Chapitre 55 : Sans discuter

Chapitre 55 : Sans discuter

« Une centaine de démons. C’est un nombre plutôt impressionnant. »

« Ce n’est plus une bande d’éclaireurs mais une véritable tentative d’invasion. Est-ce qu’ils comprennent notre langage ? Normalement, oui. »

Les deux monarques du royaume de Shunter et Traslord étaient en train de discuter entre eux tandis que Tery et Elise se regardaient. Vu qu’ils portaient des casques pour se protéger, mesure de sécurité compréhensible car ils ne savaient pas les dangers qui les attendaient à l’extérieur et … le démon chargé de ça avait entièrement raison.

« Elise, ils ne nous ont pas reconnu. J’imagine que cela sera très vite le cas s’ils commencent à entendre nos prénoms ou si on parle trop. On évite de se faire remarquer de la sorte. Battons-nous comme les autres. On ne peut pas discuter avec Royan ou Manelena. »

« Mais … Mais … Ils sont là, Tery. Ils sont si proches. Je suis sûre qu’avec un peu … »

« Elise, non, ce n’est pas le moment. On ne va pas trahir nos compagnons sachant que ce qui nous attends en face sera de toute façon la mort. Regardes leurs armées, regardes la nôtre. »

« Je n’ai pas envie de les blesser … ou de voir les autres les blesser. »

« Tu n’as pas le choix. On se débrouillera pour les forcer à les garder vivants. Maintenant, il faut que tu te concentres, Elise. C’est une question de vie ou de mort. »

Il pouvait répéter cela autant de fois qu’il le désirait, elle n’en avait pas envie. Il lui donna une petite tape dans le dos. Il était temps de montrer le courage qu’elle possédait. Elle n’était pas n’importe qui ! Elle était la fille du monarque démoniaque ! Elle était sa représentante sur le terrain ! Tandis que ses frères et sœurs cherchaient à tuer l’empereur, elle-même n’hésitait pas à venir aider sa nation, cela faisait toute la différence !

« Je … vais faire de mon mieux, Tery. Je ne peux dire que cela, je suis désolée. »

« Faire de ton mieux, c’est déjà énorme. Allez, je te laisse, je pars de mon côté. »

Par contre, il trouvait cela un peu étrange de voir une personne en armure de cuir avec un casque en métal. Enfin bon, c’était un concept assez particulier mais si cela faisait son office, il n’y avait pas vraiment de quoi s’en plaindre hein ? Ah ! BON ! Lui, de son côté, il se demandait par où attaquer ? Est-ce qu’il chargeait les gnomolds ?

Oh et pourquoi pas ! Il n’était pas motivé à affronter les troupes de Shunter et surtout tenir tête à Manelena. Il comprit bien rapidement en voyant Elise qu’elle-même, c’était pareil … Elle n’avait pas envie de se mêler de ça. Ah ben … Elle partait justement vers ceux de Shunter, pour éviter que les armées ne remarquent qu’ils bossaient ensemble.

« Ne vous laissez pas submerger par l’ennemi ! Montrez-leur que nous ne sommes pas à prendre à la légère, loin de là ! »

« VOUS EN FAITES PAS ! NOUS SOMMES DE FIERS DEMONS ! »

Et surtout, ils avaient été mis au courant par Tery et Elise que leurs adversaires savaient comment les contrer. A partir de là, il suffisait juste de réagir en conséquence et de se préparer à répliquer à leurs répliques. Quoi de différent, hein ?

« Encerclez-les ! Ne laissez pas un seul de ces démons s’enfuir ! »

Bien entendu, il n’y avait qu’à former un cercle. Ils étaient bel et bien une cinquantaine de soldats en face, avec de lourds boucliers et des armures imposantes. Parmi eux, aucun gnomold n’était visible, ce qui signalait qu’ils étaient tous parmi les combattants qui allaient se battre de front avec les démons.

« AH ! Ils ne sont pas si impressionnants que ça ! » s’exclama un démon après avoir éliminé trois soldats ennemis, un autre lui criant :

« HEY ! Fais plutôt attention à leurs répliques ! Ca serait moche que tu claques par erreur car tu n’aurais pas surveiller tes arrières ! »

C’est pas faux et il venait justement de lui sauver la vie car à l’instant même où le second démon avait terminé sa phrase, un gnomold se jeta sur lui, deux dagues en main.

« Je sais pas ce que sont ses sales bêtes mais elles ont vraiment une sale gueule ! On dirait l’un de ces démons inférieurs qui aurait fini par se transformer à force de bouffer des rats ! »

Autant dire que ce n’était pas un compliment de la part du soldat démoniaque, envoyant un coup de lame dans le torse du gnomold pour le projeter en arrière. Et voilà ! C’était une bonne chose qui était faite et … quoi ?!

« J’étais sûr que ma lame s’est bien logée dans son bide ?! Qu’est-ce que ça veut dire ? »

Le gnomold blessé s’était relevé. Il y avait bien une blessure mais elle était mineure, comme si sa fourrure et le cuir de sa peau avaient atténué le coup. Ce qui n’expliquait pas tellement pourquoi il avait survécu ?! Il s’agissait d’une arme démoniaque !

Il n’eut pas tellement le temps d’y réfléchir car cette fois-ci, malgré le cri de l’un de ses compagnons, trois Gnomolds venaient de sauter sur lui pour le dépecer et le mettre en pièce, ne lui laissant guère la possibilité de survivre.

« ASSEZ ! N’hésitez pas à utiliser la magie pour emporter ces êtres ! Ils ne sont pas capables de lutter face à la puissance d’Alzar ! »

Même s’il était vrai que beaucoup de démons ne priaient guère le dieu qui avait décidé de les sceller et les enfermer dans un souterrain après avoir décidé de les créer, cela ne changeait pas que leur force provenait de lui … et il était temps de montrer à ces êtres de la surface qu’il allait leur en coûter de vouloir les combattre !

« Nous allons faire s’abattre sur vous un déluge de flammes et de foudre ! «

« HEY ! Ils veulent lutter à la magie ! Montrez-leur qu’ils ne savent pas à quoi s’attendre ! » s’exclama l’un des soldats de Traslord. Et oui, même pour ça, ils étaient préparés.

Cela tournait tout simplement à de la barbarie. Il y avait visiblement que des combats d’où on se demandait si cela était normalement possible. Bon, par contre, le gros souci résidait dans le fait que malgré tous leurs efforts, les démons étaient en train de diminuer en nombre.
Oui, même si pour un démon qui tombait, il y avait bien cinq soldats ennemis qui mouraient, cela ne changeait rien … au fait que ce n’était pas possible tout simplement. Comment ça ? Car ils allaient bien finir par tous décéder s’il ne trouvait pas une solution. Il y avait bien déjà une dizaine de démons qui était tombé au combat.
Laid … C’était tout simplement laid. Cela montrait que s’il ne trouvait pas un moyen d’épauler ses compagnons, on pouvait alors les considérer comme tous morts d’ici quelques minutes. Ah … Une solution ! UNE SOLUTION ! Trouver une solution sans se faire forcément repérer ! D’ailleurs, il suffisait de voir que si les soldats avaient du mal contre les démons, se faisant repousser, blesser voire tuer, il en était guère de même pour les gnomolds qui faisaient face et front sans même reculer.
Et que dire de Manelena et Royan ? Les deux personnes n’étaient pas à plus de cinq mètres de distance entre elles, comme pour se protéger mutuellement. Sans réellement comprendre pourquoi, il ressentit une pointe de jalousie. Ca devait être lui … à la place de Royan. C’était lui qui devait protéger le dos de Manelena, pas l’adolescent … ou plutôt le jeune homme.

« C’est qui ce démon ?! » s’écria Royan avant de réussir à se protéger au même instant où des pieux de terre volaient en sa direction.

« ROYAN ! RECULES ! JE VAIS ME CHARGER DE LUI ! » hurla Manelena au même instant où Tery frappait Royan d’un coup de pied dans le ventre, l’envoyant parmi ses soldats. Même si les pieux ne l’auraient pas tué, ils l’auraient blessé au point de le rendre inapte au combat. Et maintenant … Manelena, hein ?

« Laissez-nous faire, reine Manelena ! Nous ne pouvons pas laisser un démon vous blesser ! » dirent plusieurs soldats en même temps, venant former un cercle autour de Tery.

« BANDE D’IDIOTS ! Je n’ai besoin de personne pour me défendre ! »

Pour autant, elle ne pouvait pas nier que voir les soldats de Shunter la protéger au péril de sa vie, c’était quand même une preuve comme quoi, elle était vraiment leur monarque à leurs yeux … et cela était plaisant en un sens.

Quel idiot. En fonçant tête baissée de la sorte, il s’était séparé des autres, ce qui faisait qu’il était sans défense ou presque. Ouais … Presque car il était hors de question de réagir sans rien faire. Il posa une main sur le sol, une main gigantesque fait de pierre venant le soulever, tel un piédestal, au-dessus des troupes ennemies.

« Cette manipulation de la terre … Non … Il doit y en avoir beaucoup d’autres qui sont capables de faire aussi bien que lui parmi les démons. »

Elle n’avait pas envie de croire que le hasard se décidait à se moquer d’elle une nouvelle fois. Si elle devait le retrouver maintenant, elle n’était pas certaine de savoir comment réagir dans une situation comme celle-ci … et surtout de garder son calme malgré les circonstances.

Mais le démon en armure avait réussi à s’échapper … avec une maîtrise terrestre presque exemplaire. Il fallait reconnaître l’effort pour y arriver. Ca ne changeait pas qu’elle allait se charger de celui. Alors qu’il sautait de pilier de terre en pilier de terre, elle le pointa de son épée longue, celle-ci étant parcouru par la foudre avant qu’un éclair ne zèbre en direction de Tery, venant frapper le sommet du pilier où il allait atterrir.

« Oh ! » s’exclama le jeune homme, visiblement surpris par cette action, son corps tombant dans le vide sans qu’il ne puisse faire quelque chose pour empêcher cela.

« Voilà comment je cueille les démons ! »

Elle était déjà prête à le réceptionner avec son arme, le corps de Tery se rapprochant de la lame. Il suffisait de quelques mètres pour que son ventre ne vienne s’y loger. Pour autant, un déluge de flammes arriva vers la gauche de Manelena, celle-ci étant bien obligée de reculer pour les éviter avant d’y passer.

Une démone … en armure de cuir ? Et de telles flammes, faisant fondre la neige mais aussi la roche ? Il n’y avait pas tant de créatures démoniaques pour arriver à les produire hein ? Mais surtout, elle avait délibérément agit de la sorte … pour sauver le démon qui vint atterrir au sol en faisant apparaître un bol de terre d’une taille humaine.

Elle remarquait autre chose. Ses deux démons ne parlaient pas, contrairement aux autres. Ils ne cherchaient pas à communiquer, crier, etc. Ils savaient à quoi s’attendre, comme s’ils cherchaient à cacher leurs identités. Grrr … Elle commença à avoir une bouffée de haine qui montait peu à peu en elle.

« TERY ! ELISE ! JE SAIS QUE VOUS ÊTES LA TOUS LES DEUX ! MONTREZ-VOUS ! JE NE PROMETS AUCUNE CLEMENCE ! »

Elle venait de crier pour se faire entendre dans toute la zone de combat. Sa voix résonna comme la foudre qui vint s’abattre sur le champ de bataille. Oui, elle avait haussé la voix, sans aucune hésitation et pendant un court instant, les combats s’arrêtèrent, toutes les têtes se tournant vers elle tandis que Royan disait à voix haute :

« Vraiment … Manelena ? Ils sont là ? Elle … est là ? Où est-ce qu’elle se trouve ? Dis-le moi, Manelena ! Il faut qu’on lui parle maintenant ! »

« Ils le sont … mais ne feront rien pour se faire remarquer. Ils sont parmi ces démons, ça ne fait aucun doute … mais plusieurs d’entre eux manient le feu et la terre. Ils finiront bien par se dévoiler sans s’en rendre compte. A ce moment-là, on réglera leurs comptes. »

« Hein ? Mais non ! Ce n’est pas comme ça qu’on a prévu d’agir, Manelena ! On ne va pas changer nos règles maintenant ! »

« LA FERME ROYAN ! SI TU AS ENVIE DE TE PLAINDRE, TU N’AVAIS PAS QU’A VENIR ! ILS ONT VOULU NOUS TRAHIR, ILS EN PAYENT LE PRIX ! »

Elle n’avait pas besoin d’hurler ! Ce n’était pas … en les tuant que tout sera facilité ! Que tout allait s’arranger ! Elle … voulait agir … pour tout oublier mais c’était impossible !

Ce n’était pas en agissant ainsi qu’elle allait arranger les choses. Ce n’était pas … Non. Ils étaient sur le champ de bataille. Elle avait totalement raison et le fait qu’il se batte en première ligne, alors que les démons pouvaient le tuer sans ménagements, ce n’était pas le moment de se déconcentrer mais … il s’agissait de Tery et Elise.

« Est-ce que je suis le genre de garçon à abandonner mes résolutions dès la première difficulté venue ? Elen n’apprécierait pas cela. »

Même s’il était sans nouvelle de Sérest et Séran depuis plusieurs mois, le couple ayant disparu après l’ouverture des portes démoniaques, cela ne changeait pas que leurs absences pesaient assez lourdement sur la balance. Ils avaient … des connaissances et des capacités insoupçonnées. Après, rien d’anormal quand on savait ce qu’ils étaient réellement mais en même temps, leurs absences pesaient lourd dans la balance.

« Tout simplement, ils ne voulaient pas se mêler de tout cela … mais ils prétendaient la même chose avec Elen à ce moment. »

« ROYAN ! EVITES DE TE DECONCENTRER ! ILS ARRIVENT ! » hurla la voix de Manelena tandis qu’il secouait la tête. Ce n’était pas le moment de flancher !

« Je le sais bien, désolé, Manelena ! Je réfléchissais ! »

« TU CROIS QUE C’EST LE MOMENT POUR CA ?! »

Elle allait encore lui faire la morale mais c’était compréhensible. Dire qu’il avait tout fait pour participer à l’expédition. En vue de son titre de monarque de Traslord, tous ces mois à devenir quelqu’un … d’autre depuis le départ d’Elise et Tery, est-ce qu’il devait jeter tout ça dès le premier combat ? Non ! Même si … par hasard, il y avait une maigre chance que Tery et Elise soient parmi les personnes présentes.
Si tel était le cas, alors, il devait les retrouver. S’il arrivait à les localiser, il pouvait les mettre hors d’état de nuire et donc empêcher Manelena de leur faire un sort. Le problème, c’est que ces démons étaient bien plus costauds qu’il ne le pensait. Comment cela se faisait-il ? D’où venait leur puissance ? Normalement, d’après les rapports, les démons n’étaient pas aussi costauds. Ses soldats arrivaient à les éliminer … avec quelques pertes.

« LE ROI DE TRASLORD ! SI J’ARRIVE A LE … »

Une épée se planta dans la gorge du démon qui venait de s’exprimer, tout son corps étant parcouru par la foudre au même moment. Sans hésitation, Manelena fit un mouvement de la lame, tranchant net le reste de la gorge avant de donner un coup de poing dans le visage du démon, la tête de ce dernier se séparant du reste du corps.

« Royan … … … Si je dois te cogner, je n’hésiterai pas ! COMPRIS ?! »

« Je suis concentré, Manelena ! Je le suis, c’est simplement qu’il m’a pris au dépourvu ! »

« Saches que sur un champ de bataille, on n’a pas le temps pour les excuses, est-ce bien compris ? Si tu es capable de t’excuser, élimines les autres ! »

Et comment est-ce que ces foutus gnomolds se débrouillaient ?! Grrr ! Le pire dans tout ça, c’est qu’ils étaient bien plus nombreux et efficaces qu’elle ne le pensait. Elle n’arrivait pas à croire qu’ils tenaient bien plus aisément tête à ces démons que ses propres soldats. Il y avait sûrement une explication mais elle n’arrivait pas à trouver où.

Et ce n’était pas le moment pour elle de se déconcentrer surtout après avoir fait la morale à Royan sur ce point quelques secondes auparavant. Ses yeux se rivèrent sur les la démone casquée qui avait tenter de la faire flamber. Elle maniait … très bien l’élément du feu mais étrangement, elle savait aussi se battre avec une arme.
Mais pas seulement, cette rondache à son bras, elle arrivait à parer les coups, qu’importe d’où ils provenaient. Elle n’avait aucune idée de l’alliage utilisé pour ce bouclier mais il était plus que résistant pour tenir bon face aux différentes attaques. Et elle gérait plutôt bien son combat à l’épée courte malgré qu’il était possible d’y voir de l’inexpérience … comme si cela ne faisait que récemment qu’elle utilisait une telle arme.


Autoriser une démone inexpérimentée sur le champ de bataille, ce n’était pas normal. Surtout pour une mission comme celle-ci. Soit elle cachait son jeu, soit elle était plus importante qu’elle ne le faisait croire. Hum … Elle allait aussi la surveiller mais elle était plus concentré sur l’autre démon. Où était-il ?!

Car c’était lui qui l’intéressait. Oui, elle pouvait tout prétendre à Royan mais s’il s’agissait vraiment de Tery, elle n’allait pas hésiter très longtemps à lui trancher les ligaments des jambes et des bras, quitte à le faire devenir un pantin désarticulé. Ainsi, il n’aura aucune possibilité de fuite ou de faire des conneries. Après ? Qu’est-ce qu’elle ferait avec lui ? Cela n’avait pas sa place sur un champ de bataille.

« TERY ! JE TE LAISSE UNE CHANCE DE TE DEVOILER ! VIENS M’AFFRONTER ! »
Mais rien à faire, le jeune homme démoniaque ne semblait pas vouloir sortir de sa cachette. Est-ce par hasard, elle se serait trompé ? Cela serait malheureux mais pas impossible. Pour autant, elle n’a pas envie de croire à cette solution de facilité. Il est parmi eux … et … où sont d’ailleurs les deux démons qu’elle observait depuis le début ?

Elle ne les remarquait plus et même si ce n’était pas la bataille qui avait opposé toutes les armées des différentes nations, cela ne changeait pas que ça lui prendrait quelques temps pour les retrouver. Tsss ! Elle allait se focaliser sur les démons et éliminer ces derniers, un par un. A force, elle allait bien finir par tomber sur eux !

« On a eut chaud, Elise. Ils se posent des questions tous les deux. »

« Oui, je le sais bien … et j’ai l’impression que le combat ne tourne pas en notre faveur. Tery, je n’ai pas envie de mourir aujourd’hui. »

« Personne n’ira mourir aujourd’hui. Ni toi, ni moi, ni ceux de mon groupe. Je surveille ces derniers et ils s’en tirent bien. J’ai réussi à les faire combattre par groupe de deux ou trois, pour être sûr que jamais l’un d’entre eux se retrouve seul, c’est mortel. »

« Mais qu’est-ce que l’on fait, dis moi ? Qu’est-ce que l’on doit faire ? »

« On va se focaliser sur les gnomolds. Tu dois ignorer les deux autres armées. On va se faire discret, il n’y a que ça comme solution. »

Des solutions, des solutions. Il était sûrement plus que facile d’en trouver mais pour cela, il fallait se bouger un peu. Le duo de démons se regardèrent pendant quelques instants avant d’hocher la tête. De toute façon, ils avaient bien remarqué que Manelena protégeait aisément Royan et que les deux là n’avaient rien à craindre.

« Malheureusement, c’est à nos dépends, Elise. »

« Qu’ils arrivent à se protéger ? C’est ce que tu m’as dit : tuer ou être tué. On doit éliminer un maximum de soldats … et capturer Royan et Manelena. Si on les capture, il sera beaucoup plus simple pour nous de les garder en vie. »

« On fait ça alors, Tery ? On tente de survivre avec eux ? »

« C’est la meilleure méthode qui soit … mais pour ça, il faut éliminer leurs forces. Allons nous occuper des gnomolds. Chez eux, pas de quartier ! »

Et surtout, il avait bien vu que les gnomolds avaient de la ressource à vendre vu comment ils arrivaient à tenir tête aux démons. Ce qu’il ne savait pas, c’est que le duo de monarques avait exactement la même idée en ce qui les concernait … s’ils savaient qui ils étaient.

Pour l’heure, ce n’était pas encore le moment de sortir les golems. Il ne se faisait pas d’illusions. Cela allait le fatiguer plus que nécessaire mais surtout, cela dévoilerait sa personne à Manelena et Royan … et autant dire qu’à partir de là, ils n’allaient pas le lâcher. Déjà qu’Elise, avec ses flammes, elle avait attiré l’attention.

« A ce sujet, je me disais, Elise. Tu te débrouilles super bien avec ton épée et ta rondache. »

« Je ne pensais pas que ça serait aussi simple. Il suffit de bouger le bras pour parer un coup et comme j’ai l’impression qu’ils attaquent lentement, je n’ai aucun mal à ça. »

« Tant mieux. Je préfère que tu ne sois pas blessée. Bon, on s’occupe des gnomolds ? On va les carboniser et surtout, donnes-toi à fond. Visiblement, ils sont tenaces et pires que de la racaille. Ils ont toujours été ainsi. »

« Et cette fois-ci, ils sont capables de lutter à armes égales avec des démons donc … ce ne sont pas ceux que tu as connus dans le passé, Tery. »

Et sur ce point, elle avait raison. C’est pourquoi il n’allait pas retenir ses coups. Sans crier gare, ses deux griffes vinrent s’agrandir et s’allonger, prenant la forme de deux imposantes pattes griffues d’une taille humaine. Les soulevant au-dessus de lui avec une certaine difficulté, il vint les abattre sur deux gnomolds qui lui tournaient le dos, trop concentré à en faire baver à un seul démon.

Hmm … C’était vraiment dégueulasse cette bouillie poilue et ensanglantée sous ses pattes griffues mais bon … Cela en faisait deux de moins. Ce combat ne faisait que commencer … et allait se terminer par la victoire des démons sur la coalition de la surface !

Laisser un commentaire