Chapitre 12 : Face à face

Chapitre 12 : Face à face

« Tery. Contrôles-toi ! Ca ne sert à rien d’utiliser tes pouvoirs démoniaques ! »

« Si … Elen. J’y suis obligé ! Tu le sais aussi bien que moi ! Que je n’ai pas le choix ! Sans ça, on ne le vaincra pas ! Mais ah … ah … ça fait un peu moins mal à la tête qu’auparavant. »

« Il s’adapte peu à peu à sa condition. Cela prouve qu’il devient de plus en plus démoniaque. Bientôt, tuer une autre personne sera juste une banalité pour lui ! »

« Arrête de raconter n’importe quoi ! Tery ne fera jamais ça ! JE NE LE LAISSERAI PAS ! »

Elle commençait elle aussi à s’emporter. Elle cria à Royan de faire attention à Elise mais celle-ci avait elle aussi laissé paraître ses cornes sur son crâne, implorant l’adolescent aux cheveux bleus de reculer. Elle devait aider Tery cette fois ! En plus, il ne s’agissait pas du Phénix Ardent donc elle ne devait pas avoir peur d’utiliser les flammes ! Ses yeux devinrent rouges tandis qu’elle se jetait sur cette taupe géante, prêt à la détruire.

« Non ! Pas elle maintenant ! Empêchez-les d’utiliser leurs pouvoirs ! »

« Elen, ça ne sert à rien. Les empêcher, c’est nous les mettre sur le dos. Il faut laisser Tery et Elise se battre contre Onyr, nous n’avons pas le choix ! »

« Si ! On a toujours le choix, Clari ! Non mais je te jure … Faut pas exagérer non plus ! On peut les aider et ainsi les calmer ! C’est possible ! Mais pour ça, il faut tout s’y mettre ! »

« Non, c’est inutile, je t’ai dit. »

Clari se répétait, sérieuse et ayant perdu le sourire. Le mieux qu’elle pouvait faire, c’était de se préparer à soigner Tery et Elise. Les deux personnes étaient déjà en train de frapper la taupe géante, celle-ci s’étant relevée après le coup de la part du poing de terre géant.

« ELISE ! AIDE-MOI ! IL VA VOIR CE DONT JE SUIS CAPABLE ! »

« Comment ça, Tery ? Qu’est-ce que je dois faire ? »

« Prêtes-moi tes flammes … j’espère qu’il appréciera mon petit cadeau ! »

Lui prêter ses flammes ? Comment ça ? Tery lui prit la main, la forçant à la poser sur la sienne bien que la griffe de terre la recouvrait. Avec rage, il frappa dans le sol, plantant sa griffe dans celui-ci, emportant la main avec lui. Il éclata d’un grand rire avant de dire :

« ONYR ! UNE PETITE SURPRISE DE MA PART ! »

« C’est … c’est … impossible. Comment Tery … peut-il réussir ça ? »

Manelena s’était exprimé, choquée par ce qu’elle voyait en face d’elle. Ce qui sortait du sol, ce n’était pas un simple golem de terre, non … c’était autre chose. De bien plus impressionnant, de bien plus monstrueux. Elle en avait entendu parler … elle savait qu’il fallait plusieurs adeptes de la magie des golems pour réussir ça … et lui … il y était arrivé seu l ? En utilisant Elise comme catalyseur des flammes ? Car oui, ce qu’elle voyait, ce que chacun voyait, c’était ce corps de terre, entouré par des flammes ardentes. Il devait bien mesure deux mètres de hauteur, ses bras et ses jambes faisaient le diamètre d’un torse humain. Il était là … poussant un profond et long râle.

« Alors ? Tu apprécies ça ? Merci Elise ! Je pense que ça en ait terminé de lui maintenant. »

« Wow … C’est vraiment toi qui a fait ça, Tery ? »

« C’est le cas. C’est vrai que tu ne dois pas avoir l’habitude de connaître mes connaissances dans le domaine des golems mais tu en as déjà vu, non ? »

« Oui mais … pas de la sorte. Est-ce que c’est facile à apprendre ? »

« Pas du tout. Il faut plusieurs livres et j’en ai appris pas mal à ce sujet. En plus, c’est une magie assez spéciale, je crois bien. »

Mais pour le moment, ce n’était pas vraiment ça dont il fallait s’intéresser. C’était plus par rapport au combat qui allait les attendre ! D’ailleurs, il était amusé de voir que même Onyr était plus que surpris par le golem enflammé. Celui-ci poussa un râle, ne laissant échapper aucun autre bruit et pourtant … cela suffit à Onyr pour reculer.

« Un golem … qui cherche à s’exprimer. Quelle monstruosité. Tu es vraiment une abomination, démon ! Mais aujourd’hui, je mettrai un terme à tout ça ! »’

« Tu parles beaucoup mais tu agis peu. Golem enflammé, envoie lui quelques boules de feu pour lui montrer qu’on ne plaisante pas ! »

Comme s’il pouvait plaisanter avec un tel adversaire ! Le golem présenta ses deux poings de terre recouverts de flammes. Quelques boules enflammées sortirent de ces derniers, se dirigeant vers Onyr. Celui-ci se mit en boule, roulant sur le sol, se recouvrant alors de terre alors que Tery poussait un grognement.

« Si facile à prévoir ! GOLEM ! PROJETTE-LE ! »

Il n’attendit pas qu’Onyr fonce vers le Golem, ce fut ce dernier, avec une vélocité des plus étonnantes, qui courut vers la taupe géante. Donnant un violent coup de pied dans la boule vivante et recouverte de terre, celle-ci quitta le sol, se retrouvant projetée plusieurs mètres au loin en hauteur. Manelena cligna des yeux, disant :

« Euh … Tery, tu peux me dire ce que tu viens de faire ? »

« Tout simplement d’ordonner à mon golem de frapper dans Onyr, quoi d’autre ? »

« Ce n’est pas vraiment ma question ! Je veux dire … pourquoi ça ? Enfin, de la sorte. »

Il haussa tous simplement les épaules. En voyant la forme sphérique de la créature ancestrale, il avait envisagé cette idée, rien d’autre. Cela semblait avoir été efficace puisqu’une traînée de flammes avait accompagné Onyr, rapidement rejointe par quelques jets d’eau de la part de Royan. Il fallait dire que dans un terrain boisé, ce n’était pas conseillé d’utiliser des flammes … et pourtant, c’était bien ce que Tery avait fait depuis le début, sans même s’en soucier des conséquences. Clara eut un petit rire, regardant au loin :

« Il semble avoir du mal à s’en remettre. Peut-être que ça devient de plus en plus facile ? »

« Je ne sais pas si on peut appeler ça un jeu, Clari. » rétorqua le prince de Traslord.

Car ce n’était pas le but voulu. Onyr arrêta de se mettre sous forme de boule, la terre recouvrant son corps tombant en morceaux sur le sol. Il n’avait presque pas été touché par l’attaque ? Tery émit un second grognement mécontent.

« Tu ne pensais quand même pas que cette attaque allait me faire mal non ? »

« Tsss … tu vas voir quand je vais décider de m’y mettre sérieusement ! Reculez-tous ! Je vais lui montre comment ça va faire VRAIMENT mal ! »

Il frappa le sol de son poing gauche, puis de son poing droit. Deux pans entiers de pierre furent extirpés, formant deux poings colossaux, devant bien faire la taille d’un corps humain alors qu’Elen faisait quelques pas en arrière.

« Fais surtout attention à toi, Tery. »

« Pas besoin de me le dire ! Je ne risque pas de le craindre ! »

Il ne s’en faisait pas le moins du monde. Comment devait-il craindre ce monstre ? AH ! Quelle blague ! Bon … Se concentrer puis ensuite l’éliminer. Un coup ! Puis un autre ! Et encore un coup ! Pourtant, Onyr continuait de se mettre en boule, ne combattant pas.

« Je peux savoir ce que tu fais ? Tu espères quoi là ? Que les autres ne remarquent pas que tu es un fléau qui tente de me tuer ?! »

« Qu’ils voient ton véritable visage plutôt que de me choisir comme ennemi. Tu es un démon, tu es un monstre. Il ne faut pas qu’ils te voient pour ce que tu as été … mais ce que tu es réellement. Qu’ils comprennent la réalité … »

C’est pour ça qu’il n’attaquait pas ? Qu’importe ! Ils n’étaient pas stupides ! Il savait que les autres comprenaient pourquoi il faisait ça ! Ce n’était pas par pur plaisir sadique ! C’était car il devait le faire ! S’il voulait survivre ! Il n’était pas un monstre ! Pas un démon !

« Je vais te forcer à t’ouvrir, tu vas voir ! »

« Continue donc … tu en seras incapable. Tout ce que tu feras sera voué à l’échec. »

« C’est étrange … très étrange même. »

Manelena s’était mise à murmurer cela, regardant Tery qui frappait inlassablement son adversaire, sans même chercher à s’arrêter. Quelque chose clochait mais elle n’arrivait pas à voir où. Elise était mise de côté, laissant Tery se charger de ce combat alors que les autres faisaient de même. Comme ils étaient au corps à corps, c’était bien trop risqué de toute façon. Mais pourquoi, elle n’était pas rassurée du tout. Tery cherchait vraiment à retirer Onyr de cette forme sphérique dans laquelle il s’était plongé. Ce n’était pas normal. Onyr était en train de préparer quelque chose pour réussir à abattre Tery mais quoi ? Et surtout quand ? Car si elle perdait trop de temps à y réfléchir, Tery risquait de mourir.
Mais en même temps … est-ce qu’elle ne devait pas laisser faire ça ? C’était un peu ce qu’Onyr lui proposait depuis le début. De laisser le jeune homme … là où il était. De ne pas se mêler de ce combat … après tout ce qu’elle avait appris. Mais il s’agissait de Tery. Et qu’importe les dires de cette créature légendaire et mythique … il n’avait jamais osé réellement l’attaquer, c’était même tout le contraire.

Quand il fut démon, il était devenu ainsi … la première fois … pour la sauver. Comment un démon pourrait se comporter de la sorte ? Ce n’était pas logique … et normal qu’elle fasse ça. Elle attendrait le bon moment. Tout d’abord, il fallait se débarrasser de cette taupe. Car oui … elle ne se fait pas d’illusions du tout.

« Même si elle tue Tery, cela ne veut pas dire qu’elle ne nous fera rien. »

Elle n’était pas stupide au point de croire que la taupe allait les laisser en vie après tout ça. Oui … Humpf. Tery … qu’il se dépêche. Elle allait l’aider … et elle savait que tous les autres allaient faire de même aussi de leur côté. Un simple mouvement … Et elle pouvait alors espérer aider Tery de la meilleure façon qui soit.

« Il suffit juste d’arriver au bon moment … c’est tout. »

Elle essayait de se rassurer, de se concentrer sur ce qu’elle venait de dire. Pas besoin d’en faire des tonnes, ce n’était pas du tout son objectif. Elle voulait juste être capable de résoudre ça par elle-même. Elle n’avait pas besoin d’un avis extérieur sur ce qui s’est passé.

Elle savait pertinemment quoi faire ! Tery ! Qu’il réagisse bien ! Qu’il réagisse proprement ! Allez ! Qu’il reste calme et concentré ! C’était le plus important à l’heure actuelle ! Zut de zut … elle … ELLE SAVAIT CE QU’ONYR ALLAIT FAIRE !

« TERY ! JETTE VITE ONYR DEVANT TOI ! »

« Comment ça ? Ne me donne pas d’ordre, Manelena ! »

Pourtant, il l’écouta, sentant qu’Onyr tremblait de tout son être. Il le projeta devant lui alors que des pics sortaient de la sphère dans laquelle s’était enfermé Onyr, transperçant presque le torse de Tery, le blessant à cet endroit. Quelques secondes trop tard … et il serait mort.

« Mer … ci … Manelena. » murmura-t-il tout simplement bien qu’elle pouvait l’entendre.

« Je t’avais prévenu … et tu m’as écouté. Je ne vois pas pourquoi tu as besoin de me remercier alors, Tery. Tu as fait ce qu’il fallait faire. »

« Oui mais sans toi, je serai sûrement mort. Merci. »

« De rien va. » répondit tout simplement alors qu’elle évitait de sourire sous son casque noir. C’était normal … elle réagissait de la façon qu’elle espérait être la bonne. Elle ne savait pas si c’était le meilleur choix possible mais qu’importe.

« Bon … visiblement, t’as essayé de me piéger, Onyr. »

« Et si cette princesse de Shunter n’avait pas parlé, tu serais déjà mort. »

« Oui mais malheureusement, tu vois, Manelena comme tout le monde ici, se battent avec moi car nous savons parfaitement qui est en tort ! »

Est-ce qu’il … était sérieux ? La taupe géante le fixa longuement. A l’entendre, cela semblait être bien le cas. Déplaisant, c’était vraiment déplaisant de tomber sur une personne comme lui, qui croyait vraiment tout ce qu’elle disait.

« Être en tort ? De la part d’un démon ? Quelle blague absurde ! »

« Est-ce que j’ai l’air de blaguer ? Non … pas du tout. Tu te trompes lourdement. Je suis plus que sérieux sur ce sujet ! Tu crois vraiment que j’ai une tête à vouloir blaguer ou quoi ?! » hurla Tery bien qu’il n’était pas pour autant en colère. Ca ne servait à rien de s’emporter.

« Tery, est-ce que tu … peux te calmer, s’il te plaît ? »

Elen lui demandait juste ça … mais il était calme, contrairement à ce qu’elle croyait, il était très calme même. Mais bon … cela ne se voyait peut-être pas forcément au départ. Il poussa un léger soupir, signe d’une exaspération conséquente tout en cherchant un moyen de combattre cette taupe. Comment faire ? Hum ? Manelena était où ? Et les autres ? Elen aussi ! Où est-ce qu’ils étaient tous ? Même s’ils étaient spectateurs, il restait inquiet.

« Elen ? Est-ce que je peux te parler ? »

« Hein ? Manelena ? Tu penses vraiment que c’est le bon moment ? »

« Pas du tout … mais si je ne le fais pas maintenant, qui sait si j’en aurai l’occasion plus tard. On peut s’éloigner, toi et moi ? Je ne veux pas que les autres le sachent. »

Qu’est-ce qu’elle racontait là ? S’éloigner ? Etrange, très étrange. Plus que le fait qu’elle tente de communiquer avec elle … et elle avait aussi son armure noire … mais elle était sûre que c’était important, très important.

« Je veux bien t’accompagner, Manelena … mais j’espère que ce n’est pas grave. »

« Ca l’est … sinon je ne te parlerai pas en plein combat. »

Ce n’était pas rassurant du tout, là. Pourtant, en même temps, elle n’avait pas le choix. Elle décida de suivre Manelena, s’éloignant du combat pour environ une trentaine de mètres. A cette distance, elles pouvaient quand même jeter un œil à la situation.

« Tu peux parler, Manelena. Même si j’avoue que ça m’étonne … et que je me demande ce qui se passe pour que tu veuilles me parler loin des autres. »

« Onyr … m’a adressé la parole … avant que vous n’arriviez, toi et Tery. Il voulait me parler … des démons mais surtout de Tery. Bien qu’il ne le connait pas. »

« Ne me dit pas que tu vas croire ces paroles quand même ? Il veut t’embrouiller ! Manelena, tu vaux quand même bien mieux que ça, tu le sais ! »

« Ce n’est pas ça ! Laisse-moi te parler, c’est tout. Compris ?! »

« D’accord, d’accord, ne t’énerve pas, je ne faisais que me renseigner. Pfff … »

« Si tu m’écoutes, ça passera mieux. Bref … C’est au sujet de Tery. »

Qu’est-ce qu’il y avait ? Elle n’aimait pas du tout quand Manelena prenait ce ton-là. Tery allait bien … enfin, avec son côté démoniaque, quoi. Ce n’était pas plaisant, pas plaisant du tout, mais … elle devait patienter. Tery était vivant.

« Onyr m’a raconté … que Tery se joue de nous depuis le début. »

« Se jouer de nous ? Dans le sens : il nous manipule ? Vraiment ? Tu crois cela ? »

« Je ne crois en rien ! Rien du tout ! Je ne crois pas en vous, je ne crois en personne, je ne fais rien de tout cela ! C’est pourtant clair et simple non ? »

« Alors pourquoi est-ce que tu te sens obligée de me dire ça ? Tu sais pertinemment que mon avis ne changera jamais sur Tery. Je me façonne mes propres pensées à son sujet … et pour l’heure, Tery n’a rien d’un démon mais d’un ange qui tente de nous sauver la vie à chaque fois. Ce n’est pas parce que cet ange a des cornes qu’il est maléfique. »

« Je le sais bien. Pas besoin de me le faire repérer, je suis assez grande pour ça. »

« Si tu n’as que ça à me dire, je vais retourner alors voir le combat. Je suis bien plus inquiète pour Tery que par tes paroles. Si tu penses vraiment à lui, tu devrais venir alors. »

« Je … hum … peut-être, oui. Je me fais des idées, voilà tout, rien de plus … rien de moins. »

Elle n’était pas sûr de comment elle devait réagir, comment elle devait se préparer à tout ça. Tout … cela était compliqué, beaucoup trop compliqué pour elle. Mais pourtant, elle allait donner son maximum encore une fois. Elle parlera à Tery après ce combat.

Mais pour le moment, il valait mieux aller l’aider ! Elle commença à courir à toute allure, retournant près de la zone de combat, aux côtés d’Elen qui était déjà partie avant elle. Le … combat s’éternisait, n’est-ce pas ? Et Tery était blessé, malgré tout.

« Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi est-ce qu’il ne veut pas que l’on l’aide ? » demanda Elise, tremblant de tout son être, se retenant de succomber à ses cornes.

« Car il estime que tout ça est de sa faute … donc il veut régler ce problème par lui-même. C’est comme ça qu’il est. » murmura Clari en soupirant. Elle était celle pour qui la situation la dérangeait le plus. Elle … avait envie de le rejoindre.

« Manelena, comment est-ce que tu as pu croire ça alors ? Est-ce que tu imagines vraiment ça ? » chuchota Elen en se rapprochant de la femme en armure noire, celle-ci ne répondant pas alors que Tery poussait un hurlement, frappant dans le sol avant de sauter sur place, faisant un bon de plusieurs mètres vers les cieux.

« Tu as fait une erreur qui va te coûter la vie … imbécile. »

« Je n’en suis pas si sûr que ça, Onyr ! »

C’est vrai que dans les airs, il ne pouvait pas se déplacer librement … mais ça ne voulait pas dire qu’il en était totalement incapable ! Il remarqua les griffes de la taupe géante qui l’attendaient, prêtes à le transpercer mais au moment où il pointa celle de gauche en sa direction, il brandit ses propres griffes faites de terre.
Celles-ci éclatèrent en morceaux qui foncèrent vers le visage d’Onyr, la créature mythique étant obligée de se protéger les yeux avec ses pattes. SUPER ! C’était bien ce qu’il pensait ! Il se concentra, faisant réapparaître une griffe de terre et … zut ! Elle était ridicule ! Normal ! Il était dans les airs … il pouvait difficilement récupérer son élément ainsi ! Quel idiot ! Il frappe violemment le torse de la créature millénaire en atterrissant, sa griffe se brisant alors qu’il faisait ensuite un saut en arrière pour mettre un maximum de distance.

« Je vois … je vois … je vois … »

« Tu vois ta défaite, n’est-ce pas ? Je m’en doutais. Ne t’en fait pas, elle sera humiliante et mortelle pour toi. » déclara Tery, un sourire aux lèvres.

Il allait lui faire goûter à la douloureuse sensation de la mort. Cette fois-ci, il en était convaincu, il en était certain. Il allait lui montrer comment il réglait tout ça ! Il allait lui montrer ce qu’il lui en coûtait de vouloir s’en prendre à lui ! Mais aussi d’avoir touché Manelena … les autres étaient en meilleur état … mais Manelena ! Manelena semblait avoir un problème par sa faute et il allait le lui faire payer !

« Ma défaite ? Ca ne fait que commencer, démon. A vouloir t’occuper seul de ce combat, tu ne saisis pas que tu tombes inexorablement dans mon piège. Pourquoi penses-tu que j’ai choisi cet endroit pour te combattre ? Tu n’en as aucune idée ? »

« Qu’est-ce que tu racontes encore ? »

Il observa les alentours. C’était juste un petit coin boisé, quelques arbres, des pierres, une zone assez grande pour se battre. C’était un bon endroit pour se combattre mais à part ça, il ne voyait pas ce que cet endroit avait de si spécial par rapport aux autres. Pas du tout … c’était donc encore plus étrange. Finalement, ce fut Royan qui vint l’éclairer, déclarant :

« Tery, observe les nombreux trous que votre combat a fait. Je sais bien que tu as décidé que l’on ne devait pas t’aider mais s’il s’avère que tu as de gros problèmes, j’interviendrai … et je ne pense pas que je serai le seul à agir dans ce cas précis. »

« Tsss, restez en arrière, je vais vous montrer comment je m’occupe d’une créature légendaire. Et je ne dis pas ça pour me vanter ! »

Il préférait tout de suite prévenir à ce sujet avant que ça ne dégénère. Ce n’était pas son but de chercher les ennuis avec Elen et les autres. Juste, il voulait s’en occuper personnellement.

Laisser un commentaire