Chapitre 273 : Dresseur et pokémon

Chapitre 273 : Dresseur et pokémon

« Hum… Et maintenant, qu’est-ce que… »

Elle se téléporta rapidement, arrivant à sa hauteur avant de lui donner un simple coup de griffe sur la hanche gauche, l’armure se fissurant et éclatant en morceaux de ce côté alors qu’elle le repoussait aussitôt d’une vague psychique.

Il se retrouva allongé au sol sans réellement comprendre ce qui venait de se passer alors qu’il fut levé de force avant d’être projeté une nouvelle fois contre un rocher. Plusieurs fois de suite même, il était ballonné de tous les côtés, étant traîné sur la terre alors qu’elle ne semblait même pas faire un geste… C’était là ses pouvoirs ?!

« Ca fait mal… Très mal… Tu me détestes non ? C’est ça ? Tu me haïs ? C’est dommage… qu’on se dispute autant et inutilement… Enfin bon… Je vais devoir essayer de… »

Il n’arrivait même pas à parler qu’il était toujours projeté et manipulé à gauche et à droite. Elle ne lui laissait même pas le temps de souffler… C’était ça sa véritable puissance ? C’était donc ça… dont elle était capable ? C’était terrifiant… et inquiétant… Finalement, il se retrouva à terre, immobilisé alors que le talon de phazite rouge venait se poser sur son ventre, la robe blanche de la Gardevoir étant à moitié ouverte. Elle murmura d’une voix lente :

« Tu n’émets pas plus de résistance que cela ? Tu admets déjà ta défaite ? Tu n’étais même pas un véritable adversaire… contrairement à ce que je pensais… »

« On va dire que tu ne me laisses pas vraiment le temps de me battre aussi hein ? »

« Depuis quand devrais-je laisser la possibilité à mon adversaire de me laisser m’attaquer ? Cela est complètement stupide comme raisonnement. Le but n’est pas de se battre d’égal à égal mais d’éliminer son adversaire… C’est ainsi que je me bats… »

« Et tu as envie de te battre maintenant ? Tu aimes tant que ça le combat ? Drôle de sentiment pour une Gardevoir si tu veux mon avis… Je pense que… »

« Tais-toi avant que je n’abrège tes souffrances… Pourquoi est-ce que tu es là ? Pourquoi est-ce que tu te trouves sur cette planète ? Pourquoi te trouves-tu dans cet univers ? Pourquoi est-ce que tu te trouves en face de moi ? Pourquoi est-ce que tu n’as pas accepté d’être un membre de notre communauté… Un véritable phazien ? Est-ce si déplaisant que ça ? »

Déplaisant ? Qu’est-ce qui était déplaisant ? Il ne voyait pas du tout de quoi. Qu’est-ce qui était si déplaisant que ça ? La Gardevoir vint le soulever par sa puissance psychique, le maintenant en face d’elle. Tiens donc… Elle était aussi grande que lui ? Peut-être était-ce les talons ? Hum… Pas forcément… Mais c’était assez bizarre de voir une Gardevoir aussi grande que lui… Enfin bon… Ce n’était pas le problème et…

« Attention à toi, Théodore ! »

Il se retrouva attiré vers elle, sentant la pointe sur le torse de la Gardevoir s’enfoncer dans son armure alors qu’il était surpris. Il entendit une violente explosion derrière lui alors qu’il tournait la tête, voyant un trou béant à l’emplacement où il était… Elle… Elle venait de lui sauver la vie ? Qu’est-ce… Qu’est-ce que ça voulait dire ? Il l’observa avec étonnement alors qu’un petit rire féminin et diabolique résonna à leurs oreilles :

« Dommage ! Ca aurait été bien plus amusant de te voir disparaître sous mon laser. »

« Héméra… Tu viens de me… »

« Pourrais-je savoir ce que tu lui veux ? Bien que ton action soit explicite… »

« Tiens… Une autre phazienne… Que c’est drôle, j’ai tout autant envie de te tuer… Dommage pour toi ma grande mais tu vas disparaître ! »

Ridley s’était lancée vers Héméra et Orion, celui-ci faisant apparaître son maul avant de repousser avec violence la femme aux cheveux violets. Elle évita le coup, sautant en arrière avant de le regarder avec étonnement tandis qu’il reprenait :

« Dommage… Mais il est hors de question que tu mettes la main dessus, Ridley. »

« Théodore… Ca ne changera rien au fait que je veuille te tuer… Je tiens à te prévenir. »

« D’accord, d’accord… Tu veux me tuer… Tu veux me tuer… Mais est-ce que tu veux que quelqu’un d’autre me tue ou non ? » demanda t-il sur un ton neutre alors que Ridley haussait un sourcil désapprobateur. Qu’est-ce qu’il venait de trafiquer là ?

Pendant quelques secondes, comme pour étudier les paroles d’Orion, la Gardevoir à la chevelure grise resta parfaitement immobile alors qu’elle se mettait subitement à sursauter. Le jeune homme venait de poser une main sur son épaule alors qu’elle murmurait :

« Je vois où tu veux en venir… Théodore… C’est assez spécial… comme proposition. »

« Est-ce que cela te tenter d’essayer ou non ? On n’a rien à perdre à part la vie. »

« Tu as un humour assez spécial, n’est-ce pas ? »

« On me le dit assez souvent… Bon et bien… Préparons-nous ? »

Qu’ils se préparent ? Mais à quoi ? Elle ne comprit que trop tard ce qu’ils venaient de faire… Une alliance… Une sacrée alliance ! La Gardevoir et l’humain étaient côte à côte, comme si ils n’étaient qu’une seule personne alors qu’elle se faisait tirée en avant par la puissance psychique de la Gardevoir. Déjà, Orion l’attendait à la réception avec sa double-lame, prêt à frapper de toutes ses forces sur elle mais alors qu’elle n’était plus qu’à quelques mètres, elle déploya ses ailes. Tout de suite après, elle battit de ces dernières pour repousser Orion et Héméra, celle-ci semblant étonnée de ne pas avoir réussi à garder son emprise psychique sur Ridley. Comme pour lui répondre, elle éclata de rire tout en disant :

« Imbéciles… Des pouvoirs psychiques ? Mother Brain est aussi adepte des lavages de cerveau ! Malheureusement, elle n’a jamais réussi à manipuler le mien, c’est pourquoi je suis son égale et l’une des commandantes des pirates de l’espace ! Tu m’as simplement surprise… mais ça ne se reproduira plus… Et tu le sauras bien assez tôt… que même à deux, vous ne pourrez rien du tout contre moi ! RIEN DU TOUT ! »

Des bras d’Alakazam… Des tentacules de Tentacruel… Des ailes d’Airmure… C’était les premières choses que l’on pouvait apercevoir sur le projet Hydra mais ce n’était pas uniquement cela… Non… Au-dessous des ailes de métal… Il y avait deux autres paires d’ailes… Elles étaient bien plus grandes et imposantes… et bourdonnantes… Tandis que des pattes étaient présentes, pattes au bout desquelles se trouvaient des dards gigantesques.

« Dardargnan… Tentacruel… Airmure… Et Alakazam… Les morceaux de roche autour de lui… Ce sont des morceaux qui recouvrent sa peau comme… »

« MON GROLEM ! Il est comme mon Grolem ce type ! »

« Par contre, je ne sais pas du tout ce que représentent les deux gigantesques aimants qui sortent du corps de la partie Grolem… »

« Magnézone… C’est le nom utilisé pour le pokémon capable de produire de l’électricité. »

« Donc en clair… Ce monstre est juste un pur concentré de tout ce que les pokémons peuvent faire, c’est bien ça ? » dit Samus alors que tous et toutes hochaient la tête d’un air positif.
C’était donc une excellente nouvelle… Bien entendu… Et c’était cette crête rouge et allongée comme un éventail au-dessus d’une bosse qui sortait du torse de l’assemblage malveillant de nombreux pokémons ? Hum… Ils verraient cela plus en détails plus tard !

« Bon ! Après ça, ça sera complètement terminé ! Que tout le monde se prépare à lancer l’assaut ! Et ne faites pas de quartier, ok ?! »

« Lieutenante Rosy ! Y a un problème ! Le temps change complètement ! C’est pas bon signe ! Regardez ! Il est en train de grêler ! »

De grêler ? Qu’est-ce qu’il racontait encore comme conne… Et merde ! C’était pas une connerie ! Le ciel s’était vraiment recouvert de nuages gris ! Et c’était bien des grêlons qui tombaient sur eux ! ET M… Elle demanda à tous et à toutes de se mettre à l’abri alors que Midélia créait un parapluie de toile pour les protéger, elle et le groupe des dresseurs de pokémons. C’était la seule chose qu’elle pouvait faire !

« Par contre, y a pas un souci ? Où est-ce que se trouve le membre capable de produire de l’énergie ténébreuse ? J’ai pas cru le voir… Et puis, ce truc est vraiment moche. »

« On est pas là pour définir la beauté de ce monstre, Rosy… Enfin bon… De toute façon, je suis plus inquiète par l’absence d’Orion… Ca commence à être terriblement long, là. »

« Ouais ben ton amoureux, on s’en fout vraiment, Samus ! Alors t’arrêtes un peu de penser à lui et tu penses plutôt à tous nous sortir de là, merci bien ! »

Oui, Rosy avait parfaitement raison. Orion était capable de se débrouiller tout seul… Enfin bon… Et ce n’était qu’un rapide enterrement… Mais quand même… En faire tout un plat pour cette Gardevoir. Enfin bon, elle allait s’occuper de ce projet Hydra en attendant qu’il revienne, ça serait une bonne chose. Bon… Qu’est-ce qu’ils allaient faire contre ce foutu monstre aux trop nombreux membres ? Elle allait y réfléchir sérieusement avec Orié.

« Qu’est-ce que c’est que ce bordel ?! »

« Héméra… Elle arrive vers la gauche. » murmura le jeune homme d’une voix calme, ses yeux étant complètement bleus tandis que la Gardevoir s’exécutait, des feuilles aussi tranchantes que des lames de rasoir volant en direction de la gauche.

C’était quoi cette coordination parfaite ?! Le jeune homme s’adressait à la Gardevoir et la Gardevoir s’exécutait avec une telle précision et obéissance… Qu’est-ce qu’ils étaient tout les deux ?! Elle était tombée dans un piège ?! HORS DE QUESTION ! C’est elle qui piégeait et non pas l’inverse ! Et l’autre avec ses yeux bleus… Il était redevenu aveugle ?! Et pourquoi est-ce qu’il avait envoyé un petit jet de phazon sur son corps ?

« On en termine là, Héméra ? Qu’est-ce que tu en penses ? »

« Je suis tout à fait d’accord avec toi, Théodore… Terminons-en maintenant. »

Qu’est-ce qu’ils manigançaient ? Le jeune homme tenait son épée bâtarde dans sa main tandis qu’il restait parfaitement immobile. Et cette Gardevoir aussi… Ils restaient parfaitement immobiles tandis qu’elle-même n’était pas du tout blessée… Malgré quelques petites entailles… Mais rien de bien grave, ses blessures se refermeraient d’elle-même…

« … … … … … On joue au roi du silence ? »

Elle descendait pour se positionner en face des deux personnes tout en croisant les bras au niveau de sa poitrine. Ils ne lui répondaient pas bien qu’ils la fixaient longuement. Ils manigançaient quelque chose mais elle était sûre et certaine que ce n’était pas dans les alentours… Aucune feuille ou autre… Et de toute façon… Rien qu’avec l’épée bâtarde, elle n’avait rien à craindre… Et pour les pouvoirs psychiques…

TSSS ! Qu’est-ce qu’elle attendait ?! Rien du tout ! Elle décolla dans les airs, fonçant en piqué en direction d’Orion et Héméra, les deux personnes restant parfaitement immobiles. Puis soudainement, elle vit qu’Héméra faisait un geste… Des pouvoirs psychiques ?! TSS ! Ca ne marcherait pas ! Elle était maintenant à quelques mètres du jeune homme et de la Gardevoir avant d’être arrêtée pendant même pas une seconde. Elle s’écria :

« BANDE D’IDIOTS ! VOUS NE COMPRENEZ DONC PAS QUE… »

« Je n’ai pas la rapidité d’exécution… Mais grâce à ce petit arrêt, tu peux réceptionner mon cadeau. » murmura le jeune homme alors qu’elle reprenait sa folle course, l’arrêt psychique n’ayant duré que quelques dixièmes de seconde.

Quelques dixièmes de seconde qui lui permirent de comprendre ce qui s’était passé… Il avait déjà amorcé le mouvement pour contre-attaquer… Ces dixièmes de seconde… lui permettraient de l’attaquer sans qu’elle ne puisse se défendre… Si elle n’avait pas arrêtée… Elle n’aurait alors eut aucun mal à les tuer… Saletés… Saletés ! SALETES ! La lame de l’épée d’Orion vint tracer une taillade sur son œil gauche, la faisant dériver de sa course alors qu’elle atterrissait sur le sol. Sans même perdre de temps, elle hurla de toutes ses forces, enragée avant de s’éloigner en s’envolant à toute vitesse. Elle… Ils allaient le payer plus tard ! Elle allait se préparer cette fois ! Ca ne marcherait pas deux fois cette combinaison !

« Héhéhé… Encore une victoire pour nous… »

« Maintenant, tu peux… mourir, Théodore. » murmura la Gardevoir en se positionnant en face de lui, le jeune homme passant une main dans ses cheveux gris.

« T’as bien remarqué une chose quand même ! On peut très bien se débrouiller ensembles ! C’est même peut-être la première fois depuis Garmi que je suis capable d’aussi bien me coordonner avec ma pokémon ! »

« Ta… pokémon ? » demanda t-elle d’une voix surprise.


Tout de suite, elle vint poser sa patte droite, n’étant plus du tout… armurée de phazite rouge ? Qu’est-ce qu’elle faisait ? Il remarqua qu’il tenait un petit ruban rouge, brillant légèrement comme du phazon bien qu’il était doux au toucher… Qu’est-ce… Qu’est-ce… Qu’est-ce qu’elle faisait ? Elle se mettait à genoux tandis qu’il pouvait apercevoir ses longues oreilles blanches et pointues… Et puis… HEY ?!

« Depuis quand est-ce que c’est ainsi à ce niveau ? »

« Je lis dans ton cerveau que tu apprécies les poitrines féminines… Même si ce n’est que du phazon à ce niveau, je peux modifier les cellules de mon corps pour que cela soit permanent… maître Théodore. »

Maître Théodore ? Maître Théodore ?! AHHHH ! Il relâcha aussi le ruban, remarquant que la Gardevoir était bien à genoux… Mais avec les deux bras ligotés en arrière par le ruban de phazon rouge… Puis aussi au niveau du cou… et autour des… seins ? Enfin… Ils semblaient bien vrais… C’était possible ce genre de choses chez une phazienne ? Enfin… Elle avait aussi des petites roses bleues de phazon sur ce ruban tandis que sa robe blanche était un peu relevée et puis… Et puis… Et puis… Il aurait payé cher pour voir quels étaient les yeux d’Héméra à cet instant… Il les imaginait complètement dénués de sentiment… Froids et neutres… Ca lui irait parfaitement… Mais bon…

« C’est quoi ce maître Théodore que tu me racontes ?! »

« Tu as dit… que j’étais ta pokémon, n’est-ce pas ? Tu as donc décidé de rejoindre… les phaziens… Je suis… contente de ce choix. »

« Ohla ! Ohla ! Ohla ! J’avoue parfaitement que toi et moi, on a réussi à faire partir Ridley sans véritable gros problème mais quand même, c’est un peu rapide non ? »

« Est-ce que tu viens de mentir alors ? Je ne suis pas ta pokémon ? »

« Officiellement… Tu n’es pas dans une pokéball… Et de l’autre côté, tu n’es pas réellement ma pokémon que je sache. Et puis, je ne compte pas rejoindre Dark Samus. »

« … … … … … Je n’aime pas les désillusions. »

Comme un déchirement, le ruban rouge autour de son corps et de sa poitrine se déchira alors qu’elle se redressait… Déjà, le phazite revenait sur elle. Elle n’aimait pas… cet homme.

Laisser un commentaire