Chapitre 56 : Tenir le coup

Chapitre 56 : Tenir le coup

Les Gnomolds avaient très vite compris qu’ils étaient parmi les plus dangereux démons de cette petite armée d’une centaine. C’est pourquoi après la mort d’une dizaine de ces créatures humanoïdes poilues et laides, tous les regards s’étaient tournés vers eux.

« Visiblement, ils ne sont pas très contents de ce que l’on leur fait subir. »

« Pas bien grave, c’était un peu notre but à la base, non ? Ils comprendront qu’il ne faut pas venir nous chercher querelle. Quoi de mieux pour qu’ils apprennent les bonnes manière ? »

Il disait cela avec un peu d’ironie mais ça ne changeait pas qu’il valait mieux rester sur leurs gardes. Les gnomolds étaient pas forcément très aptes avec la magie pour la grande majorité d’entre eux, il suffisait d’une mauvaise surprise pour que tout dégénère.

Heureusement, les autres démons venaient les épauler. Il jetait juste un petit coup d’oeil à ceux qui combattaient les gnomolds. Il espérait juste que les autres arriveraient à tenir face à Manelena et Royab. Dire que même Royan était devenu plutôt costaud.

Comme quoi … il suffisait d’un peu de changement pour que tout se modifie par rapport à auparavant, n’est-ce pas ? Il avait l’impression que le combat venait de tourner un peu en leur faveur. Les gnomolds étaient les plus problématiques parmi les soldats de base. Il suffisait de se focaliser sur eux, de disperser une bonne partie de leur armée et voilà, l’affaire était bouclée … ou presque. Ils allaient rester dangereux … car il les connaissait bien. Il savait ce dont ils étaient capables même … si ce n’était pas des gnomolds issus de Shunter.

Comment il savait ça ? Tout simplement aux branchies qui étaient parfois visibles sur leurs bras et leurs cous. Oui, il n’avait jamais cherché à trop y réfléchir mais il semblerait que les gnomolds étaient eux aussi classés par race, comme s’ils étaient des humanoïdes à part entière. C’est pourquoi il se disait que … brrr ! Il hocha la tête négativement à cette pensée.

« Rien que de me dire qu’il existerait des gnomolds avec des ailes, je préfère ne pas y penser. Brrr ! Ca serait complètement horrible. »

« Hein ? De quoi est-ce que tu parles exactement ? » demanda Elise à ses côtés alors qu’il tentait de lui expliquer calmement que les gnomolds qu’ils affrontaient provenaient de Traslord, à cause de leurs branchies. « Des branchies ? Ah oui, je n’avais jamais remarqué cela. Il faut dire que nous n’avons pas vu tant de gnomolds que ça dans les autres royaumes. Voire, nous en avons jamais vus à Mékalarma ou à Claudiska. »

Bah ! C’était ainsi et pas autrement hein ? Mais ouais, maintenant, il s’imaginait une créature hybride entre le lézard et le gnomold. Il ne savait pas ce que cela donnait mais rien que cette idée lui faisait penser que si ça devait voir le jour, les démons et leurs capacités à muter en se dévorant entre eux ne valaient rien par rapport à ce genre de monstres.

« Pfiou, éliminons les d’abord et ensuite, on verra plus tard pour l’étude des gnomolds. »

« Mais de quoi est-ce que tu parles actuellement, je peux savoir ? »

« Rien rien, j’ai juste quelques idioties en tête. Comment ça se déroule aux alentours ? »

Elle haussa les épaules comme pour bien signaler qu’elle n’en avait strictement aucune idée. La jeune demoiselle aux cheveux auburn mais cachés par le casque ne se sentait pas tellement concernée par les autres démons. Oui, il s’en doutait mais bon …

« Mettez vous à cent s’il le faut sur eux mais tuez-les tous les deux ! »

Oups ! Un peu de réflexion et voilà qu’il avait entendu le cri d’un gnomold, sûrement le chef de la partie de cette armée. Ils voulaient vraiment leurs morts, n’est-ce pas ? Enfin bon, tant pis pour lui, ce n’était pas comme s’ils avaient vraiment à le craindre en plus. Pfiou ! Ca ne changeait pas qu’il devait se protéger au cas où.
« Vous voulez tellement nos morts, les gnomolds ? On dirait bien que vous n’appréciez pas le fait que l’on soit capable de vous éliminer, tous les deux hein ? C’est simplement parce que l’on sait à quoi nous avons affaire, surtout moi. Vous n’êtes pas les premiers gnomolds que j’affronte et vous ne serez pas les derniers ! »

Autant leur balancer un maximum de vérités en pleines tronches. Certains gnomolds, bien plus sanguins que les autres, allaient réagir en conséquence et chercher à les confronter au corps à corps. Dommage pour eux, c’est justement ce qu’il attendait depuis le début. Avec l’énervement et l’agacement qui les caractérisait, ils étaient bien moins efficaces en ne faisant pas attention à leur façon de réagir.


Un coup de griffe, deux coups de griffe et voilà, ils en étaient déjà débarrassés. Comme ça, c’était réglé aisément et à partir de là, c’était tout simplement parfait. Le jeune démon aux cheveux bruns même si sa tête se trouvait casquée, avait un sourire aux lèvres. Bon bon bon bon … Le truc, c’est que les griffes, il n’oubliait pas de planter les pointes dans la chair des gnomolds avant de retirer le poing, laissant les pointes dans le corps avant de les faire exploser. Pourquoi cela ? Tout simplement pour créer une déchirure interne dans ses adversaires, permettant alors une mort rapide mais bien douloureuse sur le coup.

Du côté d’Elise, elle évitait d’utiliser sa magie mais il voyait quand même quelques flammes paraître … surtout autour de son épée. Elle avait visiblement imité Manelena qui était apte à transférer sa magie dans son arme contrairement à beaucoup de monde. C’est vrai qu’en regardant bien, une majeure partie des soldats et des démons utilisaient leurs armes d’un côté, la magie de l’autre. Il était rare de voir des personnes se battre comme eux. Est-ce parce qu’ils agissaient ainsi naturellement depuis qu’il avait appris à se battre ?

« Du balai, démons ! Ne tentez même pas de pouvoir m’atteindre ! »

Ah, la voix de Manelena. Il venait de l’entendre alors qu’un démon décollait dans les airs. Tiens, lui avait des ailes dans son dos. Il se réceptionna en plein vol, une vilaine plaie béante sur le torse. Tout son corps était parcouru par des tremblements alors qu’il haletait.

« C’EST QUOI CETTE FOLLE ?! Ils sont si puissants que ça les soldats de la surface ?! »

« SOLDAT ! REDESCENDEZ TOUT DE SUITE ! VOUS ÊTES UNE CIBLE DE CHOIX DANS LES AIRS ! VOUS ALLEZ … » cria une nouvelle voix, Tery la reconnaissant comme celle du démon chargé de gérer tout le groupe. Dans les airs, il n’avait pas fallut plus de quelques secondes pour que des pieux ne se plantent dans le démon ailé.

Des pieux composés de divers éléments mais en vue de la quantité envoyée, le démon n’avait aucune chance de survie. Encore un membre en moins … encore un. Cela commençait à faire beaucoup … et ce n’était pas une bonne chose. Enfin, beaucoup, tout était relatif … mais même avec la relativité qu’on désirait, ça ne changeait pas … le fait qu’ils étaient moins nombreux et que ça pouvait devenir très dangereux.

« Il faut que l’on aille les aider aussi sur les autres flancs. Manelena et Royan font un véritable carnage. Les démons ne savent pas les combattre. »

« Les gnomolds sont trop dangereux pour qu’on les laisse seuls. Manelena est vraiment la plus ennuyeuse, c’est vraiment elle qui pose problème mais … »

Mais … ? Elle attendit le reste de la phrase, phrase qui n’arriva pas car elle savait pertinemment pourquoi il ne voulait pas la continuer. Mais ce n’était pas possible de l’arrêter aisément. S’ils s’y mettaient à deux, ils pouvaient sûrement la battre … mais aussi l’abattre car elle n’allait pas se laisser faire, jusqu’à son dernier souffle.

« Comment on peut faire pour éviter qu’elle ne pose problème ? Tu as toujours des idées en tête, non ? Tu dois avoir sûrement une solution ! »

Solution, solution. Il pouvait faire tout ce qu’il voulait mais là … ils étaient quand même dix fois plus nombreux en face. Oh, peut-être qu’ils avaient déjà éliminé une centaine d’hommes et gnomolds mais du côté des démons, il y avait sûrement déjà une quinzaine d’entre eux qui étaient déjà morts à cause de cette attaque sur eux.

Et une quinzaine, c’était un coup dur lorsque l’on n’était qu’une centaine. Bien entendu, le bilan, si on le comptait en terme d’hommes, était largement positif pour eux … mais non. Et comment est-ce que les chefs des autres groupes de démon se débrouillaient ? Car il en avait strictement aucune idée et cela pouvait être assez inquiétant en soi.

Mais bon, ce n’était pas le moment de se préoccuper de ce qui était inquiétant ou non. Il avait encore des gnomolds à combattre et en même temps, il remarquait aussi qu’il commençait à être bien blessé. D’ailleurs, Elise répliquait maintenant avec des flammes. Oui, il n’y avait plus vraiment la possibilité de se questionner à ce sujet.
Pour l’occasion, lui aussi allait tout simplement utiliser ses pouvoirs. Même si ce n’était que faiblement, cela lui permettait de prendre un avantage assez important sur ses adversaires. Vu qu’ils s’étaient habitués à ce qu’il attaque avec uniquement ses griffes, ils ne s’attendaient pas du tout à ce qu’il réplique de cette manière.

Et voilà ! Plusieurs coups de griffes et cela avait suffit à reprendre l’ascendant sur ses adversaires. Mais pas seulement, vu qu’il recommençait à utiliser la magie, voilà que ses adversaires avaient encore été pris par surprise, ne supportant pas le choc d’un pieu de pierre aussi gros qu’un bras qui se plante dans leurs torses.

Et voilà, c’est comme ça qu’on faisait le ménage. Il devait se l’avouer, il n’était pas mécontent de son résultat, il avait réussi à bien gérer sa magie, à ne pas la rendre trop visible mais surtout, il avait enfin put s’échapper de cette troupe de gnomolds pour retourner auprès des autres démons. Tant mieux ! Et en plus, Elise le suivait donc super, ils étaient ensemble.

Ce qui voulait dire que sa véritable source d’inquiétude ne l’était plus. Maintenant qu’il savait qu’il n’avait pas à la surveiller, il pouvait se redonner à fond. Par contre, Elise était encore un peu soucieuse, qu’est-ce qu’elle regardait avec insistance ?

« Elise ! C’est pas le moment de rêvasser, qu’est-ce qui te prend ?! »

« Je … Wow … Tery, vraiment, Royan … Il sait … si bien se battre. »

Hein ? C’est vraiment pas ça qu’il voulait entendre de la part d’Elise ! Si elle n’était pas concentrée, elle allait très vie crever, est-ce qu’elle s’en rendait compte ou pas ? Car il n’était pas certain qu’elle comprenne la dangerosité de la situation hein ? Ouais … C’était sûrement ça. Heureusement, les soldats préféraient éviter de les attaquer.

« Elise, faut réagir ! C’est quoi ça ?! C’est quoi ça ?! Qu’est-ce qui te prends maintenant ? »

« Je … ne, je ne sais pas du tout. C’est juste … merveilleux, vraiment. »

RAAAAAAAAAAAAAAAAH ! Elle exagérait complètement la pauvre fille ! Elle allait avoir de gros soucis ! Il la prit par le bras, faisant attention à ne pas la griffer vu qu’il avait ses griffes de pierre sur les mains. Il la tira vers lui, la mettant en arrière avant de gromeller :

« Je vous jure, ces femmes amoureuses, y a pas pire que ça pour nous mettre en danger. Je te retiens quand même, Elise. »

« Mais mais … Désolée, Tery. C’est simplement que … il est superbe, c’est tout. Tu ne vois pas à quel point il se bat bien ? Il y a quelques mois, il n’aurait jamais tenu une arme … »

Et là maintenant, il était vrai qu’il arrivait à tenir tête aux démons. D’ailleurs, cela restait impressionnant. Il savait que Royan était plus du genre à manier la magie et à rester en retrait, un peu comme Elise mais les deux personnes s’étaient finalement bien trouvé. Difficile de nier que les deux amoureux tragiques avaient fait de tels progrès. Lui-même semblait plutôt stagner, à son grand désarroi. Il n’était pas certain de pouvoir tenir la cadence face à Manelena si elle se décidait à le confronter.

« Pfiou … Qu’est-ce que c’est que ce bordel, je vous jure. »

Hop ! La tête d’un soldat dans l’une de ses griffes et voilà qu’il serrait avec force, pressant de plus en plus jusqu’à ce que la tête ne soit plus qu’une bouillie immonde, le corps subissant encore quelques soubresauts avant de perdre la vie.
Sans remord ou hésitation, il lança le cadavre sur les compagnons de ce dernier, ne se privant pas de les narguer. Pfiou … Les démons, toujours les démons, il jetait un coup d’oeil, se demandant où était Manelena. Il ne la voyait plus du tout.

Pas qu’il était inquiet pour elle, elle était … vraiment puissante et il était certain qu’elle s’était sûrement encore renforcée depuis le temps. Simplement, ne pas la voir sur le terrain ne présageait rien de bon. Elise avait recommencé à se battre à son tour, arrêtant de divaguer bien qu’il ignorait guère les regards furtifs qu’elle lançait en direction de Royan. L’adolescent … non, le jeune homme tenait bon à un démon qui faisait bien deux mètres de plus que lui.

C’est ça qui était vraiment remarquable. Le voir combattre avec une aisance certaine, comme si de rien n’était, c’était … superbe. Mais bon, il n’avait pas le temps d’admirer tout ça alors qu’il avait encore quelques soldats de Traslord à éliminer.


Ni une, ni deux, voilà que ses griffes tranchaient et tailladaient tout ce qui se trouvait autour de lui. Il vérifiait un peu son propre groupe mais il eut la malheureuse surprise de voir que deux de ses membres étaient morts … et récemment même. Ils avaient pourtant réussi à rester dos à dos mais devant le nombre trop important d’ennemis, cela n’avait pas suffit.
Purée … Ils exagéraient. Ils exagéraient vraiment tous. Mais s’il dévoilait son golem, c’était foutu, autant hurler à voix haute qui il était. Après, est-ce qu’il pouvait vraiment se permettre de ne pas se donner à fond ? La question était légitime et pourtant, ne méritait pas de plus mûre réflexion. Bon … Il se donnait un chiffre : s’il voyait que la moitié des démons était morte, alors, il invoquerait ses golems.
Il ne pouvait pas se permettre de trop s’épuiser non plus et d’ailleurs, plus il y avait de cadavres, plus cela servira à créer des golems … abominables. Oui, ce genre de magie basée sur la nécromancie n’était pas du tout son genre mais qu’importe, ce n’était pas vraiment le moment de faire de chichis. Bon bon bon !

Il était simplement en train de faire un véritable petit carnage dans les environs, grimpant sur les cadavres des ennemis, se servant de piliers de pierre pour les repousser, n’hésitant pas à invoquer des mains géantes pour les écraser. En fait, il gérait merveilleusement bien la magie et il se demandait si dans le fond ,il n’était pas plutôt magicien que combattant au corps à corps. Oui, c’est vrai qu’en regardant tout ça, il arrivait juste à …

« PLUIE DE FLECHES ! » hurla un démon non-loin de lui.
Vraiment ? Une pluie de flèches ? Alors qu’il y avait des alliés parmi eux ? Est-ce que les soldats voulaient vraiment se débarrasser d’eux pour faire un tel résultat ? Tss ! Ils allaient avoir une mauvaise surprise !
Ignorant complètement les soldats autour de lui, il format un dôme de pierre sur une quinzaine de mètres de rayon. C’était énorme, ça allait un peu le fatiguer mais vu que cela semblait être des flèches tout ce qu’il y avait de plus normal, ce n’était pas …

« AAAAAAAAAAH ! C’est quoi ces yeux qui luisent dans le noir ?! »

Pas faux. Ils étaient complètement plongés dans l’obscurité mais pourtant, il arrivait à percevoir des yeux qui se déplaçaient en même temps … que des flammes ? Et d’autres paires faisaient de même ! HEY ! C’était génial ça ?!

Lorsque le dôme disparu, des flèches tombèrent au sol mais surtout … Wow, ils étaient peut-être une dizaine de démons mais surtout, tous les soldats qui s’étaient trouvé dans ce dôme étaient maintenant morts. Un véritable carnage.

« C’était génial ! C’est qui qu’à eut cette idée ?! »

« C’est le nouveau lieutenant ! Il maîtrise la terre comme pas deux ! »

Hey ! Il était pas habitué aux compliments mais fallait reconnaître que ça faisait plaisir. Et maintenant, les soldats ennemis reculaient encore et encore. Ils avaient été impressionnés par le dôme, Elise s’exclamant avec joie :

« Je dois aussi faire mes preuves, non ? Regarde ce que je peux faire ! »

Hum ? Oui mais … ? Il observa la jeune demoiselle aux cheveux auburn, celle-ci pointant les archers au loin. Oh ? Pourquoi est-ce qu’il avait une odeur de soufre et un léger vent qui se soulevait ? Il renifla un peu avant de comprendre que cela provenait d’Elise. Qu’est-ce qu’elle … Claquement de doigts et voilà qu’il vit une flamme suivre le vent, traçant une ligne au-dessus du sol sur plusieurs mètres de distane … jusqu’à l’endroit où se retrouvait plusieurs archers qui préparaient déjà de nouvelles flèches.

Explosion. C’était le bon terme à utiliser. Une explosion s’était produite au milieu des archers, les emportant tout en provoquant un brouhaha terrible. Une nouvelle fois, le combat s’était arrêté pendant quelques secondes, chaque soldat et démon regardant la scène, stupéfaits par la violence de cette attaque.

« C’était quoi ça ? Déjà le dôme, maintenant cette explosion ! Ils se moquaient de nous depuis le début ou quoi ? J’ai … On m’a dit que ça serait facile si on suivait les consignes ! »

« On m’a pas signalé que ça serait aussi mortel ! JE VEUX PAS MOURIR MOI ! »

« MOI NON PLUS ! Je suis trop jeune pour ça ! J’ai pas envie de crever ! »

Parfait, tout était parfait. Le moral des troupes ennemies était au plus bas. Ainsi, ils perdaient la volonté de se battre et cela leur donnait un avantage indéniable, qu’il était tout simplement impossible d’ignorer. Parfait, parfait, parfait ! Oui, c’était tout simplement parfait et pour ça, autant dire qu’il devait faire des félicitations.

« Bravo, Elise ! C’est vraiment génial de ta part ! »

« Hey, tu n’étais pas forcément le seul à vouloir te mettre en avant. Prévenons les autres démons de renforcer les rangs ! J’ai remarqué que nous avons maintenant bien plus de place pour agir, les troupes ennemies sont en déroute. »


Héhéhé. C’est vrai, avec de telles attaques, ils devaient bien se rapprocher deux cents soldats ennemis battus. Cette fois-ci, la roue tournait en leur faveur et il ne fallait pas hésiter à en profiter le plus possible. Déjà prêt à bondir sur des soldats qui leur tournaient le dos, il s’exclama d’une voix un peu trop enjouée pour un combat mortel :

« Ne t’en fait pas ! Les autres démons vont aussi en profiter ! Ne t’éloigne pas trop de moi pendant que je vais me charger de les éliminer ! »

Ne pas trop s’éloigner de lui alors que c’était LUI qui était en train de courir comme un cinglé vers les soldats ennemis, plantant une griffe dans le dos du premier, se servant de son cadavre comme appui pour bondir sur le second et ainsi de suite ?

« Je vais finir par croire qu’il fait de l’ironie alors que ce n’est pas le moment. »

Pour autant, elle allait le suivre et commença à courir derrière lui, envoyant plusieurs boules de feu et autres sorts enflammés sur les rares soldats qui n’avaient pas encore décidé de fuir. Ces derniers flambèrent, Tery continuant son jeu de massacre.

« Ben dis donc, certains sont en forme, on dirait bien ! »

Voilà que le chef de l’armée des démons exultait devant les actions de Tery et Elise. Les autres démons étaient survoltés eux aussi, commençant à se déchaîner sur les soldats à leur tour comme s’ils étaient possédés par Alzar.

« ASSEZ ! FINI DE JOUER ! »

Un grondement sonore, comme si la foudre venait de s’abattre dans la zone … et ce n’était pas une image. L’épée longue de Manelena, parcourue par la foudre, venait de frapper Elise sur le côté, celle-ci ayant juste le temps de parer le coup avant d’être repoussée au loin sur plusieurs mètres. Malgré la résistance du bouclier, celui-ci s’était fissuré en de nombreux endroits, Tery arrêtant ses attaques.

« Elise … C’est toi, n’est-ce pas ?! BIENVENUE ! »

Encore un peu d’ironie mais elle était très mal placée alors le casque de la démone était tombé au sol, dévoilant sa chevelure auburn. Celle-ci haleta, finissant par se relever en gémissant. Elle murmura en souriant :

« Ca faisait longtemps, n’est-ce pas ? Tu as l’air de ne pas avoir changer et … »

« Où … est-il ? Si tu es là, ça veut dire qu’il est dans les environs HEIN ?! »

« Je ne sais pas, Manelena. Je ne sais pas … Pourquoi est-ce que tu me poses la question ? »

« JE VEUX … UNE REPONSE MAINTENANT ! »

« Si tu veux une réponse, tu vas l’avoir tout de suite, Manelena ! »

La voix de Tery se fit entendre, une griffe de pierre venant droit sur Manelena, celle-ci parant le coup avec aisance. Le démon aux cheveux bruns émit un sourire sous son casque, casque qui vola d’un coup de gantelet en plein sur la tempe.

« Montres-moi ton visage quand tu m’adresse la parole, TERY ! »

« Heureux de te revoir, Manelena, moi aussi. » dit-il lentement avant de reculer. Hmm … Bon, sans rien dire de plus, voilà qu’il retira son casque, fixant tout simplement la femme aux cheveux argentés qui avait retiré son casque à son retour.

« Le plaisir n’est pas partagé, Tery. Pas comme ça … »

Ah. Il s’en doutait un peu de toute façon. Ce n’était pas un jeu … et cette fois-ci, ils étaient dans deux armées différentes. C’était ainsi … et pas autrement malheureusement. Ils allaient devoir s’affronter tous les deux. Il n’y avait pas d’autres solutions.

Laisser un commentaire