Chapitre 20 : Avoir le courage

Chapitre 20 : Avoir le courage

« Ce n’est vraiment pas grave, Faldéla. Ne t’en fait pas. Je vais te montrer comment on fait. »

« Comment on fait ? Que veux-tu dire par là ? » »

A son tour de sourire avant de sortir deux pokéballs, faisant apparaître ses pokémons. Il demande à Faldéla de bien se pousser et de s’installer sur le fauteuil. Elle s’exécute, ne pouvant que faire ça alors qu’il déplace la table pour laisser de la place dans la pièce. Il prend son violon, Meloetta poussant un petit cri ravi.

« Meloetta ! Melo melo ! Meloetta ! Meloetta ! »

Les premiers sons, les premières paroles, les accompagnements. Voilà qu’après quelques secondes, la musique et le chant parcourent la pièce ensemble, Faldéla ne pouvant s’empêcher de soupirer d’apaisement. C’est vrai … qu’il était doué. Elle le reconnaissait ouvertement. Elle fit un petit mouvement du doigt, penchant la tête de gauche à droite, les yeux fermés, suivant le rythme des paroles de Meloetta.

« Vous êtes parfaits … je suis sûre que vous serez parfaits, tous ensemble. »

« Meloetta ! Meloetta ! Melo Melo ! »

Elle continue de chantonner puis s’arrête subitement, fonçant vers Faldéla. Elle la force à se lever pour qu’elle l’accompagne. Hein ? Mais non ! Elle sait bien qu’elle … enfin … mais non, elle ne peut pas, elle ne peut pas le faire. Elle n’y …

« Meloetta, melo, melo ! Meloetta ! Meloetta ! »

« Je veux bien essayer … je veux bien … un petit effort alors. »

Elle recommence à chantonner, elle ne pousse que des petits « La … lala … la … » comme Meloetta, sans aucune parole directe. Elle ne fait rien d’autre. Mais elle y arrive, elle en est certaine. Elle arrive à suivre l’adolescent et les pokémons. C’est bizarre, elle se sent bien, elle se sent terriblement bien même.

« Ah … c’est vrai … que ça … me plait réellement. »

Elle prend une profonde respiration, accompagnant maintenant Hémaltone et ses pokémons. Elle n’est pas la seule, elle en est certaine. Elle peut le faire, elle peut y arriver sans aucune difficulté. Elle sait qu’elle en est capable maintenant. Elle sait qu’elle peut accomplir cela … elle sait qu’elle peut l’accomplir sans aucun problème.

« Tu vois … Faldéla ? Je savais que tu y arriverais. Il suffisait juste d’un peu de courage et voilà le résultat. Je suis content, vraiment très content, je dois l’avouer. »

« Je devrais peut-être te remercier plutôt. » murmure la femme aux cheveux bleus, tendant une main vers Hémaltone. Celui-ci ne comprit pas le mouvement, tenant son violon et son archet de l’autre avant de poser sa main dans celle de Faldéla. Celle-ci le tira contre elle, l’adolescent laissant tomber son instrument de musique, vite récupéré en hauteur par Meloetta. Lorsqu’elle relève ses yeux bleus, elle voit l’adolescent dans les bras de Faldéla, celle-ci le presse contre sa poitrine menue.

« Fal … Faldéla, qu’est-ce qui vous prend ? »

Il bredouille et bafouille, recommençant à la vouvoyer à cause de son dernier geste alors qu’il ne sait plus du tout où se mettre. Il ne peut que patienter, Meloetta restant là à les regarder pendant de nombreuses secondes. Puis finalement, elle le libère de son étreinte.

« Rien de bien spécial, rien du tout même, je te le promets. »

« Vous êtes vraiment sûre à ce sujet ? C’est plutôt étonnant et j’aurai presque dit le contraire si ça ne tenait qu’à moi. »

« Non, non, je te le promets. Mais merci beaucoup. Je suis sûre que tu arriveras à devenir célèbre et riche en laissant Solomon devenir ton producteur. »

« Même si je n’aime pas … cet homme … je sais que c’est le seul choix qu’il me reste si je veux pouvoir avoir une bonne vie avec … Meloetta et mes pokémons. »

« Il est influent, très influent, c’est vrai. C’est pourquoi je suis d’accord avec toi à ce sujet, Hémaltone. Fais juste attention à toi, d’accord ? Je te promets de venir à tes concerts et d’acheter tout ce qui sortira de toi. »

« Merci beaucoup, Faldéla. Merci beaucoup. Il va falloir alors que je l’annonce à cet homme. Il risque d’être content en fin de compte. »

« Oh, plus que content, il va réussir à avoir son objectif. »

« Surement … Surement … Je suis encore désolé, je tiens à m’excuser. »

« Tu n’as pas à l’être. Vas donc maintenant. »

Elle lui ouvre la porte, continuant de le sourire alors que l’adolescent est rouge de gêne. Pourtant, il semble songeur … et Meloetta aussi. Il a rappelé les deux autres pokémons mais celle aux cheveux verts… est bizarre.

« Meloetta ? Nous y allons. Tu viens donc ma grande ? »

« Meloetta ? Melo melo ? » dit-elle, sortant de sa rêverie alors qu’elle est étonnée des paroles de l’adolescent aux cheveux verts. Il est rouge aux joues et elle fait une moue indéniable et impossible à retirer de son visage. Elle n’est réellement pas contente de tout ça.

« Oui, oui, nous devons partir et laisser Faldéla toute seule. Mais qu’elle ne s’inquiète pas, je pense que nous irons la retrouver bien assez tôt. »

« Hein ? De quoi est-ce que tu parles, Hémaltone ? Qu’est-ce que tu manigances donc dans ton coin ? » demande Faldéla mais il ne répond pas, gardant son sourire à moitié énigmatique avant de quitter l’appartement de Faldéla. Meloetta commence à lire dans les pensées d’Hémaltone, semblant étonnée.
C’est … une bonne idée mais c’est quand même risqué. Et en même temps, elle ne sait pas trop si cela doit lui plaire à elle ou non. Elle n’a pas son mot à dire à ce sujet, pas du tout même. Elle va juste le suivre, c’est juste dangereux… et elle le protégera.

Laisser un commentaire