Chapitre 53 : Retour à Traslord

ShiroiRyu
ShiroiRyu

Les derniers articles par ShiroiRyu (tout voir)

Chapitre 53 : Retour à Traslord

« Pfiou … Heureusement que nous avons été choisi, Tery. »

« A qui le dis-tu ? Et on m’a signalé que je n’étais pas forcé de prendre cette armure. »

Autant dire qu’il ne trouvait pas cela déplaisant. On lui avait simplement dit que si vraiment c’était nécessaire, il pouvait tout simplement la porter quand il le fallait mais que pour le moment, il n’y avait pas besoin de ça. Ils avaient une autre mission à remplir tous les deux et ils allaient devoir l’accomplir sans même se poser de questions.

« Tu sais de quoi il s’agit, toi ? Nous devons nous préparer au déplacement … hein ? »

« Pas le moins du monde, Tery. Je sais juste qu’ils m’ont dit que mon armure de cuir sera suffisante pour ce qu’ils comptent faire de nous. Visiblement, le fait que nous ayons déjà été à la surface est un avantage qu’ils ne veulent pas négliger. Je ne vois pas où mais j’ai préféré ne pas poser de question à ce sujet. On nous expliquera ça en temps et en heure. »

Pas faux. Là, ils devaient quitter le château royal et se préparer tout simplement à une marche, très longue marche jusqu’à l’endroit du rendez-vous. Même s’ils étaient engagés pour servir l’armée démoniaque, chaque soldat pouvait rentrer chez soi. Ce n’était pas comme à la surface. Il semblerait que beaucoup de choses changeaient par rapport à Shunter, non pas qu’il trouvait cela déplaisant, loin de là.

« Nous demander de venir au centre de la capitale … J’imagine que ça fait référence à ça hein ? » dit-elle calmement en désignant l’imposant pilier de pierre, comme une tour gigantesque, qui traversait le plafond et semblait justement ne pas avoir de limite.

« A peu de choses près … oui. C’est là-bas qu’on a rendez-vous non ? »

« C’est ça. Il n’y a pas vraiment d’heure qui a été donnée mais à part ça, on doit s’y rendre. Tu crois qu’on va devoir grimper les étages ? Comme celle de Claudiska ? »

« Sincèrement … Je n’espère pas. Je ne suis pas sûr que mon corps tiendra. Par contre, je me demande si cette tour permet d’aller vers les strates supérieures. J’ai l’impression que oui. Ca serait pas une si mauvaise chose, hein ? »

Hochement de tête positif de la part de la demoiselle. Elle approuvait totalement ses dires à ce sujet. Tant mieux. Ils allaient pas se disputer pour rien, non plus. Il fallait juste vérifier l’état de l’équipement, être sûr qu’ils avaient tout ce qu’il fallait et c’était bon.

« Nous pouvons y aller, Elise. De mon côté, c’est bon. Et toi ? Niveau armes ? »

« J’ai ce qu’il faut pour mes armes. Mon armure est déjà sur moi. Je suis plus que prête ! »

« Tant mieux alors, ne perdons pas plus de temps et ne tergiversons pas plus que nécessaire à ce sujet, nous … Quoi ? Me dit pas que … »

« Si si, ta façon de parler, tout ça. Il ne manque plus que les courbettes et les ronds-de-jambe. Est-ce que je dois m’incliner devant toi, Tery ? »

TSSS ! Ele se moquait ouvertement de lui mais il fit semblant de ne pas l’entendre. Commençant la marche, voilà que les deux personnes discutèrent à peine pendant la route. Cela allait mettre peut-être une bonne heure mais qu’importe, ils avaient du temps devant eux et rien ne pressait réellement de toute façon.

L’heure se déroula paisiblement, Tery comme Elise regardant principalement les allées autour d’eux. Le jeune homme montrait parfois du doigt ce qui se trouvait derrière une vitrine tandis qu’Elise acquiesçait d’un mouvement de la tête, souriante, parfois en rigolant. Enfin, la tour se présenta à eux, de nombreux soldats étant déjà présents.

« Bon ben, reste plus qu’à attendre les gradés, Elise. » dit calmement Tery, restant parfaitement droit et immobile en levant les yeux vers la tour.

« Pas faux … mais bon. J’espère que ça ne sera pas trop long. Hum ? »

Quoi ? Pourquoi ce hum si peu engageant ? Il regarda sa « petite soeur » alors qu’elle lui faisait un mouvement de la tête pour désigner la tour. La base de celle-ci était en train de s’ouvrir, ce n’était pas une double porte … non, c’était une seule porte, gigantesque, qui devait être aussi grande qu’un manoir. Oui, il n’exagérait pas. Il était vrai que la tour était colossale mais en se basant sur la porte, il remarquait maintenant que même en terme de diamètre, elle était imposante, bien plus que celle des archimages. Mais là n’était pas le souci, elle lui donna un petit coup dans la hanche, lui arrachant un léger cri de douleur.

« Regarde … C’est quoi cette plate-forme ? »

« J’en sais rien du tout … mais ça n’a pas l’air vraiment rassurant. » dit-il en essayant de rester calme, ce qui était bien plus difficile qu’il ne le pensait.

Bien qu’ils n’étaient pas si près de la tour, il était possible de voir, à travers l’espace entre les soldats, cette fameuse plate-forme … elle pouvait permettre à combien de personnes d’aller dessus ? Au moins une bonne centaine, non ? Il ne savait pas le chiffre exact mais il n’y avait clairement de quoi prendre une sacrée troupe dedans.

« Tu penses que l’on va devoir monter dedans, Elise ? »

« Y a de fortes chances que oui, Tery. Tu crois que ça sert à quoi ça ? Je me disais … peut-être que ça peut nous servir d’élévateur ? Tu as pas déjà vu cela dans les grandes villes ? Tu déposes des marchandises sur un plateau et avec un ensemble de roues et d’engrenages, tu peux faire que tout ça est soulevé à un étage supérieur. »

« Oui, je vois de quoi tu parles … mais je n’imaginais pas à cette échelle là si tu veux tout savoir. C’est tout simplement immense. »

« J’ai l’impression qu’il y a de l’écho. Enfin, même les autres soldats semblent impressionnés, pas tous, mais une bonne partie. On aura pas l’air de deux clampins venus d’une ferme. »

Il ne savait pas s’il devait rire à cette remarque mais il fit un léger sourire comme pour montrer qu’il trouvait cela amusant néanmoins. Bon ben, est-ce qu’il y aurait assez de place pour tout le monde ? Car ils étaient plutôt nombreux.

Pendant qu’il s’amusait à faire le compte des personnes autour de lui, Elise le regarda faire, soupirant en plaçant une main sur sa hanche. C’est vrai que depuis qu’elle avait utilisé une arme pour les tests, il devait comprendre qu’elle savait se défendre.

« BON ! METTEZ VOUS TOUS EN FILE INDIENNE ET QUE CA SAUTE ! »

Tery sursauta sur le coup, ne s’attendant pas à un tel cri, regardant de tous les côtés alors qu’Elise le prenait par le bras, l’invitant à la suivre rapidement. Hop hop hop ! Déjà, ils étaient l’un derrière l’autre en bout de file. Il valait mieux ne pas chercher les ennuis.

« Boooooooooon ! J’ai normalement une liste d’appels. Vous allez donc me répondre quand j’arriverai à votre nom, compris ?! »

« Bon ben, on dirait que c’est pas le même que la dernière fois. J’imagine qu’on ne pourra même pas voir sa tête … encore qu’on est pas si nombreux que ça. »

« Tery, chut … Tais-toi si tu ne veux pas avoir d’ennuis. On est dans l’armée, ici, on doit obéir même si ça ne me plaît que moyennement. »

Bah ! Lui, il était rôdé. Par contre, il était vrai que tout le monde n’était pas forcément Manelena et qu’il valait peut-être mieux se calmer et ne pas trop l’ouvrir s’il ne voulait pas avoir de gros soucis. Ouais … C’était parfois mieux pour vivre un peu plus longtemps dans ce monde hostile et cruel, tout ça quoi.

« TERY VANIAN ! » hurla la même voix masculine qu’auparavant.

« PRESENT ! » répondit-il sur le même volume en se tenant droit. Il avait donné son nom de famille d’ailleurs ? Oh, sûrement ! Il en était fier et il était hors de question d’abandonner son seul lien qui le liait encore avec la surface.
Il entendit le nom d’Elise mais pas son nom de famille. Est-ce qu’il fallait cacher le fait qu’elle était de sang royal ? Bonne question mais peut-être que tout simplement, elle n’avait pas chercher à le dévoiler, contrairement à lui.

« Bon bon bon … Tant mieux, y en a eut aucun qui a décidé de faire faux-bond aujourd’hui. On va peut-être pouvoir faire quelque chose de ce groupe, tiens ! »

« Je crois qu’il faut prendre ça comme un compliment, Elise. » chuchota Tery tout en rigolant, Elise lui donnant un nouveau coup mais cette fois-ci de pied dans le derrière.

« Arrêtes donc tes bêtises, Tery. On va se faire remarquer ! Encore que les autres démons semblent guère mieux que toi. Dans quoi est-ce que je me suis engagée, moi ? »

« Dans l’armée, ma petite dame. Vous verrez qu’on y est bien ! » dit le jeune homme aux cheveux bruns dans un grand sourire.

« Pourquoi je sens que ça ne va pas être une promenade de santé avec toi, Tery ? »

« Sûrement ton petit doigt qui te l’a dit … et ne t’en fait pas, je te protégerai. »

Une réplique un peu bateau mais qui faisait toujours mouche, n’est-ce pas ? Pour autant, elle ne cherche pas à le contredire, ne lui offrant qu’un nouveau sourire tandis qu’ils attendaient tout simplement la suite des événements. Est-ce qu’ils allaient rester toujours en file indienne, tout ça ? Il n’en savait strictement rien.

« Tery, tu restes sage maintenant, c’est bien compris ? »

« Oui maman … Je te promets d’être aussi sage qu’une image. Est-ce que tu me fais confiance quand je te dis ça ou pas ? »

« Pas le moins du monde, c’est bien pour ça que je suis plus inquiète qu’autre chose. »

« Ce manque de confiance me fait sérieusement mal, Elise. Mon coeur saigne à ces propos qui sont autant de coups de poignard à mon coeur que … »

« Bla bla bla, Tery. Je ne tomberai pas dans le panneau à ce sujet. Je ne sais pas une jeune femme aussi naïve, comme tu aimerais le croire. »

Hahaha. Bon … Chut ! C’était sérieux, ils étaient entourés par de nombreux soldats et il savait bien que certains s’étaient tournés vers eux. Bon ben hey ! Le spectacle était terminé ! La représentation venait de s’arrêter ! Circulez, y avait plus rien à avoir !

« Si vous êtes tous si enjoués à cette idée, on va y aller directement ! Dirigez-vous vers le plateau et interdiction de bouger quand vous serez dessus, compris ?! Et soyez tous en file indienne encore une fois ! »

PFIOU ! Pas commode le gaillard mais il valait mieux lui obéir s’il ne voulait pas avoir de soucis. Prêt à l’écouter, Tery avança comme les autres en direction du plateau fait de métal et de bois. Quelques minutes plus tard, ils étaient à nouveau tous alignés les uns derrière les autres. La même voix se fit ressentir :

« BON ! On va y aller hein ? Et je vous préviens, je veux aucun chouinement ou dégueulis pendant que l’on monte ! ALLEZ VOUS AUTRES ! Activez-moi ce bordel ! »

Activer ? Hum … Il comprit rapidement où il voulait en venir quand il sentit un poids le frapper sur le sommet du crâne. Il avait l’impression qu’on venait de lui poser une bœuf sur le dos, le faisant courber en avant. Il remarqua que certains démons étaient déjà allongés sur le sol, d’autres tendant vailamment de rester droits.

« Hey … Hey … Tery … C’est quoi ça ? Il se passe quoi ? »

« J’en sais vraiment rien, Elise. Tiens bon … C’est tout ce que je peux dire. Affirmes tes appuis et ça devrait être bon ! »

Le truc, c’est qu’il n’était même pas sûr que ça soit vraiment efficace pour lui-même mais qu’importe ! Il se positionna bien tout en soupirant. Pfiou … C’était la première épreuve, n’est-ce pas ? Car là, il fallait avouer qu’il devait avoir le corps bien accroché car il sentait à peine ce dernier lui répondre. Cela ne dura pas quelques secondes, non, cela prit plusieurs minutes et il commençait à avoir une sérieuse nausée à force.

Pour autant, il serrait les dents, par principe, pour bien montrer qu’il était capable de tenir bon. Pfiou … Allez ! Motivation ! Il arrivait à tenir le coup ! Il devait prouver que … WOOOOW ! Ses pieds quittèrent le sol subitement lorsque le plateau s’arrêta, le faisant sauter sur un bon mètre de hauteur.
Heureusement, il arriva à retrouver ses appuis bien qu’il ne s’était clairement pas attendu à ça, encore sous le choc. Elise était à quatre pattes, haletante, une main posée sur sa bouche tandis que lui-même espérait que c’était terminé car sinon … il ne donnait pas cher de son repas et du reste. Wow … son bide. Il … avait très mal au bide, oui.

« Bon et bien, combien ont réussi à rester debout cette fois ? MOUARF ! Juste une bonne dizaine, rien que ça. C’est vraiment pas glorieux les gars. Je suis presque déçu de vous … Ouais en fait, non, je le suis carrément. Bon au moins, les dix qui ont réussi à rester debout, vous dirigerez chacun un groupe ! »

YOUPI ! Enfin quoi ? Il allait devoir faire quoi lui ? Il était pas motivé à ça ! Enfin, il voulait pas diriger une troupe. Il n’était pas fait pour commander hein ? Mais difficile de pouvoir ouvrir la bouche sinon, il allait redécorer le sol, certains l’ayant déjà fait. Pour autant, lorsque la porte en bois s’ouvrit, ils se retrouvaient … encore dans une ville … bien moins imposante que la capitale, bien entendu.

« Ah ! On vous attendait, vous tous. C’est donc vous qui allez vous charger de la surface ? C’est pas trop loin d’ici. Y a eut quelques groupes d’éclaireurs mais à part un seul, il y a de cela quelques semaines ou mois, aucun n’est revenu. J’imagine que vous allez vous en charger vous-mêmes. Vous êtes une troupe d’élite. »

« Ouais … L’élite, on va voir ça en combat. J’ai un peu de mal à y croire personnellement. BON ! PETITE PAUSE DE QUINZE MINUTES ! Que certains d’entre vous aillent boire ou se laver le visage, surtout avec le reste de vos repas peints dessus ! »

Tery s’était juste posé à côté d’un mur, cherchant à reprendre ses esprits. Wow … Bon … Elise ? Il l’avait tiré contre le bras, la jeune femme étant tout simplement assise, tête posée sur ses genoux avant de marmonner :

« J’ai fait quoi pour mériter un pareil sort ? Mon corps supporte pas … les émotions fortes. Je me sens mal … maman. »

« Si je m’attendais à ça, je crois bien que tout mon être n’était pas prêt en fait … Ooooh. »

« Je veux bien te croire, Tery mais … Ah … C’est dur comme première étape mais on y est bientôt arrivé, non ? Nous sommes … bientôt retournés à la surface et …. »

« HEY ! TOI ! Tu étais parmi ceux qui arrivaient à tenir debout non ? » s’exprima une voix assez forte, Tery relevant son visage vers le démon qui lui parlait.

« C’est le cas … Il y a un souci ou … autre ? Je peux faire quelque chose ? »

« Oui, bien entendu que tu peux faire quelque chose … et tu vas faire quelque chose ! Je vais avoir besoin de toi pour monter une troupe d’éclaireurs. Trouves les gars qu’il te faut ! »

Aie aie ! Oui, oui chef ! Bien chef ! Il s’était exprimé de la sorte alors qu’il n’avait même pas le temps de souffler. Pourtant, il se tourna vers Elise, la pointant de doigt avant de dire :

« Bon ben, mademoiselle Elise, vous venez de rejoindre ma troupe ! Félicitations à vous ! »

« Je ne sais pas trop si je dois être enchantée par cette nouvelle mais on va faire comme si c’était le cas. Youpi ! Vas vite chercher les autres ! »

Hum … Vu qu’ils n’avaient pas de lourdes armures, est-ce qu’il devait envisager de prendre quelques démons qui étaient plutôt bien couverts ? Ouais … mais d’autres qui étaient capables de se battre correctement ou de se déplacer rapidement. Tout ça lui semblait plutôt être une bonne chose mais maintenant … il fallait voir si …

« Euh ouais ? Ben pourquoi pas ! Si je me trompes pas, tu étais le démon dans la grosse armure lors des tests, non ? T’as l’air plutôt rassurant. »

« Pas de soucis pour moi, juste, il peut venir aussi ? On s’est engagé en même temps tous les deux. Ca serait bête … enfin à vous de voir. »

Euh … Il s’attendait plus à des refus qu’à des acceptations de leurs parts. C’était étonnant, dans le bon sens. Alors, quand ce démon lui demanda de prendre son ami, Tery ne pouvait pas refuser vu qu’il avait fait de même avec Elise. Finalement, le groupe ne fut pas bien difficilement à former, à sa grande surprise.

« Ah ouais ? Ca me semble plutôt homogène. T’as l’air d’avoir l’habitude ou je me trompe ? »

« On va dire que j’ai été « chef » de mon groupe pendant quelques années et il y avait certaines personnalités un peu fortes mais de là à dire que je me débrouille, c’est un pas que je n’oserai pas franchir ou mettre en valeur. »

« Ben ça va être l’occasion car le roi lui-même m’a demandé de te surveiller pour voir comment tu te débrouilles. Semblerait que tu te sois fait remarqué au château. Enfin, j’ai pas rencontré le roi personnellement mais on m’a transmis un message à ton sujet. »

« Ah ! Je vois pas pourquoi je suis autant d’intérêt pour le roi mais bon, j’en reste flatté. Vous en faites pas, moi et mes golems et le reste de mon groupe, on va gérer ça ! Est-ce que vous avez été mis au courant que nous avons déjà été à la surface ? »

« Plutôt que vous en proveniez tous les deux, ouais, on m’a prévenu. »

« Ah … Bon au moins, de toute façon, avec les rumeurs, vous auriez été prévenu depuis belle lurette mais oui … Nous sommes tous les deux originaires de la surface. » répondit Tery, un peu embêté que cette nouvelle soit connue aussi rapidement.

« Bah, je juge pas sur les origines mais sur le terrain. Débrouillez-vous pour montrer comment vous avez survécu jusqu’à ce jour et ça sera amplement suffisant. En plus, vous n’avez pas l’air d’avoir l’odeur de sang sur vos êtres. On dirait que vous êtes des démons encore purs. C’est trop rare pour ne pas être remarqué. J’imagine que c’est ce qui a incité certains à accepter votre proposition pour qu’ils vous rejoignent. »

« Peut-être. Je n’ai pas trop réfléchit à leurs raisons. S’ils acceptent, tant mieux. »

« N’oubliez pas que vous avez la vie de ces démons et démones dorénavant. »

Bien entendu. Enfin, c’était vraiment étrange qu’un grade militaire lui fasse une telle remarque, du moins, dans le monde démoniaque. Il s’était plus attendu à du chacun pour sa peau et que les plus forts survivent … comme dans la strate supérieure, quoi.

« Pas de soucis, le message est très bien passé. Je ferais tout pour qu’ils survivent du mieux que je le peux. Je ne peux pas le promettre par contre. »

« C’est tout ce dont j’avais besoin de savoir. Je vais aller voir si les autres chefs ont déjà formé leurs groupes. Vous avez été les plus rapides. »

Ce n’était pas une course de toute façon. Enfin, cela restait rassurant de se dire qu’ils étaient assez aptes pour se débrouiller ainsi. Le démon à la chevelure brune laissa partir celui qui alalit tous les diriger durant cette mission, reposant son regard sur Elise.

« Je ne me connaissais pas des capacités de chef, comme quoi … »

« Attention à ne pas prendre la grosse tête non plus, Tery. Par contre, tu ne devrais pas poser quelques questions aux membres de notre groupe ? »

Hmm ? Si c’était par rapport à leurs compétences et domaines de prédilection, c’était déjà le cas. Oh bien entendu, il n’avait pas noter sur un bout de papier à ce sujet mais voilà, il connaissait les éléments majeurs de chacun et leurs façons de se battre. A partir de là, il n’y avait pas besoin de vraiment plus non plus.

« On dirait presque que tu t’attendais à cela ou je me trompe ? »

« Ca serait très mal me connaître, Elise. Tu sais aussi bien que moi que je suis adepte des imprévus hein ? Donc bon … »

« Survivons à cette nouvelle session à la surface, ça sera déjà une bonne chose. »

Oh ? Elle coupait court à la conversation ? Elle n’avait pas envie de communiquer plus que nécessaire ? Ou simplement, elle pensait qu’il allait encore dire une bêtise, ce qui serait assez vexant en soi mais compréhensible.


OUAIS MAIS NON ! C’était vexant. Il n’avait pas commis de bêtises ou autres. Pour autant, ça ne voulait pas dire qu’il n’allait pas en produire mais … pour le moment, il n’y avait aucune raison de lui en vouloir. Il se comportait sagement … mais bon, avec tout ça, ça voulait dire qu’il allait devoir faire attention aux autres.

Rah … C’était juste de parfaits inconnus, des démons qui devaient être issus de certaines lignées nobles et qui pourtant, n’avaient pas l’air exubérants. Peut-être qu’ils étaient les moutons noirs de la famille ? Que rien ne les attendait réellement ? Enfin, ce n’était pas à lui d’y réfléchir plus à ce sujet. Car oui … De son côté, même dans la capitale, il ne savait toujours pas qui il était réellement.

Laisser un commentaire