Chapitre 122 : Ne pas être à sa place

Chapitre 122 : Ne pas être à sa place

« Midona ? Est-ce que tu peux me dire ce qui se passe ? Car j’avoue que ce que tu as fait me perturbe quand même un peu, voire même beaucoup. »

« Ce que j’ai fait ? Je ne comprends pas vraiment, Link. »

Humpf. Comment est-ce qu’il pouvait expliquer cela correctement ? Plutôt l’absence de réaction ou presque ? Elle semblait être ailleurs, perdue dans la vague. C’était ça qui était plutôt dérangeant. Oui voilà, le mot parfait. Dérangeant !

« Donc bon, si tu veux bien m’expliquer. Depuis que l’on a parlé de la Sombre Triforce, tu est inquiète ou quoi ? Tu peux me le dire hein ? »

« Non non ! Je ne suis pas inquiète à ce sujet, pas du tout même. »

« Alors pourquoi est-ce que tu ne me dis pas ce qui ne va pas, Midona ? »

« Car je n’ai aucun souci, Link ! Aucun ! »

Et pourquoi est-ce qu’il n’arrivait pas à s’en convaincre ? La Twili aux cheveux auburns restait un grand mystère et il se demandait s’il ne l’avait pas vexée ce matin. Il était vrai que cela avait causé quelques torts de se réveiller subitement en poussant un petit cri de surprise mais à part ça… ce n’était quand même pas cette raison hein ? Il sortit ses pokémon, poussant un petit soupir tout en cherchant le Motisma du regard. Il était à peine visible ces derniers jours. Il savait parfaitement que cela ne lui plaisait pas qu’il soit près de Midona mais de là à s’enfuir à chaque instant, c’était … ennuyeux.

Elle, de son côté, était songeuse, terriblement songeuse même. Comment pouvait-elle ne pas l’être ? Avec la Sombre Triforce, cela voulait dire qu’elle aussi devait se rendre dans le royaume du crépuscule pour régler la situation. Ganondorf : pourquoi est-ce qu’il était revenu ? Pourquoi ? Cela n’avait même pas fait un an !

Une année pour se reposer. On ne lui permettait même pas ça. Elle avait fait son « deuil » de Link à l’époque mais elle avait fini par le retrouver. Maintenant qu’il était de retour, que le temps repassait entre eux, est-ce qu’elle allait devoir souffrir une nouvelle fois ?
Non, non et non ! Elle ne voulait pas ! Elle ne voulait pas ! Elle ne voulait pas ! Elle s’éloigna sans un mot, à toute allure, laissant Link avec ses pokémon alors qu’il la regardait partir, éberlué par une telle réaction. Qu’est-ce que ça voulait dire ? Il s’apprêtait à se mouvoir mais décida de s’arrêter. Il valait mieux la laisser seule pendant quelques instants.

« Princesse Zelda ! J’ai absolument à vous parler ! ABSOLUMENT ! » s’écria Midona, pénétrant en trombe dans la salle du trône.

« Hum ? Oui ? Qu’est-ce que je peux faire pour toi, Midona ? »

« Cela concerne Link. Et le royaume du crépuscule. Je dois vous parler, vraiment … Je suis sérieuse à ce sujet, plus que sérieuse même. » reprit Midona, la princesse l’invitant à la suivre pour une discussion plus privée entre elles.

« Les femmes sont compliquées. »

Il avait dit cela tout en s’adressant à son Insecateur, la Rhinoféros le regardant étrangement. Hein ? Qu’est-ce qu’il racontait ? Qu’il fasse quand même un peu gaffe à lui au cas où hein ? C’était pas vraiment le bon plan.

« Insecateur ! Inseca ! Insecateur ! »

« Hum ? J’ai vexé Galzy ? Pardon, Galzy. Ce n’était vraiment pas voulu de ma part. Je ne pensais pas à mal, je te le promets. Ca concerne juste Midona. »


Il ne comprenait pas comment la gérer. C’était juste quelque chose d’impossible à l’heure actuelle pour lui. C’était peine perdue ou presque. Il était juste pieds et mains liés, n’arrivant pas à décider ce qui était le meilleur pour lui.
Il … savait que Midona était inquiète pour lui. Il le savait pertinemment. Mais il était le héros de la déesse ! L’élu ! Il ne pouvait pas se permettre de prendre en compte les sentiments d’autrui dans cette histoire. Vraiment, il avait tellement de mal …

« Bon ? Vous venez vous entraîner avec moi ? Il ne faut pas que je fatigue. »

Il avait besoin de s’aérer l’esprit. Tenant son épée en main, il murmura à Fay de faire attention à ce qu’il ne blesse pas ses pokémon par erreur. Elle signala qu’il n’y avait aucun problème à cela avant de sortir de l’épée.

« Tu es toujours aussi petite, n’est-ce pas ? »

« Bien entendu, maître Link. Je ne sais pas encore comment retrouver ma forme originelle. Vous pouvez me considérer comme l’une de ces créatures nommées Pokémon. Néanmoins, sans ma présence dans l’épée, vous ne serez guère capable de vous battre correctement. »

« Comment cela ? Je sais tenir une épée. »

« Vos capacités d’attaque seront amoindries. Ainsi,, vos coups auront moins d’effets que prévu et vous les blesserez moins. »

C’était un peu le but qu’il recherchait non ? Depuis le début ? Enfin, c’était exactement ça. Sans se soucier plus longtemps du reste, il commença à faire quelques mouvements de sa lame, affrontant son Insecateur.

De leurs côtés, la Rhinoféros ne faisait que regarder le Tétarte et la Dimoret en train de s’affronter. Etant déjà bien assez puissante pour le moment, elle n’avait rien d’autre à faire de toute façon. Mais quand même, son dresseur semblait un peu perturbé ou c’était elle ?

Bah, elle devait surement se faire des illusions visiblement. Pourquoi est-ce qu’il aurait des problèmes ? En vue de son physique et de ses capacités, ça ne devait pas être le cas, n’est-ce pas ? Ou peut-être que si. Elle le voyait surtout en train de s’épuiser grandement face à l’Insecateur, donnant plusieurs coups dans le vide, signe d’une déconcentration assez importante. C’était singulier … vraiment singulier et embêtant.

Laisser un commentaire