourna vers elle, fou de rage.

NON ! Hors de question de laisser la petite créature se mettre encore plus en danger ! Il déposa ses deux pokémons contre un arbre, courant vers l’Escroco tout en criant pour qu’il se retourne vers lui. La créature bipède ne sembla pas pour autant vouloir changer de cible. Peut-être qu’il ne devait pas envisager la capture de ce pokémon … Simplement la mort.

« Pourquoi est-ce que tu ne veux pas m’aider, Swar hein ?! »

« Hum ? Qu’est-ce que je t’ai dit il y a quelques instants ? »

Qu’il valait mieux se taire mais avec lui comme compagnon, ça ne servait à rien du tout ! Comme si l’arme avait lu dans ses pensées, une aura noire se forma autour de son épée, son bras droit venant tracer une entaille le long du ventre de l’Escroco. Du sang s’en écoula, la créature passant une patte sur sa blessure.

« Swar … Est-ce que tu viens de … » commença à demander l’adolescent avant que son bras ne bouge tout seul à cause de la lame, celle-ci se plaçant sous sa gorge. « D’accord ! D’accord ! J’ai compris ! Je ne poserai pas de questions ! C’est bon, c’est bon ! »

« Tant mieux alors … pour toi. » dit sèchement l’épée alors que l’adolescent se rapprochait de la Stalgamin pour la soulever et la mettre ailleurs.
Si Swar avait décidé de l’aider alors, il valait mieux éviter des blessures alliées à cause d’un mauvais mouvement de l’arme, c’était bien ce qu’avait dit son entraîneur non ? Quand il frappait des mannequins il y avait encore quelques jours.

Des griffes arrivèrent à sa hauteur, l’épée venant parer le coup. Dommage que la puissance fut telle qu’il fut envoyé contre un arbre, un craquement se faisant entendre. Il ouvrit la bouche en grand, essayant de crier sans que pour autant un mot ne sorte de ses lèvres.

« … … … Kéran. Ton dos n’est pas brisé. Ne t’inquiète pas pour cela. »

« Mais mais mais … Ca fait terriblement mal … J’ai dû me casser quelque chose. Mon dos me fait affreusement mal et … »

« Arrête tes bêtises. Le craquement que tu as entendu est celui de l’écorce de l’arbre. Tu es tout simplement un imbécile, Kéran mais … Je te le répète sans cesse. » reprit en soupirant la voix issue de l’épée, mais avec une petite pointe d’amusement tendre.

« Hein ? Mon dos ? Euh … L’écorce ? C’est vrai que maintenant que tu le dis, c’est … »

« Roule sur le côté ! » cria l’arme, l’adolescent s’exécutant aussitôt alors que la mâchoire de l’Escroco venait mordre le tronc là où sa tête se trouvait encore quelques minutes avant.

« … Merci réellement, Swar. Sans toi, je n’aurai plus eu de tête …. »

Bien sûr. C’était pour cela qu’il était là de toute façon. Si un jour, il décidait de posséder le corps de Kéran, il valait mieux qu’il soit en entier. Néanmoins, cet imbécile ne comprenait toujours pas qu’il ferait tout pour le protéger car cela était nécessaire … Et voilà pourquoi il était toujours là. Ce n’était pourtant pas compliqué à comprendre.

« Maintenant, tu te débarrasses de lui car j’en ai assez, Kéran. »

« Aucun souci, Swar ! Mais essaies juste de me guider un peu. Si on peut le faire s’évanouir ou je ne sais quoi … Ca aiderait pas mal entre nous. »

Encore de l’aide ? Il ne demandait que ça. D’ailleurs, lui qui voulait se vanter de se débrouiller seul, il avait terriblement besoin de son arme possédée. Enfin bon, il valait mieux ne pas faire la remarque sinon l’adolescent risquait d’être terriblement déçu.

Et pour l’heure, il y avait cet Escroco. Lili s’était réveillée, se retirant de son inconscience mais surtout folle de rage d’après ce que pouvait voir Kéran. Elle poussa des petits cris de colère, se téléportant avant de donner des coups de poing glacés à l’Escroco. Dès que celui-ci tentait de s’en prendre à elle, elle se téléportait une nouvelle fois pour le frapper sur une autre partie du corps et ainsi de suite, sans même qu’il ne puisse se défendre.

« Est-ce que ça veut dire que je n’aurai pas à m’en occuper ? » murmura Kéran.

« A cette allure, elle va être plus qu’épuisée mais l’Escroco ne peut pas faire grand-chose s’il n’arrive pas à la toucher. »

« Je vois … Mais on reste sur nos gardes au cas où ? Car je suis inquiet pour elle. » chuchota l’adolescent une nouvelle fois, regardant la Stalgamin et Lala. Les deux étaient quand même exténuées elles aussi. A croire qu’ils combattaient tous depuis des heures.

… … … Pauvre Escroco. Il était tombé sur une folle. Il le voyait parfaitement que la Tarsal n’était pas n’importe quelle Tarsal. Non pas à cause de sa chevelure ou de sa corne … Mais bon … Il avait quand même un peu mal pour l’adversaire de Lili. D’ailleurs, il valait mieux arrêter les frais. Puisque l’Escroco s’épuisait en tentant de combattre la Tarsal, il passa derrière le crocodile humanoïde avant de lui donner un puissant coup de masse sur le derrière du crâne. Il y avait mis plus de force que d’habitude car il n’était pas sûr qu’un coup aussi léger que celui utilisé pour les Mascaïmans soit efficace.

« Escro … co. » dit la créature avant de s’écrouler au sol. Aussitôt, il prit l’une des noigrumes restantes avant de la jeter sur l’Escroco. La sphère ne bougea même pas, le pokémon se retrouvant capturé avec facilité.

« Et voilà une bonne chose de faite. Maintenant, on va pouvoir essayer de trouver un petit coin pour se reposer. Je voudrai bien que l’on rentre tout de suite mais … Je ne suis pas sûr que l’on soit en état de bouger. »

« Tarsal, Tar, Tar. » annonça la Tarsal en venant se téléporter une nouvelle fois mais pour finir dans les bras de Kéran. Celui-ci avait déjà rangé son arme, invitant Lala à faire la même chose que sa jumelle.

Il avait réussi … pas parfaitement, loin de là même mais … Il avait réussi. Ah … Il avait du mal à le croire mais c’était pourtant la vérité. Tant mieux … C’était une bonne chose … Enfin à ses yeux … Avec les noigrumes remplies dans son sac, il n’y avait plus à avoir peur que la mission soit un échec. Pourquoi n’avait-il pas une noigrume à lui ?

Si cela avait été le cas … Si cela avait été le cas … Pfff … Et puis bon, ça serait bête car la Stalgamin pouvait être une future ennemie plus tard. Ce n’était pas bon … Mais en même temps, sauver la vie d’une pokémon, c’est ce qu’il avait fait avec les deux jumelles dans ses bras hein ? Alors bon …

« Swar … J’aime pas ne pas avoir le choix. » marmonna l’adolescent.

« Comme beaucoup de monde lorsqu’ils sont acculés. C’est ainsi que ça se passe dans le monde des adultes, Kéran. Des fois, les choix que nous sommes obligés de faire ne sont guère plaisants. Maintenant, il vaut mieux pour toi que tu t’éloignes sinon, tu risquerais de commettre une bêtise que tu regretterais plus tard. »

Oui mais bon … Ce genre de bêtises, sur le moment, ce n’était pas si … bête justement non ? Du genre, quand il avait emmené Katérina dans l’Enceinte, cela avait été une folie … Car elle avait souvent montré qu’elle n’était pas si gentille et amicale envers lui. Et pourtant, il avait beaucoup apprécié cet instant.

« Pourquoi est-ce que c’est aussi compliqué ? Je sais ce que je vais faire ! »

« Je t’avais pourtant prévenu. Tu ne pourras m’en vouloir de t’avoir mis en garde. Tu vas commettre une horrible chose … Car tu n’auras jamais le cœur à cela. »

A cela ? De quoi est-ce que parlait l’arme ? Mais tout ce qu’il savait, c’est que porter trois pokémon allait être très lourd. Il vint s’accroupir, souriant à la Stalgamin en lui disant de venir sauter dans ses bras. Il y avait quand même un peu de place pour elle aussi. La Stalgamin fut téléportée par la Tarsal, visiblement peu gênée d’avoir une nouvelle compagne puisque Kéran l’avait décidé de la sorte.

Un arbre … Deux arbres … Trois arbres … Il comptait les arbres, se disant que cela lui permettrait de mettre le maximum de distance entre lui et ce qui venait de passer. Il n’avait vraiment pas envie de se faire attaquer une nouvelle fois. Un coin bien tranquille … bien trop tranquille … Il n’était pas loin d’une route de toute façon d’après ce qu’il voyait. C’était donc une bonne chose. Il se logea entre les racines d’un arbre.

« On se repose maintenant les enfants. »

« … … … Je t’aurai mis en garde, Kéran. » souffla l’arme alors que l’adolescent avait déjà fermé les yeux, cherchant un sommeil bien mérité. Il ne tarda pas à s’assoupir, les trois pokémons s’endormant bien plus rapidement que lui.
… … … Ah … … … Une première mission en solitaire … sans personne d’autre. C’était une réussite, une vraie réussite. Enfin, une bonne réussite. Oui … C’est ce qu’il pensait, enfin, ce qu’il croyait. Après, il n’était pas sûr que …

« Tiens donc, le moche qui dort dans les bois. »

Avec lenteur, il rouvrit ses yeux, remarquant Katérina qui se trouvait en face de lui. Il lui fit un petit sourire, les yeux mi-clos. Pourquoi est-ce qu’elle était là ? Attendez … Elle … Elle avait tué les pokémons de Sélia ! C’était peut-être son tour ! Il perdit son sourire.

Chapitre 41 : Dans le dos

ShiroiRyu
ShiroiRyu

Les derniers articles par ShiroiRyu (tout voir)

Chapitre 41 : Dans le dos

« Bon … Ils vont sûrement essayer de m’attaquer mais je ne me laisserai pas faire. »

Hum ? Oui … Bien entendu. S’il ne voulait pas mourir, il valait mieux pour lui qu’il combatte. Cela semblait logique mais bon, en écoutant les paroles de l’adolescent, on ne pouvait pas en être sûr, loin de là même. Néanmoins, ce n’était pas suffisant, loin de là même.

Il allait devoir combattre encore et toujours … Mais aussi éviter de perdre du temps … C’était pour cela qu’il était aux côtés de Kéran. Si tout était vraiment aussi simple, les combats n’auraient même pas dû avoir lieu. Il aurait pu tout simplement les appâter et les piéger dans un endroit. Ce n’était que des Mascaïmans et rien d’autre. Mais bon … C’était Kéran dont on parlait. Une telle réflexion aurait été étrange de sa part.

« Fais attention à toi, au cas où. Contre les morsures, je ne peux pas t’aider. »

Hein ? Euh … Oui bon, d’accord. Il allait se débrouiller seul ! Ca ne pouvait pas être si compliqué de toute façon ! Il sortit ses deux noigrumes, les envoyant derrière lui pour faire apparaître ses deux pokémons. Aussitôt, Lala utilisa ses pouvoirs et ses yeux spéciaux pour repousser les Mascaïmans tandis que Lili tentait de faire de même sans pourtant y arriver.

« Tarsal ? » murmura Lili sans réellement comprendre ce qui se passait.

« AH ! Tu ne peux pas utiliser tes pouvoirs psychiques contre eux, Lili ! Il va falloir te débrouiller sans ! Mais tu peux y arriver non ? »

BIEN ENTENDU ! Elle allait tout simplement les geler et ensuite … AH ! Pourquoi est-ce que son dresseur venait de la soulever alors qu’elle s’apprêtait à se jeter dans la bataille ? Kéran fit un geste négatif de la tête avant de lui dire :

« Il ne faut pas les tuer, Lili. Je sais que tu aimes bien te battre mais cette fois-ci, le mieux serait que tu les fasses s’évanouir ou rendre inconscient. Tu peux le faire pour moi ? »

« Tar … Tarsal … Tar …. » marmonna la petite Tarsal avec un peu de dépit, Kéran lui caressant le crâne pour la remercier et l’inciter à le faire.
BON ! C’était bien parce que c’était lui qu’elle allait accepter ça ! Elle se plaça à côté de sa sœur, les deux pokémons commençant à parler entre elles pour mettre une stratégie. Lui ? Il était à peine derrière elles après qu’elles se soient placées.

« Euh et bien … Faites de votre mieux, je vous protègerai s’il y a un problème. »

« Hum ? Commence donc par les protéger et leur dire de se déplacer rapidement. » annonça Swar sans que Kéran ne comprenne pourquoi avant que …

« LILI ! LALA ! Téléportation en arrière ! ET VITE ! » hurla soudainement Kéran.

Les deux pokémons se téléportèrent, écoutant l’ordre de leur dresseur avant que deux Mascaïmans ne sortent du sol, claquant de la mâchoire sans que pour autant il y ait quelque chose à mettre à l’intérieur. D’un geste rapide, l’adolescent vint frapper sur le crâne des deux pokémons, les assommant tout en haletant.

« Ah … Ah … Ah … Vous allez bien les filles ? Désolé d’avoir crié de la sorte mais … »

« Tarsal, tar, tarsal ! Tar tar tarsal ! » répondit la Tarsal, visiblement peu gênée par ce qu’il venait de faire avant de demander à sa sœur de l’épauler. La Scrutella continua de faire percuter les Mascaïmans entre eux tandis que ceux qui s’approchaient de trop près … étaient tout simplement renvoyés en arrière d’un uppercut de la part de Lili.
Aie, aie, aie … C’était vraiment une bagarreuse née. Il se demandait quand même s’il n’était pas tombé sur la seule Tarsal qui préférait utiliser ses poings que son cerveau. M’enfin, il trouvait ça assez mignon et touchant de la voir se battre de la sorte.

Enfin … Touchant n’aurait pas été le terme qui correspondait le mieux mais qu’importe. Il épaulait ses deux pokémons en les prévenant de se téléporter quand c’était possible et qu’il y avait un souci mais en même temps, il …

« Kéran, je te conseille de sauter en arrière, tout de suite. »

« AH ! Merci, Swar ! » répondit-il en faisant un saut sur le côté, abattant son arme à l’endroit où il se trouvait au même moment où un Mascaïman sortait du sol.

Voilà ! Une bonne chose encore accomplie ! Par contre, c’était lui ou alors, ils étaient bien plus nombreux qu’il ne l’aurait cru ? Il avait peut-être abusé de sa confiance sur ce coup. Il aurait quand même dû se méfier un peu. D’ailleurs, en même temps, comment est-ce que la Stalgamin allait ? Il signala a ses pokémons :

« Faites attention à vous ! Je vais voir comment va cette pokémon ! »

« Scru. » murmura tout simplement Lala avant d’utiliser une plus grande partie de ses pouvoirs, repoussant les Mascaïmans sur les côtés pour laisser le champ libre à Kéran.

Celui-ci s’approcha de la Stalgamin, la petite créature étant blessée malgré tout ce qu’il avait fait. Visiblement, ces fichues créatures avaient quand même essayé de la dévorer ! Aie, aie, aie, elle allait vraiment devenir un spectre ? Difficile à croire mais bon … Ce n’était pas impossible. Ou alors, Swar pensait ça car elle allait mourir d’une façon atroce ?

« Hors de question qu’elle meure tant que je suis là ! »

« Hum ? Arrête donc de faire ton preux chevalier qui vient sauver une princesse. Ce n’est qu’une Stalgamin, rien de plus et … »

« Quoi ? Et quoi encore ? Je suis venu pour la sauver puisque je suis venu … OH ET PUIS ZUT ! Tu sais que je fais d’une pierre deux coups avec ça, Swar ! »

« Je n’ai jamais prétendu le contraire, Kéran. Je ne faisais que remarquer l’inutilité de tes actions. » répondit faiblement l’épée tandis qu’il soulevait la Stalgamin d’une main. Elle se laissa faire, un peu surprise mais sans pourtant autant trouver cela désagréable, loin de là même. Visiblement, elle n’avait rien de belliqueux contre lui.

C’était une bonne chose. Il passa derrière ses deux pokémons, leur disant de faire attention alors qu’il gardait la Stalgamin contre lui. Il pouvait facilement se battre d’une main de toute façon ! Ce n’était pas un problème et ça ne le serait jamais ! Il continua d’ordonner à ses pokémons de combattre, Lala murmurant :

« Scru … Scru … Scrutella, lala … Scrutella. »

« Tu fatigues un peu ? Mais bon … C’est de ma faute, je ne m’attendais pas à ce qu’il y en ait autant de Mascaïmans face à nous. »

« Comme souvent, tu agis puis tu réfléchis après … Rien d’anormal à cela, Kéran. » annonça calmement l’épée tandis qu’il grognait.

Pourquoi est-ce qu’elle lui lançait toujours une pique de la sorte ? Il n’avait rien fait de mal ! Pfff ! BON ! Pas le temps de tergiverser avec elle ! Il se rapprocha de la Scrutella, lui disant de reculer tandis qu’il se mettait à côté de la Tarsal.

« Toujours en forme pour te battre, Lili ? » demanda l’adolescent en rigolant.

« TARRRRRRRRRRR SAL ! » s’écria la pokémon avant de donner un uppercut enflammé à l’un des Mascaïmans qui avait essayé de lui sauter dessus.

« Euh … Il vient de décoller, là … » murmura Kéran, toujours surpris par ce que venait de faire sa Tarsal. Pauvre Mascaïman. Il n’avait pas de chance d’être tombé à elle.

Par contre, la situation semblait s’arranger peu à peu. Il y avait de moins en moins d’adversaires, la majorité étant à terre, sonnée par les différentes attaques provenant de l’humain et de ses pokémons. D’autres avaient bien essayé de créer des tourbillons de sable pour les aveugler mais comme ils étaient en pleine forêt, autant dire que ce n’était pas plus efficace que ce que l’on aurait cru.

« Continuez comme ça ! Ils vont bientôt finir par arrêter ça et … »

« Tu prends beaucoup trop de temps, Kéran. Regarde ceux qui sont à terre. » coupa Swar.

Quoi ? Qu’est-ce qu’il y avait … OH NON ! Ils étaient déjà en train de se réveiller ? Et certains étaient plus que furieux ! D’ailleurs, les claquements de dents étaient bien plus sonores qu’auparavant. C’était problématique, plus que problématique même ! Comment faire ? AH ZUT ! Il savait comment faire !

« Envoyez-les moi derrière moi quand ils sont sonnés ! Je sais comment je vais me débrouiller ! Stalgamin ? Est-ce que je peux te demander un petit service ? »

« Stalga ? » murmura doucement la créature, un petit sourire aux lèvres. Il sortit une partie des noigrumes non-utilisées avant de les lui tendre. La Stalgamin poussa un petit cri tandis qu’il reprenait avec un petit sourire :

« Nous allons t’envoyer les Mascaïmans quand tu seras derrière nous. Tu ne feras que les mettre dans les noigrumes. Comme ils seront capturés, ils poseront moins de souci. »

Ah ? C’était aussi simple que ça ? D’accord ! Elle acceptait cette idée ! Il la fit descendre se ses bras tandis qu’il posait les Noigrumes au sol. Avec ses petites pattes, ça serait un peu difficile mais qu’importe, ce n’était pas un problème ! Un problème, un problème, il ne pensait qu’à ça à chaque fois ! C’était vraiment dérangeant !

Mais bon ! Ça allait marcher ! Il en était sûr et certaine ! La Tarsal continuait de frapper les Mascaïmans, les envoyant dans les airs tandis que la Scrutella les téléportait derrière elle. Enfin, la Stalgamin terminait le travail en prenant une noigrume et forçait la créature évanouie à rentrer à l’intérieur. Peu à peu, le nombre se réduisait.

« Continuez comme ça ! On peut le faire ! Il faut faire quelques efforts et ça sera terminé ! »

Il devait être convaincant … et surtout convaincu. C’était une bonne chose. Il avait décidé de prendre une trentaine de noigrumes avec lui. Sur le coup, il avait pensé que c’était exagéré et Swar ne s’était pas privé de dire une phrase avec ironie mais maintenant … Il se félicitait d’avoir pensé à ça ! Pour une fois qu’il faisait quelque chose de correct !

« Continuez ! Continuez encore ! Lilia, Lala ! Faites de votre mieux ! »

« Scru … Scrutella … » murmura Lala, légèrement fatiguée tandis que l’adolescent le remarquait bien. Elle donnait le maximum pour réussir ce que l’adolescent demandait.

« Tarsal … Tar tar … » répondit Lili, ses poings étant devenu de glace au lieu d’être enflammés. Elle allait les frapper très violemment si ça continuait même si … Elle aussi montrait quelques signes de faiblesse.

Mais ils étaient proches de la victoire ! C’était quand même plus qu’important ! Ça serait son premier véritable combat qu’il arriverait à gagner sans l’aide de personne ! Seulement grâce à lui et à ses pokémons ! D’ailleurs, ça le démangeait d’utiliser son épée mais il se retenait car ce n’était pas ce qu’il devait faire.

Qu’ils reculent … Qu’ils continuent de reculer ! Ca montrait que de son côté, il prenait de l’avance et qu’ils allaient bientôt s’enfuir. Il n’était pas obligé de tous les capturer ! De toute façon, d’après un rapide coup d’œil, la Stalgamin avait réussi à en mettre une vingtaine dans les noigrumes. Rien que ça ! Il était sûr que ça plairait à l’Enceinte !

« Aller ! C’est la dernière marche ! Avant que tout ne soit fini ! »

« Tu sembles très motivé … On dirait même que tu es … exalté. »

« Qu’est-ce que ça veut dire ce mot ? » demanda Kéran tandis qu’il rigolait un peu. Exalté ? Ça voulait dire heureux ? En liesse ? Sûrement ! Pour la première fois depuis très longtemps, peut-être même de son existence, il était heureux !

« Hum … Tu n’as pas besoin de le savoir … simplement de le ressentir. » murmura l’épée sur un ton un peu démotivé.

Hum ? Ca n’avait pas l’air d’aller bien pour l’épée. M’enfin, il verrait après ! Pour l’instant, il devait repousser les derniers assauts des Mascaïmans, certains s’étant déjà enfuis.

C’était terminé ? Les derniers Mascaïmans étaient partis tandis qu’il s’écroulait en arrière, s’asseyant pour reprendre son souffle. La petite Tarsal fit de même alors que la Scrutella s’était couché en première. Hahaha … C’était fini … Vraiment fini … Il pensa à fermer les yeux mais s’arrêta aussitôt, tournant son visage vers la Stalgamin.

« Tu vas bien ? Pas trop de bobo ? » demanda-t-il en souriant.

« Stalga … Stalgamin … Stal. » répondit la petite créature, tenant une noigrume dans ses pattes. Ah ? Elle s’approchait de lui, déposant la noigrume.

« Merci bien … Mais pour l’instant, on va se reposer, d’accord ? Mais qu’est-ce qu’ils te voulaient ces Mascaïmans ? Quand même … Ils étaient nombreux, bien trop nombreux ! »

« Stalgamin … Stal … Stalga … Min … Stalstal … » murmura faiblement la Stalgamin comme pour bien expliquer qu’elle ne savait pas grand-chose. L’adolescent se redressa, la regardant longuement avant de demander :

« Est-ce que tu es une fille ? Si c’est le cas … Est-ce que tu crois être morte ? »

« Stalgamin. » souffla la créature cônique, signe qu’elle acquiesçait. Elle se savait déjà morte … au fond d’elle ? C’était plutôt triste dans le fond. Ah, pourquoi est-ce qu’elle était un spectre ? Ça lui faisait un peu mal de la voir comme ça. Mais bon, il n’allait pas la capturer. Il ne venait pas de lui sauver la vie pour qu’elle se fasse … Enfin bon … En même temps …

« Non … Non … C’est mieux de la laisser tranquille. »

« Tu pensais encore à quelque chose de particulièrement stupide, Kéran. » dit l’épée avec calme alors qu’il se relevait. Il ramassa les noigrumes, remerciant encore la Stalgamin pour tout ce qu’elle avait avant de prendre la parole :

« Je sais bien … Et je confirme pour une fois tes paroles. Juste que ça m’embête … Et je ne peux pas faire ça, ce ne sont pas mes noigrumes. »

Pffff. Il poussa un soupir désabusé. Ça ne lui plaisait pas quand ça lui arrivait. Rangeant les noigrumes, il regarda ses deux pokémons avant de les soulever. Il était temps de rentrer, il en avait terminé avec eux et avec cette Stalgamin.

« Aller, au revoir, petite Stalgamin. Essaye de survivre toute seule. » murmura l’adolescent, déglutissant de gêne. Ca ne lui plaisait pas … pas du tout même.

Surtout qu’elle commençait à marcher derrière lui jusqu’à ce qu’un cri tonitruant se fasse entendre sur le côté. Un arbre fut fauché avant que des griffes ne viennent lacérer le dos de Kéran qui s’écroula au sol.

« ESCROCO ! » hurla la créature avant que la Stalgamin ne soit soulevée par … Une sorte de crocodile humanoïde ? C’était quoi ça ? Et puis en même temps, il sentait du sang qui s’écoulait de son dos, ses deux pokémons se libérant de sous son corps. Lala repoussa l’Escroco, libérant la Stalgamin qui fut téléportée à côté de Lili. Kéran poussa un gémissement : ZUT ! C’était visiblement loin d’être terminé !