Chapitre 164 : S’enfuir comme un lâche

Chapitre 164 : S’enfuir comme un lâche

« Fay, il faut que la lame légendaire m’obéisse, à tout prix. »

« Maître Link, cela n’est pas concevable après ce que vous avez tenté de faire. Il semble logique et normal qu’elle refuse de vous écouter. Vous avez failli tuer l’incarnation de la déesse Hylia avec cette arme. Vous … »

« Je le sais bien ! Je le sais bien ! Mais si … je veux retrouver Midona, la sauver, il faut que je me fasse obéir par l’arme ! Voilà tout ! »

« Cela ne sera pas aussi simple que ça, maître Link. Vous vous en doutez, je l’imagine sinon … il me faudrait une explication à la raison que vous avez de vouloir quitter le château discrètement. Avez-vous peur des gardes ? »

« Peur des gardes ? Non, ce n’est pas du tout ça, ne raconte pas n’importe quoi, je … »

Pourtant, il était juché sur Epona, continuant de galoper dans la prairie entourant le château d’Hyrule. Il voulait mettre un maximum de distance avec elle. C’était aussi simple que ça … il devait se dépêcher ! Encore et encore ! Il posa une main sur le ventre de Fay, la gardant contre lui avant de reprendre la parole, sur un ton qui se voulait neutre et inexpressif :

« Nous n’avons plus à nous préoccuper de ça. Je trouverai un moyen de sauver Midona. »

« Maître Link, il vous faudra envisager le pire, il se peut. »

« Non ! Est-ce bien compris ? Je n’envisagerai rien de cela ! Rien du tout ! »


Il s’exclama, donnant de petits coups sur Epona pour la faire galoper encore plus vite. Au bout d’une bonne heure, il avait été décidé qu’il ferait une pause. Il avait trouvé un petit ruisseau, emmenant la jument jusque-là pour qu’elle puisse s’abreuver et lui se reposer un peu. Il n’avait pas faim, pas du tout. Tout cela lui avait coupé l’appétit que ça en était affreux et horrible. Yerk … vraiment, c’était juste …

« Maître Link, est-ce que je dois m’excuser pour mes paroles ? »

« Non, non, c’est bon, ce n’est pas de ta faute, tu essayes de m’aider du mieux que tu le peux. Tu n’es pas responsable de ce qui se passe … ce n’est pas … grave, je devrai dire. »

« Vos paroles ne concordent pas avec vos sentiments, je dois vous l’annoncer. »

« Ca ne fait rien … je ne cherchais pas à ce que ça soit le cas, Fay, je … »

« HIIIIII ! » vint s’écrier la jument, effrayée par quelque chose. Il ne fallut que quelques instants avant qu’une créature ne sorte de l’eau dans laquelle elle s’abreuvait … et claque sa mâchoire sur son corps. Sauf que Fay était arrivée, plaçant son être entre les dents.

« EPONA ! FILE ! VITE ! » hurla Link avant de se positionner, sortant la lame légendaire. Il émit un autre cri, bien horrible, signe qu’il souffrait horriblement rien qu’en tenant l’arme. Pourtant, il ne vint pas la lâcher, regardant l’être en face de lui avec rage.

« Tu as pu remarquer, n’est-ce pas ? Je ne suis pas le même qu’auparavant. »

« GIRATINA ! JE VAIS TE … »

« Maître Link, attendez donc que je sois de retour, je vous prie. »

De retour ? Ah oui, c’est vrai. Elle était encore coincée entre les mâchoires du pokémon. Elle s’en extirpa après quelques secondes, revenant auprès de Link, celui-ci continuant de serrer l’épée du plus qu’il le pouvait, regardant Giratina.

« Où se trouve Midona ? PARLE !  Mais n’espère pas avoir la vie sauve. »

« Hahaha ! Tu veux parler de celle qui nous gouverne, moi et Darkrai ? Contrairement à ce que l’on tente de faire, n’est-ce pas ? Hahaha … »

« Cela te fait rire hein ? Je vais te montrer à ne pas prendre mes paroles à la légère ! »

Hors de question de rester là sans rien faire ! Hors de question ! Il poussa un râle de colère avant de foncer vers son adversaire, prêt à tout pour lui faire mordre la poussière. Mais tout son corps pencha sur le côté, le faisant faire une roulade alors qu’un souffle de flammes violettes vint balayer tout ce qui se trouvait sur son passage.

« Humpf ! Je ne sais pas comment tu as fait ça mais tu ne pourras pas recommencer une nouvelle fois ! Cette fois-ci, je suis bien différent ! JE SUIS LIBRE ! »

« Libre ? Et comment ça ? Ne te fout pas de moi ! Tu n’as rien de différent ! »

« Ah bon ? Tu penses vraiment ça ? Alors … je vais te faire vivre un vrai cauchemar. »

L’obscurité vint envahir le terrain, Link regardant autour de lui sans pour autant voir quelque chose. Seule la voix de Fay résonnait à ses oreilles, lui disant :

« Ne vous inquiétez guère, maître Link, je peux percevoir ce qui se passe. »

« Oh ? C’est toujours sympathique à savoir. Disparais. »

« Maître Link ! Derrière vous, il se trouve … »

La voix se stoppa alors qu’il n’entendit plus rien. Seul un courant d’air vint caresser son visage alors qu’il se demandait où était Fay.

« Plus rien ne pourra venir t’aider dorénavant, héros de la déesse. J’ai mis hors d’état de nuire ce petit parasite provenant de ton arme. »

« Fa… Fay ? Fay ? Tu entends ma voix ? FAY ! »

Comment c’était possible ? Fay était un esprit non ? Non … Si même ainsi … enfin, cela voulait dire qu’elle était aussi « vivante » comme il l’avait imaginé ! Et où se trouvait ce foutu pokémon ?! Où était Giratina ?! Il devait le combattre maintenant !

Laisser un commentaire