Chapitre 54 : Accepter le danger

Chapitre 54 : Accepter le danger

« Tery ? Elise ? Tous les deux, vous passez devant, d’accord ? Enfin, je dis Elise mais elle doit obéir à tes ordres, Tery, compris ? »

« Pas de soucis, je suis sûr qu’elle se montrera responsable et obéissante. »

Il devait éviter de rire et se retenir pour ne pas avoir de problèmes. C’est pas que ça lui donnait envie de se moquer d’elle mais bon … Le chef de cette petite troupe, voilà tout ! Enfin, surtout d’Elise … même si ça ne changeait pas tant que d’habitude.

« D’ailleurs, vous connaissez bien toute la surface ou alors … »

« On ne connaît pas la globalité mais si on peut faire un petit peu de repérage, je pourrais vous dire où nous sommes et ce qui pourrait nous attendre. »

« Soit, c’est comme ça que nous allons faire alors. Préparez vous tous, on arrive à la surface d’ici une bonne petite demie-heure de ce que j’ai compris ! »

Oui … Ils avaient franchi l’avant-poste dans la grotte, ça lui rappelait quelques souvenirs. C’est vrai, bientôt, ils allaient se retrouver en extérieur, comme auparavant. Cela allait être une très bonne chose … et ils allaient pouvoir reprendre un bol d’air frais … venu de la surface. D’ailleurs, il souriait déjà intérieurement à cause d’une chose.

« Je me demande comment vont être leurs réactions, hahaha … »

« De quelles réactions est-ce que tu parles, Tery ? »

« Tout simplement de leur découverte de la surface. Je te rappelle qu’aucun ne s’est jamais rendu là-bas. Je veux voir leurs yeux s’ouvrir en grand. »

Il lui en fallait très peu pour le rendre heureux, n’est-ce pas ? Pour autant, elle ne pouvait pas nier que cette idée ne la dérangeait pas tellement. En un sens, elle l’approuvait même. Cela serait une bonne chose et surtout, Tery allait pouvoir servir de guide. Par contre, elle avait le pressentiment qu’ils allaient se retrouver encore à Traslord.
Un sentiment qui se confirma bien vite, trois quart d’heures plus tard, lorsqu’une tempête de neige vint les attendre à la sortie de la grotte. Brrr ! Aussitôt, elle commença à faire remonter la température, créant une flamme au bout de l’une de ses mains tandis que Tery était presque désolé en prenant la parole, déclarant :

« Pardon … mais il semblerait que nous soyons dans la section enneigée de Traslord. C’est un royaume qui domine principalement l’élément de l’eau … sous ses trois formes. Le côté glacial est relié à Shunter, le royaume où la terre est l’élément primaire. Il y a un côté aqueux, avec de nombreux îlots, au centre de Traslord et enfin à l’est, il s’agit du côté vaporeux, gazeux … avez une connexion avec Claudiska, le … royaume de l’air. Je dis royaume mais je ne crois pas qu’il y ait de monarchie là-bas. Je ne suis jamais réellement intéressé à leur aspect politique, je dois bien l’avouer. Voilà, vous êtes au courant des bases. Nous sommes donc dans une zone qui n’est pas forcément la meilleure mais il va falloir faire avec malheureusement, je suis désolé pour tout le monde ! »

« Est-ce que tu arrives à te repérer dans tout ça ou non, Tery ? »

« Avec quelques difficultés mais ça devrait aller, je suis préparé au pire. »

Et maintenant, il … devait prendre les devants, c’est bien ça ? Il indiqua à son groupe de se positionner en avant par rapport au reste de l’armée tandis que le commandant, lieutenant, capitaine ? En fait, il ne savait même pas le grade de celui qui dirigeait toute la troupe avec eux. Il n’avait pas posé la question car il n’avait pas senti cela nécessaire.

« Est-ce que ce sont des zones sûres, Tery Vanian ? »

« Pas vraiment. Pour tout vous dire, l’armée de Traslord veut la mort des démons donc si on leur tombe dessus … ou inversement, on devra s’apprêter à une confrontation très musclée. Et ils sont … préparés à nous affronter. La dernière fois que je suis venu ici, autant dire que seuls moi et Elise avons réussi à survivre. »

« Mais sont-ils réellement forts, ces … soldats de Traslord ? »

« Dans l’idéal ? Pas vraiment par rapport à un démon. Simplement, ils sont préparés et savent comment réagir face à nos différences par rapport à eux. Ils ont de l’expérience et c’est pour cela qu’il vaut mieux rester sur nos gardes. »

« Tu ne cherches même pas à exagérer dans un sens ou dans l’autre. Tu fais preuve d’une neutralité absolue dans tes paroles. En un sens, c’est tant mieux. Cela permet de garder la tête froide dans ces circonstances mais … il y a vraiment du monde qui habite dans un tel climat ? Le royaume démoniaque me manque déjà. »

« Oui oui, beaucoup de mondes. Les races se sont habituées aux différents climats. Les citoyens de Traslord possèdent des branchies comme celles des poissons. Cela leur permet de respirer aussi dans l’eau en plus de naturellement hors de celle-ci. »

« Visiblement, les espèces à la surface se sont vraiment développés étrangement. Y a t-il d’autres choses à savoir ? Car nous ne sommes qu’une seule race, celle des démons mais ses capacités à respirer dans l’eau, on peut les obtenir en se dévorant. »

« Il y en a … Du genre, les Mékalarmien sont des êtres humanoïdes recouverts d’écailles et comme des lézards. Leur particularité, c’est que l’on peut aisément deviner quel élément ils manipulent en vue de la couleur de leurs écailles. »

« Ils ne doivent pas avoir une vie facile avec un tel désavantage. Ce sont un peu les victimes de la surface, j’imagine, n’est-ce pas ? »

« Tout le contraire. Ce sont des êtres non pas sanguinaires mais qui ne sont en bonnes relations avec aucun autre royaume. Ils ont une sorte de … démocratie comme politique mais il s’avère que leurs deux dirigeants sont morts par ma faute. A côté, ils sont très développés et n’hésitent pas sur les moyens, même les pires pour arriver à leurs fins. »

« D’accord, ils ne seront pas à prendre à la légère. Nous n’avons pas encore toutes les données en ce qui concerne les différentes races à la surface. »

« C’est bien pour ça que je vous en parle. Claudiska est assez pacifiste et ce sont des êtres hybrides avec des ailes de plumes ou de peau … un peu comme les chauve-souris ou les oiseaux. Ils ont aussi un bec la majorité du temps et leurs femmes sont bien souvent magnifiques. Pour Honoros, il s’agit d’un peuple très porté sur les codes, l’honneur et le respect. Ce sont les êtres les plus grands de la surface, ils ont des oreilles pointues et ils savent très bien se battre. Gagner leur confiance n’est pas facile et ils sont séparés en plusieurs clans avec leurs propres règles et coutumes. »

« Des clans basés sur des règles de conduite et sur l’honneur. Ce sont des principes grandement ignorés dans notre monde. »

« Pas qu’un peu … encore qu’à l’heure actuelle, je n’ai pas à me plaindre de l’armée des démons contrairement à celle où j’étais auparavant. Je veux parler de Shunter. »

« Dans l’armée de Shunter aussi ? Tu as beaucoup à nous apprendre visiblement. »

« Disons qu’en première vue, les autres démons ne me font pas vraiment confiance et qu’à côté, avec l’impossibilité de savoir de quelle lignée je suis, on est un peu … bloqués actuellement. Je ne sais pas si je peux dire ça comme ça. »

Bloqués ? Ce n’était pas vraiment le terme qu’il aurait utilisé en un tel instant mais ce n’était pas le moment d’y réfléchir. Le jeune homme aux cheveux bruns continuait d’amorcer un mouvement pour se diriger plus profondément dans cette tempête de neige. Il était possible de voir qu’il laissait apparaître quelques petites piliers de pierre derrière lui.

« A quoi est-ce que servent ces piliers, Tery ? Tu sembles convaincu de leur utilité. »

« Ils nous permettront de revenir en arrière sous cette tempête. Avec celle-ci, on voit à peine devant nous alors si on doit revenir sans savoir comment nous nous dirigeons, autant dire que ça serait peine perdue et qu’on aura de gros soucis à l’avenir. »

« Intéressant, très intéressant, oui. L’idée est vraiment appréciable. Elle est pourtant des plus basiques mais personne n’y pense sur le moment. Je vais finir par croire que t’avoir pris comme un chefs de l’un de ces groupes a été la meilleure idée qui soit. »

« On va arrêter les éloges sinon Elise va croire que je vais prendre la grosse tête, je ne voudrais pas lui donner raison non plus. » dit-il avec amusement tandis qu’il jetait un regard derrière lui. Où était-elle d’ailleurs ? Il ne tarda pas à le savoir lorsqu’il se prit une boule de neige dans la tête de la part de la jeune femme.

« Et bien, on dirait que l’on commence à se faire vieux, Tery. Je ne pensais pas t’avoir aussi facilement avec une simple boule de neige. » déclara t-elle alors qu’il la voyait à peine parmi cette tempête. Oh … non ! C’était le cas ! Il fallait dire qu’elle avait eut la bonne idée de créer une petite flamme autour d’elle pour qu’on la repère.

« On ne joue pas pendant la marche, mademoiselle Elise, retournez dans les rangs. » ordonna Tery sur un ton ferme et neutre, Elise hoquetant un peu d’étonnement.

« Hein ? Oh … Euh … Oui, bien entendu, je suis déso … »

Elle n’eut pas l’occasion de terminer sa phrase et pour cause : Dès l’instant où elle avait arrêté de produire cette flamme pour revenir auprès d’eux, il avait tout simplement concentré ses pouvoirs terrestres … pour créer une vague de pierre sur laquelle la neige se trouvait et la faire tomber sur Elise.

« Et voilà une demoiselle glacée, une ! » dit-il avec entrain, souriant à sa propre blague.

« Ahem … Tery, un peu de discipline, je te pries. Nous sommes en mission et … il vaudrait mieux ne pas montrer le mauvais exemple aux personnes. »

« Ce n’est pas faux. Je suis même plus que d’accord avec vos propos. Il suffit de les regarder pour comprendre qu’ils n’attendent que ça. Pourtant, il vaut mieux être très sérieux. La dernière fois, si ça s’est si mal passé, c’est que je n’ai pas pris la menace au sérieux et que les autres soldats ont fait de même. »

« Voilà, tu as très vite saisi mes propos. Une perte de vigilance peut mener à la mort, surtout en plein territoire ennemi, n’est-ce pas ? »

« Oh que oui … surtout quand on sait que cela ne les avait pas déranger la dernière fois. »

Oui, d’après ses souvenirs, ils n’avaient pas hésité un seul instant à les trucider, sans même chercher à converser avec eux. Oui, ces soldats de Traslord, il ne pouvait pas les oublier. Il en avait laissé qu’un seul en vie pour transmettre un message important à Royan : Le fait que lui et Elise étaient tous les deux en vie.

« Bref, méfiance est mère de sécurité, tout le monde ! »

« Message bien compris ! Vous avez pas à vous en faire, on va s’en sortir sans aucun problème ! C’est pas comme si c’était effrayant comme balade ! »

Ah … Vraiment, l’insouciance de la jeunesse, n’est-ce pas ? Enfin, il pensait cela mais c’était à peine s’il croyait à ses propres pensées. Il fallait dire que ça ne semblait pas aussi aisé qu’il le ne le croyait. La tempête de neige était beaucoup plus violente que celles qu’il avait jamais connues. Il avait presque l’impression que … cette tempête voulait les emmener quelque part.

« Si ça sent le traquenard, autant dire qu’ils ont intérêt à être bien préparés. »

« Hum … Tery, tu penses que ça serait quelqu’un qui serait responsable de cette tempête de neige ? Est-ce que tu crois que … »

« Je ne me rappelle pas qu’il soit aussi doué pour ça, Elise. Après, ça n’empêche pas que ça pourrait être le cas. Je ne peux rien te dire, je dois t’avouer. »

Il évita de jeter un regard à la mine déçue d’Elise. Bien entendu, provoquer une tempête de neige, ce n’était pas à la portée de n’importe qui. Après, peut-être qu’avec plusieurs sorciers capables de produire une telle chose, ça l’était ? Hum … Il n’était pas sûr, il n’y avait pas tellement réfléchit mais de toute façon, il pavait leur marche avec des cailloux, cela permettra aisément de retrouver leur chemin ensuite … tant que la neige ne les recouvrait pas totalement. Si cela était le cas, ça servait un peu beaucoup à rien.

« Brrr ! Y a pas moyen de se mettre à couvert ou autre, dites ? »

« On pourrait trouver un amoncèlement de rochers … ou le fabriquer. Y a t-il des adeptes de la magie terrestre dans le coin ? Que l’on prépare un semblant de terrain pour ça ! »

Plusieurs mains se levèrent. Bien entendu, c’était au chef du groupe armé de décider si une pause était possible ou non mais vu qu’il leur intimait de faire un mouvement et de préparer tout cela. Ils pouvaient aisément … oui ! Bon, il allait faire les fondations tandis que les autres allaient consolider tout ça. D’ailleurs, créer autant de roche allait juste lui filer une sacrée migraine et il était pas convaincu que ça lui plaise … Ah … Il allait pourtant devoir s’y faire hein ? Mais voilà, il avait prévu un « toit » en pierre qui ressemblait au dôme qu’il avait l’habitude de fabriquer pour se défendre. Comme ça, la neige glissait avant de devoir s’entasser. Il fallait aussi faire que la roche soit assez solide pour ne pas s’affaisser.

« Bon, vu le nombre, ça va être assez dur mais heureusement, je remarque que l’on avait un adepte ou deux dans chaque groupe. »

C’était … étrange. Il avait l’impression qu’il jouait avec une force qui le dépassait. Ils avaient … crée un semblant de grotte ou de gigantesque salle faite de pierre. Ils étaient vraiment à l’abri du froid et de la neige et certains démons avaient produit des flammes. A partir de là, ils étaient à couvert et ne pouvaient que patienter.

« J’arrive pas à croire que notre première expédition à la surface se produise de cette manière. C’est vraiment problématique … ou cataclysmique, ça dépend du point de vue. »

« Disons que nous pouvons réagir en conséquence. Je crois que les élémentalistes de terre, enfin ceux qui sont un peu doués dans cette magie, ne sont pas capables de ce que nous venons de faire. Enfin, ce n’est pas bien important, loin de là. »

Hmm … Il avait du mal à s’exprimer correctement et en fait, il était assis, non loin du feu, cherchant à reprendre son souffle. Dire qu’il en avait bien besoin était un euphémisme. Il était certain qu’ils étaient bien protégé mais à part ça …

Hmm … Juste souffler un peu, ce n’était pas mauvais, loin de là. Hmm … Il ferma les yeux, plongeant dans un repos réparateur. Il faisait confiance à Elise et aux autres pour surveiller les alentours. Il était à nouveau à la surface.

Et s’il prenait son courage à deux et qu’il décidait de fuir ? Pour retourner auprès de Manelena ? Non, c’était trop tard pour s’excuser. C’était impossible. Et puis, se recueillir devant la tombe d’Elen, c’était juste… absurde.

Non, il ne devait pas envisager le meilleur car il n’avait obtenu que le pire. Depuis qu’il était dans le royaume démoniaque, il avait eut cette sensation de libération. Il avait eut le sentiment qu’il n’y avait plus cette voix dans sa tête. Il se sentait bien … et tranquille.

« Tery … Tery … La tempête s’est arrêtée. » murmura une voix féminine tout en la secouant faiblement, tirant Tery de ses rêveries.

« Hum … Hein ? Déjà ? Ca fait combien de temps ? Dix minutes ? »

« Euh plutôt proche d’une heure ou deux. Enfin, cela a fait du bien à tout le monde visiblement. Tant mieux car … nous allons pouvoir repartir. »

« Euh, ça serait plutôt problématique là. J’ai l’impression que l’arrêt de la tempête n’a pas que des bons côtés. » commença à dire un soldat alors que tout le monde attendait de voir de quoi il parlait. Le soldat démoniaque était revenu dans la fameuse grotte qu’ils avaient formée.

« Comment ça ? Ton exploration des environs a donné quelque chose ? »

« Justement, ça n’a rien donné. Les pierres que Tery avait disséminées sont toujours présentes même si on les voit difficilement. Par contre, certains sont brisées, comme si quelqu’un ou quelque chose était passé dans les environs. »

« Donc nous ne sommes pas seuls et la tempête est sûrement leur œuvre. C’est rassurant. »
Une petite touche d’ironie faisait toujours du bien par où elle passait. Pour autant, Tery avait finit par se lever après les dires du chef du groupe armée, le regardant avant de demander :

« Que faisons-nous ? On tente de les trouver ? Le souci va être avec nos traces de pas. Eux seront sûrement capable de faire disparaître les leurs mais de notre côté, il faut considérer que c’est foutu. On est pas capables de lutter de la sorte. Enfin, de mon côté, je ne sais clairement pas gérer une telle situation, je préfère ne pas mentir. »

« Nous avons quelques manieurs de l’élément aqueux. J’imagine que pour les traces et faire disparaître nos pistes, cela devrait aller. Par contre, pour trouver celle des ennemis, si nous sommes en plus dans leurs domaines, autant considérer que c’est foutu. »

Ils étaient … malheureusement d’accord tous les deux. Et visiblement, ils n’étaient pas seuls, tous pensant la même chose à ce sujet. Le jeune homme aux cheveux bruns se massa un peu le front, encore un peu endormi avant de reprendre :

« Bon ben … Euh … Désolé du sommeil, surtout que dormir pendant une tempête de neige, c’est un coup à ne pas se réveiller. »

« Il faudra faire attention … mais nous n’avons pas choisi le climat le plus aisé. »

C’est vrai qu’il n’aurait pas dit non à se retrouver dans Shunter mais … entre Manelena ou sa mère, il préférait ne pas les retrouver en face à face. Comment pourrait-il ensuite les regarder droit dans les yeux comme si de rien n’était ?

« De toute façon, il nous faut sortir de cet endroit. Vous allez ressserer les rangs et nous nous débrouillerons en conséquence, voilà tout. »

C’était la tactique la plus logique qui soit. S’ils évitaient de se séparer, cela permettrait de ne pas se faire prendre dans un guet-apens … même si le risque d’une attaque en tenaille restait très forte. Ils n’étaient « qu’une » centaine, ce n’était pas à oublier.

« Bon ! Reprenez tous vos affaires, on retourne sur le terrain dès maintenant ! Et plus vite que ça, est-ce bien compris ? Que les chefs de groupe se préparent ! »

Ah, c’était donc à son tour. Il évitait de signaler qu’il avait un peu honte de s’être endormi aussi aisément mais Elise lui faisait un petit sourire pour bien signaler que ce n’était pas grave. Simplement, il en avait besoin et en vue de sa cadence à utiliser ses pouvoirs magiques, c’était normal qu’il ait été épuisé.

Et il en était de même pour les autres soldats. Contrairement à ce qu’il pensait, il n’avait pas été le seul à se reposer hein ? Tous ceux qui avaient aidé à la conception de cette grotte avaient eut besoin de souffler. Par contre, elle lui signala que la prochaine fois, s’ils se retrouvent tout seuls, elle ne voudra pas d’excuses pour ne pas avoir un petit toit sous lequel se replier et se cacher hein ?

« Hahaha, d’accord, d’accord mais si j’ai réussi ça, c’est simplement grâce au soutien de tout le monde hein ? Sans les autres, je n’aurai pas put accomplir une telle chose. »

« Oui oui … Mais juste pour nous deux, ça suffit amplement. Je demande pas le grand luxe. Tu ne pourras pas t’enfuir, Tery. »

Il ne comptait pas s’enfuir, hahaha. Maintenant qu’ils étaient dehors, il pouvait surtout faire profiter le reste de l’armée du soleil dans les cieux. Oui, vu qu’il n’y avait plus de tempête, le ciel était complètement dégagé et donc, c’était parfait.

« Ah ! J’avais lu ça dans un livre ! Ca s’appelle le soleil non ? Paraîtrait que c’est une boule de feu gigantesque qui flotte en permanence dans les cieux. »

Se retenir de sourire bêtement. C’était comme la dernière fois. Les voir aussi surpris et étonnés, c’était vraiment merveilleux. Ils n’étaient pas en colonie de vacances mais le seul point un peu triste dans tout ça, c’était bien le fait que … tout simplement … ils étaient une armée et non pas là tout simplement pour le plaisir de la découverte.
L’autre problème résidait simplement dans … le fait qu’après un quart de marche tout en laissant à nouveau quelques pierres derrière lui, ils avaient été obligés de s’arrêter. Pourquoi cela ? A cause de ce qui se trouvait en face d’eux … et sur les côtés.

« Cette troupe est bien plus grande que les précédentes. » murmura une voix masculine alors que Tery s’était immobilisé en la reconnaissant.

« Il semblerait que les démons aient décidé de sortir le grand jeu. Néanmoins, cela servira de parfait exemple pour voir si nos trois armées peuvent se coordonner. » déclara une nouvelle voix, féminine cette fois.

« Héhéhéhé … Ne vous en faites pas, les démons vont être très rapidement mis en pièces, comme il se doit. Il ne restera plus rien d’eux. »

« Merde, c’est pas possible ?! C’est une blague ?! »

Il avait cru reconnaître ce petit ricanement mais … non, ce n’était pas lui mais ça ne changeait rien au fait : il y avait … bien des gnomolds ici aussi ? DES GNOMOLDS ?! Avec l’armée de Shunter ?! Et de Traslord ?! Qu’est-ce que … cela veut dire ? Comment est-ce possible ? Qu’est-ce qu’ils font là ? Ils ne savent pas encore qu’ils sont présents mais …

Laisser un commentaire