Chapitre 73 : Situation préoccupante

ShiroiRyu
ShiroiRyu

Les derniers articles par ShiroiRyu (tout voir)

Chapitre 73 : Situation préoccupante

« Nous partons vers Shunter. »

Toutes les têtes se tournèrent vers lui, aussi surprises les unes que les autres alors qu’il reprenait en cherchant à garder son calme :

« On part vers Shunter pour aller voir comment est la situation actuellement. Ca m’insupporte d’être là sans rien faire alors que c’est peut-être l’anarchie. »

« Tery, tu n’es plus dans l’armée. Nous n’avons pas à nous mêler de tout ça. Ce qui se passe à Shunter ne concerne que Shunter dorénavant. »

« Et Shunter reste le royaume où je suis né. Même si je ne suis qu’un homme, je n’ai pas envie que mon village soit détruit ou pire ! Tant que je ne suis pas sûr que la situation ne va pas dégénérer, j’ai envie de … »

Il s’arrêta dans ses propos, regardant les autres personnes présentes. Egoïste, c’était égoïste de sa part. Terriblement égoïste. Il obligeait les autres personnes à le suivre. Hmm, se séparer comme la dernière fois ? C’était la meilleure chose à faire et …

« AAAAAAAAIE ! Mais ça fait mal ça ! »

Le coup de poing sur le sommet du crâne le tira de sa rêverie alors qu’il regardait Manelena, interloqué. Il se passait quoi avec elle hein ? Il pouvait savoir ? Elle marmonna :

« Ne t’avise même pas de quitter le groupe comme ça, je te préviens. »

« Qu’est-ce que tu peux savoir que c’était mon idée ? Tu lis dans les pensées ? C’est ça ? Si ce n’est pas le cas, tu n’as pas à me frapper comme ça. Ca fait mal ! »

« Ne t’avise pas de me mentir, Tery Vanian. Je connais parfaitement ton mode de réflexion et je sais ainsi ce à quoi tu pensais. Tu es trop prévisible comme garçon, il faudra que tu te rentres cela dans le crâne, jeune homme. »
Qu’elle l’appelle comme ça, ça l’agaçait. Il ne savait pas pourquoi mais ça l’embêtait vraiment. Pour qui est-ce qu’elle se prenait ? Il n’était pas un monstre ou autre hein ? Enfin, pas un être à mettre en cage quoi ! Fallait pas abuser !

« Et toi, ne m’appelles pas jeune homme. Je veux juste que l’on clarifie la situation là-bas, rien de plus, rien de moins. A partir de là, ce n’est pas trop compliqué et je ne veux pas empêcher les autres d’aller rechercher des informations sur l’aigle bicéphale. »

« Peut-être qu’ils veulent aussi passer à autre chose, non ? Rien ne nous empêche de faire une petite pause dans nos recherches. Nous pourrions devenir fous à force d’échouer. Autant passer sur un autre objectif. »

Manelena avait corrigé les propos du jeune homme, celui-ci soupirant. Si c’était pour dire au final qu’elle était d’accord avec lui, pourquoi le contester ? Simplement pour l’agacer ? Même pas, ce n’était pas un jeu pour elle. Elle voulait … juste mettre les points sur les i.

« Maintenant, est-ce que cela dérange quelqu’un ? De se rendre à Shunter au lieu de passer tout de suite à Omnosmos ? »

« Pour ma part, vu que j’ai prévenu les bonnes personnesà Traslord, il n’y a aucun souci. » répondit en premier Royan. Les autres, cela ne leur posait aucun problème. La raison était simple : ils n’avaient aucune restriction liée à leur condition dans un empire. Bon, par contre, pour Clari, Manelena et Tery, il fallait juste éviter de se tenir face à des soldats de Shunter en public mais ça, ils pouvaient facilement résoudre ce petit problème.


A partir de là, tous étaient d’accord pour les accompagner à Shunter. Qu’est-ce qui allait être pire que maintenant, hein ? Ce n’était pas possible, n’est-ce pas ? Ils étaient déjà salement reçus à Shunter donc bon …

Hmm. Shunter. Il ne fallait pas perdre de temps. Puisqu’ils étaient tous prêts à le suivre, autant y aller dès maintenant. Le jeune homme tapa dans ses mains, signalant qu’ils allaient se mettre en route sans perdre plus de temps. Et sa mère dans tout ça ? Ses pensées étaient toujours tournées vers elle mais il n’avait aucune information. Peut-être qu’ils pouvaient passer par le village de Leskar ? Peut-être ?

« On verra ça quand nous serons à Shunter, Tery. »

« Sérieusement, je ne sais pas comment tu fais pour deviner mes pensées mais je tiens à te signaler que ça devient vraiment inquiétant et effrayant. Je me demande comment tu fais ça … et en un sens, vaut mieux peut-être que je ne le saches pas. »

« L’intuition féminine, Tery ! L’intuition féminine ! Tu sembles l’oublier mais Manelena est une jeune femme et en tant que telle, lorsqu’elle connaît parfaitement un homme, elle peut facilement deviner le moindre de ses mouvements. »

« C’est ce que je disais quand je trouvais cela effrayant, très effrayant. Rappelles-moi de ne jamais te provoquer, Manelena. Enfin, on sait ce qu’il en est réellement hein ? »

« Oui, je sais parfaitement ce qu’il en est. C’est pourquoi il vaut mieux que tu arrêtes tout de suite de me faire un sourire des plus niais, compris ? »

« Oui, oui, j’ai compris parfaitement le message. Pour ne pas changer, il est des plus menaçants. Ah … Dire que c’était comme un compliment. »

« Un compliment venant de ta part ? Je ne suis pas sûre. »

« Et tu sais pourtant aussi bien que moi ce qu’il en est réellement, non ? Alors s’il te plaît, contentes-toi de ce que je te dis, tu verras que ça ira beaucoup mieux ensuite. »

Oh ! Voilà que Tery voulait se la jouer grand seigneur. Intéressant, très intéressant. Néanmoins, elle n’osait pas avouer qu’elle voulait juste le titiller comme à son habitude. A force, cela était devenu très simple. Peut-être parce qu’elle savait qu’il faisait la même chose envers elle ? Oui, c’était exactement ça. Elle savait parfaitement qu’il s’amusait à ses dépends comme elle. Mais bon, c’était une relation comme chien et chat sauf qu’il n’y avait aucune réelle violence en fin de compte entre eux deux.

« Oh, tu vois, Tery, je peux te dire que Manelena pense à quelque chose de joyeux en ce qui te concerne. » déclara Clari tout en émettant un rire amusé.

« Je n’en doute pas un seul instant. Elle ne grogne pas et ne montre pas ses dents. »

« Tu me prends pour qui ? Une pouliche ? Tu veux peut-être que je te donnes un coup de sabot dans les tiennes de dents pour comprendre ça ?! »

« Ouuuuuuh. Visiblement, il aurait mieux valut que je me taise. » dit le jeune homme tout en rigolant à son tour. Pfiou ! Shunter, les voilà !

Il savait qu’ils en avaient pour au moins une bonne semaine, d’après ce qu’il avait en tête. Et cela juste pour arriver aux frontières de Shunter avec Traslord. Ensuite ? Ils seront en terrain connu. Oh que oui ! Ils n’auraient aucun mal à se déplacer. Ca sera parfait pour lui.

« Par contre, j’espère qu’on ne tombera pas sur des Gnomolds. »

« Tu as toujours la malchance de tomber sur eux à Shunter mais tu sais qu’ils sont dans tous les royaumes, Tery ? Ils sont là depuis si longtemps. »

Sérest qui lui donnait un petit cours. Pourquoi pas ? Il en avait entendu des rumeurs mais oui, les Gnomolds n’étaient pas une race de créatures qui se trouvaient exclusivement à Shunter. Non, ils étaient partout. Bon, avec Ernold, c’était facile de le remarquer mais il était vrai que pendant qu’ils voyageaient dans ce monde, ils n’avaient guère trouvé d’autres tribus.

Mais sincèrement, cela, il s’en fichait pas mal. Les Gnomolds étaient une race qu’il préférait éviter de rencontrer fréquemment. Bon, le cas d’Ernold était unique en soi et sincèrement, il espérait de pas revoir … les autres. Brrr ! Mais bon, c’était logique d’y penser. Les Gnomolds, il allait tomber dessus. Il en était sûr et certain.
« Tery ? Pourquoi est-ce que tu as ralenti la marche ? Un souci ? »

« Non, non, Elen. Rien de spécial, je peux te le promettre. Je réfléchis juste à notre retour à Shunter. Je suis un peux anxieux, rien de plus. »

« Tu n’as pas à l’être. On sera aussi discrets qu’il le faudra. Si c’est vraiment cela qui t’inquiète, Tery, d’accord ? » murmura Elen avant de lui prendre le bras.

Inquiétude, inquiétude, humour, Shunter, Manelena, Elen, Clari, le groupe, toutes ses pensées étaient toujours fixées vers ces personnes. Ça ne voulait pas dire qu’il n’en avait rien à faire du reste, loin de là. Simplement qu’en terme de « poupée ayant toujours les mêmes idées », il n’était pas si différent de ses golems Toujours les mêmes fonctions, les mêmes réflexions. Bon, il exagérait. Les golems restaient des créatures qui ne faisaient qu’obéir aux ordres, sans aucune pensée ou cervelle mais bon …

« Aucun souci, Elen. Je suis parfaitement d’accord avec ce que tu dis. Merci. Mais merci de vouloir rassurer le jeune idiot que je suis. »

« Tu n’es pas idiot, disons juste que ça se bouscule dans ton crâne, voilà tout. »

Hahaha. Elle avait toujours le mot qu’il fallait, n’est-ce pas ? Mais c’était suffisant pour le remettre d’aplomb ! Il tapa dans ses mains tandis qu’il commençait à converser avec les autres. La raison était très simple : lui permettre d’avoir un sujet et surtout de ne plus se compliquer la vie avec tout le reste.

Les journées qui s’écoulèrent le furent sans difficultés. Aucun problème d’assassin et alors, il avait vraiment envisagé que ces derniers n’allaient pas continuer à s’en prendre à eux. Peut-être qu’ils avaient compris la leçon la première fois ? Et donc, qu’au final, ils n’avaient plus rien à craindre ? Ou alors, ils allaient préparer une plus grosse attaque sur eux ?

Le plus important était le fait qu’ils étaient enfin proches de la frontière entre Traslord et Shunter. Sauf que ce ne fût pas lui qui prit la parole mais Elen, déclarant qu’à partir de là, elle pouvait les guider. Même si cela commençait à dater de quelques années, elle avait encore des souvenirs par rapport à tout ça.

« Je sais comment nous guider. Il suffira de faire le chemin inverse. »

« Tant que tu m’emmènes pas sur un Gnomold hein ? Sur toute une troupe même. »

« Ne t’en fait pas à ce sujet, je ne suis pas assez bête pour ça, hahaha. »

« Oh, je préfère prévenir. Simple question de principe, Elen. Mais merci. » termina de dire Tery avant de déposer un rapide baiser sur sa joue. Celle-ci vint rosir alors qu’Elen l’attrapait par le bras pour qu’il se colle à elle. Et hop ! Il ne bougeait plus d’ici !

Mais wow … Hmm, était-ce lui qui rêvait ou alors, ça lui faisait le plus grand bien ? Il retrouvait le décor de Shunter. Son herbe, ses montagnes, ses routes de terre ! Pas seulement, bien entendu mais … tout l’écosystème de Shunter était devant ses yeux !

« Et si on décidait de courir un peu ? »

« Tu peux courir seule, je ne me déplacerais pas pour cela. » déclara presqu’aussitôt Manelena alors qu’il faisait une mine boudeuse. Ce n’était pas très sympathique de sa part mais bon, tant pis ! Il commença à courir en avant, prenant de la distance avec le reste du groupe jusqu’à ce qu’Elen s’écrit à son tour :

« Hey ! Mais attends moi ! Tu risques de te perdre, Tery ! »

« Deux gamins. » soupira Manelena tandis qu’Elen quittait le reste du groupe à son tour. Ils allaient se perdre dans les petits coins boisés autour d’eux, elle en était convaincue. Mais il était vrai qu’elle avait un petit pincement au coeur. Ils étaient de retour à Shunter.

Et ça, elle ne pouvait pas nier que ça lui faisait un certain bien. C’était donc ainsi, n’est-ce pas ? Que du bonheur, beaucoup de bonheur. AH ! Du bonheur, elle pensait comme Tery sur ce point. Clari aussi ne semblait pas réticente par le retour à Shunter. Elle prenait une bonne bouffée d’air pur avant de s’exclamer :

« Allons-y ! Je vais aller rattraper les deux autres avant qu’ils ne cherchent à faire des enfants dans les bois ! Je suis sûre qu’ils en seraient capables ! »

« Tu n’es pas obligée de le dire à haute voix. » soupira Manelena alors que la demoiselle aux couettes blondes s’était mise à courir à la suite de Tery et Elen.

« Aucune décence de sa part … mais il faut avouer que la voir aussi pétillante de vie réchauffe le coeur. Une telle femme a sûrement souffert dans le passé pour devenir aussi agréable et sympathique envers tout le monde. »

« Mêlez-vous de ce qui vous regarde, Sérest. Clari fut toujours ainsi. »

Oh, sujet fâcheux ? La femme ailée ne demanda pas son reste tandis qu’elle observait les trois points à l’horizon. Chaque personne avait son importance dans le groupe mais elle le reconnaissait : Clari était le pilier central de la bonne humeur.

« Nous devrions peut-être les rattraper ? » demanda Séran en regardant sa femme, Royan hochant la tête négativement tout en répondant :

« Ca ne sert à rien. Ils reviendront comme d’habitude. Ne nous préoccupons pas de cela et gardons ce rythme. Si vous le voulez, mademoiselle Elise, vous pouvez les accompagner. »

« Oh non non, prince Royan ! Ne vous souciez pas de cela, il vaut mieux que je reste ici. Je pense qu’ils ont besoin de se détendre un peu. Et il faut avouer que retrouver Shunter procure un bien fou. On est jamais aussi bien que chez soi. »

« Je ne peux pas nier cet argument. Pouvoir remarcher dans Traslord m’a permis de retrouver ce que j’avais perdu là-bas. Mais bon, nous avons un objectif à accomplir. »

« Objectif, objectif. Si tu parles de Shunter, ce n’est pas vraiment une mission. »

« Je pensais plus à l’aigle bicéphale que l’on met de côté pour un temps, Sérest. »

La femme ailée soupira. Le plus amusant, quand il s’agissait de converser avec Royan, c’était bien la distinction qu’il faisait entre Elise et les autres. La jeune demoiselle avait toujours le droit à un « mademoiselle » tandis que tous les autres étaient appelés par leurs prénoms. Pourtant, si cela était par ordre d’ancienneté, elle comme son mari étaient les plus récents dans le groupe mais cela ne changeait guère les propos de Royan.

« L’aigle peut bien patienter, là où il s’est caché. Peut-être fait-il son nid ? »

« Son nid ? Tu crois que …Oui en fait, c’est un oiseau. Quelle idiote. Mais je ne pense pas qu’un aigle monstrueux et légendaire soit capable de créer sa propre progéniture. »

« Nous n’en savons trop rien hein ? Ce n’est pas inscrit dans les livres, Manelena. Peut-être que c’est le cas ? Encore que ça serait très dangereux. »

« Je ne veux rien connaître à ce sujet. Nous l’éliminerons quand nous le trouverons. »

Elle avait coupé court à la conversation avant de dire qu’elle allait retrouver les trois autres rigolos qui n’étaient toujours pas revenus. Sans courir pour autant, elle accéléra le pas, quittant le groupe sans un regard vers eux.

« Ils sont vraiment très divertissants. Ils semblent si fort, tous les quatre. »

« Ils se connaissent depuis si longtemps. Il en est de même pour moi avec Elen. »

« Ah bon ? Vous la connaissez aussi depuis longtemps, prince Royan ? Comment était-elle auparavant ? Cela fait beaucoup de temps ? »

« Elle portait un masque, comme bon nombre de personnes qui œuvraient pour l’Oracle. Mais ce dernier est mort dans un incendie, comme tous les enfants dont il s’occupait. »

« Un Oracle ? Je me rappelle de quelques rumeurs dans l’auberge le concernant mais à part cela, c’est le vide complet. Vous pouvez m’en dire plus, prince Royan ? »

« Ah … Bon. De toute façon, vu que nous ne sommes pas prêts d’arriver à Shunter tout de suite, je n’ai que ça à faire. Discutons alors. Ou plutôt, écoutez-moi. »

Il pouvait lui raconter l’histoire d’Elen. Du moins, les grandes lignes depuis qu’il la connaissait. Le fait qu’elle portait un masque blanc à l’époque, la raison de ce masque blanc. Elise lui signala qu’elle s’en rappelait car elle avait déjà vue une fois Elen dans le passé avant sa petite « crise » mais au sujet de l’Oracle, elle ne connaissait rien.
L’adolescent aux cheveux bleus avait visiblement beaucoup à dire tandis que Séran chuchotait quelques mots à Sérest, ce qui fit glousser faiblement la femme-ailée. Son mari n’avait pas tort, loin de là ! Mais de là à l’exprimer à haute voix, il valait mieux éviter.

« Hey, hey, hey, vous êtes en train de vous bécoter, je suis sûre ! »

« Clari ? Non, non, pas du tout. Tu te trompes, je me promenai avec Elen. »

« Alors pourquoi est-ce que tu es aussi rouge aux joues ? Je t’ai presque pris en fragrant délit, n’est-ce pas, Tery ? » répondit la jeune femme aux couettes blondes tandis qu’il hochait la tête négativement. MAIS NON ! Elle se trompait lourdement ! Plus que lourdement !

« Ne raconte pas n’importe n’importe quoi. Mais ça … me fait plaisir. »

« Tery me montrait quelques arbres, rien de plus, Clari. » compléta Elen. C’était un argument des plus douteux, si elle pouvait se permettre de leur signaler.

« Bien entendu, ce sont de jolis arbres. J’en ait jamais vu d’aussi beaux. »

« Oh, arrêtes donc de te moquer de nous, Clari. Si je te dis qu’on ne faisait rien de spécial, c’est bien parce que l’on n’a rien à gagner à te mentir, non ? »

« Oh … Qu’il est mignon le gentil petit Tery. Il veut rassurer sa grande sœur adorée. »

Et voilà qu’elle repartait encore dans sa petite « folie douce ». Elle lui tapota doucement le sommet du crâne tandis qu’il se laissait faire. Bien entendu, bien entendu. Ils s’étaient juste embrassés, lui et Elen, contre un arbre. Rien de plus. Ils n’allaient pas … enfin ! Pas en pleine forêt alors que les autres n’étaient pas loin ! AH ! Il voyait Manelena qui arrivait.

« Vous avez fini de vous amuser ? On dirait une bande de trois gamins. »

« Roh … Tu peux juste dire que tu es jalouse de ne pas jouer avec nous. Mais tu sais, on a de la place pour toi hein ? Tu peux venir, bien entendu ! »

« Est-ce que j’ai une tête à vouloir m’amuser à ça ? » marmonna la femme aux cheveux argentés, passant une main dans ces derniers.

« Je suis sûre que oui ! Ca se lit dans tes yeux, ça se lit dans ton regard ! »

« Arrêtes tes bêtises avant que je ne décide de réellement m’emporter. »

« Et qu’est-ce que tu comptes faire si tu t’emportes ? Fais attention à garder tes pieds sur terre, ça serait dommage de t’envoler ! »

Qu’est-ce qu’elle baragouinait ? Pfff. Bon, ils allaient bien. Elle retourna auprès des autres, leur signalant d’ignorer Tery et les deux femmes avant de continuer à avancer. Pour dormir, cela allait être beaucoup plus simple maintenant. Terrain connu, pour la chasse comme pour trouver du bois. Le seul souci allait être la surveillance.

« Comme on connaît l’endroit, les quatre à faire un tour de garde seront moi, Tery, Elen et Clari. Je pense que ça ne dérange aucun d’entre vous, n’est-ce pas ? »

« Pas du tout, Manelena, pas du tout. Je suis d’accord avec toi à ce sujet. »

« Et dès demain, on tentera de trouver une ville ou un village pour avoir quelques informations, d’accord ? Je pense que si c’est bon pour tous, on pourra alors commencer cela. Bref, montons les tentes. »

Ah ! Ca lui faisait plaisir intérieurement. Il n’allait pas le dire à voix haute mais Manelena qui reprenait un peu le rôle de « cheffe », ça montrait que les habitudes avaient la vie dure mais surtout qu’elle allait mieux. Le retour à Shunter lui faisait le plus grand bien.

Une heure plus tard, voilà que le duo composé de Séran et Tery revenaient avec du bois tandis qu’Elen comme Sérest étaient en train de préparer le repas du soir. Les autres personnes avaient monté les tentes et cherché de quoi s’asseoir.

« Reposez-vous. Tery, je commencerai le premier tour de garde. Tu prends le second puis Elen et enfin Clari à la fin. »

« Mais mais mais pourquoi moi à la fin ? Je tomberai en pleine nuit ! »

« Je ne tolérerai aucune réplique à mes phrases. Tu acceptes et tu te tais, compris ? »

« Oui ma maréchale ! Oui ! » s’écria Clari avant de faire le salut militaire de Shunter.
Pour toute réponse, Manelena poussa un grognement. Bien, si le message était bien passé. Maintnant, ils pouvaient alors terminer paisiblement cette soirée tous ensemble, comme d’habitude. Et dès demain … se remettre au travail concernant Shunter.

Chapitre 341 : Les liens brisés

ShiroiRyu
ShiroiRyu

Les derniers articles par ShiroiRyu (tout voir)

Chapitre 341 : Les liens brisés

« … … … ? »

Il semblait intrigué par le comportement de la jeune femme aux cheveux blonds, celle-ci étant rentrée après eux. Il n’avait même pas eut le temps de lui demander ce qui s’était passé qu’elle était venue vers lui, l’embrassant longuement et avec une très grande affection. Il s’était laissé faire, la serrant contre lui bien qu’il semblait serrer un peu trop fort, la jeune femme gémissant un peu de douleur. Lorsqu’elle retira ses lèvres, elle lui murmura :

« … … … Je t’aime, mon amour … Je t’aime tant … Et je ne te quitterai pas … Qu’importe ce qui se passe. Tu ne me quitteras pas, n’est-ce pas ? Tu ne me trahiras pas hein ? »

Il avait hoché la tête d’un air positif, un peu abasourdi et étonné par les demandes de la jeune femme aux cheveux blonds. Cela était surprenant de sa part … mais bon … Elle avait été légèrement jalouse et lui aussi donc bon … Mais … Quand même … Il commença à lui caresser le dos, cherchant à parler alors qu’Héméra prenait la parole :

« Samus … Théodore voudrait que … »

« Chut … Héméra, je crois savoir ce qu’il veut et je le veux aussi … »

Elle aidait le jeune homme à se lever, les deux personnes se dirigeant vers la chambre sans un mot, sauf Samus qui disait du regard qu’ils ne voulaient pas être dérangés. Lorsqu’ils furent enfermés dans la chambre, il commença à la déshabiller, tâtonnant sa poitrine alors qu’elle poussait un petit gémissement entre le plaisir et la douleur :

« Aie … Aie … Ah … Ah … Ca fait un peu mal … Orion … Je crois que c’est parce que … »

Pfiou ! Elle rougissait, ne terminant pas sa phrase. C’était normal … Sa poitrine se gonflait légèrement et à la naissance allait se gorger de lait … Mais actuellement, elle souffrait légèrement et le jeune homme le remarqua, arrêtant de la caresser à cet endroit.

« Non … Non ! N’arrête pas ! N’arrête pas, Orion ! »

Elle voulait qu’il l’aime pour ce soir ! Encore plus que les autres soirs ! Il était hors de question qu’il … qu’il passe de l’autre côté … Il n’était pas Ghor, Rundas ou Gandrayda ! Il était Orion et à l’heure actuelle, la personne la plus importante à ses yeux dans l’univers ! Alors non … Ce n’était pas l’un des autres chasseurs de primes … C’était son homme … Et elle le désirait plus que tout … Que cela soit à cause du fait qu’elle était enceinte qu’elle avait des désirs si ardents, elle ne savait pas mais la seule chose qu’elle savait, c’est qu’elle ne voulait pas avoir à commettre le pire des crimes à ses yeux.

« Continuons … Jusqu’à ce que nous soyons épuisés … Jusqu’au bout … »

Elle lui disait cela tout en dévorant ses lèvres, leurs vêtements étant déjà à terre depuis plusieurs minutes alors que l’un comme l’autre ne se préoccupait pas de la Gardevoir de l’autre côté. Elle ne pensait même plus à ce qu’elle avait dit à Héméra, ne se souciant que de profiter encore une nuit du jeune homme aux cheveux blancs qui était avec elle. Et voilà … Encore une fois … Elle ne pouvait pas se passer de lui … Encore une fois …

Couchée sur le lit, elle observait le plafond, à moitié endormie et toute en sueur. Ah … C’était bizarre ou non … mais depuis qu’elle était enceinte, son désir sexuel s’était accru et cela avait été une nuit encore plus folle que les dernières fois. Rien que le fait de penser à ce qui s’était passé provoquait en elle un certain émoi indescriptible.

« Hum … Tu dors, Orion ? Tu dors mon amour ? »

Elle lui murmurait cela avec tendresse, se calfeutrant contre lui comme le serait une petite chatte en manque d’affection. Ses deux jambes enserrèrent celle de droite d’Orion, le jeune homme l’embrassant sur le front sans rien faire d’autre.

« Ca ne fait rien, ça me suffit entièrement, Orion. Bonne nuit. »

Pourtant, elle collait bien sa poitrine aux pointes tendues par le plaisir et une légère douleur bien particulière puisqu’elle était enceinte. Le jeune homme avait les yeux fermés, ne disant rien puisqu’il n’en était pas capable.

« … … … … … … »

C’était l’heure d’essayer ce qu’il voulait faire. C’était une tentative pathétique, chimérique … Tout ce que l’on voulait mais … mais … Il prit une profonde respiration, une courte larme s’écoulant le long de sa joue. C’était une tentative … stupide … quasiment pathétique … Comme si ce n’était qu’une vague idée … Une possibilité infime que cela puisse se faire … Ah … Vraiment … Oui vraiment … Ah … La dernière chance … Il s’endormit peu à peu.

Avait-il réussi ? Y arrivait-il ? Il ne le savait pas … Il était complètement plongé dans le noir, n’entendant plus rien du tout. S’il se trouvait dans la chambre, il aurait sentit le corps de Samus près du sien mais ce n’était pas le cas. La jeune femme aux cheveux blonds n’était pas présente, il n’entendait pas sa respiration à côté de lui …

Donc … est-ce qu’il s’était raté ? Mais pas complètement ? Il tentait d’ouvrir ses yeux mais même ainsi … Tout était noir … Puis peu à peu … Il semblait entendre une voix … assez distante et lointaine … Mais pourtant … Pourtant … Il semblait s’en rapprocher sans même avancer … C’était une sensation bizarre.

« Grand frère ? Que fais-tu ici ? » demanda la voix.

« Orié ?! Tu es où Orié ?! J’en étais sûr que ça marcherait ! J’en étais sûr ! »

Mais pourtant, il ne voyait pas la jeune femme aux cheveux noirs … Pourquoi ne voyait-il rien du tout ?! Pourquoi ?! Auparavant, il arrivait à voir mais pas maintenant !

« Dark Samus m’a prévenue que tu serais capable de nous repérer par rapport … à tes capacités. C’est assez spécial comme pouvoir, n’est-ce pas ? »

« Où est-ce que tu es ?! Et pourquoi je ne te vois pas ?! »

« Pourquoi est-ce que tu tiens tant à le savoir, grand frère ? Théodore ? Orion ? Ophiuchus ? Pourquoi ? C’est trop tard maintenant … Vraiment trop tard … »

« Il n’est jamais trop tard ! Où est-ce que tu es ?! »

Il répétait cela sans cesse, n’ayant que ces mots à la bouche. Il ne la voyait pas, n’est-ce pas ? Et pourtant … Il sentit une main se poser sur son torse … puis subitement, ce fut la lame d’un katana qui se planta dans son ventre, le faisant hoqueter de surprise.

« De toute façon, tu n’es qu’un corps d’emprunt … Tu n’as aucune réelle forme … Consistance … Théodore ? Pourquoi est-ce que tu es venu ici ? »

« Ca … Ca ne fait pas … mal ? Pourquoi ? »

Il disait cela bien qu’il ne sentait même pas sa blessure. En fait, en y réfléchissant bien, il se vidait bien de son sang … Mais celui-ci semblait gélatineux au toucher.

« Je t’ai posé une question, Théodore. Pourquoi ? »

« Appelle-moi … grand frère … Je préfère … Je préfère réellement … »

« C’est tout ce que tu as à annoncer ? » répliqua la voix d’Orié avant qu’il ne sente la lame du katana lui trancher le bras gauche. Il hurla de douleur sans pour autant la ressentir alors qu’il s’écroulait au sol. Ce n’était pas … normal …

« Pourquoi est-ce que tu fais ça ? Pourquoi ?! Je veux savoir où tu es car je veux venir te chercher, c’est tout ! Car je suis là pour toi, Orié ! Comme je le serai pour Oria ou pour tous ceux que j’aime ! C’est normal non ?! »

« Aimer ? Ce n’est pas les termes que tu as utilisé quand je ressentais la même chose pour toi. » répliqua la voix alors qu’il entendait un petit claquement de doigts.

Hein ? Hein ? Sa vue était revenue ? Il remarqua tout de suite le décor où il était … Tout était violet … Tout baignait d’une lueur violette mais maléfique … Comme le phazon … C’était en fait une sorte de terrain où le phazon vivait que cela soit dans la pierre, les plantes assez bizarres ou alors dans les petits animaux … Il baissa le regard, poussant un cri en voyant son bras … Son bras était entièrement violet et du sang s’écoulait de l’endroit où il avait été coupé. Non mais … Ce n’était pas du sang ? Mais du phazon ?
Hein ? Du phazon ? Il posa finalement son regard sur son ventre, remarquant la plaie d’où s’écoulait du phazon violet. Qu’est-ce que ça … voulait dire ? Il observa sa main droite encore intacte … Sa peau était entièrement violette ?

« Tu es capable de contrôler inconsciemment du phazon à distance … Dark Samus m’avait prévenue que tu avais ce genre de pouvoirs, Théodore. Tu es très puissant, très puissant et inquiétant … D’ici quelques temps, tu risquerais de devenir un adversaire impitoyable … Et c’est pour cela qu’elle m’a invitée à la rejoindre. Mais ton corps … est entièrement composé de phazon violet … Enfin ton corps actuel bien entendu. »

« POURQUOI EST-CE QUE TU AS FAIT CA ?! »

« Tu n’as aucune idée de la raison ? Tu n’as pas une sombre idée de ce qui m’a poussé à la rejoindre ? Est-ce une blague douteuse de ta part ? »

« … … Je suis désolé … pour tout ça … Je voulais te retrouver … car j’ai vraiment exagéré … Et je voulais te retrouver ! J’ai compris ton problème ! Je l’ai parfaitement compris ! »

« … … … … Et quel est mon problème ? » demanda t-elle alors qu’il la regardait enfin.

Elle semblait un peu différente … Comme la première fois qu’il l’avait vue … Enfin … Elle portait son habituelle cape noire autour d’elle ainsi que son haut de maillot et son short en jean … Mais ses yeux complètement violets étaient si froids et distants. Il ne devait pas se tromper dans ses paroles … mais il allait être sincère.

« … … … Tu veux vraiment savoir, Théodora ? Petite sœur ? »

« Ne m’appelle plus ainsi tant que tu n’auras pas formulé tes paroles et tes phrases. »

« … … Tu ne m’aimes pas réellement. C’est le phazon qui te donne cet effet. Héméra m’a tout expliqué … Tu ne m’as jamais réellement aimé … En fait, ce que tu veux faire, c’est te reproduire avec moi car nous sommes deux phaziens … C’est dans le sang de dieu que de vouloir nous reproduire … »

« … … … … … Continue donc … … … »

« En fait … Ce phazon est assez pervers et nous oblige à vouloir copuler avec le sexe opposé pour tenter de créer des phaziens parfaits … Tout de suite issus du phazon … Je ne sais pas comment cela se passe exactement mais je pense que dans l’idée, donner naissance à des créatures de phazon issues de deux créatures phazonnées à moitié, cela doit les renforcer énormément. Mais bon … Tu ne m’as jamais réellement ai… »

Il s’arrêta alors qu’une plaie béante venait se dessiner en diagonale le long de son torse, du phazon violet s’écoulant sans qu’il ne comprenne ce qui se passait. Orié avait baissé la tête, gardant son katana de phazon dans sa main droite avant de murmurer :

« Donc … Tu me dis que ce que j’ai ressenti pour toi … était seulement à cause du phazon ? C’est bien cela ? C’est cela que je dois comprendre ? »

« Non … Ce n’est pas vraiment ce que je veux dire … Je pensais simplement te signaler que ta nymphomanie a une explication … Héméra aussi essaye de me sauter dessus, j’ai réussi à la combler et même Samus a accepté … Enfin la combler … Rien de bien sexuel … Plus que ça. »

« … … … Donc une humaine, tu refuses mais une pokémon, cela ne te perturbe pas. »

« Que … Que … Mais ce n’est pas ça que je veux dire ! Je … Je … »

« Et puis … De toute façon, ce que je ressens pour toi est complètement faux, n’est-ce pas ? C’est ce que je commence à comprendre à travers tes paroles. Alors que les battements de mon cœur s’accélèrent à chaque fois que je te vois, je dois comprendre qu’au final, tout cela est à cause du sang d’Arceus … C’est bien cela ? A chaque fois que je suis moite et que j’halète car je ressens une forte chaleur en ta présence, c’est pour de faux ? »

Il voulut lui parler mais sa bouche resta grande ouverte alors que sa tête volait dans les airs. Avant même qu’elle n’atterrisse sur le sol, la jeune femme aux cheveux noirs rangea son arme, se retournant tout en murmurant d’une voix lente :

« Tu ne comprends rien à mes sentiments … Grand frère … Adieu. »

La tête roula au sol alors que son corps s’écroulait sur celui-ci quelques secondes plus tard. Déjà le bras comme le reste d’Orion s’était mis à fondre tandis qu’elle terminait :

« Grand frère … La prochaine fois … Nous nous combattrons … Et qu’importe l’issue de ce combat, nous serons de toute façon condamnés à mourir tous les trois. »

… … … Il ne pouvait plus … Il ne pouvait plus parler … Et il ne pouvait que la regarder partir et s’éloigner sans réagir … Il voulait lui parler … Il voulait … lui parler … Ah … Ah … Il commençait déjà à fondre sans pouvoir lui adresser la parole.

Puis plus rien … Rien du tout même. Ah … Pourquoi elle ne comprenait pas ? Pourquoi ? Ou alors … C’était lui ? Peut-être était-ce vraiment lui en fin de compte ? Tout était redevenu complètement noir alors qu’il cherchait à comprendre. Pourquoi ?
Est-ce qu’il avait fauté ? Est-ce que dans le fond, il n’avait pas cherché à la comprendre ? Orié n’était pas différente d’Héméra … ou d’Oria. Elle était phazonnée, mais elle avait les mêmes envies … qu’Héméra. Ah … Et lui … Il avait accepté avec Héméra alors qu’il avait refusé avec Orié … Au final, c’était clairement … une erreur ?

« AH ! » s’écria t-il en se redressant dans son lit, le souffle coupé.

Ses yeux étaient redevenus normaux, sa voix était présente. Et … Et il pleurait ? Sa main passa sur sa joue alors qu’il était en pleurs. Orié …

« Orié … Je … Je … Orié ? Ah … Orié … »

« Hum ? Orion ? Que se passe t-il ? »

La jeune femme aux cheveux blonds venait de lui parler sans réellement comprendre qu’il était en pleurs et capable de parler. Il vint l’embrasser sur le front, lui murmurant :

« Rendors-toi Samus … Rendors-toi … »

« D’accord … Orion … D’accord. » dit-elle en venant bien se coller contre lui, un petit sourire aux lèvres tandis qu’il reprenait :

« Ce n’est pas très grave … de toute façon … »

Ce n’était pas très grave … Oui … Pour elle. Pour lui, c’était tout simplement l’effondrement. Il se remit correctement couché, Samus s’endormant rapidement tandis qu’il restait là, les yeux fixés sur le mur en face de lui. Orié … Elle lui avait clairement signalé que c’était définitivement fini entre eux. Il n’y avait pas de retour en arrière et tout cela avait été en fin de compte … par sa faute … et non celle du phazon.

Chapitre 340 : En déroute

ShiroiRyu
ShiroiRyu

Les derniers articles par ShiroiRyu (tout voir)

Chapitre 340 : En déroute

« … … … … ? … … … … … ? »

Ils étaient tous les trois plongés dans la cuve alors que le vaisseau avait quitté la planète. Il n’arrivait pas dormir comme les deux autres, le liquide ne semblant avoir aucun effet sur eux Pourtant, ils ne pouvaient pas parler, simplement communique par télépathie grâce à Héméra, celle-ci servant de messagère entre eux deux.

« Ridley est belle et bien morte … Oui … Et la fédération galactique nous envoie nos félicitations. Je les ai prévenus que nous n’aurions plus jamais de problème avec elle. »

« Alors pourquoi est-ce que tu es triste, Samus ? »

« Je ne suis pas triste, Orion. Pas du tout … C’est juste que j’ai l’impression qu’un chapitre de mon histoire vient de se terminer. Tu ne peux pas savoir combien de fois j’ai affronté Ridley, combien de fois, je l’ai vue se présenter une nouvelle fois en face de moi … Combien de fois elle s’est présentée à moi … Avec un sourire de vainqueur. »

«  Non … Je ne peux pas savoir. Cela ne fait qu’un an et quelques mois que je suis avec toi … Je ne connais pas parfaitement tout ce que tu as vécu … »

« Le temps ne fait que commencer Orion … comme nos deux vies réunies. Tu n’as pas à t’en faire à ce sujet … Pas du tout même. »

Elle ne continuait pas sa phrase, réfléchissant aux paroles de Ridley. Pourquoi est-ce que le phazon ne quitterait pas le corps d’Orion ? C’était tout simplement stupide. Dans la cuve, elle commença à se mouvoir, se dirigeant vers le jeune homme aux cheveux blancs. Elle le prit dans ses bras, se mettant en position du fœtus avec lui alors que la Gardevoir la regardait faire avec un petit sourire tendre.

« … … Je ne crois plus avoir besoin de communiquer pour l’instant, n’est-ce pas Samus ? »

« Non … Pas le moins du monde. Nous avons mérité de nous reposer pour les prochains jours. » répondit la jeune femme dans ses pensées.

« Théodore … ne pense pas au repos, Samus. »

« Je … Je ne demanderai pas pourquoi … Je m’en doute parfaitement. »

Ce n’était pas difficile de savoir à quoi et à qui il pensait … Ce n’était pas difficile de comprendre pourquoi le jeune homme était aussi troublé … Non pas seulement à cause du phazon qui avait faillit perdre les pédales une nouvelle fois … Mais à cause de la jeune femme aux cheveux d’onyx qui s’était retrouvée en face d’eux.

« Ne t’en fais pas, Orion … Nous la retrouverons et la ramènerons. »

« … … … … … Théodore ne veut pas vous répondre, Samus. J’en suis désolée. » répondit la Gardevoir par la pensée sous un ton triste, la jeune femme venant embrasser Orion sur le dos du crâne. Tout devenait … si dur … Et cela était à chaque fois qu’ils se rapprochaient de la fin. … Mais au final ? Y avait-il une fin ?

« Mes félicitations, Samus Astrum. D’après votre ordinateur de bord et nos vérifications, il semblerait que Ridley soit définitivement rayée de l’univers. Même Mother Brain semble avoir ressenti cela aux tréfonds de sa base puisque dès l’instant où il semblerait que Ridley soit morte, la totalité des pirates de l’espace se sont enfuis hors des planètes qu’ils attaquaient avec les metroïdes, laissant ces derniers. Cela n’a pas été une mince affaire de les éradiquer mais le coup que vous avez porté aux pirates de l’espace a été des plus efficaces. »

« Ridley elle-même m’a annoncée qu’elle ne reviendrait pas cette fois. C’était son ancien corps qui lui permettait de revenir à la vie. »

« En parlant de son corps, la faune et la flore de cette planète nous ont empêchés de nous approcher de son cadavre pour que nous puissions l’étudier. Il vous faudra sûrement y retourner pour que vous puissiez nous le l… »

« Hors de question, je suis chasseuse de primes et non pas profanatrice de tombes. Veuillez demander à des personnes peu scrupuleuses de faire cela. » répliqua t-elle avant de s’incliner, reprenant la parole aussitôt : « Si ça ne vous dérange pas, mon mari, moi-même et notre Gardevoir allons retourner à notre appartement. Nous avons besoin de nous reposer après cela. Merci de votre compréhension. »

Elle quitta la salle de réunion avec les officiers supérieurs de la fédération galactique, ayant été accueillie ainsi qu’Orion et Héméra à leur arrivée sur Daiban. Tsss … Elle ne voulait pas paraître en colère mais Héméra le sentait bien au fond d’elle. Il y avait une autre raison que le refus de profaner la tombe de Ridley … Autre chose … mais quoi ?

« Même Ridley ne mérite pas que l’on joue avec son corps … Je ne suis pas comme eux … Peut-être que les pirates de l’espace s’amusent à ça, peut-être que la fédération galactique n’est pas mieux dans le fond, non, elle ne l’est pas. Je le sais parfaitement … Elle n’est pas parfaite, elle veut représenter la justice mais … Il est hors de question que je sois partisane de ce genre de choses … Hors de question … Ridley m’a dit qu’elle … »

« M’a dit quoi ? C’est Théodore qui le demande. » interrogea Héméra en s’adressant à Samus., celle-ci murmurant avec lenteur :

« Ca ne vous concerne pas … Je suis désolée … Mais j’estime que c’est personnel sur ce plan. Pardon, Héméra. Pardon, Orion. »

Le jeune homme fit un petit mouvement de la main pour dire que ce n’était pas grave. Samus le remercia en l’embrassant sur la joue. C’était juste … Qu’elle avait du mal à croire à cette notion de respect … Respectée par Ridley ? C’était la dernière chose à laquelle elle s’était attendue … Mais … Elle pensait que la jeune femme avait été sincère.

« … … … … … C’est vraiment la fin … finalement. »

C’était une phrase bizarre qu’elle venait de prononcer … mais c’était ce qu’elle ressentait. Elle serra la main de l’homme qu’elle aimait alors qu’ils se dirigeaient vers l’appartement. C’était la fin d’une histoire, le début d’une autre en fin de compte.

« Orion … Ne fait pas les cent pas, ça ne sert à rien de te triturer les méninges. »

« Théodore me fait te dire qu’il recherche une solution pour communiquer avec Orié. »

« Mais il n’y en a n’a pas ! Comment est-ce que tu veux espérer communiquer avec elle ?! Comment ?! Tu ne peux pas ! Arrête de te fixer sur cette idée ! »

« … … … … ! … … … … … ! »

« Théodore ! Non ! Ne claque pas la porte ! Ca ne sert à rien de se mettre en colère ! »

Trop … tard … La Gardevoir n’avait même pas eut le temps de le prévenir qu’il était déjà parti en colère. Samus l’avait remarqué avec étonnement, ne comprenant pas la réaction du jeune homme aux cheveux blancs. Elle n’avait rien dit de mal.

« Tu veux aller le rejoindre, Héméra ? Je serai plus rassurée car … »

« Il ne veut pas … Il m’a signalé qu’il ne voulait pas que je vienne et qu’il voulait être seul. Qu’est-ce que je dois faire, Samus ? Je n’arrive pas à tout saisir … »

« Moi non plus … Héméra … Moi non plus … Nous devrions le laisser seul, je pense. »

« … … … Comme tu le veux Samus, contrairement à toi, je ne le connais pas assez malheureusement. Il tient énormément à sa sœur … »

Oui, elle le savait. Il tenait aux personnes très proches de lui. Hum ? Elle fit apparaître subitement son armure sur son bras droit, prenant la parole :

« Oui ? Que me voulez-vous ? J’avais pourtant signalé que j’étais en repos pour les deux prochaines semaines. »

« Oui mais c’est un message important pour tout les membres de la fédération galactique. Il faut que vous vous rendiez tout de suite au quartier général de Daiban. Et cela dans la demi-heure qui suit ! Cela concerne les pirates de l’espace et l’ultime assaut ! »

« L’ultime assaut ? Qu’est-ce que vous racontez encore ?! »

« Je ne peux pas vous en dire plus ! Dépêchez-vous de venir au plus vite ! »

« Pfff ! Juste au moment où Orion a décidé de bouder ! BON ! Je me ramène ! Héméra ? Tu peux aller chercher Orion pour que … »

« Désolé mais Ophiuchus n’est pas autorisé à venir … Cela ne concerne réellement qu’une dizaine de personnes tout au plus. »

HEIN ?! Quoi ? Qu’est-ce que … Qu’est-ce que ça voulait dire ? Elle voulut demander des renseignements mais déjà la communication avait été coupée. Elle se tourna vers Héméra, lui disant de prévenir Orion qu’elle allait partir au quartier général sans perdre une minute. Qu’est-ce qui était réellement si important au point de ne laisser réunir qu’une dizaine de personnes dans le secret ?! Qu’est-ce qui était … si … spécial ?

Il avait rapidement trouvé le parc où ils se rendaient d’habitude … Oui … Même en étant aveugle et muet … Il n’avait eut aucune difficulté à le trouver … Il connaissait le chemin par cœur. Assis sur un banc, il semblait réfléchir à la situation … Réfléchir à quelque chose. Et puis, soudainement, la Gardevoir se présente à lui, murmurant d’une voix douce :

« Puis-je m’asseoir, Théodore ? »

Il fit un petit mouvement évasif de la main, invitant la Gardevoir à faire ce qu’elle désirait tandis qu’il replongeait à nouveau dans ses rêveries. Elle s’installa auprès de lui, serrant sa main avec tendresse alors qu’il murmurai dans ses pensées :

« La vie est vraiment si compliquée … Héméra … »

« Samus ne voulait pas te faire de mal … Tu ne devrais pas te mettre en colère. Elle ne mène à rien de bon … Je le sais parfaitement moi-même. »

« … … Je sais aussi qu’elle ne voulait pas m’offenser, c’est juste que … C’est Orié… Enfin … J’arriverai à communiquer avec elle … »

Ah bon ? Comment cela ? Elle tenta de comprendre ce qu’il voulait dire par là mais il venait de bloquer ses pensées une nouvelle fois. Grumpf ! Elle ne devait pas répondre mais cela la démangeait terriblement ! Enfin bon … Elle n’avait rien à dire … Rien du tout.

« Bonjour, je suis présente. » annonça Samus, ayant mise son armure sur son corps.

« Installez-vous. Comme tout le monde est arrivé, nous pouvons finalement commencer. »

… … Tout de suite, la salle s’était assombrie alors qu’une sphère apparaissait au milieu de la table autour de laquelle tous se trouvaient. Une planète … Assez gigantesque et imposante. Plusieurs points lumineux apparaissaient autour de son orbite alors que l’une des personnes prenait la parole :

« Meta-Zebes … La nouvelle planète entièrement mécanisée de Mother Brain. »

« Comment avez-vous réussi à être au courant de sa localisation ? »

« La majorité des pirates ont tous suivi le même chemin … C’est une véritable forteresse … Et il est impossible pour nous à l’heure actuelle de l’attaquer. »

« Meta-Zebes … Ils essayent de refaire une planète ressemblant à celle qui a été détruite il y a quelques années de cela ? »

« C’est exact … Et visiblement, Mother Brain n’avait pas envie de changer de décor. »

« Hum … Donc … Les pirates commencent à se réunir tous au même endroit. Un signe de faiblesse de leur part ? C’est bien cela ? »

« Nous ne le savons pas exactement mais d’après nos informateurs et les quelques renseignements … Le haut commandement des pirates ne consiste plus qu’en Mother Brain … Kraid comme Ridley sont définitivement morts … Du moins, dans le cas de Ridley, cela semble confirmé par vos propos. Pour le cas Kraid, ce n’est qu’une supposition. »

« Sans Ridley, Kraid est complètement inutile donc il ne reviendra pas. » répondit Samus.

« Soit … Alors, c’est une très bonne nouvelle. Samus Astrum … Si vous êtes ici, c’est pour une bonne raison. Vous êtes de loin la chasseuse de primes la plus puissante dans l’univers. Sans vous, nous n’aurions jamais put autant avancer dans notre idée de paix universelle. Nous voulons vous faire une proposition … ou plutôt vous demander quelque chose. »

« Posez-là donc au lieu de tourner autour du pot. »

« Voudriez-vous faire partie de l’assaut qui sera donné lorsque nous serons sûrs et certains de notre victoire contre les pirates ? »

« Est-ce une question rhétorique ? La réponse est déjà toute trouvée. Par contre, évitez de le faire dans plusieurs mois au cas où … Il se pourrait que … » dit-elle sans terminer sa phrase, son visage casqué se posant sur son ventre camouflé par son armure.

« Ah … Nos félicitations à ce sujet. Nous étions au courant oui mais oui … Nous avons aussi pensé à cela par rapport … à cet heureux évènement. »

« Merci beaucoup de votre compréhension. »

Si un jour, on lui avait dit qu’elle parlerait de sa grossesse au beau milieu d’une réunion avec les plus grands dirigeants militaires … Elle n’y aurait jamais cru. Elle reprit la parole :

« Mais je ne pense pas qu’il n’y a que ça n’est-ce pas ? »

« Non … Nullement … L’autre raison … concerne votre mari. »

« Qu’est-ce que … Si c’est au sujet des problèmes avec la justice, je pensais que cela avait été réglé ! Cela a été un malheureux accident et … »

« Nullement … Ce n’est pas par rapport avec la justice et la fédération galactique mais par rapport à ce qu’il pourrait devenir. »

« Que … voulez-vous dire ? » demanda t-elle sur un ton suspicieux.

« Vous savez aussi bien que nous les effets du phazon sur les humanoïdes. Cela nous fait mal de vous l’ordonner mais au cas où votre mari commencerait à devenir un danger pour vous-même, la fédération galactique et l’univers, vous allez devoir appliquer la même méthode qu’avec Rundas, Ghor et Gandrayda. »

Son casque disparut pour laisser place à son visage, ses yeux bleus se posant sur l’homme qui s’était adressé à elle. Un ordre direct … des hautes instances de la fédération galactique … Un ordre qui lui demandait tout simplement d’abattre son mari s’il perdait le contrôle de son corps à cause du phazon. Ils en avaient du cran … Beaucoup même … pour dire cela.

Chapitre 339 : Mourir dans la bataille

ShiroiRyu
ShiroiRyu

Les derniers articles par ShiroiRyu (tout voir)

Chapitre 339 : Mourir dans la bataille

« Laisse-toi faire et repose en paix … Je n’arrive même pas à me mettre en colère réellement contre toi … Et pourtant, j’ai toutes les raisons pour cela … Je dois te haïr … Te détester de tout mon corps ! T’en vouloir à jamais pour toutes les morts que tu as causées … »

« Je ne veux pas … de ta pitié … Je n’en veux pas ! Je veux seulement combattre ! Cette flamme qui brûle dans mon cœur … Toujours ardente lorsqu’il s’agit de te combattre ! Elle me calcine de l’intérieur ! Elle me brûle … Ah … Ah … »

« Tu es complètement détraquée maintenant … » murmura Samus, détournant le regard en serrant les dents. Merde … Rien que le fait de la regarder lui faisait pitié … Etait-ce parce que maintenant, elle ressemblait à une femme ? Parce qu’elle savait un peu de son passé ? Non … Elle-même avait eut un passé douloureux, justement à cause de Ridley. Pourtant, elle-même n’était pas devenue une folle psychopathe !

Ridley s’était relevée, se retrouvant paralysée à nouveau alors qu’Héméra avait utilisé ses pouvoirs psychiques. Elle continuait la bataille ? Elle ne comprenait pas qu’elle l’avait déjà perdue ? Que tout était terminé depuis déjà le moment où elle avait perdu son bras ? Cela devenait pitoyable … et pathétique …

« Samus … Tu peux l’achever maintenant ? » demanda t-elle avec neutralité.

« Héméra ? Même si je ne suis pas contre cette idée et que je pensais le faire, ça m’étonne que tu le dises aussi sèchement … Enfin bon … Ce qui doit être fait sera fait. »

Et elle n’avait rien à regretter … Rien du tout. Elle prit une profonde respiration, chargeant son rayon. Elle n’allait même pas avoir besoin d’utiliser à nouveau son attaque. Il suffisait simplement de viser dans la tête et à courte portée et cela serait terminée … Une bonne fois pour toutes … Tsss … Décadence… Voilà ce que Ridley représentait pour elle en ce moment.

Elle se rapprocha de celle-ci, la jeune femme aux cheveux violets étant couchée au sol à cause d’Héméra, le haut de son corps maintenu par son bras tremblant. Ah … Ah … Non ! NON ! NON ! Elle n’était pas morte ! Elle ne pouvait pas mourir maintenant ! Lorsque Samus fut à portée et prête à tirer, sa queue venant enserré le pied droit de Samus avant de la projeter contre Héméra, brisant le contrôle mental une nouvelle fois.

« … …. JE … NE … PEUX PAS ! »

Elle s’arrêta dans ses propos, crachant du sang avant d’hurler à se briser la voix. Elle n’allait pas mourir ! Cette idée restait fixée dans sa tête alors que son unique œil valide se dirigeait vers Héméra. D’abord s’occuper d’elle ! Même avec un bras en moins, il lui en restait un ! Elle pointa sa griffe droite vers elle, un rayon en sortant tout en disant :

« Disparais maintenant de ma vue ! Tu es gênante ! »

Elle avait prononcé cela sans aucun énervement, le rayon fonçant vers la Gardevoir alors que celle-ci se téléportait subitement. Samus s’était déjà relevée mais avec une certaine difficulté. La fatigue commençait à peser sur ses épaules et puis … AH ! Elle évita de peu un rayon provenant de Ridley, le rayon venant frapper son épaule droite … sans laisser de marque sur son armure dorée ? Qu’est-ce que … Ce n’était pas assez puissant ?

La puissance de Ridley avait sacrément décrue et elle n’était plus réellement aussi dangereuse qu’auparavant … Du moins, ses armes … Sa queue et sa griffe, elle n’en était pas aussi sûre et puis de l’autre côté … C’était son armure qui avait fait cela … Donc bon … ET PUIS ZUT ! Pas le temps de tergiverser ! Il était temps de mettre un terme à ce combat avant qu’il ne soit trop tard !

Ridley avait balayé la zone derrière elle avec sa queue, Héméra étant apparue au même moment avant d’être renvoyée contre un arbre sans même qu’elle ne puisse réagir. Elle avait été surprise sur le coup alors que Ridley murmurait :

« Tu as déjà utilisé cette technique … Ca ne marchera pas une seconde fois ! »

« Et quand à moi ? Tu ne m’oublies pas, je l’espère ! »

« Samus … Samus … La seule personne m’ayant terrassée plusieurs fois … La seule personne ayant réussi à se mettre en travers de ma route … La seule personne ayant été capable de me pousser dans mes dernières limites … Hahaha … Hahaha … Samus … Aran ! »

« Astrum. » corrigea la jeune femme aux cheveux blonds alors qu’elle se trouvait en face d’elle à quelques mètres de sécurité au cas où.

« Ah oui … Astrum … Samus Astrum … Tu as réussi à devenir heureuse ? A te reformer une famille, n’est-ce pas ? Avec ce jeune homme dévoré par le phazon … Ce jeune homme qui se repose au loin, manipulé peu à peu par le phazon. »

« Je combattrai et tuerai Dark Samus pour que le phazon quitte son corps. »

« Hahaha … Mais si ce n’est pas possible ? »

Hum ? Qu’est-ce qu’elle voulait dire par là ? Si ce n’était pas possible ? Le phazon quittait automatiquement le corps d’autrui lorsque ce qui était à l’origine du phazon disparaissait … Enfin, à l’origine … Lorsque Dark Samus était morte, le phazon avait entièrement disparu de son corps … jusqu’à ce qu’il revienne faire surface quelques années plus tard.

« Où est-ce que tu veux en venir ? » murmura t-elle en direction de Ridley.

« Je ne vois pas de raison de t’en parler. Essaye de m’y forcer. »

Hum ! Elle ne tomberait pas dans ce piège pathétique ! Elle n’était pas comme ça ! Dommage pour Ridley qui espérait sûrement qu’elle fonce vers elle bêtement ! Les deux femmes se regardèrent pendant quelques secondes, immobiles et stoïques avant que Ridley ne coure vers elle, ne pouvant plus s’envoler depuis la disparition de ses deux ailes.

La jeune femme aux cheveux blonds ne semblait pas plus inquiète que cela, arrêtant subitement la griffe droite de Ridley avec sa main droite, le canon ayant laissé place à son gantelet doré. Ridley fut surprise, la jeune femme aux cheveux blonds serrant avec insistance la main alors que Ridley se retrouvait à genoux.

« N’as-tu pas compris, Ridley ? Est-ce que c’est si difficile pour toi ? »

« … … Depuis quand … Est-ce que tu … es aussi forte ? »

« Ca serait me vanter que de dire depuis toujours … Mais je pense que tu comprends parfaitement ce que je veux dire par là … Le problème n’est pas moi … »

« Je continuerai à me battre jusqu’à la dernière goutte de mon sang ! »

Elle venait de crier alors que sa queue fonçait en direction de Samus, prête à lui briser les jambes tout en les fauchant. Pourtant la jeune femme aux cheveux blonds leva simplement son pied droit pour le poser avec violence sur la queue, Ridley hurlant à nouveau de douleur.

« Tu ne trouves pas cela bizarre ? Qu’une simple humaine soit capable d’arrêter ton attaque ? De marcher sur ta queue sans même que tu puisses réagir ? »

« … … Ah … …. … NON ! TU NE POURRAS PAS ME BATTRE SAMUS ! »

Elle continuait de hurler, ne faisant que cela alors qu’elle ouvrait la bouche avant de cracher un léger souffle de feu. Même celui-ci semblait si faible, la jeune femme aux cheveux blonds ne faisant que bouger la tête sur le côté pour l’éviter.

… … … … … Les secondes s’écoulaient alors que la jeune femme en armure doré observait Ridley. Déplorable … Elle était dans un état déplorable … Elle murmura avec lenteur :

« Qu’est-ce qui a put se déclencher dans ta tête pour que tu deviennes comme ça ? »

« … … Qu … Quoi ? QUOI ?! C’EST QUOI CES PAROLES ?! »

Elle la regardait de son unique œil doré, la jeune femme aux cheveux blonds semblant exprimer de la … de la … de la …

« PITIE ?! TU AS DE LA PITIE POUR MOI ?! »

Cela avait suffit à lui redonner un gain de force, la queue s’extirpant de sous le pied de Samus, faisant tomber la jeune femme aux cheveux blonds sur les fesses. Tout de suite, Samus se retrouva couchée sur le sol alors qu’elle voyait Ridley penchée sur elle, le regard haineux et fiévreux. Elle était encore capable de se battre ?!

« C’EST FINI SAMUS ! MON DESIR DE SURVIVRE ETAIT PLUS GRAND QUE LE TIEN ! » s’égosilla la jeune femme aux cheveux violets.

« Mon désir de survivre ? Mon désir de vivre ? »

Elle avait posé ces deux questions d’un ton nonchalant alors que la griffe venait percuter son casque et son armure sur la hanche gauche, venant les briser. La tête et la hanche avaient de nombreuses entailles, crées par le verre ou alors les griffes ? Le canon de la jeune femme aux cheveux blonds chargea en même temps que les morceaux brisés de son armure et son casque disparaissaient, traversant la poitrine de Ridley.

« … … … … … »

La jeune femme aux cheveux violets sembla tomber sur elle mais comme mue par une force inconnue, elle recula, passant sa griffe droite sur le trou dans sa poitrine. Cette fois-ci la cible avait été la bonne … Ce n’était pas le ventre, le bras, les ailes … Non … Cette fois-ci, il n’y avait aucune chance qu’elle survive. Samus se releva, remarquant qu’Héméra n’avait pas réagit depuis le coup qu’elle avait reçu.

« Est-ce qu’elle va … »

« SAMUSSSSSSSSSSSSSSSSSS ! »

NON ?! Ce n’était pas possible ! Le corps de la chasseuse de primes s’était mis à trembler. Là, elle l’avouait … Elle avait peur … Elle avait très peur … C’était impossible ! Ridley devait mourir ! ELLE DEVAIT MOURIR ! Son armure était en miettes et n’allait pas se reformer avant quelques temps ! Orion était hors de combat, Héméra aussi ! Et elle … Elle … Cela lui rappelait les rares fois où … Mother Brain avait réussi à presque la tuer, qu’elle avait été sauvée par l’enfant metroïde … mais aussi contre Dark Samus … Le commandant Stato … Il y avait tellement de fois où au final, elle ne s’était pas retrouvée à la hauteur … et qu’elle avait été sauvée par autrui … Mais cette fois-ci ?

« SAMUS ! Samus … SAMUS… SAMUS ! Je te hais … Je te hais tant ! Je te hais tant ! »

« C’est réciproque Ridley … C’est réci … réciproque. »

Une flaque de sang aux pieds de la commandante des pirates de l’espace, celle-ci avait son œil droit à moitié fermé. Du sang s’écoulait de sa bouche, sa griffe posée sur le trou dans sa poitrine. Sa respiration était très rapide, autant que celle de Samus qui entendait son cœur battre à cent à l’heure. Elle devait recharger son arme encore … Elle devait …

« Ta résistance … Ta puissance … ne provient pas des morts … autour de toi … Hahaha … Je te hais pour ce que tu es … Non pas pour ce que tu fais … Je te hais de tout mon être … Toi … La seule personne à s’être mise en face de moi … La seule personne ayant qui a été capable … de me faire devenir … ce que je suis … Hahaha ! Cette forme à moitié humaine … C’était une idée complètement stupide ! Une idée complètement aberrante ! »

« Alors pourquoi l’avoir fait ? Pour la puissance ? »

« … … Tu n’as pas à le savoir … »

« Et au sujet d’Orion. Tu voulais dire quelque chose ? C’était quoi ? »

« Et si le phazon ne quittait pas son corps ? » murmura Ridley avec lenteur, crachant du sang.

« C’est tout simplement impossible. Le phazon quittera automatiquement son corps lorsque Dark Samus sera morte. C’est ce qui arrivera pour ne pas changer. »

« Oui sûrement … Peut-être … Héhéhé … Dommage que ça doive se terminer maintenant … Dommage … Ce corps était au final ma plus grosse erreur … »

Une erreur aux yeux de qui ? Non pas aux siens … Ce corps … n’était pas une stupidité. Sans pousser un râle, elle leva sa griffe droite vers Samus, faisant un pas vers elle comme pour tenter de l’atteindre … avant de l’abaisser. Son visage fit le même mouvement alors qu’elle s’écroulait sur le dos. Son œil droit à moitié ouvert, elle observait le ciel bleu, un léger sourire aux lèvres avant de murmurer :

« … … … Cette chaleur … s’est éteinte … Finalement … Quelqu’un y ait arrivé ? Alors que toute ma race n’avait pas réussi … Que l’univers tout entier avait échoué … Ce corps … Hahaha … C’était la plus belle des idées … Cette apparence monstrueuse … Je ne suis plus issue de cette race … Je ne suis plus comme eux en fin de compte … »

« … … … Qu’est-ce que tu rac … »

« Le ciel est bleu … Non-obstrué par les fumées des volcans … L’herbe est verte, non-calcinée par les flammes, les êtres de cette planètes peuvent vivre en paix … »

… … … HEY ! Elle voulait lui faire quoi là ?! C’était quoi son problème ?! On pourrait presque croire que c’était elle la méchante dans l’histoire !  L’armure dorée était encore présente sur son corps alors qu’elle chargeait son canon pour s’approcher de Ridley. Elle le pointa vers elle, se préparant à l’achever alors que Ridley soufflait :

« … … … … Mother Brain a fait une bêtise énorme … … … … Cela lui perdra … La véritable puissance ne provient pas des armes … mais du cœur. Un être comme elle n’en a pas et n’en aura pas … Ses plans de domination universelle sont tout simplement aberrants. Hahaha … »

Qu’est-ce qu’elle devait faire ? L’achever ? La tuer ? Pfff … Avec lenteur, son armure disparut complètement alors qu’elle se retournait, poussant un profond soupir.

« Les races dans l’univers disparaissent les unes après les autres … Si tu veux y mettre un terme, il faut que tu … tues Mother Brain … et Dark Samus. Mais si tu restes ainsi … Si tu combats de la même manière qu’avec moi … alors … Ah … Tu peux y arriver. »

« Je dois prendre cela comment ? Comme une recommandation de la part de l’une de mes pires ennemies ? » murmura Samus sans se retourner.

« Comme ce que tu désires … Je te hais tant, Samus … Car tu es plus forte que moi … Car tu es au-dessus de moi … Et pourtant … Je ne peux que te respecter … Car rien ni personne ne peut t’arrêter … réellement … Même … ton mari. »

« Qu’est-ce que tu viens de dire ?! Pourquoi est-ce que tu viens de parler d’Orion ?! »

Là, elle s’était tournée vers Ridley mais c’était déjà trop tard. La femme avait gardé son œil à moitié ouvert mais tout était fini … Elle ne respirait plus… Pourtant, elle avait un sourire aux lèvres … Un sourire apaisé et calme … C’était terminé.

« … … … Allons chercher Héméra et Orion. » murmura t-elle pour elle-même.

Elle quitta la scène. Quinze minutes plus tard, plusieurs animaux s’approchaient du corps sans vie de Ridley, déposant plusieurs fleurs autour d’elle, chose inexplicable pour autrui.

Chapitre 338 : Prolongement de son existence

ShiroiRyu
ShiroiRyu

Les derniers articles par ShiroiRyu (tout voir)

Chapitre 338 : Prolongement de son existence

« Vas essayer de le chercher, Héméra ! Plonge dans l’eau et retrouve-le ! »

Elle allait surveiller Ridley, il n’y avait pas d’autre solutions … Le problème était que la jeune femme aux cheveux violets semblait encore capable de se battre … Même avec un bras en moins … Ah … Ah … Même ainsi, elle restait très dangereuse. Hum … C’était vraiment préoccupant. La Gardevoir s’éloigna de Samus, celle-ci ciblant Ridley en reprenant :

« Alors, Ridley ? Que penses-tu de mon arme ? Impressionnante, n’est-ce pas ? »

« … … … Héhéhé … Depuis quand est-ce que tu avais ça ? Tu pouvais l’utiliser auparavant, n’est-ce pas ? Mais tout cela a un coût visiblement … Ton armure est partie … »

« Et elle ne reviendra pas avant quelques minutes, le temps qu’elle se régénère. »

« HAHAHAHA ! Vraiment vraiment vraiment … Surprenante, Samus ! Très surprenante petite Samus ! Toutes mes félicitations ! Mais tu t’es quand même ratée … »

Hum … Elle ne le niait pas, Ridley était toujours vivante, signe qu’elle n’avait pas eut de chance sur ce coup … Mais ce n’était pas un problème … Elle pouvait facilement rég… Tout de suite, la femme aux cheveux violets était arrivée à sa hauteur, traçant des lignes de sang sur son épaule avec sa griffe avant de la frapper d’un coup de pied au visage.

« Idiote, tu ne pensais quand même pas que je n’allais pas profiter de ton absence de protection, n’est-ce pas ? Cela doit faire mal, n’est-ce pas ? »

Elle évitait de gémir alors qu’il était possible de voir que des entailles rouges s’écoulaient à travers sa tenue moulante et bleue. Ridley … Même avec une aile en moins … Un bras en moins … Elle était capable de se battre …

« Rappelle-toi qui je suis, Samus. Rappelle-toi bien ce que tu as en face de toi ! Je ne suis pas une simple pirate de l’espace ou une créature phazonnée et décérébrée ! Je suis bien plus que ça ! J’ai l’intelligence et la force, j’ai les connaissances et le savoir …Oublie parfaitement que je ne suis pas un adversaire banal ! Sinon… Tu le payeras de ta vie ! »

Facile à dire … Elle avait été propulsée en arrière … Et elle gémissait de douleur après le coup de pied. Cela faisait plutôt sacrément mal ! Orion … Elle tournait son visage vers le lac, brièvement, se demandant ce qui se passait avec lui.

« Te préoccuper d’autrui pendant un combat, c’est complètement absurde ! Tu n’as donc pas peur de mourir visiblement ? C’est cela qui causera ta perte ! »

« Ne t’en fais donc pas pour moi, je ne compte pas mourir … Je ne peux pas mourir … C’est mon destin de me retrouver en face de toi, Mother Brain et Dark Samus. Je ne pourrai me reposer qu’au moment où je saurai que vous êtes tous de l’histoire ancienne. »

« De belles paroles … Mais tu sais aussi bien que moi qu’elles ne sont pas fondées… ou réalistes. » répondit Ridley, prête à attaquer Samus une nouvelle fois alors que celle-ci arrêtait de penser à sa blessure et à Orion. Elle devait d’abord éliminer Ridley.

… … … … … Fatigué … … … … … Las … … … … … Besoin de dormir. Il était au fond du lac, ne semblant même pas remarqué qu’il était en train de se noyer. Son armure avait totalement disparu mais lui aussi. Lui aussi ? Il ne le voyait pas mais Héméra le voyait … Un cocon translucide et blanc qui l’entourait, ayant formé une bulle protectrice où il respirait sans aucun problème. Un cocon de phazon blanc.

« Théodore ! Tu m’entends ?! Théodore ! Réponds-moi ! » s’écria la Gardevoir en tapant contre la paroi du cocon, utilisant ses pouvoirs psychiques pour faire de l’apnée.

« Je veux dormir … Héméra … Je veux vraiment dormir … »

« Ce n’est pas le moment ! Tu dois sortir de là maintenant ! Et ne plus utiliser ton phazon ! Sinon, ça sera trop tard et tu deviendras comme Dark Samus ! Tu seras à son service ! »

« Non … Je ne veux pas … être à son … service … »

« Alors sors de ce cocon maintenant ! Et viens avec moi, Théodore ! »

« Je ne veux pas … Il fait si bon … dedans … Si chaud … »

Il avait du mal à s’exprimer ou c’était elle qui se faisait des idées ? Elle ne comprenait pas vraiment ce qui se passait mais ça ne lui plaisait guère. Le jeune homme aux cheveux blancs était plongé dans une sorte de phase … Mais comment l’en en sortir ?

« Théodore … Ecoute-moi bien … Pendant que toi, tu te reposes, Samus est en grave danger ! Samus ! Tu entends bien ?! Je parle de Samus ! »

« Sa… mus ? Samus est en … danger ? »

« BIEN ENTENDU ALORS SORS DE LA ET SANS UTILISER LE PHAZON ! »

Elle s’écriait, ayant ouvert la bouche en même temps avant d’avaler de l’eau. ARGL ! Elle était presque en train de se noyer ! Elle remonta à la surface, Samus et Ridley n’ayant pas bougées depuis qu’elle avait plongée … ou presque ?

… … … Elle reprit une profonde inspiration avant de replonger dans l’eau, remarquant que le cocon contenant le jeune homme s’était fissuré. Il allait sortir, n’est-ce pas ? Une voix faible se fit entendre à travers le cocon :

« Si j’utilise … pas le phazon … Samus sera en danger … Si je l’utilise … Samus sera en danger … Alors quoi faire ? »

« CE N’EST PAS A MOI DE TE LE DIRE ! »

… … … … D’accord. Il devait se débrouiller tout seul, c’était donc cela … qu’il devait comprendre … Le cocon explosa subitement, disparaissant dans une lumière blanche alors que le jeune homme ressortait de l’eau avec neutralité et lenteur. Il avait pris la main de la Gardevoir, ses yeux étant redevenus complètement bleus, signe qu’il était aveugle.

« … … … La situation, Héméra ? Je ne vois que Samus et toi … »

« Samus à l’épaule gauche qui est touchée, elle est assez blessée … Ridley a perdu son aile et son bras gauche … Et quand je dis perdu, cela veut dire qu’il n’y a plus rien. »

« Comment cela se fait ? Est-ce que c’est Samus qui est responsable de cela ? » demanda t-il à nouveau alors que la Gardevoir reprenait aussitôt :

« C’est exact … Elle a utilisé une drôle d’attaque qui a provoqué un gigantesque rayon. C’était la première fois que je voyais une telle arme … »

« Je n’étais pas au courant de cette arme … Je me demande ce qu’elle me cache d’autre. »

« Chaque femme a ses petits secrets, Orion. » murmura la Gardevoir avant de dire aussitôt : « Par contre, je suis désolée mais que comptes-tu faire ? Combattre ? »

« Je ne peux pas … Je n’ai pas les capacités maintenant … Mon armure ne voudra pas réapparaitre … Je ne veux pas utiliser le phazon … Je ne peux rien faire … Il faut que j’observe le combat … Mais je ne peux pas parler … Je ne peux pas voir et je ne peux pas aider, Samus. Est-ce que tu peux m’emmener dans un coin tranquille ? »

« Où tu serais en sécurité ? Je vais essayer mais je ne te promets rien, Théodore. »

Oui mais de toute façon, ils n’avaient pas le choix. C’était ça ou alors il allait être dans les pattes de Samus. Grrrr ! Pourquoi était-il aussi inutile ? Il pensait pouvoir contrôler son phazon mais en fin de compte, ce n’était pas le cas ! Et là … Il allait laisser Samus seule contre Ridley ! C’était de la pure folie !

… … … Mais avait-il le choix ? Le jeune homme aux cheveux blancs fut téléporté au beau milieu de la forêt alors que la Gardevoir venait se positionner à côté de Samus. Elle semblait exténuée … et la jeune femme aux cheveux blonds aussi. Cela faisait combien de temps que le combat durait ? Elle ne le savait pas mais …

« Est-ce qu’Orion est en sécurité, Héméra ? »

« Oui, il l’est … Ne vise pas la forêt tout simplement si tu ne veux pas le blesser, Samus. »

« C’est noté … Merci … Tu peux aller te mettre en sécurité aussi, il n’y a pas de problèmes. »

« Et te laisser seule ? Théodore me fusillera sur place s’il savait cela donc non, je me vois obligée de refuser. » répondit la Gardevoir alors que Ridley ouvrait la gueule :

« Désolée de vous déranger mesdemoiselles mais je crois que ce n’est pas le moment de parler. Vous devriez plutôt éviter cela ! »

Voilà qu’elle crachait un laser tout droit issu de sa bouche, changeant parfaitement par rapport à ses flammes habituelles. Elle aussi avait quelques atouts dans sa manche ?! Elles n’étaient pas tirées d’affaire alors qu’elles roulaient sur le côté pour éviter l’attaque de la femme aux cheveux violets. Il fallait en terminer … au plus tôt !

Mais par où commencer ? Par quoi débuter ? Maintenant, les pensées devenaient assez confuses. C’était la première fois qu’elle combattait Ridley aussi longtemps … Comme si cette forme à moitié humaine lui avait conféré des pouvoirs gigantesques. Ou alors … C’était réellement ce qu’elle disait ?

« Ce n’est quand même pas possible qu’il faille être au bord de la mort pour devenir plus fort ! » s’écria la jeune femme aux cheveux blonds.

« Et pourtant … Que vois-tu en face de toi ? Regarde mon état, Samus ! Regarde dans quel état je suis ! Regarde ce qui m’arrive ! Je suis presque morte ! Il se peut même que je ne survive pas à mes blessures ! Si j’arrive à vivre après ta mort, on me greffera sûrement un bras mécanique à la place de celui que j’avais ! Comme si ça ne suffisait pas … Hahaha … Comme si ça ne suffisait pas … toute cette histoire … »

« Qu’est-ce qui se passe avec toi ?! Qu’est-ce qui fait que tu as tellement … »

« Changée ? Je suis mortelle maintenant … Je peux mourir … Et c’est ça qui est si plaisant ! La possibilité de mourir réellement ! De me soucier de ma vie !  De ne pas vouloir mourir ! Je le peux mais je ne le veux pas ! »

« … … … C’est bon, arrêtes-toi là et laisse-toi faire. Tu me fais presque pitié. »

Voilà, elle venait de le dire. La jeune femme aux cheveux violets lui faisait pitié. Elle avait l’impression de voir un animal affaiblit qui montrait encore les crocs. Un animal dangereux et sanguinaire qui ne combattait que pour sa survie … Tsss … ET MERDE ! Pourquoi est-ce qu’elle pensait une telle chose envers Ridley ?!

Elle chargeait déjà son rayon, son armure disparaissant complètement au niveau de l’épaule gauche. Ah ? Elle allait l’utiliser à nouveau ? Sa tenue bleue moulante se faisait voir sur son épaule gauche tandis qu’elle pointait son arme vers Ridley. Celle-ci était déjà en train de foncer vers elle, prête à la combattre une nouvelle fois.
Encore … Et toujours … Pourtant, Samus fut soudainement téléportée dans son dos, continuant de charger son attaque alors que Ridley paraissait légèrement surprise. Une télé… portation ? Elle se tourna vers la Gardevoir aux cheveux argentés.

« C’est toi qui est responsable, n’est-ce pas ? Petite maligne … Héhéhé … »

« Je ne fais que ce que j’estime être bon … » répondit aussitôt la Gardevoir avant de reprendre d’une voix calme : « Et sauver Samus est ma priorité. »

« Et la mienne est de te tuer, Ridley ! »

« … … … Jamais deux fois la même technique, Samus. Jamais deux fois ! » s’écria Ridley avant de sauter dans les airs, cherchant à s’envoler avant d’atterrir aussitôt au sol, s’étant écrasée stupidement.

M… Me… Non … Non … NON… NON ! NON ! Hors de question ! Elle était peut-être affaiblie ! Elle était peut-être blessée gravement mais hors de question de mourir maintenant ! Elle se releva aussitôt, gémissante de douleur alors qu’elle se retrouvait soudainement immobilisée et paralysée.

« Qu’est-ce que … Qu’est-ce que … »

« Je vois que mes pouvoirs me permettent maintenant de te bloquer … Visiblement, tu n’es plus franchement en état de contrer mes attaques psychiques. »

« HORS DE QUESTION ! IL EN EST HORS DE QUESTION ! »

Elle observait Samus qui avait finit de charger son rayon. Elle allait encore créer le même que la dernière fois ?! Celui qui lui avait arraché le bras et une aile ?! Ah … Ah … NON ! NON ET NON ! NON NON NON ! ELLE NE DEVAIT PAS MOURIR ! Le rayon sortit du canon, aussi grand et imposant que le précédent.

Ah … Elle ne pouvait pas bouger … Elle devait bouger ! ELLE LE DEVAIT ! Elle tourna avec lenteur sa tête vers Héméra, crachant un puissant souffle de feu qui força la Gardevoir à échapper à celui-ci. Mais surtout … à arrêter sa paralysie psychique ! Mais c’était trop tard … C’était beaucoup trop tard … Ah … Elle tournait la tête vers le rayon, le regardant de son unique œil valide. Ah … NON ! NON NON NON !

Elle fit un pas sur le côté, courant soudainement à toute allure vers Samus. La jeune femme aux cheveux blonds ne l’avait pas remarqué à cause de son rayon, l’aile droite de Ridley disparaissant sous celui-ci. Ah … Ah … Elle ne pouvait pas mourir … ELLE NE POUVAIT PAS MOURIR MAINTENANT !

« CREVE SAMUSSSSSSSSSSSS ! »

La griffe droite de Ridley fracassa avec violence l’armure dorée de la jeune femme, ayant seulement réussi à faire ceci alors qu’elle lui crachait du sang sur le casque.

Comment … Comment elle avait réussi à bouger ?! Et surtout à arriver à sa hauteur maintenant ? ARGL ! Elle évita de pousser un cri en voyant son armure qui avait été fissurée voir explosée sur le côté gauche. Ridley … Ce n’était plus la même énergie …

« Je ne veux pas mourir … Je ne veux pas, Samus ! C’est ça que je veux ! Je veux un combat … Je veux un vrai combat … Un combat qui me fasse utilisé cela ! »

« Samus … Je vois enfin … Je vois ce qu’elle fait … Ce qu’elle utilise … L’énergie du désespoir … Ses dernières forces … »

« Elle veut lutter pour sa survie comme auparavant … comme lorsqu’il y avait encore des membres de son espèce pour se mettre contre elle … »

« SA … MUS ! SAMUS ! JE … NE … PEUX … PAS MOURIR ! »

La griffe qui voulut arriver vers son visage s’était avancée avec une extrême lenteur alors que Samus donnait un coup de pied dans le ventre de Ridley, la renvoyant en arrière. Cela en devenait … pathétique … Ridley était agonisante mais elle continuait de se battre … Comme les autres fois sauf qu’aujourd’hui, c’était la dernière de son existence.

Chapitre 337 : Rester vivant

ShiroiRyu
ShiroiRyu

Les derniers articles par ShiroiRyu (tout voir)

Chapitre 337 : Rester vivant

« … … … Soit. » murmura le jeune homme alors qu’il semblait être capable de reparler pour quelques instants. Il demanda à Héméra de le laisser tranquille alors qu’il se remettait correctement, reprenant la parole : « Je vois … Ridley … Malgré tes agissements, tout ce que tu as fait depuis des décennies … Tout … Je vois enfin ce que tu es … »

« Hum ? Et qu’est-ce que je suis Orion ? » demanda la jeune femme.

« Ca serait te donner un compliment et je ne crois pas que Samus serait d’accord. »

« Vas-y, tu peux tout lui dire sauf que tu aimes son corps … Ou que tu l’apprécies, là, par contre, je risque de me mettre en colère. »

« Alors cela risque d’être les dernières paroles que je proclamerai pour le reste du combat … J’ai du mal à rester ainsi … Surtout après ce que je t’ai fait … Et dire que j’avais des envies complètement folles … de te tuer … Mais là … J’aurai du mal … »

… … … C’est vrai que depuis qu’il avait utilisé le phazon, il semblait particulièrement éprouvé et exténué. Mais bon … Il reprit la parole avec une certaine lenteur :

« Ca n’a rien de bien glorieux ou méritant … Mais je pense que je peux te considérer comme une guerrière, une combattante. Je n’ai pas l’impression que tes intentions étaient belliqueuses depuis le départ … Mais bon … Samus te connait bien plus que moi. Je crois que.. »
Il se stoppa dans ses paroles, ouvrant la bouche sans qu’aucun son n’en sorte. Il fit un petit sourire désolé, étant à nouveau plongé dans son mutisme alors que Samus reprenait :

« Tsss ! Tu t’es complètement trompé, Orion. Elle a toujours été comme ça et ça ne changera jamais. Il ne faut pas se faire d’illusions à ce sujet, ce n’est qu’un monstre ! »

« Héhéhé ! Je ne veux pas contredire Samus mais elle a tout à fait raison ! Tu t’es fait de fausses idées à mon égard, Orion ! Je ne suis pas gentille ou sympathique, je n’ai vécu que pour cela ! L’exaltation d’un combat à mort ! »

… … … Samus se tourna vers Ridley, fronçant légèrement les sourcils comme pour réfléchir à tout cela. Elle … Non … Comment dire … Elle n’arrivait pas à le penser mais … Les paroles d’Orion étaient parfois très sages et justes … Il n’était pas stupide …

« … … … Ridley ? Pourquoi as-tu rejoint les pirates de l’espace ? »

« Je croyais pourtant l’avoir déjà signalé depuis le départ mais bon … Visiblement, hein ? Ca passe dans une oreille et ça sort par l’autre. J’ai rejoint les pirates pour rechercher des adversaires de plus en plus puissants, pour les anéantir et les détruire ! Il se peut qu’au fil du temps, j’ai oublié un peu ma principale raison mais … »

« Orion … Tu avais totalement raison … Je ne peux pas lui pardonner ses gestes … mais … Tu as totalement raison … Ah … Vraiment … Ridley ! »

« Hum ? Totalement raison ? » murmura la jeune femme à l’œil doré.

« Espèce de folle … Depuis le départ, ton but n’a jamais été de gouverner l’univers comme Mother Brain. Depuis le départ, tu n’as jamais eut dans l’idée de vouloir devenir … ça … Ah … Ah … DEPUIS QUAND EST-CE QUE TU ES COMME CA ?! »

« Depuis le départ. Tu n’as pas à prendre en considération mes paroles. Maintenant … BATTONS-NOUS ! » s’écria Ridley sans même se préoccuper des paroles de Samus.

C’était différent … Complètement différent … Pourquoi ? Comment ? Ce n’était pas qu’une question de blessure quand même ! On pourrait presque croire à une attaque kamikaze et les blessures dans le ventre de Ridley étaient trop importantes pour qu’elle ne ressente rien !

… … … Le jeune homme vola dans les cieux, Ridley l’ayant envoyé dans ces derniers. Tout de suite, elle était arrivée à sa hauteur, utilisant sa queue pour le frapper dans le dos et l’envoyer sur le sol avec violence, le jeune homme roulant jusqu’à retomber dans l’eau.
Il fut rapidement sorti par la Gardevoir, Samus se demandant maintenant si il était vraiment utile qu’elle utilise à nouveau son arme ou non … Enfin … Qu’elle l’utilise puisqu’elle n’avait pas eut le temps avant le coup d’Orion avec sa lance.

… … … … ET PUIS ZUT ! Autant ne plus y penser et se lancer dans la bataille ! La jeune femme aux cheveux blonds courut vers Ridley, envoyant plusieurs décharges et rayons mais tous d’une nature différente. Que cela soit de plasma, d’ondes, de glace ou alors tout simplement un tir normal, elle utilisait tout son arsenal tout en criant :

« ORION ! HEMERA ! RECULEZ EN ATTENDANT ! JE VAIS M’OCCU… »

« Tu ne t’occuperas de rien. » coupa sec Ridley alors qu’elle la soulevait a son tour, sa queue venant l’entourer au niveau de la poitrine.

« … … … … … » dit le jeune homme alors qu’aucun son ne sortait de sa bouche. Bien que trempé, il tentait quand même de combattre, ayant fait apparaître ses deux griffes avant d’en pointer une vers Ridley.
Pourtant, dès l’instant où il prit position, il commença à tituber, ses deux griffes semblant se fissurer. Qu’est-ce … L’énergie dans son armure ? Il n’avait plus assez d’énergie ? Non … Ce n’était pas possible … Il n’avait quand même pas tout utilisé non plus ?

Mais pourtant … C’était le cas … ET ZUT ! En plus, utiliser le phazon maintenant, ça reviendrait à du suicide … Il risquerait de venir complètement dingue … Il n’avait donc plus que ses flammes … Ses tirs basiques … HAHAHA ! Il allait faire quoi avec ça ?!

« … … … Héméra, je suis complètement inutile. » murmura t-il d’une voix lente.

« Hein ? Quoi ? Comment ça, Théodore ? »

« … … Je ne peux plus utiliser mon phazon sans risquer de devenir un monstre, je n’ai plus d’énergie dans mon armure donc je ne peux plus rien faire apparaître. Je n’ai plus que les pouvoirs de Garmi… Et encore … »

« … … … D’accord, je vais aider Samus alors. »

Elle disait cela avec neutralité alors qu’elle le laissait là. Elle vint se téléporter juste à hauteur de Ridley, tentant de l’attaquer mais celle-ci l’arrêta d’une main tandis que la queue avait bloqué les bras de Samus. Elles … Elles étaient bloquées …

« Dès qu’il s’agit de survivre … Tu es bien plus forte que ça, non ? »
« Attends … Attends que je me libère ! »

Pourtant, elle n’y arrivait pas et elle sentait ses os qui commençaient à craquer … Ah … Ah … Même envoyer un missile était impossible ! Elle se ferait explosée elle-même ! Ah … Ah … ET ZUT ! COMMENT …

« Hum ? » murmura Ridley avant de soudainement retire sa main de la Gardevoir, une lame faite de phazon blanc ayant tenté de la toucher.
Elle posa son regard sur le jeune homme aux cheveux blancs, celui-ci ayant complètement les yeux de la même couleur. Quelque chose … Quelque chose … sortait de son dos.

« NON ! ORION ! ARRÊTE… ARRÊTE CA TOUT DE SUITE ! »

« Je vais tenter de l’arrêter, Samus ! THEODORE ! »

Elle s’était téléportée à nouveau mais c’était déjà trop tard. Un tentacule blanc vint la frapper alors qu’il sortait de son dos, plusieurs autres faisant leurs apparitions. A une vitesse démentielle, les tentacules vinrent frapper Ridley sur toute la surface de son corps, la forçant à lâcher Samus, celle-ci atterrissant sur le sol.

« … … … C’est quoi ça ? »

C’était les seules paroles qu’elle pouvait dire alors qu’elle déchiquetait les tentacules qui tentaient de la paralyser. Elle ressentait encore plus le danger qu’auparavant … Là, ça devenait vraiment très dangereux … Trop dangereux … Au point d’être … HAHAHA ! Elle fonça subitement vers Orion, esquivant les autres tentacules qui arrivaient vers elle, atterrissant juste en face de lui.

« BORDEL ! C’EST CA QUE JE VOULAIS ! »

« … … … Touche pas … … Samus. »

« Samus ? C’est pour elle que tu te bats ? Pour elle que tu te mets ainsi ? »

« Samus … Samus … Samus … Samus … Samus … »

Comme si son cerveau n’était fixé que sur cette seule idée, le jeune homme faisait apparaître une dizaine de tentacules dans son dos, celles-ci semblant être plus pointues à leurs bouts. Pourtant, elle vint le percuter, les tentacules se mouvant pour foncer dans le dos de Ridley alors qu’elle était collée contre lui, l’armure explosant peu à peu en morceaux avant qu’elle ne fasse un saut en arrière, maintenant un tentacule de phazon blanc dans sa patte.

« Tu n’es même pas conscient ce que tu fais, n’est-ce pas ? Complètement stupide ! C’est pour ça que le phazon est une aberration ! »

« … Samus ! SAMUS ! SAMUS ! » continua t-il de crier alors que celle-ci se relevait après son atterrissage un peu forcé.

« Je suis là … Orion … Ca va bien … Tu peux te calmer … »

Elle avait un peu peur que cela ne serve à rien … Mais elle n’avait pas vraiment le choix … Pas du tout … Elle ne pouvait qu’espérer … Le problème, c’est que c’était toujours inefficace avec Orion. Ah … Ah … Et Ridley qui arrivait même à dominer le jeune homme aux cheveux blancs malgré son phazon blanc ? Elle était quoi ? Un monstre ?

« Inutile … C’est complètement inutile ! Dès que je pense que vous allez attenter à ma vie, c’est tout ce que je reçois ?! Vous avez tellement de difficultés à me battre ?! C’est bien cela ?! Quelle blague ! Quelle vaste blague de votre part ! »

Elle souleva Orion par le tentacule de phazon, le jeune homme se retrouvant au-dessus d’elle … avant que le tentacule ne disparaisse complètement. Malin … Le jeune homme allait retomber sur elle, les tentacules fonçant en même temps vers elle mais elle faisait déjà un saut en arrière, évitant celles-ci en même temps que le jeune homme atterrissait.

« Héméra … Utilise tes pouvoirs psychiques. Envoie-le dans l’eau ! »

« Mais … Mais … Mais … Ce n’est peut-être pas une bonne idée, Samus ! »

« C’est la meilleure que j’ai à l’heure actuelle ! »

Bon d’accord … Et une bonne douche allait être la meilleure chose à faire. Elle projeta Orion dans le lac en utilisant ses pouvoirs, gémissante douleur alors que le jeune homme retombait dans le lac. Encore une fois … Mais il fallait qu’il se calme …

« Vous venez de gâcher votre unique chance de pouvoir espérer me battre. » murmura Ridley alors qu’elle émettait un grand sourire.

« Ca ne fait rien … Je préfère encore qu’il soit dans son état normal … »

Elle disait cela avec une certaine monotonie, ne voulant pas se rappeler les coups de folie de la part du jeune homme. Bon … C’était décidé … Elle allait l’utiliser …

« Adieu Ridley. » murmura t-elle alors qu’elle chargeait son rayon. Hors de question de revenir en arrière cette fois-ci.

Elle pointa son canon vers Ridley, son bras gauche semblant s’illuminer subitement avant d’éclater en morceaux … En morceaux de lumière qui pénétrèrent le canon de Samus avant qu’elle ne prenne une profonde respiration. Pfiou … Pfiou… Ridley fonçait déjà vers elle mais cette fois-ci, Héméra était prête à la repousser, la faisant partir sur le côté.

« Petite teigne … Je vais aller m’occuper de toi et … »

« Non, tu ne t’occuperas de rien du tout, Ridley. Adieu. »

La jeune femme à l’œil doré se tourna vers Samus, renvoyant Héméra dans le décor alors qu’un rayon lumineux sortit du canon de Samus. Cette fois-ci, le sol ne s’était pas mis à trembler ou à se fissurer … mais ce qui était sorti du canon … était bien différent … Le rayon devait bien faire deux mètres de hauteur, dépassant la taille de Samus alors que son diamètre … Non en fait … Cela ressemblait à un magnifique cylindre de lumière.
Un cylindre qui fonçait droit vers Ridley, dévastant la terre sur son chemin alors qu’elle restait là, les yeux grands ouverts. … … … Elle devait bouger … rapidement … avant qu’il ne soit trop tard … Bouger … avant que ce rayon ne vienne la tuer … Bouger … SON CORPS DEVAIT BOUGER ! ELLE NE DEVAIT PAS MOURIR !

Comme si le temps s’était arrêté pour elle, elle commença à battre des ailes avec une extrême lenteur, se déplaçant sur la gauche bien que ce fut trop tard. Comme enveloppé dans un halo, son bras gauche et une partie de son aile gauche disparurent en un instant…
Plus rien … Rien de rien … Même pas une goutte de sang … mais pourtant … Quelques secondes après, là où il ne restait plus qu’une masse sanguinolente à la place de son bras gauche, du sang en sortit, Ridley s’écroulant au sol.

« AHHHHH ! MER… MERDE ! CA FAIT MAL ! »

« … … … Je me suis loupée visiblement. » répondit la jeune femme aux cheveux blonds.

Son propre bras gauche n’était plus protégé par l’armure, celle-ci semblant ne plus exister tandis qu’elle semblait assez déconcertée par l’arme. C’était la première fois qu’elle l’utilisait réellement … Les deux autres fois, cela n’avait été qu’une très maigre utilisation mais là … Ce qu’elle venait de faire avec seulement son bras gauche …

« … … AHHHHH ! AHHHH ! …. Ah … Ah … »

Elle continuait de crier avant d’ouvrir la gueule … pour cracher des flammes sur son bras ?! Elle poussait des hurlements de douleur avant que sa chair ne brûle … mais stoppe aussi l’hémorragie ?! La jeune femme aux cheveux violets semblait folle … mais pas de rage

« Héhéhé ! HAHAHAHA ! Mer … MERDE ! Sincèrement ! SAMUS ! Qu’est-ce que tu attendais pour utiliser une telle arme ?! Qu’est-ce que tu attendais ?! Que je baisse ma garde ?! Tu as bien fait mais ça ne sera pas suffisant … Héhéhé ! »

« Ne t’en fait pas … Maintenant, nous avons pris l’ascendant sur le combat. »

« Sa … Samus … Théodore n’est toujours pas remonté à la surface … » murmura la Gardevoir d’un air un peu apeuré alors que Samus reprenait :

« Co… Comment ça ? Mais téléporte-le au lieu ! »
Elle hocha la tête d’un air négatif. Elle n’arrivait pas à le téléporter … Elle ne comprenait pas pourquoi … Mais elle n’y arrivait pas ! Qu’est-ce qui se passait avec Orion ?!

Chapitre 336 : La Peur

ShiroiRyu
ShiroiRyu

Les derniers articles par ShiroiRyu (tout voir)

Chapitre 336 : La Peur

« … … … … Prête ? » annonça Ridley alors que sa queue venait frapper le sol avec insistance.


Depuis le début … Depuis le début … Ce combat n’avait pas été sérieux … Depuis plusieurs minutes, voir bientôt une heure, les attaques n’avaient guère eut d’effet sur les deux personnes. Depuis … Ah … Non … Ce n’était pas le moment de penser comme cela.

… … … … … Cela commençait à devenir légèrement oppressant. Ni l’une, ni l’autre ne faisait un seul mouvement, attendant que l’adversaire fasse une erreur. Ah … Ah … Son ventre la faisait souffrir mais elle ne montrait aucune douleur. Elle n’avait pas … à souffrir … Pas maintenant … Pas alors que Ridley se trouvait en face d’elle !

Soudainement, elle envoya un missile puis un second et un troisième vers la femme ailée, les missiles partant dans tout les sens. Héhéhé … Héhéhé … Bien … Bien … Les missiles arrivèrent vers elle mais d’un simple mouvement de la queue, elle les repoussait, le faisant foncer vers Samus qui roula sur le côté.

Aussitôt, la jeune femme à l’œil doré fonça vers Samus, arrivant à sa hauteur avant d’ouvrir la bouche pour préparer un souffle de feu. Mais en même temps, ses deux paumes se tendaient vers elle, des rayons sortants et frappant Samus de plein fouet, la faisant reculer en arrière, un cri sortant de sa bouche.


Ah … AH…. AH… Elle posa son regard sur son armure dorée … Celle-ci n’avait pas été transpercée mais … Mais … Deux trous étaient apparus dans la carapace … signe que plusieurs rayons … Et elle n’aurait plus aucune protection à cet endroit ce qui serait vraiment TRES problématique, PLUS QUE PROBLEMATIQUE !

Elle poussa un hurlement avant de projeter son grappin vers Ridley, celle-ci se faisant agripper au bras. Cela ne lui avait pas suffit une première fois ? Hum … Alors peut-être que lorsqu’elle se retrouvera la tête détachée du tronc, elle comprendrait ? Elle tira d’un coup sec vers elle, Samus décollant dans les airs.

Hum … Non, ce n’était pas normal. Ce n’était pas … AH ! Qu’elle était maligne … ou presque … Ridley fit rapidement un pas sur le côté alors que Samus avait chargé son canon, espérant l’atteindre alors qu’elle ne serait plus qu’à quelques centimètres d’elle. La jeune femme en armure dorée passa à côté de Ridley, celle-ci murmurant :

« Dommage … Mais ce n’est pas ainsi que tu pourras réellement me battre. »
Tout en lui ayant parlé, elle tira sur le laser servant de liaison entre le grappin et Samus, ne semblant avoir aucun souci malgré la dangerosité de la chose. Elle tira d’abord en hauteur, avant de tirer vers le bas avec violence, Samus percutant le sol.

« Imbécile … Tu utilises des tactiques de plus en plus démentielles … mais stupides. »

Ah … Ah … ASSEZ ! Elle en avait assez ! Elle allait y être obligée mais c’était beaucoup trop risqué ! Tout de suite, elle tira un rayon très fin, Ridley l’observant pendant quelques millièmes de seconde avant de l’esquiver. Ah … Ah … Elle comprenait qu’il valait mieux éviter cela ? Maintenant, c’était l’auriculaire droit qui n’était plus protégé par l’armure.

Elle décidait enfin d’utiliser le maximum de ses forces ? Cela serait intéressant … Mais elle n’allait pas lui laisser le temps pour cela ! Maintenant que tout avait été dit, il n’y avait plus besoin de se retenir ! Samus s’était à peine relever qu’elle se retrouva à nouveau projetée au sol, Ridley posant un pied sur sa poitrine tout en reprenant la parole :

« Inutile … C’est vraiment inutile … Ces sensations ne sont plus les mêmes … Je crois que tu es devenue un peu obsolète, Samus. »

« … … QUOI ?! Qu’est-ce que tu racontes ?! »

« C’est pourtant simple … Tu es inutile. Dégage maintenant. »

Elle en avait marre … Tout de suite, elle n’avait plus ressenti cette envie de combattre … Cela s’était fait en un instant. D’un geste lent, elle retira sa patte avant de frapper dans la hanche de Samus, l’envoyant à nouveau dans le lac.

« Je vais aller voir si Héméra et Orion sont capables de se battre. De toute façon, c’est grâce à eux que j’ai à nouveau ressenti cela. »

NON … NON ! Elle retomba dans l’eau, cherchant à se mouvoir aussitôt sans y arriver. Le coup dans la hanche l’avait faite souffrir plus que prévu. Mais elle devait … Elle fut soudainement téléportée hors de l’eau, voyant Ridley qui fut propulsée à côté d’elle, roulant sur le sol. Co … Héméra ?!

« Je croyais que tu ne pouvais plus utiliser tes pouvoirs ! »

« Visiblement … C’était le cas pendant une quinzaine de minutes … Mais vu que vous avez perdu pas mal de temps toutes les deux, ca va bien mieux. Dommage pour Ridley mais elle a été surprise, j’en ai donc profité. »
La Gardevoir émettait un léger sourire à Samus, l’aidant à se relever alors que Ridley restait couchée sur le sol, les yeux clos. Hum … Elle n’arrivait pas à la bouger donc cela voulait dire que Ridley n’était pas morte. Elle murmura à Samus :

« Samus … Il faudrait que tu ailles l’attaquer maintenant. Je ne sais pas ce qui se passe avec elle mais elle ne bouge plus … Mais elle n’est pas morte. »

« Ca ne sert à rien … Elle esquivera encore mes coups … Mais maintenant que tu es là, je crois que l’on va pouvoir recommencer à se battre correctement. »

« … … … Tu as besoin d’elle, n’est-ce pas ? Auparavant, tu étais capable d’abattre sans avoir besoin d’aide. » murmura Ridley avant de se mettre à battre des ailes, quittant le sol dans une position couchée. Elle se redressa peu à peu pour se montrer face à Samus et Héméra, la jeune femme aux cheveux blonds s’écriant subitement :

« Mais au passage ?! Tu as laissé Orion tout seul ?! »

« Non … Il est parti … Je ne sais pas où il a été exactement, j’en suis désolée. »

« Comment ça, tu ne sais pas où il se trouve ?! » continua t-elle de crier en se tournant vers Héméra, l’air bien furieuse.

« Il est parti en me disant de ne pas m’en faire … »

« Hum … Je vois… Il s’est sûrement mis dans un coin pour que je ne le voie pas et qu’il puisse m’attaquer par surprise, n’est-ce pas ? répondit Ridley, un grand sourire aux lèvres. « Samus ! Tu me déçois ! Tu n’es pas capable de te battre correctement sans tes deux amis ! »

« J’en ai assez de me battre toute seule ! Dans le temps, les personnes qui m’entouraient n’étaient pas capables de survivre correctement face à des créatures comme toi ! Mais maintenant, ce n’est plus le cas ! Héméra … Orion … Orié … Oria ! Ils sont tous capables de t’affronter et de tenir tête ! »

Elle éclata d’un rire dément, passant une main devant son œil doré. Rigolait-elle à cause du manque de sérieux des paroles de Samus ? Non … Non …

« C’est exact … Comme quoi … Dès que je décide d’être sérieuse, tu ne vaux plus rien, Samus … N’est-ce pas ? »

« … … … MAINTENANT ! CA SUFFIT ! »

Elle venait de crier de toutes ses forces, posant un genou au sol alors que le sol se mettait à trembler dans son intégralité. Ridley retira sa main de son visage, paraissant surprise alors que l’énergie se cumulait tout autour de Samus et dans son rayon.

« Je ne voulais pas l’utiliser maintenant mais tes paroles commencent à m’exaspérer plus que tout ! Tu l’auras voulu, Ridley ! »

« Enfin ? Tu décides enfin d’être sérieuse ? C’est ça ? »

« Sam… Samus … Qu’est-ce qui se passe ? Qu’est-ce qui se passe ici ? » demanda Héméra en regardant autour d’elle, des petites fissures apparaissant autour de Samus.

« Je vais utiliser ce que Personia m’a donné comme arme. Elle va vite comprendre que là, elle ne pourra plus rien faire contre cela ! »

« Mais mais mais … Comment dire … Ca m’a l’air vraiment dangereux, Samus. »

« Tu fais bien de penser ainsi puisque c’est le cas. D’après les dires de Personia, je suis capable de rayer la moitié d’une planète rien qu’avec la puissance utilisée dans cette arme si je décide de l’utiliser dans son intégralité. Plus mon armure devient puissante, plus l’énergie utilisée sera démentielle ! RIDLEY ! TU NE POURRAS PAS ESQUIVER CETTE ATTAQUE ! TU VAS PERIR ICI DEFINITIVEMENT ! »

Ah bon ?! Elle allait mourir ici ?! C’était ainsi ?! Elle ne craignait pas du tout ce canon … Elle ne craignait pas les tremblements qu’il produisait … Mais l’halètement qui sortait de sa bouche ainsi que les gouttes de sueur s’écoulant de son front étaient formels … Ah … … C’était ça ! Elle recommençait à la sentir ! FINALEMENT SAMUS DEVENAIT SERIEUSE ! C’ETAIT AINSI QUE CA DEVAIT SE PASSER ! Elle cracha du sang, écarquillant son unique œil valide avant qu’une flaque de sang n’apparaisse à ses pieds.

« … … … … … »

Elle était restée muette, baissant la tête pour apercevoir la pointe d’une lance entièrement blanche qui était sortie de son ventre. C’était … quoi ? Avec lenteur, elle tourna son regard derrière elle, apercevant enfin en fronçant l’œil … Le jeune homme … Des veines blanches sur la totalité de son corps … Il avait un grand sourire de vainqueur alors que la lance semblait se liquéfier pour quitter tout le corps de Ridley. Comme une entité gélatineuse et vivante, le liquide blanc traversa le lac pour revenir en Orion, celui-ci étant beaucoup trop loin pour que l’on puisse entendre ce qu’il disait.

Elle avait arrêté de charger son arme, nageant en pleine incompréhension alors qu’Héméra s’était téléportée aussitôt à côté d’Orion. Le jeune homme haletait, cherchant son souffle mais elle ne lui posa pas de questions … Elle n’allait pas lui en poser … Pas maintenant ! Elle le téléporta avec elle à côté de Samus, ne signalant pas le dégueuli qu’elle avait remarqué aux pieds du jeune homme aux cheveux blancs.

« ORION ! C’est toi qui viens de faire ça ?! » s’écria la jeune femme aux cheveux blonds.

« … … … … … Entendu … » murmura t-il avec lenteur.

Ridley s’était écroulée au sol, son visage dirigé vers celui-ci alors qu’elle se mettait à cracher du sang. A la place de son ventre, un trou s’était formé. Oh … Cinq à six centimètres de diamètre, la taille de la lance … Avec une profonde blessure …

« Bon … Reculez … Je vais en terminer avec elle … Même si elle reviendra dans quelques mois … Ca ne fait rien, elle ne pourra plus rien faire sans Mother Brain. » répondit Samus alors qu’elle s’approchait de Ridley, restant quand même à distance respectable pour éviter un mauvais coup en douce.

… … … Elle avait encore cette mauvaise impression. Elle observa Orion et Héméra du coin de l’œil, la seconde restant près du premier pour vérifier son état. Autant ne pas perdre de temps et faire ça au plus vite. Sans une once d’hésitation, elle chargeait son canon, le pointant en direction de la tête de Ridley.

« Adieu, Ridley. On se voit dans quelques mois, n’est-ce pas ? »

Elle disait cela avec neutralité et sans amusement, se disant qu’à l’heure actuelle, le plus important était de vérifier qu’Orion allait bien. Surtout après ce qui s’était passé … Le tir quitta le canon de Samus sauf que celui-ci avait été dirigé vers le ciel, Ridley ayant percuté la jeune femme en armure dorée pour la faire tomber sur le sol.

« AH … AH … MERDE ! MERDE ET MERDE ! IL FALLAIT QUE CA SOI JUSQUE LA ! IL FALLAIT EN ARRIVER LA ! IL FALLAIT QUE CA SOIT CA ! »

Aussitôt, Ridley décolla dans les airs, prenant une dizaine de mètres de hauteur en posant une main sur son ventre. C’était bien son sang … C’était bien lui qui s’écoulait de sa blessure … et de ses lèvres. Enfin … Enfin … AH… AH… HAHAHAHA !

« On va pouvoir … enfin … se battre … au-delà de nos limites. »

« Qu’est-ce que tu racontes encore ?! »

« Tu n’as pas encore compris ? Mon corps ne se soigne plus … Je ne peux plus me soigner … Je ne peux pas me régénérer et seuls les soins dans les cuves sont capables de réparer mon corps. Est-ce que tu comprends ce que tu veux dire ? »

« Elle … est maintenant mortelle … Si tu la tues, elle ne reviendra pas. » murmura Héméra à Samus, celle-ci écarquillant les yeux avant de dire :

« C’EST VRAI ?! Qui me dit que tu ne nous mens pas ?! Et à quoi ça te servirait de nous dire une telle chose, Ridley ?! »

« Tu ne comprends pas … n’est-ce pas ? Tu n’as jamais compris pourquoi tu arrivais toujours à me tuer ? Pourquoi tu arrivais toujours à … Non … Passons tout de suite à l’essentiel pour une fois. C’est la Peur … Non pas celle d’un monstre ou celle d’une créature … Non pas celle d’un petit sentiment d’avoir été trompée ou celle d’un achat que tu regrettes … Je te parle de la grande Peur … Celle qui te glace le sang, qui te gèle les os, qui te fait dire que tout est finit … Celle qui te dévore les entrailles, qui te consume de l’intérieur et qui te fait te résigner … La Peur de mourir. Cette Peur qui décuple nos sens et notre endurance ! Cette Peur qui nous fait dépasser nos limites pour que l’on survive ! »

« Mais qu’est-ce que tu racontes … pauvre folle. » souffla Samus alors qu’elle se positionnait devant son mari et la Gardevoir.

« Je n’ai jamais ressenti cela avant la perte de mon œil ! Pour la première fois depuis longtemps, j’ai eu peur de mourir … de me dire que c’était la dernière fois que je prenais une bouffée d’oxygène ! Et là … Là … C’est pareil ! »

« … … Tu es définitivement cinglée … Je vais en terminer avec toi. »

« NON ! TU NE LE POURRAS PAS ! » hurla Ridley de toutes ses forces, atterrissant dans le sol en y plantant sa griffe, des pans entiers de pierre se soulevant en même temps que l’eau du lac s’était agitée au point de former une vague qui vint s’abattre sur eux.

Co… Comment est-ce qu’elle pouvait encore faire une telle chose ? NON ! Comment était-elle capable de faire ça alors que c’était complètement démentiel ?! Et dans son état en plus ! La jeune femme aux cheveux blonds s’était retrouvée assise, éberluée alors qu’Orion était redevenu normal. Héméra avait du mal à faire apparaître le phazite noir sur son corps tandis que la voix de Ridley se fit entendre.

« Pour ma propre survie ! Pour que mon existence ne disparaisse pas ! Livrons ce combat, Samus ! Combattons-nous, Orion ! Affronte-moi, Héméra ! Dorénavant, c’est le tout pour le tout ! Il n’y a pas de retour en arrière ou de fuite ! Ce combat est celui qui changera la face de ce monde ! De cet univers ! NON … Héhéhé ! De MON univers ! Si vous mourrez … Si vous mourrez … Alors, il ne restera plus rien qui pourra se mettre en travers de mon chemin. Rien, ni personne …. » termina t-elle en tendant ses deux mains, ne se souciant guère de son importante blessure au ventre. Aucun retour en arrière … La fin s’approchait.

Chapitre 335 : Au sommet

ShiroiRyu
ShiroiRyu

Les derniers articles par ShiroiRyu (tout voir)

Chapitre 335 : Au sommet

« Me faire disparaître ? Ce que tu as fait était assez impressionnant mais tu ne sembles pas capable de le faire trop souvent, n’est-ce pas ? Et maintenant que tu l’as utilisé une fois, il sera complètement inefficace contre moi ! »

… … … … Elle ne répondait pas, observant son annulaire droit qui n’était plus protégé par l’armure. Oui … Son doigt était à l’air libre, sans aucune explication. Mais bon … C’était ça ou alors elle n’aurait jamais réussi à la battre.

« Sais-tu pourquoi cette planète est devenue ainsi ? Car elle attendait le moment où mon espèce disparaîtrait de sa surface ! »

« Et si tu disparais toi aussi, elle sera encore plus florissante ? Raison de plus pour que tu quittes le plancher et l’univers le plus rapidement possible ! » répondit Samus aussitôt alors qu’elle réfléchissait à la situation.

Même si cela n’avait été qu’un court instant, elle avait utilisé sa … nouvelle arme. Et cela avec une infinité ridicule de puissance. Et pourtant … Cette puissance ridicule avait réussi à toucher Ridley donc bon … Ce n’était pas si pitoyable que ça. Mais là … Ses pensées étaient plus axées sur Orion et Héméra. Elle avait laissé la Gardevoir et le jeune homme seuls. Ah … Et ils étaient blessés.

« Tu ne dois jamais détourner le regard d’un combat, Samus ! »

Ridley s’était aussitôt écriée avant de foncer vers elle, ses deux griffes tendues vers la jeune femme. Il était temps de la trancher en plusieurs milliers de morceaux ! Pourtant, avant même de porter le coup, elle s’arrêta aussitôt, volant en arrière tandis qu’elle observait Samus.

« Que se passe t-il, Ridley ? On dirait que tu as vu un fantôme … »

« Hum ? Non … Rien du tout. Ce n’était qu’une fausse impression. En parlant d’impression, ton armure m’en laisse une … assez spéciale … D’après mes recherches, elle était composée de metroïde non ? Et là … Cette couleur dorée … Qu’as-tu rajouté dedans ? »

« … Je ne vois pas de raison de te le dire, Ridley. C’est simplement ce qu’une dranienne m’a rajouté, tu peux donc t’attendre à quelques miracles. »

Une dranienne ? Hum … Cela devenait très intéressant mais aussi assez problématique. Pourquoi problématique ? Car la jeune femme devenait bien plus dangereuse avec une telle arme … Rien que le petit coup lui avait laissé une marque … Comme quoi, il valait mieux se méfier complètement de son adversaire au lieu de le sous-estimer.

« … … … J’ai commencé à dévorer une partie de mes enfants … Puis à charogner les mâles qui étaient affaiblis … Personne ne se doutait qu’une simple femelle faisait cela … Personne ne se doutait que c’était moi à l’origine de la disparition de plusieurs mâles … Ah … Pourquoi s’interroger sur une pauvre femelle trop chétive ? Et qui se laissait complètement dominée ? Ca ne pouvait pas être la responsable de ce massacre hein ? » dit la jeune femme aux cheveux violets avant d’éclater de rire. Elle continuait de raconter son existence, ne semblant nullement inquiète de la suite des évènements alors que Samus chargeait son rayon.

… … … … Elle allait le tuer avec son arme de base. Elle ne devait utiliser l’autre qu’en cas d’ultime recours … Mais elle en avait aussi une troisième, il ne fallait pas l’oublier. De l’autre côté, Ridley n’avait jamais réellement combattue depuis le début hein ? Elle le remarquait finalement mais la femme ailée ne semblait même pas combattre en fin de compte.

Alors autant en profiter ! Car si elle ne décidait pas d’être sérieuse, elle, elle l’était ! Elle sortit son grappin laser, tentant de viser Ridley alors que celle-ci esquivait l’attaque comme si de rien n’était, atterrissant à nouveau sur le sol.

« … … … Tu n’es pas sérieuse, n’est-ce pas, Samus ? » murmura t-elle avec lenteur.

« Sérieuse à quel sujet ? Celui de te tuer ? Ne t’en fait pas, je l’ai toujours été ! »

« ALORS POURQUOI EST-CE QUE TU UTILISES UN FOUTU GRAPPIN ?! » hurla Ridley alors que Samus avait relancé son arme vers elle, l’agrippant au niveau du bras.

« C’est pourtant très simple, je vais simplement te ramener vers moi et te … »

« NE TE FOUT PAS DE MOI, SAMUS ! »

Elle tira d’un coup sec vers la jeune femme en armure dorée, celle-ci volant vers elle sans pouvoir s’en défendre. Lorsque Ridley la réceptionna, ce fut avec furie, sa griffe droite posée sur son visage pour la soulever au-dessus du sol.

« Tu te moques de moi, n’est-ce pas ?! Tu pensais VRAIMENT pouvoir me battre ainsi ? Depuis quand est-ce que tu es aussi idiote, Samus ?! Depuis quand ?! »

« … … Tu vas me lâcher, espèce d’imbécile ?! » répondit aussitôt Samus avant de placer son pied droit sur la poitrine de Ridley, tirant avec son laser de toutes ses forces.

Ridley pourtant utilisa son autre patte pour la faire tirer dans le vide, semblant relativement furieuse alors qu’elle reprenait :

« Tu n’as pas l’air d’avoir compris hein ?! C’est quoi ton problème, stupide femme ?! »

« … … Je t’ai demandé de me lâcher, ne me force pas à me répéter ! »

« … ET QUE COMPTES-TU FAIRE ?! Depuis que tu es avec Orion, tu n’as plus l’air de vraiment craindre à ta vie ! Tu penses que dorénavant, elle sera paisible ?! Tu sais ce qui a l’air de te manquer ?! Ce panache qui faisait de toi la chasseuse de primes ! »

« Je rêve ou tu essayes de me complimenter ?! » s’écria la jeune femme dans son armure dorée d’un air abasourdi.

« JE N’ESSAYE PAS DE TE COMPLIMENTER ! » hurla Ridley avant de la projeter dans l’eau, haletant d’une colère bien réelle. Elle n’arrivait pas à comprendre une chose aussi simple n’est-ce pas ?! Elle n’arrivait pas à comprendre ce qu’elle désirait ?! C’était pourtant très simple ! BORDEL ! Rien que ça la mettait en pétard ! Elle posa une main sur son cœur, fermant son œil droit de couleur doré avant d’attendre que Samus ne sorte de l’eau.

… … … Ce combat devenait de plus en plus bizarre de minute en minute. Depuis que Ridley était devenue une demi-humaine ou quelque chose de ce genre … Elle était différente … Ou alors non … Elle n’était pas si différente auparavant … C’était depuis qu’elle avait été blessée qu’elle avait changé de caractère.

… … Hum … Elle était à moitié assise dans l’eau comme pour réfléchir à tout ça alors qu’elle se murmurait intérieurement d’arrêtait de penser ainsi. Elle tapota le sol du lac avec ses deux pieds avant de faire subitement un saut prodigieux dans les airs. Elle s’extirpa de l’eau, atterrissant sur un genou juste en face de Ridley.

« J’en ai assez de comprendre ce qui se passe par ta tête, Ridley. »

« Combats moi comme d’habitude et ça sera amplement suffisant ! Je ne demande rien d’autre que le fait que tu te battes au maximum de tes capacités ! Ce n’est pourtant pas difficile à comprendre ! » s’écria Ridley alors que Samus murmurait :

« Tu ne m’as jamais demandé une telle chose … En fait, tu ne m’as jamais rien demandé. Je ne crois pas que nous soyons en très bons termes, toi et moi. »

« MAIS FERME-LA ! Si tu as le temps pour parler, tu as le temps pour mourir ! »

Et voilà qu’elle retrouvait la Ridley habituelle … Hum … Elle esquiva un rayon couplé à un souffle de feu, commençant à tirer avec rapidité sur le corps de Ridley, celle-ci parant les tirs avec sa queue. Pourtant, Samus courait tout en tournant autour d’elle, signe qu’elle donnait tout ce qu’elle pouvait dans ce combat.

Voilà ! C’était ça qu’elle voulait ! L’exaltation du combat ! Cette sensation … AHHHHH ! C’était ça qu’elle désirait plus que tout en fin de compte ! Le reste lui importait peu voir pas du tout ! Le reste n’avait aucune importance à ses yeux ! Le reste, elle s’en fichait !

« Et bien ? Maintenant que je commence à combattre, c’est toi qui ne bouge plus, Ridley ? »

« Ne t’en fais donc pas … Je vais bientôt t’attraper dans mon filet sans même que tu puisses réagir et comprendre ce qui se passe … »

Hum ? Elle était maintenant suspicieuse, faisant un saut en arrière avant de s’arrêter de courir. Elle mettait un peu de distance par rapport à Ridley, fronçant les sourcils. Qu’est-ce qu’elle devait faire ? Hum …
Elle chargeait son canon, prenant une profonde respiration avant de le modifier subitement, visant le sol pour projeter un rayon de glace aux pieds de Ridley. Celle-ci sauta aussitôt dans les airs, observant Samus avant d’étendre ses deux ailes.

« … … … … … Peu à peu, j’ai dévoré mes semblables … Peu à peu, je prenais de l’importance mais je restais toujours dans l’ombre. Puis finalement vint le moment où je fus la plus forte … Mais je montais les uns contre les autres car contrairement à ces pathétiques mâles, j’étais une femelle … mais aussi très intelligente. Que ça soit une femelle ou un mâle de mon espèce, celle-ci était complètement stupide ! Mais moi … J’étais doté d’une intelligence des plus impressionnantes et remarquables … Monté les plus forts les uns contre les autres. »

« Ainsi, tu serais la seule à être au-dessus des autres, sans crainte de te faire dévorer. »

« HAHAHAHA ! C’est exact ! C’est exactement cela ! Peu à peu, les rares personnes qui se mettaient en travers de mon chemin finissaient dévorées … Peu à peu … Le nombre se réduisait … inlassablement … jusqu’à ne devenir qu’un. »

« Qu’un … Toi-même, j’imagine. » répondit Samus en ironisant, chargeant déjà son rayon alors que son canon se modifiait.

« Tu sais … Au sujet de mon espèce … Je ne suis pas capable de mourir … Je peux toujours revenir à la vie tant qu’il ne me reste qu’un morceau de chair … Il faudrait me détruire jusqu’à la moindre de mes molécules pour tenter de me faire disparaître à jamais … Mais ce n’est pas possible cela, il est impossible de me tuer réellement … Seuls les membres de mon espèce sont capables de me tuer définitivement. »

« Et moi … Je vais te régler ton compte ! Et cela d’une façon que tu ne pourras plus jamais revenir ! Même le clonage ne servira à rien ! »

« … … … Le clonage ? Hum … Tu as toujours cru que c’était le clonage qui me faisait revenir à la vie ? Non … Tu le sais très bien maintenant … qu’il n’y avait que cette idée de cadavres … à dévorer pour me reformer … Ah … Ah … Ah … BIEN ! »

Il était temps de retourner au combat ! Elle voulut s’approcher de Samus mais celle-ci avait envoyé un missile d’une taille plutôt imposante mais surtout de couleur bleu. … … … héhéhé ! C’était bien ce qu’elle pensait n’est-ce pas ?

Elle commença à esquiver le missile, volant à toute allure dans les airs alors que le missile le suivait automatiquement. Hum … Il y avait bien une solution… Assez spéciale ! Elle se dirigea vers le lac, plongeant à l’intérieur alors que le missile la suivait.

Elle se retourna subitement, sa griffe droite tirant un rayon qui fit exploser le missile … mais aussi geler le lac dans son intégralité ?! Elle était maintenant complètement bloquée dans un cercueil de glace alors qu’en-dehors, Samus murmurait :

« Au moins … Ca va la bloquer … pour quelques secondes ou minutes … »

Ah … Elle était drôlement épuisée ou quoi ? Elle fit disparaître son armure, posant une main sur son ventre arrondi. Il lui faisait drôlement mal … Elle devait vraiment se méfier des complications si elle continuait avec toutes ses bêtises.

« Je veux qu’il soit normal … Faites qu’il soit normal … C’est tout ce que je veux. »

Elle ne fumait pas, elle ne buvait pas, elle ne se droguait pas ! Donc l’enfant n’aurait aucune complication mais … A côté, elle avait une certaine drogue … Le combat … Elle devait combattre … pour protéger l’univers. Et ça … Au péril de sa propre vie ! Mais pas celle de son enfant ! Il était hors de question ! Alors … Pourquoi est-ce qu’elle continuait le combat ? Car elle ne voulait pas qu’Orion risque sa vie … surtout dans son état avec son phazon. Le phazon … Elle allait le faire disparaître … complètement de l’univers … Comme Mother Brain … Elle vérifierait que cet être disparaisse à jamais !

… … … … Son corps comme son cerveau s’étaient rafraîchit. Hum … Un missile de glace … Elle n’avait pas été surprise par cela, loin de là même. Hum … Ce combat devenait de plus en plus dangereux, n’est-ce pas ? Mais c’était pour cela qu’elle était là.

Des fissures apparaissaient peu à peu sur le lac de glace alors que Samus poussait un profond soupir. Sans un mot, elle se releva, caressant son ventre rond avant de faire réapparaître son armure, son annulaire droit n’ayant toujours pas retrouvé sa petite armure …. C’était stupide et bizarre mais bon …

Puis soudainement, un rayon d’environ un mètre de diamètre brisa la glace du lac, la jeune femme aux cheveux blonds écarquillant les yeux d’étonnement. C’était … Ridley ? Oui … La jeune femme aux cheveux violets sortit du lac, un grand sourire aux lèvres.

« Merci pour la douche froide, Samus. Que voudrais-tu savoir à mon sujet ? Pourquoi est-ce que j’ai rejoint les pirates de l’espace ? Car je pensais à cet idéal du plus fort … A toujours être au-dessus des autres ! Ce n’est pas la destruction qui m’intéressait mais les combats, la mort de l’autre … Mais tu sais … A force de dévorer, au final, même les morts ne me permettent plus de devenir plus forte … Je crois que je ne peux plus dépasser … ma puissance actuelle sauf en dévorant quelques rares personnes. Toi … Orion … Orié … Héméra … Mother Brain … Kraid … Dark Samus … Et Oria aussi. »

« Oria ? Qu’est-ce que tu sais au sujet d’elle ? Orion la recherche ! »

« Je n’ai pas à te répondre, Samus Astrum. Car je ne vois pas pourquoi je parlerai d’elle. »

« Car je vais t’y forcer. » murmura une voix au loin bien que ni Samus et Ridley ne l’entendirent à cause de la distance.

Héhéhé … Dès l’instant où Samus l’avait laissé seul … Il avait laissé la Gardevoir, celle-ci lui ayant demandé ce qu’il voulait faire. Il ne lui avait pas répondu mais le phazon blanc sur la majorité de son corps signalait clairement que ce n’était pas n’importe quoi.

Et là … Il se retrouvait à l’autre bout du lac, son armure blanche sur son corps … Ou ce qui en restait … Et là … Une quantité très importante de phazon se formait dans sa main, une quantité qu’il avait du mal à contrôler, un grand sourire aux lèvres.

« … … … Héhéhé … Je suis sûr que … »

Il était sûr qu’elle ne se douterait rien … Il avait déjà fait apparaître sa lance mais c’était le phazon qui venait entourer cette dernière peu à peu. Ah … Ah … Il s’écroula subitement au sol, son casque disparaissant alors qu’il posait une main sur sa bouche, vomissant peu à peu.

« … … … Phazon … devenir fort … Trop important … »

Ses yeux étaient devenus complètement blancs mais il arrivait à garder le contrôle. Il devait seulement être patient jusqu’au moment où il pourrait envoyer cette lance … Directement dans le cœur de Ridley et s’en débarrasser une bonne fois pour toutes. Oui … Héhéhé … Héhéhé… Du sang s’écoulait de sa bouche alors qu’il avait un genou au sol, continuant de se concentrer. Ce n’était qu’une question de temps … et de patience.

Chapitre 334 : Petit à petit

ShiroiRyu
ShiroiRyu

Les derniers articles par ShiroiRyu (tout voir)

Chapitre 334 : Petit à petit

« Et bien alors ? Dois-je venir vous chercher, c’est bien cela ? Alors préparez-vous à m’accueillir ! » s’écria Ridley avant de foncer aussitôt vers Samus, arrivant à sa hauteur comme si elle s’était téléportée. Pourtant, nulle question de téléportation, simplement d’une vitesse encore plus prodigieuse qu’auparavant ?

Tout ce qu’elle savait, c’est que Ridley se retrouvait en face d’elle … Et encore prête à l’attaquer sans qu’elle ne puisse réagir. Pourtant, le jeune homme aux cheveux blancs avait tout de suite commencé à bondir vers Samus et donc vers Ridley, celle-ci esquivant la double lame d’Orion, un sourire aux lèvres.

« Bien … Chacun doit protéger l’autre, c’est bien cela ? C’est une bonne chose mais combien de temps pensez-vous tenir la cadence face à moi ? »

C’était une question plutôt pertinente car malgré ses rares blessures, elle semblait vraiment en état de se battre avec toutes ses capacités. Et c’était un gros problème malheureusement. Et voilà … Qu’est-ce qu’ils pouvaient faire ? Elle-même ne pouvait pas réellement rouler sur le côté et toutes ces choses, elle était enceinte !

Donc bon … Hum … Comment agir sans que cela soit inutile ? Et stupide aussi … Humpf … Le truc était l’apparence de Ridley … Maintenant, c’était bien plus difficile de réussir à la toucher … Et sa résistance était toujours la même … A côté … Grrr … C’était vraiment trop compliquée comme situation ! Elle ne pouvait rien faire en fin de compte. Pieds et mains liées en quelque sorte. Hum … Bon … Réfléchissons, réfléchissons …

« … … … SAMUS ! … … … AU LIEU ! »

Le jeune homme criait vers elle alors qu’elle se faisait lacérait subitement la poitrine, son armure se fissurant et se rayant plusieurs fois alors que Ridley avait un grand sourire aux lèvres. La sa… Elle en profitait ! C’était normal mais quand même ! Elle donna un coup d’épaule, prête à la repousser mais remarqua qu’elle n’avait pas bougé d’un pli.

« Hum ? Je sais bien que j’ai réduit de taille … Mais il vaut mieux éviter de croire que tu puisses utiliser de nouvelles tactiques contre moi, Samus ! »

« Je fais tout ce que je peux mais au final, tu sais très bien que c’est moi qui gagnerait cette bataille ! Comme d’habitude ! »

« Plus maintenant … Arrête tes espoirs futiles … Tant que tu ne ressentiras pas la même chose que moi, tu ne pourras pas me battre ! »

« Mais de quoi est-ce que tu parles ?! Qu’est-ce que je dois ressentir pour te battre ?! C’est quoi ce genre de paroles à la con que tu me balances depuis le début ?! »

« Héhéhé … Tu ne le sauras jamais … Sauf peut-être vers la fin … Mais pour cela … Il faut que tu souffres … Que tu sois … Hahahaha ! Tu vas voir ! »

MAIS VOIR QUOI ?! OH ET PUIS … Elle voulut réagir mais comme elle était accolée à Ridley, elle fut soulevée par cette dernière, puis envoyée dans le ciel. Elle s’apprêtait déjà à atterrir mais Ridley la percuta en plein vol, l’envoyant contre un arbre qui se déracina sous la puissance du coup donné. Le jeune homme courait déjà aussitôt vers Ridley, se préparant à lui envoyer une nouvelle lance d’énergie mais s’arrêta aussitôt lorsqu’elle posa son regard sur lui. Elle murmura d’une voix lente :

« Et toi donc ? Qu’espères-tu ? C’est à cause … Non … Grâce à toi que je suis devenue bien plus forte … Grâce à toi et à cette Gardevoir … Et là, que me montres-tu ? Un ersatz de combat … Je ne suis pas là pour plaisanter ou rigoler … C’est un véritable combat à mort en face de toi alors qu’attends-tu pour te battre ?! Qu’espères-tu ?! Que je te laisse me tuer comme ça ?! NE TE FOUS PAS DE MOI, ORION ! »

HEY ! Pourquoi elle se mettait en colère contre lui ?! Il n’avait rien fait à part blesser son œil gauche ! La preuve, elle avait une légère cicatrice à l’endroit de ce dernier et ne pouvait plus voir ! Alors bon … Il n’y avait pas de quoi le remercier non plus !

… … … … Elle s’était presque emportée mais tout cela pouvait être facilement rectifié. Elle pointa sa griffe droite vers Samus, prête à envoyer un rayon vers elle alors qu’Orion venait se positionner devant sa femme. Aussitôt, il fit apparaître son bouclier énergétique de la main gauche, une hache dans celle de droite.

« Et que comptes-tu faire avec cela ? Tenter de me blesser ? »

« … … …. verra ça. » répondit-il en fronçant les sourcils.

« Mais c’est tout vu ! Regarde-donc ce qui va t’arriver dessus ! »

Comme pour lui montrer l’inutilité de son geste, elle envoya le rayon en sa direction, celui-ci se faisant absorber avec difficulté par le jeune homme. Il haletait, Ridley reprenant :

« Et alors ? Que penses-tu de cela ? Et tu devrais vérifier l’état de ta femme. »

Hum ? Pourquoi est-ce qu’il disait cela ? AH ! Samus ne s’était toujours pas relevée depuis l’envoi contre un arbre ! Il fit quelques pas en reculant, continuant d’observer Ridley alors que celle-ci croisait les bras au niveau de la poitrine.

« Samus … … … Samus ? … … … va pas ? »

Aucune réponse de la part de la jeune femme aux cheveux blonds … Et il était de nouveau inquiet … Ridley n’avait quand même pas …

« Ah… Ah… Orion … Mon ventre me fait mal … Je … Je pensais que je pouvais contenir la douleur mais en fin de compte, ce n’est pas possible. »

« … … … REPOSER ! » s’écria t-il avec colère alors qu’elle faisait une moue sous son casque, posant une main sur son ventre armuré en gémissant :

« Mais non … Pas besoin de me reposer … Et surtout pas avec Ridley… »

« Merci de prendre en considération ma présence, Samus. Je pense que je te revaudrai ça bien assez tôt … Je ne sais pas … Du genre comme maintenant ? »

Elle disait cela en pointant une main vers Samus et lui … et l’autre vers Héméra ? … … … … … Le jeune homme la regarda avec effarement alors qu’elle reprenait :

« L’une comme l’autre est dans un triste état… Si tu en protèges une, tu abandonnes l’autre, comment est-ce que tu vas faire, Orion ? »

Oui … C’était une méthode pour qu’ils décident d’être sérieux, n’est-ce pas ? Encore que Samus et Héméra n’étaient pas si éloignées que ça. Deux rayons se préparaient, le jeune homme semblant réagir aussitôt, des veines vertes apparaissant sous son armure.
Deux explosions… Deux violentes explosions parcoururent la zone alors que Samus bafouillait quelques paroles, Héméra faisant de même… Les explosions s’étaient produites à moins d’un mètre de Ridley, celle-ci ayant fait un saut en arrière, un petit sourire aux lèvres. C’était ainsi … qu’il avait décidé d’agir ?
Même si son armure avait été résistante … très résistante … Il ne fallait pas la surestimer… Deux rayons tirés à pleine puissance et voilà le résultat … Il était en train d’haleter, une flaque de sang s’écoulant à ses pieds alors qu’une bonne partie de son armure se retrouvait au sol, en plusieurs morceaux blancs.

« … … … … ORION ! ATTENDS UN PEU ! JE VIENS T’AIDER ! »

Et qu’importe la douleur ! Il était hors de question de rester de marbre devant ça ! Hors de question ! Elle poussa un hurlement avant de se redresser, courant vers lui tandis que Ridley remettait un peu de distance en reprenant la parole :

« Où en étais-je ? Ah oui … Bien entendu … Je suis devenue une femelle vers mes vingt ans … C’est à peu près à cet âge que notre corps décide de se modifier définitivement … Et donc, jour après jour, je me ferais assaillir de tous les côtés et je pense que vous n’avez pas besoin de détails concernant les nombreux viols que j’ai subi n’est-ce pas ? Pour notre race, les femelles ne sont pas que pour la reproduction … AH ! La reproduction … Un simple garde-manger ! Il n’y avait que ça qui les intéressait ! »

… … … Elle parlait si librement de ses viols qu’on pouvait penser que cela ne l’affectait pas le moins du monde… Pourtant, elle était sûre comme Orion et Héméra que tout cela avait profondément changé quelque chose en elle.

« … … … Ils dévoraient leurs enfants … C’était une source de protéine comme une autre … Et autant dire que plus ils en dévoraient, plus ils devenaient puissants. Et si tu veux tout savoir, ma race se basait principalement sur la loi du plus fort. Plus un membre dévorait d’autres membres, plus il devenir fort et respecté … Mais aussi sous surveillance … Le moindre faux-pas et voilà qu’il se faisait dévoré par derrière. Une lutte sans merci où le proverbe « Tuer ou être tué » prenait un tout autre sens. Dévorer ou être dévoré … HAHAHA ! »

… … Elle n’en avait rien à faire de tout ça. Elle s’approcha du jeune homme, retirant son propre casque en lui demandant de faire pareil. Ah… Ah… Il avait le visage légèrement tâché de sang, ses lèvres crachant du sang alors qu’elle murmurait :

« Reposes-toi aussi … Orion … Je vais m’occuper d’elle. »

« Et comment est-ce que tu comptes faire cela ? » demanda Ridley.

« … … Tu vas avoir une petite surprise … Je suis sûre que tu vas être étonnée. »

Hum ? Elle haussa un sourcil alors que Samus soulevait Orion pour tenter de le mettre contre un arbre. Patience ? Ridley n’avait pas émit un seul geste tandis que Samus se représentait en face d’elle, le regard assombri.

« Et que comptes-tu faire dans ton état ? Tu as l’air d’avoir des problèmes en étant enceinte, n’est-ce pas ? C’est vraiment moche … le fait d’être enceinte … Ce qui est encore plus moche est le fait de dévorer ses propres enfants … Ils n’ont aucun remords à cela… »

« Je n’exprimerai pas de pitié envers ta personne, tu peux toujours rêver pour cela.  Mais si tu veux vraiment savoir … Être enceinte … ne me pose pas de problèmes. Je suis même heureuse d’être enceinte car je sais qu’Orion désire cet enfant aussi bien que moi ! Alors que toi, ce n’est pas parce que tu n’as pas eut de chance dans ton existence que tu crois que c’est pareil pour tous et toutes ! »

Un simple rayon … comme un fin filet de lumière … avait quitté le canon de Samus. Ce n’était même pas un tir normal … Non, le rayon avait été si maigre … Et pourtant, il était parti à toute vitesse vers Ridley, passant juste à côté d’elle, une entaille apparaissant sur sa joue, du sang noir venant s’en écouler.

« Qu’est-ce que … Qu’est-ce que c’est que ça ? »

« Si tu veux jouer sur la force … Nous allons être deux … Je ne te pardonnerai pas de blesser l’être que j’aime … Comme je ne te pardonnerai pas pour bon nombre de choses qui se sont déroulées dans le passé. »

« Ha… Haha… Hahaha ! HAHAHAHAHAHA ! MERCI ! MERCI SAMUS ! »

Hein ? Merci ? Quelque chose clochait réellement chez Ridley. Celle-ci passa une main sur sa nouvelle entaille, récupérant les gouttes de sang avant de les porter à sa bouche. Elle semblait s’être calmée aussitôt après son rire qui semblait dément.

« … … … Enfin … … … ENFIN ! Tu t’es décidée à être sérieuse ?! Ou alors, ce n’était qu’une façade ?! Orion et cette Gardevoir ne peuvent plus se battre ! Il ne reste plus que toi ! Et tu es déjà bien affaiblie ! Penses-tu avoir une chance de me battre ?! »

« Pas le moins du monde. »

… …. Hein ? Elle observa Samus pour voir si elle était sérieuse … Et elle l’était. Elle pensait réellement ne pas réussir à la battre ? Peut-être qu’en fin de compte, elles étaient finalement revenues à ce qu’elle désirait elle ?

« … … Alors, tu sais ce qu’il te reste à faire, n’est-ce pas ? A MOURIR ! »

Elle disait cela avec une grande frénésie avant de déployer ses ailes, s’envolant dans les airs pour prendre un maximum de hauteur. Puis subitement, elle se dirigea vers l’horizon, abandonnant complètement Samus et les autres.

« … Mais qu’est-ce qu’elle fout ?! Hors de question qu’elle … »

Elle allait commencer à la poursuivre mais s’arrêta aussitôt. Et Orion ? Et Héméra ? Celle-ci s’était légèrement levée, les yeux fermés avant de se diriger vers Orion. Elle murmura :

« Je m’occupe … de le protéger … Vas la com… battre… »

« Tu n’es pas en état, c’est complètement stupide, Héméra ! »

« Nous n’avons pas le choix, Samus … S’il te plaît … Orion ne peut pas parler mais il pense pareil … Nous te rejoindrons quand nous irons mieux. »

TSSS ! ET MERDE ! Elle détestait faire ce genre de choix ! Mais elle devait faire confiance à Héméra ! Elle commença à courir pour sortir de la forêt, arrivant au bord d’une rivière, une très grande rivière… Voir même plutôt un lac vu la taille… Ridley était accroupie, passant une main dans l’eau avant de s’asperger le visage.
Elle s’observait quelques instants, remarquant la petite blessure à la joue avant de sourire d’un air … qui semblait presque triste. Elle se redressa finalement, se retournant pour se retrouver en face de Samus. Passant une main dans ses cheveux violets, elle murmura :

« Et bien… Tu en as mis du temps, n’est-ce pas ? »

« J’avais autre chose de plus important à m’occuper. »

« Ah bon ? Plus important que ce combat ? Sais-tu ce qui s’est passé pendant mes nombreuses séances de viol ? Sais-tu ce que j’ai fait ? J’ai décidé de moi aussi dévorer ma progéniture … Mais oh… En cachette bien entendu… Un ou deux enfants à chaque portée ! J’étais une véritable usine à petits bambins ! »

« … … Espèce de malade mental … Tu me dégoûtes, Ridley. »

« La loi du plus fort ! SI TU VEUX SURVIVRE, TU DOIS ÊTRE FORT ! Qu’est-ce que tu pensais ?! Que tout le monde pouvait vivre heureux dans le meilleur des mondes ?! Ne te moque pas de moi, Samus ! Toi aussi, tu ne pensais pas ça ! »

« Je n’ai jamais dit une telle chose complètement absurde … Mais dévorer tes enfants. »

« Pour devenir plus forte … Au fur et à mesure … Sans qu’ils ne se doutent de rien … Sans qu’ils ne le sachent … Et peu à peu … Petit à petit … Je devenais l’égale du plus faible des mâles … Moi aussi, j’étais dans la chaîne alimentaire ! »

« … … … … Et tu sais quoi ? Tu vas en disparaître très bientôt. »

Elle n’exprimait aucune pitié envers elle … Aucune. Surtout pas avec ce qu’elle avait fait … Et malgré ce qu’elle disait … Malgré que son passé n’était pas joyeux.

Chapitre 333 : Objet

ShiroiRyu
ShiroiRyu

Les derniers articles par ShiroiRyu (tout voir)

Chapitre 333 : Objet

« Et je n’arrive pas à voir où tout cela est sensé m’intéresser ! »

« Oh … Tu le seras … Au fur et à mesure que les minutes s’écouleront. Tu comprendras très facilement ce que je veux dire par cela … Ah… »

Elle disait cela avec neutralité, les tremblements sur son bras s’étant arrêtés. Heureusement pour elle, le combat n’avait pas réellement débuté. Elle le sentait puisqu’elle n’avait pas encore eut cette petite étincelle… Ce qui voulait dire qu’elle était encore loin de ce qu’elle recherchait, bien loin même ! AH !

« Mais les questions sont terminées ! Il va falloir faire encore mieux si vous voulez en savoir bien plus à mon sujet ! » répondit-elle alors qu’elle ouvrait déjà la gueule.

« MAIS JE N’EN AI RIEN A FAIRE DE TON EXISTENCE ! RENTRE-TOI CA DANS LE CRÂNE, saleté ! » s’écria Samus alors qu’elle envoyait plusieurs décharges vers elle, Ridley revenant atterrir sur le sol avant de foncer aussitôt vers Samus.
Pourtant, le jeune homme aux cheveux blancs s’était positionné devant elle, un imposant maul dans les mains avant de le soulever pour tenter de frapper Ridley avec. Celle-ci l’évita mais le jeune homme avait aussitôt lâché son arme pour tenter de la frapper au visage, Ridley éclatant de rire avant de reprendre la parole :

« Bien bien bien ! Très intéressant ça … Et c’est bien ton armure qui te confère de tels pouvoirs, n’est-ce pas ? C’est différent de celle de Samus tout en y ressemblant à moitié ! C’est vraiment parfait quand on y réfléchit bien ! Vraiment … »

« Je ne sais pas pourquoi tu sembles t’exciter pour aussi peu mais … Tu as l’air de vraiment adorer le combat … Un peu comme une folle. »

« Il n’y a que vous m’apporter ce que je veux ! Il n’y a que vous pour cela ! Ne l’oubliez jamais car je ne le l’oublierai pas ! Héhéhé ! Et toi alors ? Tu parles des fois correctement et des fois, tu sembles avoir des soucis pour converser. »

« Le phazon me joue de sacrés tours actuellement … Il est assez troublé car je le suis tout autant à cause de ce que je viens de voir. Pourquoi est-ce que tu as fait cela à Arceus ?! »

« Je ne porte aucun intérêt à tout ce qui la relie. Non, je ne m’intéresse vraiment guère à tout ça … Mais Mother Brain en avait besoin … Je n’arrive pas à croire qu’elle soit tombée là-dedans mais visiblement, c’était déjà le début de la décadence il y a déjà de cela quelques années. Kraid comme moi, nous n’avions jamais voulut que cela arrive mais avec cette création d’un monde nouveau … AH ! Je n’y ai jamais porté d’attention ! La seule chose qui m’intéresse est la guerre et la destruction ! Je n’ai jamais pensé à reconstruire ! Et cela, Mother Brain le sait très bien … Puisqu’elle avait besoin de moi pour mettre en action ses divers plans. Mais bon … Ce n’est pas le plus intéressant et il est temps de se débarrasser des faibles … Car c’est ainsi que cela marche ! »

Elle disait cela en posant son regard sur la Démolosse et la Migalos. Tout de suite, elle donna un puissant battement d’aile, le vent faisant reculer la Gardevoir et les deux personnes … mais s’envoler les deux pokémons en arrière.

« SIRIA ! NON ! » s’écria Samus alors que les deux pokémons déjà légèrement affectés se prirent plusieurs arbres, Ridley reprenant la parole :

« Ils me dérangent pour le véritable combat. Je n’ai pas envie d’avoir affaire à du menu fretin. Si vous voulez vraiment vous battre, ce n’est pas avec eux que vous allez y arriver. Même si cette Migalos est assez intelligente et cette Démolosse armurée puissante, ce n’est pas suffisant pour essayer d’être à ma hauteur. »

« Toujours cet air prétentieux et narquois hein ? » repondit Samus bien qu’elle se demandait pourquoi Ridley commençait à lui raconter son existence alors qu’elle ne l’avait jamais fait auparavant. En fait, rien que le fait de l’imaginer en tant que réelle femme … était impossible.

Alors bon … La discussion semblait quand même relativement étrange, il fallait l’avouer. Ce combat … était bizarre … Comme tout le reste … Et Ridley était depuis le départ trop calme … Comme si elle avait tout prévu … Mais ce n’était pas possible. Pas avec elle …

« Je suis devenue une femelle de ma race … Orion ? Veux-tu savoir ce que cela veut dire d’être une femelle ? Chez nous ? Dans nos deux castes ? »

« … Pour ma part, ça m’intéresse … Mais je dois le mériter, n’est-ce pas ? »

« Il semblerait que ta femme ne soit pas vraiment d’accord et qu’elle veuille me tuer. Sais-tu pourquoi je prends autant de temps avant de vous attaquer sérieusement ? Car j’ai changé … Je n’ai plus ce corps monstrueux qui me rappelait ce que j’étais … »

« Oh … Une cure de beauté et voilà que notre petite Ridley se prend pour une femme ? » dit Samus en ironisant, réfléchissant au moyen de l’éliminer.
Cela devenait vraiment agaçant … et énervant … Exaspérant … Il y avait tellement de termes pour définir cette situation alors qu’elle voyait Ridley qui s’approchait d’Orion, les deux mains dans son dos. Le jeune homme avait déjà une double-lame, restant sur ses gardes alors qu’Héméra faisait déjà parcourir d’électricité son poing.

« Je suis différente de la monstruosité que j’étais, n’est-ce pas ? Mother Brain peut faire d’énormes choses … Des capacités proches de celles d’Arceus … C’est ce que les Chozos ont crée en fin de compte. C’est assez surprenant n’est-ce pas ? Pendant des siècles, ce qui n’avait été qu’une sphère de métal avec une intelligence supérieure s’est révélée être au-dessus de la majorité de l’univers … Bien plus qu’on ne le croit. »

« Tu ne vas pas me faire un récit sur ce qu’est Mother Brain. A part un gros cerveau gigantesque avec un unique œil, on n’a pas besoin d’en savoir plus. »

« Un corps humanoïde mais … qui a une partie de ce que j’étais … Ma queue … Mes griffes … Mes yeux … Tout a mis énormément de temps à se faire mais ce que vous voyez est une création de Mother Brain. Jamais je ne lui aurais laissé jouer avec mon corps auparavant … Jamais … Mais visiblement, peut-être que le fait de vous affronter m’a motivé à ce choix ? Non … Ce n’est même pas cela … Ou peut-être que si … Je ne sais pas réellement. »

Elle perdait les pédales ou quoi ? Tout ce qu’elle disait n’avait ni queue, ni tête. La jeune femme prit une profonde respiration, réfléchissant à utiliser son rayon de glace. Oui … Ou alors … Elle pouvait utiliser cela … Mais c’était une chance … quasiment impossible … Elle devait le faire lorsque Ridley serait blessée … et pas avant.

« Être une femelle est une chose horrible … C’est comme si on considérait qu’il y a deux groupes dans l’univers : Ceux qui dirigent, ceux qui se soumettent. Les mâles dirigeaient, les femelles se soumettaient … Et non pas se soumettre en opinant du chef. Je parle d’une soumission complète … Sais-tu combien de mes semblables mâles sont passés sur moi ? M’ont violée ? Combien de fois je me suis retrouvé le corps ensanglanté parce que j’avais mal fait quelque chose ? Combien de fois, j’ai perdu une partie de mes membres juste pour nourrir leurs instincts bestiaux ? Mon corps était toujours reconstitué mais j’étais détruit de l’intérieur … Je n’avais qu’à me soumettre … comme les autres … J’étais si pathétique à cette époque … Je n’avais même pas la possibilité de riposter ou de combattre … Non, c’était impossible … On ne modifie pas le destin, on l’observe et on vit ce qu’il nous réserve, même si c’est la pire des souffrances. »

Samus émit un rictus de dégoût, Héméra clignant simplement des yeux tandis qu’Orion restait là, complètement immobile. Il baissa finalement la tête après quelques secondes, Ridley reprenant dans un grand éclat de rire :

« Alors ? Qu’est-ce que vous en dites ? Même moi, j’étais un moment pathétique ! Même moi, un moment, j’étais faible ! Mais je ne veux même pas de votre pitié, ce n’est pas ce que je désire ! Ce n’est pas ce que je veux obtenir de vous ! Ce que je veux … C’est vous tuer … Je crois que je pourrais dévorer vos trois corps … Je suis sûre et certaine qu’avec eux, j’obtiendrai un pouvoir incommensurable ! Un pouvoir dépassant toute imagination ! »

« C’était donc pour ça que tu as tué les autres pirates ? »

« Oh … Non … Eux … Je ne me sentais même pas motivée à les abattre … Je perds peu à peu toute motivation de me battre. J’ai les idées assez confuses, Samus … Vraiment très confuses même ! Je m’imagine des choses qui ne pourront jamais arriver en fin de compte ! Continuons ce combat ! SOYEZ FRANCS ET BATTEZ-VOUS SERIEUSEMENT ! BATTEZ-VOUS COMME SI VOTRE VIE EN DEPENDAIT ! »

Le jeune homme ouvrit subitement les yeux, courant vers Samus pour la projeter au sol avant qu’un rayon ne sorte de la bouche de Ridley. Il avait été bien différent du souffle de feu. Elle était capable de ça aussi ?! Voilà que dans son œil droit, l’air que Samus connaissait si bien était de retour. Un air de destruction et de folie.

« … Te voilà enfin, Ridley. Maintenant, on peut passer aux choses sérieuses. »

« Héhéhé … Je n’attendais que ça ! Je ne vivais que pour ça ! Pour te battre et t’écraser ! Depuis des années, tu es la seule qui se met en travers de mon chemin ! Tu es la seule qui m’empêchait de devenir plus puissante, toujours plus forte ! Et j’ai décidé de faire le premier pas … De me modifier complètement pour te combattre ! Dorénavant, il n’y a pas d’autres alternatives que la mort pour toi ! Et pour ceux qui t’entourent ! »

Elle n’en avait jamais pensé autrement. Soit c’était elle, soit c’était Ridley … Et il était hors de question de mourir alors qu’elle portait l’enfant d’Orion ! Elle se redressa, Orion l’ayant déjà fait depuis quelques secondes alors que la queue de Ridley frappait le sol avec puissance et insistance. Héméra observait les deux pokémons qui s’étaient finalement réveillés, bien blessés alors qu’Orion murmurait :

« … … … … … ? … … … ! »

Il venait de rappeler Midélia dans sa pokéball, demandant à Samus de faire de même. Elle s’exécuta tandis qu’elle regardait Héméra. Elle aussi était assez blessée … et eux deux avaient quelques fissures sur leurs armures. Bref, ce n’était pas reluisant quand même, il fallait le reconnaître … Grrr … Vraiment … Tout devenait bien compliqué et embêtant, il fallait se l’avouer. La jeune femme aux cheveux blonds prit une profonde respiration :

« Orion ? Il se peut que je doive utiliser une fonctionnalité de l’armure que Personia m’a mise … Et si c’était le cas … Il faudra me protéger … d’accord ? »

« … … … ?! … … … ! »

« Qu’est-ce que c’est ? Et bien … C’est un secret … Mais tu le verras bien assez tôt. »

« Samus ? Ca m’a l’air assez dangereux d’après tes pensées. »

« Interdit de me les lire, Héméra ! De toute façon, il me suffit de penser à autre chose pour que tu ne saches pas ce que c’est … »

Elle marquait un point mais le combat venait de commencer sérieusement non ? Comme l’avait dit Ridley … Celle-ci s’était mise à battre des ailes dans les airs, se trouvant à une dizaine de mètres de hauteur avant de pointer la main droite vers eux.

« Mais ce corps n’est même pas totalement fait de chair et de sang … Il a fallut qu’elle m’oblige à avoir quelques fonctionnalités en plus dont je me serais bien passée. Est-ce que je dois détruire cette planète qui a mis tellement d’années et de décennies à se reconstruire ? »

Elle disait cela avec neutralité, sa griffe semblant se décomposer pour laisser place à un orifice. Elle pointa maintenant le canon en direction du sol à plusieurs kilomètres, chargeant le rayon alors que Samus criait :

« Et à quoi est-ce que cela va te servir hein ?! Tu veux prouver quoi ?! »

« Je n’ai rien à prouver …. » répondit-elle alors qu’un rayon sortait de son canon … pour se diriger vers le ciel et disparaître à l’horizon. « Mais je ne vois pas de raisons à l’heure actuelle de détruire cette planète … La seule chose qui m’intéresse est ta mort, Samus. »

« Bien entendu … Je t’attends de pied ferme, Ridley ! Tu vas … »

Elle s’arrêta aussitôt de parler, Ridley se retrouvant à sa hauteur, sa griffe gauche posée sur le casque de la jeune femme aux cheveux blonds. Qu’est-ce … C’était quoi … cette vitesse effarante ?! Le casque tremblait, signe que Ridley tentait de le briser. Elle la projeta violemment en arrière, évitant la double-lame d’Orion alors qu’Héméra tentait de la paralyser avec son poing électrique. Pourtant, avant même que le poing ne vienne la toucher, la Gardevoir se retrouva écrasée au sol par la queue de Ridley.

« Ce n’est pas suffisant, même à trois … Vous n’y arriverez pas si vous n’y mettez pas plus de volonté … Savez-vous d’où vient le psychisme ? Du moins, les pouvoirs psychiques ? »

Elle disait cela tout en entourant Héméra avec sa queue, la soulevant pour la ramener à sa hauteur. D’un coup sec, elle avait refermé sa griffe pour venir frapper la Gardevoir sur le côté du crâne, la faisant ensanglanter abondamment.

« Du cerveau … Il suffit de donner un coup assez fort au cerveau pour le perturber et l’empêcher d’émettre des ondes psychiques correctement. La voilà devenue inutile maintenant. » murmura Ridley avant de la projeter en direction d’Orion, celui-ci venant réceptionner la Gardevoir.


Elle était encore à moitié consciente mais avait les yeux légèrement vitreux, ne sachant pas trop réellement où elle se trouvait. Elle bafouilla quelques paroles :

« Je … Je savais … que c’était ça … Mais mais … Je ne pensais pas que quelqu’un … arriverait à me donner un … Un coup assez fort pour … pour … »

« Tais-toi et repose-toi … Essaye de reprendre tes esprits et calme-toi, Héméra. Si seulement j’avais une pokéball pour toi, je t’aurai bien fait rentré … »

« Je … Je ne veux pas rentrer … dans une pokéball … Je ne veux pas … Je veux jsute… »

Elle ne dit plus rien, fermant les yeux alors qu’aussitôt, il faisait disparaître son casque pour poser son oreille contre sa poitrine. Ah … Ah… Un petit moment … Il avait eut peur … Vraiment très peur … Plus que peur… Il avait même ses yeux grands ouverts par la surprise alors qu’il avait ressentit une puissante chaleur dans son corps … Une chaleur dont il n’aurait jamais réussi à expliquer l’origine.

« Elle ne doit pas être morte avec le coup que je lui ai donné … Mais tu communiques avec elle par la pensée, n’est-ce pas ? Elle doit pouvoir s’en tirer normalement. »

« … … … …. Blesser Héméra. » murmura le jeune homme aux cheveux blancs, son casque de même couleur revenant sur son crâne.

« Vous n’êtes plus que deux … Et je n’ai pas ressenti la moindre crainte à votre égard. AH ! La crainte … La peur … Pourquoi la ressentir ?! »

« Surtout dans ton cas où tu sais que tu reviendras à chaque fois, n’est-ce pas ?! Mais cette fois-ci, je vais tellement te réduire en morceaux que tu mettras des siècles à revenir ! » s’écria Samus alors que son armure commençait à irradier.

« Je t’attends donc, Samus Astrum … Je t’attends donc … Essayes donc si tu en es capable ! »

Ils n’étaient plus que deux … En quelques minutes, le nombre s’était réduit à deux … DEUX ! Juste au moment où elle avait décidé d’être sérieuse… C’était un monstre … Non une femme.