Chapitre 28 : Illusions et miroirs

Chapitre 28 : Illusions et miroirs

« Qu’est-ce qui s’est passé ici ?! » annonça Alan en voyant le spectacle devant eux.


Tout le bâtiment était ravagé de l’intérieur. Des éclats de vitres, des murs de sang, des trous dans les murs, tout… tout était saccagé… C’était ça ce qu’Ouros avait fait ?! Même Mana n’arriverait pas à un tel stade, il en était sûr ! Mylène poussa un petit cri avant de grimper sur le dos d’Alan, celui-ci lui demandant ce qui se passait.

« Tentacruel ! Tenta, tenta, tentacruel ! »

« Quoi ? Ah ben oui… Quelle idiote, tu es. Tu n’as pas de chaussures, normal que ça risque de te faire mal aux pieds… Bon, je te porte jusqu’à ce que l’on arrive. »

« Tentacruel ! Tenta, tentacruel ! Tenta tenta tenta ! »

Qu’elle était contente ! Elle poussa un petit soupir de joie avant de coller sa tête contre le dos de la nuque d’Alan, celui-ci s’offrant un sourire tandis que Mana et les enfants regardaient la pokémon humanisée avec une légère appréhension. Elle semblait plutôt proche d’Alan, du moins, pour qu’il veuille bien la porter…

« Nous devons monter le plus haut possible ! Mana, les enfants, essayez de trouver un ascenseur si ce n’est pas déjà fait. »

« C’est déjà fait… Alan… Regarde où se dirigent Hansel et Gretel. » murmura Mana.


Et bien, pour un ascenseur, c’en était un ! Autant dire qu’il était gigantesque ! Les deux enfants qui se tenaient par la main leur montraient le chemin à suivre à travers les débris de verre pour éviter de se blesser inutilement, Mylène restant sur le dos d’Alan pendant tout le trajet. Lorsqu’ils furent tous à l’intérieur, Alan reprit la parole :

« En espérant qu’il soit encore en état de marche. »

« Tu n’as pas à t’en faire pour ça non plus… De toute façon… Même s’il ne l’était pas, on aurait quand même le moyen de monter. Je crois que quelqu’un nous attend plus haut. »

Mylène descendit du dos d’Alan, restant parfaitement immobile et rougissante lorsqu’elle vit les nombreux enfants et la jeune femme aux cheveux gris. Il fallait se dire qu’elle n’avait guère l’habitude de les voir… Et ils étaient très proches de son dresseur… En plus, ils savaient parler comme lui ! Pourtant, ils étaient des pokémons comme elles non ?

« On monte au plus haut étage… Du moins, la logique voudrait qu’il ou elle nous attende là-bas. Qu’est-ce que tu en penses Mana ? » demanda Alan en se tournant vers elle.

« Fais comme tu le désires, je m’en fiche royalement. » annonça t-elle en haussant les épaules, détournant son regard du jeune homme et de Mylène.

Non mais… Il y avait des limites à l’indécence d’une pokémon ! Qu’est-ce qui lui prenait de lui sauter dessus et de grimper sur son dos ? Elle savait faire attention où elle mettait les pieds non ?! PFFF ! Mais mais mais… Qu’est-ce qui lui prenait à elle de se mettre en colère intérieurement contre Mylène ? La Tentacruel était peut-être stupide mais elle ne lui avait rien fait non ?
L’ascenseur se mit finalement en marche, Mylène restant près d’Alan, plaçant son bras gauche entre sa poitrine en tremblant un peu. Qu’est-ce qu’elle avait ? Elle était morte de peur ? Il passa son autre main sur son dos, le lui caressant doucement en lui disant qu’elle n’avait pas à s’en faire… Oui… Mais sa voix était complètement neutre au lieu d’être délicate… comme… s’il ne croyait pas en ces propos.

« Mylène… Retourne dans ta pokéball… s’il te plaît. Déjà qu’Ouros… »

« Tentacruel… Tenta… Tentacruel… Tentacru… »

« Je sais très bien que tu es inquiète pour moi mais… Fais ce que tu veux… Sache que tu risquerais de mourir à tout moment, tu es prévenue. »

« Tentacruel ! Tenta, tentacruel ! »

Vraiment, cette gamine ne pouvait pas écouter les ordres de son dresseur ?! Quel pathétique dresseur il faisait tiens ! Il ne savait même pas se faire respecter par ses propres pokémons ! Quel idiot ! Mais quel idiot… Alors pourquoi elle tremblait de colère en le voyant parler à Mylène de cette façon ? Il semblait la comprendre si facilement bien qu’elle ne parlait pas comme une humaine… contrairement à elle.

« AH ! Nous sommes arrivés ! »

« Et nous vous attendions… » répondit une voix calme et masculine alors qu’une centaine d’hommes aux cheveux bleus apparaissaient tout autour d’eux.
Pourtant… L’étage où ils se trouvaient… Ce n’était pas le plus haut ? Ils avaient été emmenés à cet étage ? Mana commença à faire un pas mais s’arrêta subitement. Non… Si elle tentait d’attaquer à cet instant, il y avait de fortes chances qu’ils ne survivent pas. Elle devait rester bien calme.

« C’est donc vous les responsables de la mort de ma poupée ? Je veux parler d’Airoinos… Ou plutôt de Ryan si vous préférez… Si vous voulez bien avancer… »

« Faisons ce qu’il dit… De toute façon… Ces M.mime me semblent bien louches… Ils se ressemblent tous, Alan. »

Celui-ci serrait la main de Mylène dans la sienne, n’écoutant que brièvement ce que disait Mana alors qu’ils marchaient d’un pas lent vers le couloir, les visages des M.mime se tournant lentement vers eux, un petit rictus mauvais aux lèvres. Enfin, la porte au fond du couloir s’ouvrit pour laisser apparaître de nouveaux M.mime… et l’un d’entre eux était assis sur un fauteuil. Il avait la même coiffure que les habituelles créatures… mais au niveau de son nez se trouvait une moustache touffue de couleur bleue tandis que son visage montrait quelques rides, contrastant avec la jeunesse apparente des autres pokémons psychiques rencontrés jusque là.

« Je m’appelle Airoinos… Et j’ai été chargé par Plitana de m’occuper de tout ce qui concerne la justice de ce pays… Comme vous le savez très bien… Les M.mime sont l’espèce la plus présente parmi les pokémons psychiques dans Chiss. Et pour cause… Nous sommes passés maître dans l’art des illusions, des téléportations et de tout ce qui concerne la… magie si vous préférez. Je suis désolé de vous le dire mais vous allez devoir mourir ici. »

« Pas avant que je ne l’ai décidé. » murmura Mana tout en brandissant dix mains noires en direction de l’homme aux cheveux bleus.

L’homme explosa en morceaux… de verre avant qu’un rire ne se fasse entendre. Mana fut violemment repoussée au sol, se demandant ce qui s’était déroulé alors qu’Alan observait les alentours… Des dizaines… Non… Des centaines… Des milliers de mains blanches frappèrent le sol, le faisant s’effondrer sous les personnes présentes ici. Des éclats de verre… Tout ce qu’ils entendaient n’étaient que des éclats de verre…
Lorsqu’ils arrêtèrent de gémir de douleur, ce fut pour voir qu’ils se retrouvaient dans une salle entièrement blanche à plusieurs niveaux… et surtout gigantesque… Comme si tout un étage était réservé ou presque à cette unique salle. Et surtout aux hommes qui se trouvaient dedans… Non… Ce n’était pas possible… Des clones… Ce n’était que des clones !

«  Ce n’est qu’un tour de passe-passe… Cet imbécile pense nous avoir avec des miroirs… Je me disais bien que ces bruits étaient singuliers. » murmura Mana en se relevant.

« Je vois que tu es plutôt intelligente… Mais est-ce que cela t’aidera ? » annonça Airoinos sauf que la voix provenait des centaines d’hommes aux cheveux bleus.

« On verra très bien ! Alan, Mylène, vous restez en arrière, vous êtes complètement inutiles. Enfin restez plutôt assis ! Les enfants, vous m’accompagnez ! »

« Ok… Fais comme tu… »

« Tentacruel ! Tenta ! Tentacruel ! » cria Mylène en se relevant, coupant la parole à Alan.

« Et qu’est-ce que tu feras ? Tu ne vois même pas les mains blanches qui nous entourent… Héhéhé… Oh oui… Qui nous entourent… Elles sont affreusement nombreuses… » annonça Mana en la regardant avec répugnance.
La Tentacruel humanisée était prise de tremblements, n’arrivant pas vraiment à les contrôler tandis qu’Alan se demandait pourquoi elle faisait ça. Lui arrivait à voir tout ce qui se déroulait autour d’eux… Et c’était vraiment horrible… Ils étaient entièrement entourés par ces mains et ça ne promettait rien de bon…

« Tentacruel… Tenta… Tentacruel… TENTA TENTA ! » cria à nouveau la jeune femme aux cheveux bleus se terminant par des mèches noires.

Elle fit apparaître une boule violette entre ses mains, l’envoyant contre l’un des M.mime, un miroir se brisant à l’endroit où il se trouvait, la boule violette revenant à toute vitesse vers Mylène. Celle-ci donna un petit coup avec sa main droite pour la jeter au sol. Le sol s’était mis légèrement à fondre, signe que cette sphère contenait du poison… Et pas un léger d’après le constat de Mana. Celle-ci serrait les dents.

« Et voilà ce qui arrive quand on se comporte comme une idiote ! »

« Mana ! Pourquoi est-ce que tu cries sur Mylène ?! Elle ne fait rien de mal ! »

« Elle est complètement inutile à l’heure… » dit Mana avant de faire envoyer au plafond par de nombreuses mains blanches.

Saleté ! Elle devait arrêter de parler à Alan et se concentrer sur ces foutues illusions ! Elle allait les éclater une par une ! Mais… Mais… C’était plus compliqué que prévu et les enfants eux aussi semblaient avoir du mal à se battre… A chaque fois qu’ils pensaient toucher le véritable Airoinos, celui-ci éclatait en morceaux de verre, prouvant que ce n’était pas le cas.

« Tentacruel… Tenta… Tentacruel… »

« Comment ça, toi seule peut y arriver ?! Ne te fous pas de moi ! Je ne vois pas ce que tu pourras faire d’autre à part servir de bouclier ! » cria Mana envers elle tandis que Mylène fermait les yeux.

Une sphère bien plus grande que celle précédente était apparue au-dessus des mains de Mylène. Celle-ci les tendait dans les airs avant de les claquer subitement. La sphère violette explosa en des centaines de jets empoisonnés, un cri se faisant entendre :

« C’est quoi ça ?! Du poison ?! AH ! Mon bras ! »

« Tentacruel, tenta… Tentacruel… » annonça Mylène en désignant un M.mime au loin.

Celui-ci se tenait le bras en pestant de douleur, des cloques apparaissant… le différenciant complètement des autres M.Mime ?! Rapidement toutes les mains noires de Mana et des enfants se dirigèrent vers lui, Airoinos s’écriant :

« VOUS NE M’AUREZ PAS DE CETTE MANIERE ! »

Tout les miroirs autour d’Airoinos se brisèrent, volant en direction des sept personnes, l’homme à la moustache disparaissant en se téléportant. Déjà, les miroirs remettaient son image avec son bras en cloque, le rendant à nouveau pareil que les autres.

Du côté de Mylène, celle-ci avait son bras gauche recouvert d’entailles diverses, des éclats de verre s’étant plantés dessus alors qu’elle gémissait de douleur. Ca faisait mal… Elle… n’était pas habituée à souffrir autant… Ce n’était pas qu’un simple combat pokémon ou d’entraînement cette fois-ci… C’était bien loin de ça !

« Tsss ! Et voilà qu’elle souffre… Est-ce que tu vas abandonner maintenant ? » dit Mana en la regardant.

« Tentacruel ! TENTA ! » gémit Mylène en passant sa main droite sur son bras gauche, gelant les éclats de verre pour les retirer de celui-ci.

« Mylène, retourne dans ta poké… » murmura Alan avant de s’arrêter. Il avait sa pokéball à la main mais il la lâcha subitement, ses doigts laissant tomber quelques gouttes de sang.

Sa pokéball était brisée ? Depuis quand ? Depuis quand était-elle recouverte d’éclats de verre ? Qu’est-ce que cela voulait dire ? Mylène s’était mise à genoux, en position de prière, ses deux mains jointes alors qu’elle fermait ses yeux rouges.

« Vous n’avez pas encore compris ? A chaque fois que vous attaquerez l’un des miroirs au lieu de moi-même, leurs éclats transperceront votre corps ! » s’écria Airoinos alors que diverses mains blanches sortaient des nombreux hommes aux cheveux bleus.

« La majorité d’entre elles n’existent pas ! Il suffit juste de trouver lesquelles sont les vraies mains et ensuite de les… ARGGGGGG ! » grogna Mana avant d’être projetée au sol, les enfants venant la rejoindre.

« TENTACRUEL ! »

« Comment ça ?! Rester au sol ?! Et puis quoi encore ?! Alan ! Ta pokémon est complètement folle ! On ne peut pas combattre de cette manière ! Alan ? »
Qu’est-ce qui se passait avec lui ? Mana avait son visage tourné vers lui alors qu’il posait une main sur l’épaule de Mylène. Celle-ci restait à genoux tandis qu’Airoinos remarquait enfin la présence du jeune homme. Celui-ci n’avait rien dit ou presque depuis le début… C’était donc lui le roi noir ? C’était donc lui qui causait tellement de soucis ?

Lentement, Alan se mit à genoux à côté de Mylène, passant une main dans l’une des mèches bleues de l’adolescente, lui murmurant quelque chose à l’oreille. Elle ne répondit que par un petit sourire en hochant la tête. Il se coucha sur le sol, demandant d’une voix calme :

« Ecoutez là et faites ce qu’elle dit… Je vous le demande… »

« Tsss… Je ne sais pas ce que vous avez en tête mais… »

Mana s’arrêta de parler alors que les cheveux de Mylène s’allongeaient peu à peu… jusqu’à devenir immenses… En fait, il y en avait tellement qu’ils recouvraient un bon diamètre de la pièce. Les cheveux se levèrent avant de se tresser puis de se séparer en d’autres longues tresses… comme pour ressembler à des tentacules ?! Il y en avait combien ? Une dizaine ? Une vingtaine ? Une cinquantaine ? Plus de cent même…
Lentement, puis de plus en plus rapidement, les tentacules constitués de cheveux commencèrent à tournoyer, brisant tout les miroirs dans la pièce. Tous sans exception était la proie d’un tentacule, des bruits de verre cassés se faisant entendre de part et d’autres alors qu’un corps se retrouvait envoyé contre un mur… Airoinos ?

Les yeux rouges de Mylène s’ouvrirent lentement alors qu’elle tournait son visage vers Alan, lui faisant un petit sourire. Ce sourire alla faire s’écouler un léger filet de sang alors que tout son dos était recouvert de morceaux de verre. Alan eu à peine le temps de mettre sa main sur le visage de Mylène que déjà le corps de l’adolescente se recouvrait de morceaux de verre de ce côté ici. Il ne poussa même pas une plainte de douleur en voyant sa main martyrisée par les morceaux de verre. Lentement, celle-ci glissa le long du visage de Mylène, intact et indemne… bien que des marques de doigts ensanglantés étaient visibles. Ses yeux s’étaient refermés mais elle gardait son sourire.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/27/d423514113/htdocs/chibi/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 405

Laisser un commentaire