Chapitre 13 : Une façade

ShiroiRyu
ShiroiRyu

Les derniers articles par ShiroiRyu (tout voir)

Chapitre 13 : Une façade

« Tu déclares pouvoir me battre ? C’est cela ? »

« Je ne fais pas que le déclarer, j’en suis convaincu Tu vas bientôt sentir toute la haine que je te porte ! Tu crois que je n’ai pas compris ton manège avec Manelena ?! Je ne suis pas stupide ! Je sais parfaitement que tu tentes de la manipuler ! »

Comprendre cela ? C’est vrai ? Elle remarqua que le jeune homme aux cheveux bruns s’était tourné vers elle, la fixant de ses yeux devenus complètement rouges. Elle trembla sur le moment : est-ce qu’il lui en voulait ? Elle n’avait pas peur, ce n’était que Tery mais … mais … non, elle ne voulait pas penser aux paroles d’Onyr !

« Manelena, toi et moi, après ce combat, on aura une petite discussion. »

« Si tu veux mais … tentes d’abord de survivre à Onyr, c’est bien simple. Et tu as intérêt à y arriver, d’accord ? Je n’accepte pas la défaite de la part de l’un de mes soldats.

« Ouais, ouais, je le sais parfaitement, ne t’en fait pas ! »

« Alors tu as intérêt à donner ton maximum ! C’est bien compris ? »

« OUI ! JE L’AI POURTANT DIT ! MANELENA ! BON ! METTEZ-VOUS EN RETRAIT ! » hurla Tery avec un peu de rage. Ce n’était pas envers Manelena qu’il était en colère … ou alors juste un peu ?

C’était stupide … tout simplement stupide. Pourquoi est-ce qu’il continuait à se battre contre une foutue taupe géante ? Est-ce qu’il n’avait que ça à faire ? Et puis, le souci, c’est qu’ils se décidaient toujours à aller les affronter ! Voilà le problème ! Voilà l’ennui !

Il … non … pfff … ce n’était pas ça du tout. Pas du tout ça. Comment est-ce qu’il pouvait l’expliquer ? Il n’avait aucune raison valide d’affronter les créatures légendaires ? D’aller chercher les ennuis en se tenant prêt à les affronter, n’est-ce pas ?

« Terminons-en une bonne fois pour toutes. »

« Tu te répètes, démon. Et pour l’heure, tu n’as réussi qu’à m’égratigner avec tes coups. Je pensais que la force d’un être démoniaque était beaucoup plus grande que ça. »

« Ne joue pas avec le feu … car tu sais parfaitement que l’on s’y brûle. »

Paroles stupides, il le savait bien mais … qu’importe, ce n’était pas pour l’intelligence de ses propos qu’il s’adressait à cette taupe. Qu’est-ce qu’elle manigançait encore ? Qu’est-ce qu’elle comptait faire ? Surtout avec les trous ans le sol. Car oui, c’était pour cela qu’il était sur ses gardes. Il ne savait pas ce que complotait mais il était sur ses gardes. Il n’allait pas se faire avoir bêtement ! C’est pour ça qu’il ne le quittait pas des yeux !

« TERY ! Attention ! Derrière toi ! »

Quoi ? Derrière lui ? Pourquoi est-ce qu’Elen criait ? Il se retourna au bon moment, voyant une pointe de terre sortir de l’un des trous pour foncer vers lui, au niveau de son cœur. Mais la pointe explosa en morceaux, ayant percuté un petit javelot glacé.

« Ne te préoccupe pas d’eux, Tery. Concentres-toi sur Onyr. » déclara Royan, des lignes bleues apparaissant sur ses mains. Autant qu’ils soient utiles plutôt que de se tourner les pouces. Surtout qu’en vue du nombre de trous dans le sol … cela risquait d’être plus que nécessaire. Il jeta un œil aux autres personnes, toutes étaient d’accord. Tery pouvait lutter contre Onyr … mais pour ça, il fallait une concentration maximale de la part du jeune homme et ce n’était pas avec des pics qui fonçaient vers lui de tous les côtés que ça serait le cas !

« Merci Royan, je vais faire de mon mieux alors. »

« Le mieux n’est pas assez, Tery. Il faut que tu te dépasses. »

Hey oh ! Faudrait peut-être pas pousser non plus hein ? Mais bon, si Royan lui-même lui disait qu’il pouvait le faire, il devait alors croire en ses capacités. Pourquoi se leurrer sinon ? Il devait être capable de voir la vérité ! De savoir s’il pouvait battre ou non Onyr. De toute façon, ce n’était pas comme s’il avait le choix. S’il ne donnait pas son maximum voire plus, il était mort. Son adversaire ne lui ferait aucune pitié.

Aucune pitié. C’est ce qu’il devait avoir face à lui. Face à Onyr. Mais avec tous les trous, il avait fini par comprendre la situation. Malgré qu’il prétendait ne pas se battre réellement, il avait préparé cet endroit depuis le début. C’est lui qui était tombé dans le piège ! Il s’était fait avoir en beauté par son adversaire ! Saleté ! Grrr …

Mais non … mais non, il devait rester calme. Et puis, Sérest et Séran restaient aussi en retrait, parlant entre eux. Il ne savait pas du tout ce qu’ils manigançaient tous les deux mais dans le fond, tant qu’ils ne faisaient rien contre lui, ça pouvait passer.

Oui, c’était mieux de penser de la sorte … dans une telle situation. Dans une telle situation … MAINTENANT ! Il s’élança contre la taupe, remarquant qu’il n’avait que ses griffes normales au bout de ses mains. Zut … ZUT ! A force de se déconcentrer dans ce combat, il ne se rappelait même plus quand il les avait mises. Est-ce qu’il perdait la tête ?

« Tes … larbins obéissent parfaitement à tes ordres, démon. »

« Ce ne sont pas mes larbins ! Jamais je n’irai les considérer comme tels ! Ne raconte pas n’importe quoi et viens donc m’affronter, MONSTRE ! »

« Monstre ? De la part d’un démon ? Est-ce de l’ironie ? »

« De l’ironie ? Tu crois que j’ai la tête à penser à de l’ironie ? Je vais te montrer ce que je compte faire de ton être ! Je vais te … »

« Tu ne fais que parler, sans jamais agir … de quoi est-ce que je dois craindre ta personne ? »

Depuis quand ? Il allait lui donner une raison pour ça ! Non … Qu’est-ce qu’il pouvait faire pour réussir à passer outre cette carapace dans cette créature ? Elle était … tellement plus calme que les deux autres et c’était bien ça qui était dramatique. Contrairement aux autres, il ne pouvait pas espérer jouer sur ça pour obtenir la victoire. Enfin, lui aussi était étrangement calme par rapport aux dernières fois. Est-ce qu’il arrivait à mieux contrôler … ce qu’il était ? C’était une question légitime mais dont la réponse allait devoir attendre la fin de ce combat.

« Tery ! Tu ne veux pas que je t’aide ?! »

« NON ! ELEN ! Reste en arrière ! Tu risquerais de te blesser ! Je ne veux surtout pas de ça ! Compris ? J’espère que tu comprends où je veux en venir ! »

Elle comprenait parfaitement. Il n’avait pas besoin de crier, voilà tout. Mais … elle était quand même soucieuse envers lui. C’était normal, non ? Plus que normal … mais elle ne savait pas si lui comprenait où elle voulait en venir.

« Fais juste attention à toi, Tery. C’est tout ce que je te demande. »

« Je le ferais, je le ferais … mais d’abord, je dois l’éliminer avant tout le reste. Pas sûr que ça soit aussi simple que ça mais qu’importe … je ferai de mon mieux. »

« Nous sommes prêts au cas où à agir, même si tu ne te sens pas en confiance. »

Il le savait … mais bon … ça ne changeait pas qu’il n’était pas aussi sûr que ça que ça se passe bien. Car oui, le combat durait … et il n’avait aucune idée de comment traverser cette fichue carapace à laquelle il avait affaire. C’était solide, très solide ! Et c’était donc impossible à passer ! Mais pourtant, s’il voulait éliminer Onyr, il devait trouver une solution pour y arriver. Il devait y arriver ! Il devait y arriver ! OUI !

Mais comment faire ? Comment … non ? Quand même pas ? Se laisser submerger par le pouvoir issu de ses cornes ? Il savait qu’en faisant cela, il arriverait alors à obtenir ce qu’il désirait … mais bon … ce n’était pas ça le problème. Il avait peur de faire du mal aux autres s’il se laissait dominer complètement par ses cornes.

« TERY ! REAGIT BON SANG ! »

La voix de Manelena l’extirpa de ses rêveries alors qu’il voyait foncer vers lui plusieurs pieux de terre, ces derniers se retrouvant détruits avec aisance par le reste du groupe. Sauf qu’il avait perdu sa concentration et sa focalisation sur Onyr, la taupe géante en profitant pour s’enfoncer dans le sol, disparaissant à l’intérieur, un pan de terre se soulevant derrière son passage, Tery se plaçant de telle sorte qu’il ne devrait pas être attaqué par surprise.

« Tery ! Regarde autour de toi ! VITE ! »

« Laissez-moi faire, je sais comment m’en occuper. »

D’abord la voix de Clari puis maintenant celle de Royan. Il n’eut pas le temps de s’en inquiéter ou d’être surpris que plusieurs trombes d’eau pénétrèrent dans les trous crées par Onyr, celui-ci poussant un cri de rage :

« ME NOYER ?! VRAIMENT ?! »

« Je ne pensais pas que cela serait aussi efficace mais on dirait pourtant que mon idée semble marcher plus que bien. Tery, fais attention aux geysers, Onyr sortira par l’un d’entre eux. »

D’accord, d’accord ! Royan avait parfaitement raison. C’était le mieux à faire dans une telle situation. Bon … gauche ou droite ? Droite ou gauche ? Il regarda des deux côtés, observant tous les trous devant lui et autour de lui surtout. Zut … Par lequel ? Ah ! Trois geysers ! Vraiment ? Non, la taupe ne sortait pas de là.

« TERY ! SUR TA GAUCHE ! Quatrième geyser en partant de toi ! »

Quatrième geyser ? Mais il n’y avait pas encore de geyser à cet endroit. C’était étrange, très étrange… ZUT ! Il comprenait ce que Royan voulait dire ! Il courut du mieux qu’il peut en direction du quatrième trou, ses griffes recouvertes de glace. Oui, ça ne servait à rien de réfléchir plus longtemps à tout ça. Et puis, la terre et les éclairs étaient inefficaces contre lui ! Alors autant utiliser les grands moyens, n’est-ce pas ?

« MAINTENANT ! » cria Royan alors que Tery sautait au même moment.

Un geyser apparut devant lui, la taupe se retrouvant sur le dos, incapable de se mouvoir correctement. D’un geste vif, il frappa dans le geyser, commençant à le geler alors que Royan disait d’une voix un peu étonnée :

« Je ne pensais pas à ça … mais pourquoi pas ? Changement de plan ! »

Changement de plan ? Ah ! Il l’aidait à geler le geyser … et à ce que la glace entoure complètement le monstre légendaire pour tenter de la figer à l’intérieur pour l’éternité. D’ailleurs, ce n’était pas ce qui était en train de se produire ?

« Et voilà, Tery. C’est fini, tu peux enfin souffler. »

« Si seulement … tant que ce n’est pas confirmé, je préfère ne pas me reposer. »

« Même ainsi, tu peux quand même te reposer quelques minutes. »

Pfff, il avait peut-être raison dans le fond. Ce n’est pas comme si Onyr allait briser cette place aussi rapidement. Il recula un peu, se retournant pour aller auprès des autres. Oui, c’en était terminé, au moins pour quelques instants. De quoi réfléchir pour être sûr que cette créature soit morte car … il en était convaincu.
Elle ne l’était pas. Onyr n’était pas mort. Il pouvait le ressentir au plus profond de son être. Quelque chose lui signalait qu’il n’était pas mort, qu’il vivait encore, malgré cette carcasse de glace autour de lui. Il eut à peine le temps d’y réfléchir que deux mains vinrent l’enserrer, Elen se collant à lui, en disant :

« Tu … vas bien … Tery. Ah … qu’est-ce que je suis soulagée. »

« Je vais bien … enfin, un peu fatigué mais ça aurait pu être bien pire, Elen. Et vous ? Enfin, tout le monde ? Pas de blessures ? Manelena ? Clari ? Elise ? Royan ? Et le couple ? »

« Nous allons bien mais … vous savez qu’il n’est pas mort hein ? »

« Je m’en doute mais … le temps que je trouve une solution pour passer outre sa carapace et ses protections … et ensuite, je pourrai souffler un peu. »

Il passa une main sur son front, épongeant la sueur qui s’en écoulait. C’était fatigant, vraiment très fatigant mais en même temps … il était fait pour se battre, il ne devait pas l’oublier. Il avait encore … beaucoup à faire normalement. Il poussa un profond soupir, craquant son cou en penchant la tête sur la droite.

« Je ferai mieux de me reposer une dizaine de minutes, oui. »

Il se répétait cela avant d’aller s’asseoir contre un arbre. Il avait la taupe géante en face de lui. Il pourrait réagir en conséquence si quelque chose clochait. Mais bon, pour le moment, tout semblait calme et paisible … tant mieux, oui.

Il se frotta les yeux, poussant un petit gémissement de douleur alors qu’il tournait son visage vers Elen. Celle-ci était à genoux, à ses côtés, cherchant à le soigner alors qu’il remarquait ses lignes blanches de Zélisia. Vraiment ?

« Merci, Elen. Tu es vraiment très gentille. »

« Quand tu parles comme ça, j’ai l’impression que tu me considères comme une enfant. » rigola-t-elle avant de se pencher vers lui, chuchotant : « Reposes-toi bien pour ce soir, d’accord ? Car je veux … pouvoir te serrer dans mes bras. »

« Une proposition très intéressante. Hahaha et … »

Il s’arrêta de sourire, remarquant quelques fissures dans la glace. Il n’avait pas rêvé ! Onyr allait ressortir de là ! Il se redressa vivement, faisant tomber Elen en arrière :

« Reculez-tous ! Onyr est prêt à se libérer ! »

« Tery ! Tu n’as même pas eu le temps de te reposer correctement ! »

« Pas le temps, désolé, Elen ! Et euh … aussi pour la bousculade, ce n’était pas voulu ! »

Ce n’était pas du tout ça le problème ! C’est … ET ZUT ! Qu’importe ce que Tery allait dire cette fois, elle allait être prête à combattre elle aussi ! Elle se frotta les yeux, réfléchissant à comment elle allait pouvoir l’aider.
Mais elle n’était pas la seule à avoir cette idée visiblement. Cette fois-ci, ils étaient tous prêts à réagir. Mais … c’était dangereux, très dangereux. Ils ne devaient pas oublier ça. Mais s’ils entouraient la créature mythologique, elle n’aurait alors aucun moyen de se cacher ? Si … si elle creusait le sol justement, elle allait pouvoir s’enfuir.

« Qu’est-ce que l’on fait ? D’ici une minute à l’autre, elle nous attaquera non ? » dit Elise, préparant déjà quelques flammes de son côté. « On tente de tous se jeter sur Onyr en même temps non ? Qu’est-ce que vous en pensez ? »

« C’est assez dangereux quand même. On risquerait de se blesser, mademoiselle Elise. Entre nous, je veux dire, bien entendu. Mais votre idée est appréciable. »

Elle eut un petit sourire alors que la glace se fissurait de plus en plus autour d’Onyr. Finalement, ils étaient quand même tous prêts à réagir. Tant qu’ils tentaient d’y aller à la suite et non tous ensemble … et cela permettrait aussi de voir la puissance de Sérest et Séran.

« Maintenant ! Il sort de là ! Préparez-vous au combat ! »

Tery venait de s’écrier alors que le cercueil de glace éclatait en morceaux, Onyr tombant au sol. Avant même qu’il ne puisse relever la tête, une déferlante de tous les éléments vint s’abattre sur lui alors qu’il se mettait en boule, comme un tatou.

« Vous avez … essayez jusqu’au bout de réussir à m’abattre. Je vois ça. »

Qu’est-ce que … elle était encore en état de se battre ? Tery demanda à chacun et chacune de reculer alors qu’il observait la taupe qui sortait de sa carapace protectrice. Cela n’avait rien fait … du tout ou presque. Elle saignait quand même.

« Mais bon sang ! Elle est increvable ou quoi ?! »

« Elle commence vraiment à m’énerver cette foutue taupe ! » compléta Manelena après les propos agacés de Tery qui aurait voulu que tout cela se termine plus vite.

« T’en fais pas, Tery, ça va être vite réglé maintenant. » répondit Clari, tenant sa lourde lame dans ses deux mains, un sourire aux lèvres.

Elle allait lui montrer comment elle allait régler la situation à sa manière ! Elle poussa un petit cri avant de courir vers la taupe, celle-ci étant déjà prête à se défendre et contre attaquer. Sauf que la jeune femme aux couettes blondes planta l’épée dans le sol, ses lignes de Zélisia apparaissant sur ses mains avant de la projeter dans les airs, retirant l’épée du sol.

« CLARI ! NON ! IL NE FAUT PAS FAIRE CA ! »

« Visiblement, elle n’avait pas compris la leçon la première fois. »

Même si c’était Tery qui avait montré le défaut d’une telle attaque, ça ne le dérangeait pas le moins du monde. Se débarrasser de l’un d’entre eux était une excellente chose dont il n’allait pas se priver le moins du monde. Il attendait déjà Clari qui allait retomber vers lui, son arme à la main. Pourtant, elle gardait le sourire.

« Et maintenant, passons aux choses sérieuses, d’accord ? »

Un puissant souffle de vent se fit sentir, Onyr comprenant que trop tard ce qu’elle venait de préparer ! Alors qu’il avait déjà porté le coup pour l’atteindre, le corps de la jeune femme aux couettes blondes bougea légèrement sur le côté alors qu’elle tournoyait, abattant son arme sur la créature, une giclée de sang tombant au sol.

« Et voilà, maintenant, il ne me reste plus qu’à par … »

« FOUTUE HUMAINE ! JE VAIS T’ECRASER ! »

Elle n’avait pas eu le temps de réagir. Elle remarqua la balafre ensanglantée qu’elle venait de faire à Onyr avant que le crâne de la taupe géante ne percute le sien, la projetant en arrière sans qu’elle ne puisse lutter contre.

« Clari ! NON ! » hurla Tery, se jetant derrière la jeune femme pour pouvoir la réceptionner.

Il se retint de crier sa douleur alors que son dos rencontrait un arbre puis un rocher, sentant la pierre durcie contre lui. Ah … Ah … Ah ! Zut … Zut ! Clari ! CLARI ! Est-ce qu’elle … non. Pfiou … un peu de soulagement. Elle gémissait dans ses bras.

« Aie, aie, aie … j’ai une sacrée migraine. »

« Je crois que tu as déjà eu ton compte. Royan ! Elise ! Est-ce que vous pouvez la surveiller s’il vous plaît ?! Je ne peux pas la laisser seule ! »

La surveiller à deux ? Mais c’était moins de puissance de combat contre Onyr ! Mais … vu l’état dans lequel était Clari, c’était peut-être le meilleur choix, oui. Royan soupira, disant qu’il allait faire ça … puis en même temps, cela allait éviter à Elise de faire une bêtise.

« Mademoiselle Elise, accompagnez-moi. On va mettre Clari à l’abri. »

« Prince … Prince Royan, vous êtes sûr ? On va les laisser seuls face à Onyr ? Il est encore plus enragé qu’auparavant depuis que Clari l’a blessé ! »

« Raison de plus, Elise. Raison de plus ! Il risque de se focaliser sur elle. »

« Je comprends, prince Royan. Allons-y alors sans plus attendre. »

Juste par souci de causer quand même quelques dégâts, elle se concentra, faisant apparaître une boule de feu dans sa main droite avant de la projeter dans les airs. Elle passa au-dessus d’Onyr, celui-ci la regardant tomber à quelques mètres de lui. Elle ne savait pas viser, n’est-ce pas ? Ne se préoccupant plus de cette attaque, Onyr se repositionna en face de Tery, la gueule ensanglantée par Clari.

« Comme elle ne peut plus réagir, je m’occuperai d’elle et … »

Il s’arrêta, une forte chaleur le frappant dans le dos, le faisant flamber sur le coup. Un regard en arrière et il comprit que la boule de feu avait rebondi ?! Sale petite peste de démone ! Il se roula dans le sol, éteignant les flammes bien que c’était déjà trop tard. Cela l’avait affecté plus que nécessaire maintenant.

« Tery, tu as remarqué ? Il commence à trembler. C’est bientôt fini ! »

« Ce n’est pas suffisant … tant que l’on n’aura pas une preuve de sa mort. »

Même si Elen voulait le rassurer et le convaincre que tout allait pour le mieux, il n’y croirait que lorsque cette foutue taupe était morte ! Lorsqu’elle ne bougerait plus ! Lorsque tout était fini de son côté ! Lorsqu’il n’y aura plus aucun souffle qui émane d’elle !

Chapitre 12 : Face à face

ShiroiRyu
ShiroiRyu

Les derniers articles par ShiroiRyu (tout voir)

Chapitre 12 : Face à face

« Tery. Contrôles-toi ! Ca ne sert à rien d’utiliser tes pouvoirs démoniaques ! »

« Si … Elen. J’y suis obligé ! Tu le sais aussi bien que moi ! Que je n’ai pas le choix ! Sans ça, on ne le vaincra pas ! Mais ah … ah … ça fait un peu moins mal à la tête qu’auparavant. »

« Il s’adapte peu à peu à sa condition. Cela prouve qu’il devient de plus en plus démoniaque. Bientôt, tuer une autre personne sera juste une banalité pour lui ! »

« Arrête de raconter n’importe quoi ! Tery ne fera jamais ça ! JE NE LE LAISSERAI PAS ! »

Elle commençait elle aussi à s’emporter. Elle cria à Royan de faire attention à Elise mais celle-ci avait elle aussi laissé paraître ses cornes sur son crâne, implorant l’adolescent aux cheveux bleus de reculer. Elle devait aider Tery cette fois ! En plus, il ne s’agissait pas du Phénix Ardent donc elle ne devait pas avoir peur d’utiliser les flammes ! Ses yeux devinrent rouges tandis qu’elle se jetait sur cette taupe géante, prêt à la détruire.

« Non ! Pas elle maintenant ! Empêchez-les d’utiliser leurs pouvoirs ! »

« Elen, ça ne sert à rien. Les empêcher, c’est nous les mettre sur le dos. Il faut laisser Tery et Elise se battre contre Onyr, nous n’avons pas le choix ! »

« Si ! On a toujours le choix, Clari ! Non mais je te jure … Faut pas exagérer non plus ! On peut les aider et ainsi les calmer ! C’est possible ! Mais pour ça, il faut tout s’y mettre ! »

« Non, c’est inutile, je t’ai dit. »

Clari se répétait, sérieuse et ayant perdu le sourire. Le mieux qu’elle pouvait faire, c’était de se préparer à soigner Tery et Elise. Les deux personnes étaient déjà en train de frapper la taupe géante, celle-ci s’étant relevée après le coup de la part du poing de terre géant.

« ELISE ! AIDE-MOI ! IL VA VOIR CE DONT JE SUIS CAPABLE ! »

« Comment ça, Tery ? Qu’est-ce que je dois faire ? »

« Prêtes-moi tes flammes … j’espère qu’il appréciera mon petit cadeau ! »

Lui prêter ses flammes ? Comment ça ? Tery lui prit la main, la forçant à la poser sur la sienne bien que la griffe de terre la recouvrait. Avec rage, il frappa dans le sol, plantant sa griffe dans celui-ci, emportant la main avec lui. Il éclata d’un grand rire avant de dire :

« ONYR ! UNE PETITE SURPRISE DE MA PART ! »

« C’est … c’est … impossible. Comment Tery … peut-il réussir ça ? »

Manelena s’était exprimé, choquée par ce qu’elle voyait en face d’elle. Ce qui sortait du sol, ce n’était pas un simple golem de terre, non … c’était autre chose. De bien plus impressionnant, de bien plus monstrueux. Elle en avait entendu parler … elle savait qu’il fallait plusieurs adeptes de la magie des golems pour réussir ça … et lui … il y était arrivé seu l ? En utilisant Elise comme catalyseur des flammes ? Car oui, ce qu’elle voyait, ce que chacun voyait, c’était ce corps de terre, entouré par des flammes ardentes. Il devait bien mesure deux mètres de hauteur, ses bras et ses jambes faisaient le diamètre d’un torse humain. Il était là … poussant un profond et long râle.

« Alors ? Tu apprécies ça ? Merci Elise ! Je pense que ça en ait terminé de lui maintenant. »

« Wow … C’est vraiment toi qui a fait ça, Tery ? »

« C’est le cas. C’est vrai que tu ne dois pas avoir l’habitude de connaître mes connaissances dans le domaine des golems mais tu en as déjà vu, non ? »

« Oui mais … pas de la sorte. Est-ce que c’est facile à apprendre ? »

« Pas du tout. Il faut plusieurs livres et j’en ai appris pas mal à ce sujet. En plus, c’est une magie assez spéciale, je crois bien. »

Mais pour le moment, ce n’était pas vraiment ça dont il fallait s’intéresser. C’était plus par rapport au combat qui allait les attendre ! D’ailleurs, il était amusé de voir que même Onyr était plus que surpris par le golem enflammé. Celui-ci poussa un râle, ne laissant échapper aucun autre bruit et pourtant … cela suffit à Onyr pour reculer.

« Un golem … qui cherche à s’exprimer. Quelle monstruosité. Tu es vraiment une abomination, démon ! Mais aujourd’hui, je mettrai un terme à tout ça ! »’

« Tu parles beaucoup mais tu agis peu. Golem enflammé, envoie lui quelques boules de feu pour lui montrer qu’on ne plaisante pas ! »

Comme s’il pouvait plaisanter avec un tel adversaire ! Le golem présenta ses deux poings de terre recouverts de flammes. Quelques boules enflammées sortirent de ces derniers, se dirigeant vers Onyr. Celui-ci se mit en boule, roulant sur le sol, se recouvrant alors de terre alors que Tery poussait un grognement.

« Si facile à prévoir ! GOLEM ! PROJETTE-LE ! »

Il n’attendit pas qu’Onyr fonce vers le Golem, ce fut ce dernier, avec une vélocité des plus étonnantes, qui courut vers la taupe géante. Donnant un violent coup de pied dans la boule vivante et recouverte de terre, celle-ci quitta le sol, se retrouvant projetée plusieurs mètres au loin en hauteur. Manelena cligna des yeux, disant :

« Euh … Tery, tu peux me dire ce que tu viens de faire ? »

« Tout simplement d’ordonner à mon golem de frapper dans Onyr, quoi d’autre ? »

« Ce n’est pas vraiment ma question ! Je veux dire … pourquoi ça ? Enfin, de la sorte. »

Il haussa tous simplement les épaules. En voyant la forme sphérique de la créature ancestrale, il avait envisagé cette idée, rien d’autre. Cela semblait avoir été efficace puisqu’une traînée de flammes avait accompagné Onyr, rapidement rejointe par quelques jets d’eau de la part de Royan. Il fallait dire que dans un terrain boisé, ce n’était pas conseillé d’utiliser des flammes … et pourtant, c’était bien ce que Tery avait fait depuis le début, sans même s’en soucier des conséquences. Clara eut un petit rire, regardant au loin :

« Il semble avoir du mal à s’en remettre. Peut-être que ça devient de plus en plus facile ? »

« Je ne sais pas si on peut appeler ça un jeu, Clari. » rétorqua le prince de Traslord.

Car ce n’était pas le but voulu. Onyr arrêta de se mettre sous forme de boule, la terre recouvrant son corps tombant en morceaux sur le sol. Il n’avait presque pas été touché par l’attaque ? Tery émit un second grognement mécontent.

« Tu ne pensais quand même pas que cette attaque allait me faire mal non ? »

« Tsss … tu vas voir quand je vais décider de m’y mettre sérieusement ! Reculez-tous ! Je vais lui montre comment ça va faire VRAIMENT mal ! »

Il frappa le sol de son poing gauche, puis de son poing droit. Deux pans entiers de pierre furent extirpés, formant deux poings colossaux, devant bien faire la taille d’un corps humain alors qu’Elen faisait quelques pas en arrière.

« Fais surtout attention à toi, Tery. »

« Pas besoin de me le dire ! Je ne risque pas de le craindre ! »

Il ne s’en faisait pas le moins du monde. Comment devait-il craindre ce monstre ? AH ! Quelle blague ! Bon … Se concentrer puis ensuite l’éliminer. Un coup ! Puis un autre ! Et encore un coup ! Pourtant, Onyr continuait de se mettre en boule, ne combattant pas.

« Je peux savoir ce que tu fais ? Tu espères quoi là ? Que les autres ne remarquent pas que tu es un fléau qui tente de me tuer ?! »

« Qu’ils voient ton véritable visage plutôt que de me choisir comme ennemi. Tu es un démon, tu es un monstre. Il ne faut pas qu’ils te voient pour ce que tu as été … mais ce que tu es réellement. Qu’ils comprennent la réalité … »

C’est pour ça qu’il n’attaquait pas ? Qu’importe ! Ils n’étaient pas stupides ! Il savait que les autres comprenaient pourquoi il faisait ça ! Ce n’était pas par pur plaisir sadique ! C’était car il devait le faire ! S’il voulait survivre ! Il n’était pas un monstre ! Pas un démon !

« Je vais te forcer à t’ouvrir, tu vas voir ! »

« Continue donc … tu en seras incapable. Tout ce que tu feras sera voué à l’échec. »

« C’est étrange … très étrange même. »

Manelena s’était mise à murmurer cela, regardant Tery qui frappait inlassablement son adversaire, sans même chercher à s’arrêter. Quelque chose clochait mais elle n’arrivait pas à voir où. Elise était mise de côté, laissant Tery se charger de ce combat alors que les autres faisaient de même. Comme ils étaient au corps à corps, c’était bien trop risqué de toute façon. Mais pourquoi, elle n’était pas rassurée du tout. Tery cherchait vraiment à retirer Onyr de cette forme sphérique dans laquelle il s’était plongé. Ce n’était pas normal. Onyr était en train de préparer quelque chose pour réussir à abattre Tery mais quoi ? Et surtout quand ? Car si elle perdait trop de temps à y réfléchir, Tery risquait de mourir.
Mais en même temps … est-ce qu’elle ne devait pas laisser faire ça ? C’était un peu ce qu’Onyr lui proposait depuis le début. De laisser le jeune homme … là où il était. De ne pas se mêler de ce combat … après tout ce qu’elle avait appris. Mais il s’agissait de Tery. Et qu’importe les dires de cette créature légendaire et mythique … il n’avait jamais osé réellement l’attaquer, c’était même tout le contraire.

Quand il fut démon, il était devenu ainsi … la première fois … pour la sauver. Comment un démon pourrait se comporter de la sorte ? Ce n’était pas logique … et normal qu’elle fasse ça. Elle attendrait le bon moment. Tout d’abord, il fallait se débarrasser de cette taupe. Car oui … elle ne se fait pas d’illusions du tout.

« Même si elle tue Tery, cela ne veut pas dire qu’elle ne nous fera rien. »

Elle n’était pas stupide au point de croire que la taupe allait les laisser en vie après tout ça. Oui … Humpf. Tery … qu’il se dépêche. Elle allait l’aider … et elle savait que tous les autres allaient faire de même aussi de leur côté. Un simple mouvement … Et elle pouvait alors espérer aider Tery de la meilleure façon qui soit.

« Il suffit juste d’arriver au bon moment … c’est tout. »

Elle essayait de se rassurer, de se concentrer sur ce qu’elle venait de dire. Pas besoin d’en faire des tonnes, ce n’était pas du tout son objectif. Elle voulait juste être capable de résoudre ça par elle-même. Elle n’avait pas besoin d’un avis extérieur sur ce qui s’est passé.

Elle savait pertinemment quoi faire ! Tery ! Qu’il réagisse bien ! Qu’il réagisse proprement ! Allez ! Qu’il reste calme et concentré ! C’était le plus important à l’heure actuelle ! Zut de zut … elle … ELLE SAVAIT CE QU’ONYR ALLAIT FAIRE !

« TERY ! JETTE VITE ONYR DEVANT TOI ! »

« Comment ça ? Ne me donne pas d’ordre, Manelena ! »

Pourtant, il l’écouta, sentant qu’Onyr tremblait de tout son être. Il le projeta devant lui alors que des pics sortaient de la sphère dans laquelle s’était enfermé Onyr, transperçant presque le torse de Tery, le blessant à cet endroit. Quelques secondes trop tard … et il serait mort.

« Mer … ci … Manelena. » murmura-t-il tout simplement bien qu’elle pouvait l’entendre.

« Je t’avais prévenu … et tu m’as écouté. Je ne vois pas pourquoi tu as besoin de me remercier alors, Tery. Tu as fait ce qu’il fallait faire. »

« Oui mais sans toi, je serai sûrement mort. Merci. »

« De rien va. » répondit tout simplement alors qu’elle évitait de sourire sous son casque noir. C’était normal … elle réagissait de la façon qu’elle espérait être la bonne. Elle ne savait pas si c’était le meilleur choix possible mais qu’importe.

« Bon … visiblement, t’as essayé de me piéger, Onyr. »

« Et si cette princesse de Shunter n’avait pas parlé, tu serais déjà mort. »

« Oui mais malheureusement, tu vois, Manelena comme tout le monde ici, se battent avec moi car nous savons parfaitement qui est en tort ! »

Est-ce qu’il … était sérieux ? La taupe géante le fixa longuement. A l’entendre, cela semblait être bien le cas. Déplaisant, c’était vraiment déplaisant de tomber sur une personne comme lui, qui croyait vraiment tout ce qu’elle disait.

« Être en tort ? De la part d’un démon ? Quelle blague absurde ! »

« Est-ce que j’ai l’air de blaguer ? Non … pas du tout. Tu te trompes lourdement. Je suis plus que sérieux sur ce sujet ! Tu crois vraiment que j’ai une tête à vouloir blaguer ou quoi ?! » hurla Tery bien qu’il n’était pas pour autant en colère. Ca ne servait à rien de s’emporter.

« Tery, est-ce que tu … peux te calmer, s’il te plaît ? »

Elen lui demandait juste ça … mais il était calme, contrairement à ce qu’elle croyait, il était très calme même. Mais bon … cela ne se voyait peut-être pas forcément au départ. Il poussa un léger soupir, signe d’une exaspération conséquente tout en cherchant un moyen de combattre cette taupe. Comment faire ? Hum ? Manelena était où ? Et les autres ? Elen aussi ! Où est-ce qu’ils étaient tous ? Même s’ils étaient spectateurs, il restait inquiet.

« Elen ? Est-ce que je peux te parler ? »

« Hein ? Manelena ? Tu penses vraiment que c’est le bon moment ? »

« Pas du tout … mais si je ne le fais pas maintenant, qui sait si j’en aurai l’occasion plus tard. On peut s’éloigner, toi et moi ? Je ne veux pas que les autres le sachent. »

Qu’est-ce qu’elle racontait là ? S’éloigner ? Etrange, très étrange. Plus que le fait qu’elle tente de communiquer avec elle … et elle avait aussi son armure noire … mais elle était sûre que c’était important, très important.

« Je veux bien t’accompagner, Manelena … mais j’espère que ce n’est pas grave. »

« Ca l’est … sinon je ne te parlerai pas en plein combat. »

Ce n’était pas rassurant du tout, là. Pourtant, en même temps, elle n’avait pas le choix. Elle décida de suivre Manelena, s’éloignant du combat pour environ une trentaine de mètres. A cette distance, elles pouvaient quand même jeter un œil à la situation.

« Tu peux parler, Manelena. Même si j’avoue que ça m’étonne … et que je me demande ce qui se passe pour que tu veuilles me parler loin des autres. »

« Onyr … m’a adressé la parole … avant que vous n’arriviez, toi et Tery. Il voulait me parler … des démons mais surtout de Tery. Bien qu’il ne le connait pas. »

« Ne me dit pas que tu vas croire ces paroles quand même ? Il veut t’embrouiller ! Manelena, tu vaux quand même bien mieux que ça, tu le sais ! »

« Ce n’est pas ça ! Laisse-moi te parler, c’est tout. Compris ?! »

« D’accord, d’accord, ne t’énerve pas, je ne faisais que me renseigner. Pfff … »

« Si tu m’écoutes, ça passera mieux. Bref … C’est au sujet de Tery. »

Qu’est-ce qu’il y avait ? Elle n’aimait pas du tout quand Manelena prenait ce ton-là. Tery allait bien … enfin, avec son côté démoniaque, quoi. Ce n’était pas plaisant, pas plaisant du tout, mais … elle devait patienter. Tery était vivant.

« Onyr m’a raconté … que Tery se joue de nous depuis le début. »

« Se jouer de nous ? Dans le sens : il nous manipule ? Vraiment ? Tu crois cela ? »

« Je ne crois en rien ! Rien du tout ! Je ne crois pas en vous, je ne crois en personne, je ne fais rien de tout cela ! C’est pourtant clair et simple non ? »

« Alors pourquoi est-ce que tu te sens obligée de me dire ça ? Tu sais pertinemment que mon avis ne changera jamais sur Tery. Je me façonne mes propres pensées à son sujet … et pour l’heure, Tery n’a rien d’un démon mais d’un ange qui tente de nous sauver la vie à chaque fois. Ce n’est pas parce que cet ange a des cornes qu’il est maléfique. »

« Je le sais bien. Pas besoin de me le faire repérer, je suis assez grande pour ça. »

« Si tu n’as que ça à me dire, je vais retourner alors voir le combat. Je suis bien plus inquiète pour Tery que par tes paroles. Si tu penses vraiment à lui, tu devrais venir alors. »

« Je … hum … peut-être, oui. Je me fais des idées, voilà tout, rien de plus … rien de moins. »

Elle n’était pas sûr de comment elle devait réagir, comment elle devait se préparer à tout ça. Tout … cela était compliqué, beaucoup trop compliqué pour elle. Mais pourtant, elle allait donner son maximum encore une fois. Elle parlera à Tery après ce combat.

Mais pour le moment, il valait mieux aller l’aider ! Elle commença à courir à toute allure, retournant près de la zone de combat, aux côtés d’Elen qui était déjà partie avant elle. Le … combat s’éternisait, n’est-ce pas ? Et Tery était blessé, malgré tout.

« Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi est-ce qu’il ne veut pas que l’on l’aide ? » demanda Elise, tremblant de tout son être, se retenant de succomber à ses cornes.

« Car il estime que tout ça est de sa faute … donc il veut régler ce problème par lui-même. C’est comme ça qu’il est. » murmura Clari en soupirant. Elle était celle pour qui la situation la dérangeait le plus. Elle … avait envie de le rejoindre.

« Manelena, comment est-ce que tu as pu croire ça alors ? Est-ce que tu imagines vraiment ça ? » chuchota Elen en se rapprochant de la femme en armure noire, celle-ci ne répondant pas alors que Tery poussait un hurlement, frappant dans le sol avant de sauter sur place, faisant un bon de plusieurs mètres vers les cieux.

« Tu as fait une erreur qui va te coûter la vie … imbécile. »

« Je n’en suis pas si sûr que ça, Onyr ! »

C’est vrai que dans les airs, il ne pouvait pas se déplacer librement … mais ça ne voulait pas dire qu’il en était totalement incapable ! Il remarqua les griffes de la taupe géante qui l’attendaient, prêtes à le transpercer mais au moment où il pointa celle de gauche en sa direction, il brandit ses propres griffes faites de terre.
Celles-ci éclatèrent en morceaux qui foncèrent vers le visage d’Onyr, la créature mythique étant obligée de se protéger les yeux avec ses pattes. SUPER ! C’était bien ce qu’il pensait ! Il se concentra, faisant réapparaître une griffe de terre et … zut ! Elle était ridicule ! Normal ! Il était dans les airs … il pouvait difficilement récupérer son élément ainsi ! Quel idiot ! Il frappe violemment le torse de la créature millénaire en atterrissant, sa griffe se brisant alors qu’il faisait ensuite un saut en arrière pour mettre un maximum de distance.

« Je vois … je vois … je vois … »

« Tu vois ta défaite, n’est-ce pas ? Je m’en doutais. Ne t’en fait pas, elle sera humiliante et mortelle pour toi. » déclara Tery, un sourire aux lèvres.

Il allait lui faire goûter à la douloureuse sensation de la mort. Cette fois-ci, il en était convaincu, il en était certain. Il allait lui montrer comment il réglait tout ça ! Il allait lui montrer ce qu’il lui en coûtait de vouloir s’en prendre à lui ! Mais aussi d’avoir touché Manelena … les autres étaient en meilleur état … mais Manelena ! Manelena semblait avoir un problème par sa faute et il allait le lui faire payer !

« Ma défaite ? Ca ne fait que commencer, démon. A vouloir t’occuper seul de ce combat, tu ne saisis pas que tu tombes inexorablement dans mon piège. Pourquoi penses-tu que j’ai choisi cet endroit pour te combattre ? Tu n’en as aucune idée ? »

« Qu’est-ce que tu racontes encore ? »

Il observa les alentours. C’était juste un petit coin boisé, quelques arbres, des pierres, une zone assez grande pour se battre. C’était un bon endroit pour se combattre mais à part ça, il ne voyait pas ce que cet endroit avait de si spécial par rapport aux autres. Pas du tout … c’était donc encore plus étrange. Finalement, ce fut Royan qui vint l’éclairer, déclarant :

« Tery, observe les nombreux trous que votre combat a fait. Je sais bien que tu as décidé que l’on ne devait pas t’aider mais s’il s’avère que tu as de gros problèmes, j’interviendrai … et je ne pense pas que je serai le seul à agir dans ce cas précis. »

« Tsss, restez en arrière, je vais vous montrer comment je m’occupe d’une créature légendaire. Et je ne dis pas ça pour me vanter ! »

Il préférait tout de suite prévenir à ce sujet avant que ça ne dégénère. Ce n’était pas son but de chercher les ennuis avec Elen et les autres. Juste, il voulait s’en occuper personnellement.

Chapitre 11 : Malgré tout, un choc

ShiroiRyu
ShiroiRyu

Les derniers articles par ShiroiRyu (tout voir)

Chapitre 11 : Malgré tout, un choc

« Tery, tu es donc venu ? Pourquoi ça ? »

Il ne répondit même pas à Manelena, fonçant vers Onyr, ses deux mains étant recouvertes de pierre, formant deux griffes qui vinrent repousser la créature de quelques mètres sans pour autant réellement l’affecter. Elle eut un petit rire alors que Manelena regardait Tery, Il n’avait même pas cherché … à communiquer avec elle ?

« Tery, je viens de te parler. Tu es prié de me répondre et de … »

« DISPARAIS ! DISPARAIS ! DISPARAIS ! »

Il était à nouveau plongé dans la folie ? Et cela sans que les cornes n’apparaissent ? Elle aurait dû être heureuse et contente mais … non, ce n’était pas possible. Elen était aux côtés de Tery, tirant quelques flèches, utilisant la magie de l’eau pour les recouvrir de glace et tenter de passer outre la carapace de ce monstre qui pourtant, ne semblait même pas souffrir de leurs incessantes attaques en duo.

« Tery ! Calme-toi, je t’ai déjà dit ! S’il te plaît ! » s’écria Elen.

« Je ne peux pas ! Il a tenté d’emporter Manelena avec lui ! Je refuse ça ! »

« Mais ça n’arrangera rien du tout de t’énerver comme ça ! TERY ! Ecoutes-moi un peu ! S’il te plaît ! ECOUTE-MOI ! TERY ! S’IL TE PLAIT ! »

« TERY ! T’écoute un peu ce que te dis Elen ou il faut que je vienne te baffer pour que tu comprennes le message ?! HEIN ?! TERY ! Je te parle là ! »

Mais rien à faire, le jeune homme était … NON ! Elle en avait marre ! Sans crier gare, elle se jeta sur le garçon, roulant avec lui sur plusieurs mètres avant de se relever, le soulevant au-dessus du sol par le col, lui criant :

« Quand je te dis quelque chose, tu écoutes ! COMPRIS ?! »

« Tu … vas bien … surtout ? » demanda le jeune homme malgré ses yeux rouges et les lignes noires parcourant son visage. Elle cligna des yeux plusieurs fois, un peu étonnée.

« Je vais bien mais de là à vouloir faire la conversation avec moi, je te préviens, je … »

« Tant mieux alors. Reste en arrière, je m’occupe du reste. »

« MAIS POUR QUI TU ME PRENDS ?! L’une de ces pathétiques princesses de conte à sauver ou quoi ?! Pousse-toi ! Je vais te montrer comment faire ! »

Elle le repoussa, se mettant en position alors qu’elle regardait autour d’elle. Et les autres ? Ils allaient arriver quand ? Elle n’avait pas vraiment d’idée sur la longueur des fissures mais si Onyr avait fait que les fissures allaient sur plusieurs centaines de mètres voire quelques kilomètres de distance, il ne fallait pas les espérer avant une bonne trentaine de minutes mais bon … d’ici là, Onyr sera déjà mort ! Elle se le promettait !

« Elen, Tery ! Mettez-vous en position triangulaire ! Qu’il ne puisse pas s’échapper ! »

«  Tu as donc fait ton choix … tu es stupide, princesse de Shunter. Tes sentiments te font perdre la raison, tu tomberas comme les autres alors. »

« Est-ce que je dois avoir peur ? Je dois trembler ? Tu me le dis hein ? Ca ne m’inquiète pas vraiment hein ? Malgré tout ce que tu m’as dit. »

Mais pourtant, elle avait … un doute en elle. Un doute qu’elle ne pouvait pas retirer. Maintenant qu’il était installé, qu’il était insinué en elle, elle ne pouvait pas l’extirper. Elle … n’appréciait pas ça, elle ne pouvait pas lutter contre ce qu’il avait dit. Si encore, tout cela était un mensonge mais non, Tery était bien un démon.
Et bien que les informations à leur sujet soient très rares, elle ne se faisait pas d’illusion. Ils étaient radicalement mauvais … mais elle pouvait tempérer. Tery avait montré … tellement de bons côtés, oui, elle le reconnaissait, qu’elle aurait du mal à le voir comme un ennemi, comme un être à éliminer. Elle ne pouvait pas se le permettre !

« J’ARRIVE ! TERY ! ELEN ! »

« Tu auras besoin de ça, surtout. » déclara Elen, lui envoyant son épée. Ah oui ! Pourquoi est-ce qu’elle ne lui avait pas donné ça tout de suite en arrivant ? Elle ne l’avait même pas remarquée ! Heureusement pour elle que tout ça s’était arrangé.
BON ! Elle devait se préparer à combattre ! Et plus que sérieusement ! Son armure noire fit finalement son apparition sur son corps. Cela faisait longtemps … trop longtemps. Depuis qu’elle voyageait avec Tery, c’était devenu si peu fréquent. Ce n’était pas si mauvais en un sens, elle se sentait plus libre et … moins oppressée.

« Qu’est-ce que je pense comme bêtise, moi ? Tsss, je vous jure. »

« Manelena ! Concentre-toi s’il te plaît ! Ca devient vraiment très dangereux par ici ! On a besoin de ton aide hein ? S’il te plaît ! »

« Oui, oui, Tery. Oui … j’arrive, j’arrive, Tery. »

Elle eut un petit soupir. Il fallait dire qu’elle entendait la voix soucieuse de Tery, cela voulait dire qu’il n’avait pas encore été consumé par le côté démoniaque. Si elle pouvait éviter ça, elle allait le faire. Que ce que cette taupe lui ait dit … ne se déroule jamais.

« Je suis là. Bon, tu avais parlé d’une attaque en triangle non ? »

« C’était plutôt toi, Manelena. Tu as déjà oublié ? Ca ne va pas ? » demanda le jeune homme aux cheveux bruns, toujours avec ses lignes d’Alzar sur le corps.

« Si si, ça va bien. Juste un peu secouée quoi.  BON ! ON Y VA ! »

Et cette fois-ci, elle n’allait pas se montrer déraisonnable. Elle n’allait pas utiliser la foudre contre cet adversaire commun ! Le but était de gagner du temps en attendant que les autres arrivent, ensuite, ils pourraient envisager quelque chose de combiné. Bon, le souci, c’est que même à plusieurs, ce n’était pas simple. Souvent, en plus, ils avaient été proches de la mort … voire même trop proches. De même, Royan était « normal » contrairement aux autres. Le fait qu’il soit un prince ne changeait rien en sa constitution.

« Ils en mettent du temps, Tery ! Il s’est passé quoi au fait avec eux ? »

« La taupe a voulu nous séparer ! Elle y est arrivée mais visiblement, Tery savait où te trouver ! Il a décidé de prendre la fissure de gauche. Il faut espérer que les autres vont revenir nous aider bientôt ! » répondit Elen à la place du jeune homme, celui-ci étant trop occupé à combattre la taupe mais surtout à lui tenir tête.

« Je n’utiliserai pas mes pouvoirs démoniaques contre toi ! Pourtant, qu’est-ce que ça me démange … qu’est-ce que j’en ai envie ! »

« Tu ne peux pas lutter contre ce que tu es … On ne peut pas lutter contre ses origines ! JAMAIS ! Qu’importe ce que l’on tente de faire, le passé nous rattrape ! »

Manelena arrêta subitement son attaque, faisant quelques pas en arrière, tenant fermement sa lame. Elen et Tery ne l’avaient pas remarqué, trop occupés à se concentrer sur cet adversaire.

Surtout que celui-ci ne leur lançait pas le temps de souffler. Malgré sa forme bien moins impressionnante que les deux créatures légendaires déjà affrontées, il n’en restait pas moins un ennemi des plus puissants. Et comme Tery cherchait à se contrôler un maximum pour ne pas utiliser ses cornes de démon, autant dire qu’ils n’étaient pas forcément avantagés.

« Bon sang mais qu’est-ce qu’ils foutent ?! MANELENA ?! »

Tery s’était retourné vers la femme en armure noire, celle-ci ne bougeant plus de sa position. Un coup de patte bien placé et le jeune homme vola dans le décor, se retrouvant projeté contre un arbre. Un léger craquement se fit entendre alors qu’il se mettait à cracher du sang. Elen poussa un cri de rage, ses lignes blanches commençant à se noircir à moitié, la taupe géante se tournant vers elle, surprise de ce qu’elle remarquait.

« Qu’est-ce que cela veut dire … femme porteuse des lignes de Zélisia ? »

« NE TOUCHE PLUS A TERY ! Compris ?! »

« Mais aussi porteuse des lignes d’Alzar. Comment est-ce possible ? Cela ne voudrait dire qu’une seule et unique chose … que je ne peux pas accepter. »

La taupe fit un saut en arrière, commençant à creuser le sol alors qu’Elen pointait son arc vers lui, les lignes d’Alzar et Zélisia se mélangeant en même temps sur la globalité de son corps. Onyr continua de l’observer, disant :

« Pourquoi est-ce que tu te mets du côté du démon ? »

« Car j’aime Tery ! Voilà tout ! La question ne se pose même pas ! »

« Aimer ? Aimer ? Ce sentiment … entre toi et un démon ? C’est ça ? »

« C’est plus fort que ça ! BEAUCOUP PLUS FORT ! Tu ne peux pas juger comme ça ! Je vais t’éliminer une bonne fois pour toutes ! »

« Tu te trompes lourdement d’adversaire … surtout si tu es celle que je pense. »

« Ce que tu penses m’importe peu. Quant à mon adversaire, il s’agit de celui qui s’en prend à l’homme que j’aime ! A partir de là, mon choix est vite fait ! »

« Même si je te disais que cet homme ira te trahir un jour ? »

« MENSONGE ! » hurla Elen. Plus que tout le reste, ce qu’elle détestait, c’était bien qu’on tente de la manipuler de la sorte ! Elle poussa un cri de rage, des flèches de différents éléments apparaissant à côté de celle qui se trouvait sur son arc bandé.

« Pourquoi mentirai-je alors que ce qui m’importe le plus est la sauvegarde de ce monde ? Vous êtes aveuglées, toi et la princesse de Shunter. Aveuglées par … »

« MAIS TU VAS LA FERMER UN PEU ?! »


La griffe d’Onyr percuta la lame de Manelena, parant le coup avant de chercher à la repousser. La femme en armure noire émit un grognement strident, signe qu’elle commençait à perdre patience par rapport à la taupe. Un coup de pied dans le corps de la bête pour la repousser mais ce fur elle qui fut rejetée en arrière.

« Vous ne le remarquez pas ? Votre arrogance et votre incapacité à percevoir avec les yeux de la raison finira par vous emporter. »

« LA FERME ! Tu parles trop ! »

Manelena chercha à se relever, avec un peu de mal. Qu’il arrête avec son baratin ! Elle ne tombera pas dans le piège ! Elle n’était pas assez bête pour ça ! Pour qui est-ce qu’il la prenait ? Elle était beaucoup plus intelligente que ça ! Mais … Onyr n’attaquait pas ou presque. C’était étrange et déplaisant en même temps. Du moins, il n’attaquait pas aussi violemment que les deux autres. Pourtant, il y avait bien Tery dans les parages.
Pourquoi ça ? Pourquoi est-ce qu’il agissait de la sorte ? Est-ce qu’il y avait vraiment une chance que Tery … non ! Ce n’était pas possible ! Cela faisait maintenant quelques années ! Elle avait pu connaître Tery ! Elle savait pertinemment qu’il n’était pas comme ça ! Mais pourtant, si c’était le cas, comment est-ce qu’elle devait réagir alors ? Comment faire ? Battre Tery ? Le tuer ? NON ! Elle se le refusait ! Il en était hors de question !

Comment pouvait-elle imaginer que Tery fasse ça ? TERY ETAIT STUPIDE ! Il n’était pas du genre à comploter ! Elle en avait … AH ! La taupe ? Onyr était maintenant devant elle alors qu’elle avait perdu sa concentration. Elle le regarda à travers son casque noir, ses yeux rouges fixant ceux de la taupe géante.

« Tu sais que j’ai raison … mais en même temps, malgré cela, tu continues de le croire. C’est admirable … mais stupide. Tu as les capacités de tout changer. Tu as la possibilité de mettre un terme à ce qui annonce peut-être la fin de ce monde. Pourquoi t’obstines-tu ? »

« M’obstiner ? Car malgré tes dires, je connais mieux Tery Vanian que toi. Mais merci de t’être positionné devant moi, ça me facilitera le travail ! »

« Que comptes-tu faire ? M’attaquer ? Pure folie. »

Alors elle était folle, parfaitement folle ! Car elle n’hésita pas un seul instant ! Sa lame s’était mise à trembler en même temps que tout son bras droit, l’armure noire éclatant en morceaux à ce niveau alors qu’elle poussait un cri rageur.

Une explosion se produisit, repoussant la créature et elle-même sur plusieurs mètres. Tery les regarda, interloqué au même titre qu’Elen. Qu’est-ce que … c’était quoi cette attaque ? C’était la première fois que Manelena utilisait une telle chose ! C’était terriblement dangereux ! Il courut en direction de la femme en armure noire, remarquant qu’elle n’avait plus qu’une partie du corps qui était recouvert par celle-ci : sa poitrine, le haut de ses jambes, la moitié de son visage tandis que son bras droit laissait paraître de nombreuses blessures ensanglantées. HEY ! C’était … c’était …

« Manelena ! Qu’est-ce que tu as foutu ?! »

« Rien de spécial … juste de quoi brusquer … un peu cette foutue créature. »

« J’ai cru voir ça … tu es juste folle ! C’était de la folie ce que tu as fait ! Tu aurais pu avoir des blessures bien plus graves à cause de ça ! Beaucoup plus graves même ! » s’écria Tery, l’aidant à se relever, une main griffue reprenant sa forme normale pour cela.

« Et depuis quand tu me parles ainsi, Tery ? Fais gaffe à ce que tu dis. »

« Je te dis ça car je m’inquiète pour toi, Elen aussi. Alors bon … s’il te plaît … attention quoi. Par contre, ça a l’air d’avoir réussi son effet. Onyr ne bouge plus. »

Onyr racontait n’importe quoi. Les yeux rouges ensanglantés, Tery n’en restait pas pour autant … la même personne que d’habitude. Rien à avoir avec ce que cette taupe géante tentait de lui raconter. Comment était-ce possible qu’un jeune homme comme Tery puisse agir de la sorte ? Elle se redressa, poussant un petit cri de surprise en s’effondrant dans ses bras. Etonné, Tery la réceptionna, disant :

« Ca ne va pas ? Tu as l’air encore un peu secouée par l’explosion. »

« Un peu … je ne tiens pas vraiment debout visiblement. »

« J’ai remarqué ça … attends un peu. Onyr, de toute façon, ça semble en être fini. »

« Ah … Surprenant. J’oublie que les porteurs des lignes d’Alzar sont comme ceux de Zélisia : capables d’utiliser tous les éléments. Malheureusement, il y a une chose flagrante dans le fait de posséder la capacité à connaître tous les éléments. »

Onyr ? Gardant Manelena dans ses bras, voyant le regard à demi furieux d’Elen, il se tourna vers la taupe, celle-ci se relevant comme si de rien n’était. Par contre, au niveau du « torse » de la créature, une blessure était visible. Peu profonde mais elle était bien là .Cela voulait dire qu’elle avait réussi à blesser Onyr. Impressionnant quand même !

« Vous n’êtes doués dans aucun d’entre eux. Quand vous ne possédez qu’un seul élément, vous vous focalisez dessus et cela vous permet alors de prendre le dessus … mais ici … vous vous trompez lourdement si vous croyez que cela sera suffisant. »

« Et tu penses que cela ne nous donnera pas l’avantage ? Nous … »

« TEERRRRRYYYYYYYYY ! MAAAAAAAANELENAAAAAAAA ! ELEEEEEEEN ! »

Difficile de ne pas reconnaître ce cri. Tous se retournèrent pour voir Clari, accompagnée par Sérest, Séran, Royan et Elise. Celle-ci n’avait pas ses cornes aussi sur son crâne. Tant mieux … cela éviterait alors un nouveau problème, et pas un de petite taille.

« Vous allez bien ? Wow ! Manelena, tu as remis ton armure ? Et … visiblement, Onyr aussi a l’air en bonne santé, vous ne vous êtes pas battus ou quoi ? »

« Disons que nous étions en train de nous combattre avant que tu ne cries comme une demeurée. » soupira Manelena, reposant son regard sur la créature ennemie.

« Une porteuse de Zélisia, une porteuse d’Alzar, un porteur de Zélisia, le prince de Traslord … et une démone. Rien que cela. Quel groupe étrange. »

Onyr ne faisait que les observer, méfiant et visiblement agacé par la suite des évènements. Ils avaient été plus rapides que prévu par rapport à ce qu’il avait imaginé.

« Maintenant que vous êtes tous réunis, cela sera plus difficile de vous vaincre mais qu’importe, cela ne m’effraie pas le moins du monde. Préparez-vous ! »

Il décidait finalement de réellement se mettre à attaquer. La taupe fit un saut vers les cieux, Tery clignant des yeux. Ce n’était pas vraiment quelque chose à quoi il s’attendait. Il n’était pas en train de rêver un peu là ? Car bon, c’était un peu exagéré et …
HEY ! La taupe s’était mise à tournoyer sur elle-même, ses griffes en avant. Qu’est-ce que ça … voulait dire ?! A cette vitesse de rotation, si l’un se faisait toucher, autant dire qu’il ne resterait plus rien de lui ou elle ! Il cria en direction du reste du groupe :

« ATTENTION ! NE VOUS FAITES PAS AVOIR DU TOUT ! SINON … »

« Tery ! Tu nous prends pour des idiotes ou quoi ?! On le voit parfaitement ! »

« Je tenais juste à te mettre en garde, Manelena, comme tous les autres ! »

« Je le sais bien, grrrr … Il faut que l’on calme cette taupe ! Tout le monde à l’abri ! »

Plus facile à dire qu’à faire, chacun s’en doutait. Tous se séparaient, évitant alors de se percuter par un geste malheureux. La taupe s’enfonça dans le sol, continuant de tournoyer sur elle-même avant de se diriger à toute allure vers Elen. Celle-ci fit un saut sur le côté, évitant Onyr qui sortit du sol. Délaissant l’arc, celui-ci se brisa alors qu’elle se remettait aussitôt debout après sa roulade, essoufflée et surprise.

« Il … wo … wow … il … »

Elle cracha du sang, se disant que faire apparaître son arc par magie avait toujours un coût … et qu’elle devait faire plus attention la prochaine fois. Mais maintenant, elle devait se focaliser sur leur adversaire, le troisième des cinq créatures légendaires !

« Ca fait quand même mal ça ! De briser mon arc de la sorte ! »

Elle poussa un gémissement, s’essuyant le bord des lèvres tout en regardant Onyr. Si elle ne faisait pas attention la prochaine fois, cela risquait de très mal se finir. Elle ne pouvait pas se permettre une telle chose ! Pas du tout ! Elle devait encore se battre ! Elle devait encore combattre plutôt que de rester là à ne rien faire ! Son arc réapparut dans ses mains alors que Tery lui criait de faire attention. Elle se retrouva projetée au sol, Tery roulant avec elle alors qu’Onyr était à nouveau proche d’eux, tournoyant à toute vitesse sur lui-même pour tenter de les perforer de ses longues griffes.

« Elen ! Fais quand même attention à toi ! Il est super dangereux ! Et il semble plus malin que les deux autres quand même ! Fais gaffe ! »

« Je sais … Tery, je sais … mais tu es blessé ?! » s’exclama-t-elle en voyant les blessures sur le torse du jeune homme, ressemblant à des coups de griffes.

« Ce ne sont que des égratignures, il en faudra bien plus pour réussir à m’abattre. »

« Ca ne veut pas dire que tu ne dois pas faire attention à toi, Tery ! »

« Mais oui, mais oui … allons-y alors ? »

« Bien entendu mais … Tery ? Qu’est-ce que … »

Elle n’avait pas la possibilité d’ouvrir la bouche que déjà, elle remarquait les cornes sur le crâne de Tery. Qu’est-ce que … pourquoi est-ce qu’il faisait ça ? Il ne devait pas ! Pourtant, il éclata d’un grand rire avant de montrer une griffe faite de terre en direction d’Onyr.

« VIENS PAR LA ! TOI ! On est dans MON domaine maintenant ! »

« Tu montres enfin ton véritable visage, monstre démoniaque. Je vais me charger de venger leurs morts ! Et de mettre un terme à ce fléau avant qu’il ne soit trop tard ! »