Chapitre 26 : Abus de pouvoir

ShiroiRyu
ShiroiRyu

Les derniers articles par ShiroiRyu (tout voir)

Chapitre 26 : Abus de pouvoir

« Occupez-vous de lui avant qu’il ne soit trop tard. »

Les paroles d’Hosor avaient été dites sur un ton neutre mais pourtant, cela sonnait comme un ordre. Quélan fut le premier à se diriger vers Personne, celui-ci continuant de marcher en leur direction. Dès que l’adolescent fut à portée, une trombe d’eau se dirigea vers lui, ses yeux s’ouvrant en grand. Subitement, l’eau se gela en intégralité avant de se briser, les bosses dans son dos se déchirant pour laisser apparaître deux magnifiques ailes ressemblant à celles de Lasty. Parfaites … Des répliques parfaites.

« C’est insuffisant. » murmura l’adolescent alors que Quélan sautait en arrière, un peu apeuré. C’était bizarre … de craindre un tel adversaire. Il murmura avec lenteur :

« Ce n’est pas la même aura … que lorsque je l’ai aperçu … avant qu’il ne s’enfuit. »

Qu’est-ce que … Non … Il ne devait pas y penser … C’était stupide d’avoir peur d’un adolescent, qu’importe si il était l’élu ou non ! Il recommença à envoyer une nouvelle trombe d’eau mais l’adolescent la gela instantanément. Il ne voulait pas comprendre ? Alors, il allait le lui montrer. Cette fois-ci, alors que l’eau glacée explosait, les morceaux foncèrent vers Quélan, le blessant que très légèrement alors que celui-ci pestait. Tsss … Il ne s’était pas attendu à une réplique aussi cinglante. Il n’arrivait plus à s’approcher de lui ?!

« Laissez-moi m’en occuper … Vous n’avez pas intérêt à vous en mêler. » annonça l’homme au visage peint de bleu tandis que les deux autres hochaient la tête pour dire que oui. Ce genre de combat était basé sur l’honneur. Il était hors de question qu’ils y aillent à trois contre un. L’adolescent émit un autre craquement sinistre tandis que Metsubi lui demandait :

« Personne … Tu … Tu … Tu as quelque chose qui est brisé ? »

« Hum ? Non … Nullement … Metsubi … Je n’ai pas de temps à perdre avec ces enfantillages. Vous … Vous disparaissez de ma vue. » répondit-il en s’adressant à Quélan, tendant sa main gauche vers lui. Aussitôt, le Suicune fit un pas sur le côté, esquivant une attaque imaginaire.

Bizarre … Il avait vraiment cru … vraiment cru que cet adolescent allait l’attaquer. C’était stupide ! Il perdait trop sa concentration ! Il se faisait beaucoup trop de soucis pour rien ! Puisque visiblement, la projection d’eau n’était pas suffisante ou trop faible à longue portée, il allait régler ce problème très vite. Il devait arriver à sa hauteur et lui envoyer tout simplement de l’eau avec la puissance d’un canon.

« NON ! Quélan ! Arrête ! NE T’APPROCHE PAS DE LUI ! » s’écria subitement Ronak alors que c’était déjà trop tard.

« Adieu. » chuchota Personne sur un ton lent alors que son bras droit venait attraper son poignet. Déjà, il reprenait : « Je compte bien te faire souffrir … salopard … Ne pense même pas un instant à ce que je te tue en un coup. Tu vas souffrir … agoniser … Tu vas voir … »

Qu’est-ce … Qu’est-ce … Il sentait ses forces disparaître ?! C’était ça sa marque ?! Il en était hors de quest … ARGLLLLLL ! Il s’était fait foudroyé mais faiblement, quelque brûlures apparaissant sur son poignet. Ce n’était qu’un petit coup de jus … Non … Non … Il le voyait au regard de l’adolescent. Ce n’était pas que ça que Personne lui réservait. Peu à peu, des cloques apparaissaient sur son bras en même temps que de la fumée, le corps de Quélan étant parcourut de spasmes. De l’écume sortait de ses lèvres tandis que l’adolescent reprenait :

« Ce n’est pas suffisant … Loin d’être suffisant … Je sens encore ton cœur battre … »

« Il est hors de question que je te laisse faire ça plus longtemps ! » s’écria Ronak, de la foudre apparaissant au bout de ses deux mains alors qu’il courait vers Personne. L’autre homme était déjà en train de le suivre, ne parlant pas tandis que le Ho-Oh restait parfaitement immobile, ne semblant pas se soucier du combat.

« Votre tour viendra bien assez tôt. »

Ses deux yeux se fermèrent avant de se rouvrir, laissant paraître deux pupilles roses. Une violente vague psychique les renvoya en arrière, Hosor haussant un sourcil. Là … Par contre … Ce n’était pas normal … Il ne connaissait pas de pokémon légendaire ayant des pouvoirs psychiques et dont les pouvoirs avaient été pris par l’adolescent.

« … Hum … Tu m’as l’air cuit à point. »

La main relâcha finalement le corps de Quélan, les ailes créant un puissant souffle de vent pour renvoyer le cadavre en direction des deux autres chiens légendaires. Ces derniers émirent un petit rictus de dégoût en sentant l’odeur de chair brûlée et calcinée, le corps en intégralité de Quélan ne ressemblant plus à grand-chose à cause des cloques.

« Espèce … Espèce de salaud ! JE VAIS TE LE FAIRE PAYER ! ESPECE DE MONSTRE ! » s’écria Aranor, bien plus virulent verbalement depuis qu’il avait vu le corps sans vie de Quélan.

« Un monstre ? Moi ? » demanda Personne alors que son bras droit continuait d’être parcouru de tremblements, des éclairs l’entourant. Son dos se déchira une seconde fois, laissant paraître de magnifiques ailes enflammées. Des crachats de lave sortirent de la bouche d’Aranor, ces derniers venant atteindre le visage de l’adolescent.

« NON ! PERSONNE ! » hurla Metsubi, ne pouvant que regarder le combat sans y participer. La lave … La lave allait tout simplement le rendre … Non ?

« Si je … suis un monstre … Il faut alors que j’y ressemble, n’est-ce pas ? » dit l’adolescent alors que la lave s’était faite arrêtée par de l’eau, se solidifiant jusqu’à former un demi-masque sur le visage de Personne. Une corne trônait sur le côté et on pouvait s’attendre à ce qu’un sourire se dessine sur ses lèvres, sourire qui ne vint jamais.

« Maître Hosor ! Qu’est-ce qui lui arrive ?! Ce n’est plus le même ! Est-ce que c’est vraiment l’élu ?! Comment se fait-il qu’il nous résiste autant ?! » demanda Ronak en ayant reculé, apeuré pour la première fois de son existence.

« Je ne comprends pas non plus … Si cela était simplement la puissance des légendaires … Mais ce n’est pas le cas … Y a-t-il autre chose ? »

Mais quoi ? Quoi donc ? Ce n’était pas normal … De multiples aiguilles de glace se plantèrent dans Aranor, celui-ci poussant un râle de douleur avant de dire :

« Tu penses vraiment m’avoir avec de la glace ?! Alors que je suis le chien de feu ?! »

« Penses-tu sincèrement que c’est une erreur de jugement ? »

Encore le même craquement sonore … Toujours le même … Et cet orgue qui résonnait sur le champ de bataille. Qu’est-ce que ça voulait dire ? Elle cherchait l’origine du bruit, voyant que l’orgue provenait de l’église. Mais les craquements … C’était du côté de Personne. Les aiguilles de glace qui avaient ensanglanté la majeure partie du corps de l’Entei se liquéfièrent mais subitement, comme possédé, le liquide se mit à se mouvoir, prenant la forme d’une lance aqueuse. La lance se planta dans le ventre de l’homme au visage peint de rouge, celui-ci écarquillant de surprise. Qu’est-ce que …

« Tu subiras la même souffrance que ton frère, tu n’as pas à t’inquiéter à ce sujet. »

Le corps d’Aranor fut pris de tremblements avant qu’il ne pousse un hurlement déchirant, de multiples pieux de glace sortant de ses deux bras. De petite taille, ils étaient néanmoins tellement nombreux que cela devait faire atrocement mal.

« COMMENT ?! Tu ne m’as rien planté ! Attends un peu que … »

Il s’était mis à courir vers lui. S’il le combattait au corps à corps, il n’aurait pas le temps de se protéger de la lave. Ce n’était pas ses mains qui lui permettaient de combattre ! ARGLLLLLLLLLLL ! Ses jambes fléchirent, le faisant tomber et s’écrouler au sol devant l’adolescent. Un bref regard et il remarqua des pieux de glace dans ses deux jambes. Il leva la tête, apercevant Personne devant lui. Celui-ci posa un pied sur son crâne, le forçant à regarder le sol alors qu’il murmurait :

« … Le corps d’un être humain … et d’un pokémon depuis qu’ils sont devenus des humanoïdes est composé majoritairement d’eau pour la plupart d’entre eux. Ce n’est pas forcément ton cas mais tu possèdes quand même de l’eau en grande quantité. »

« Co… Tu es cap … Maître HOSOR ! »

« J’ai entendu … » murmura l’homme à la parure orange, blanche et verte.

« Terminons-en … Il en reste toujours un. » coupa l’adolescent alors que des pieux de glace sortirent subitement du visage d’Aranor en même temps qu’il posait sa main sur son cuir chevelu, ses lignes brillant fortement.

« Personne … Personne arrête maintenant … S’il te plaît … »

« Hum ? Metsubi ? Pourquoi cela ? » demanda l’adolescent alors qu’il entendait la voix chevrotante de l’adolescente. Y avait-il un problème avec elle ? Il se sentait très bien personnellement … Bien trop … Il se tourna vers le dernier homme … parmi les trois chiens. Raikou, n’est-ce pas ? Ce n’était pas un problème … Loin de là …

« Maître Hosor … Je ne veux pas aller le combattre. »

« Hum ? Est-ce de la frayeur que j’entends dans ta voix ? »

Le ton avait été sec et violent, ne laissant pas de place à la réplique. L’homme au visage peint en jaune hocha la tête négativement avant de courir en direction de Personne. Déchirement … et une dernière paire d’ailes apparut, laissant place à un être possédant six ailes. Aussitôt, Hosor murmura d’une voix lente :

« Il vaut mieux l’arrêter dès maintenant … C’est bien plus dangereux que ça. »

« AHHHHHHHHHHHHHHHHHHH ! »

C’était Ronak. Ce n’était même plus un combat mais de la torture. Son bras gauche était entièrement brûlé, son bras droit avait de multiples pieux de glace qui sortait. Sa jambe gauche était lacérée par des ronces tandis que la jambe droite … n’était même plus présente. L’homme était en pleurs, la douleur ayant extirpé des larmes de son visage avant que Personne ne pose une main sur son front. Les marques vinrent briller sur sa main droite avant qu’un pieu d’eau ne travers le crâne du Raikou.

« Dommage pour toi … mais il vaut mieux que j’élimine ton amie. »

Le Ho-Oh avait dit cela en fonçant à toute allure vers Metsubi, celle-ci s’apprêtant à se protéger. Elle était sûre de tenir le coup mais elle allait finir dans un … Non ! Personne était apparut devant elle, une unique paire d’ailes dans son dos. Des ailes qui firent frémir Hosor. Des ailes gigantesques …

« Maintenant, c’est à ton tour, Hosor. »

« Elugabeth … »

Aussitôt, l’oiseau légendaire recula tandis que Metsubi poussait un cri de surprise. Des blessures … Sans avoir été touché, Personne était recouvert de blessures sur la majorité de son corps. Du sang s’écoulait de multiples entailles sur la globalité de son corps. Depuis … Depuis … Le grincement se fit entendre une nouvelle fois, une entaille apparaissant sur le dos de Personne. C’était lui … C’était lui-même qui s’infligeait ça ?! Mais comment ?!

Laisser un commentaire