Chapitre 1 : L’heure est proche

Premier axe : Une taupe dans le royaume

Chapitre 1 : L’heure est proche

« Bon. Avec notre massacre gratuit sur deux créatures légendaires, les faits sont là. Nous sommes des meurtriers sanguinaires, sans foi, ni loi. »

« Manelena, je n’utiliserai pas un tel terme pour nous désigner. » murmura Tery avec lenteur, observant la femme aux yeux rubis avant de soupirer. « Nous n’avons fait que nous défendre. Je pense que tu t’en doutes bien que si nous avions pu discuter, je l’aurai fait depuis … »

« Je te rappelle qu’on a assisté à un sacré massacre de la part d’Elen. Et dans le genre violent, même moi, je ne crois pas être de sa catégorie. Je me demande juste ce qu’elle est. »

« Je suis humaine ! Je suis parfaitement humaine même ! » s’écria la femme aux cheveux blonds avec exaltation, venant prendre le bras de Tery entre les siens.

« Une personne humaine ? Capable d’avoir les lignes de Zélisia et Alzar dans un seul et même corps ? Personne n’a jamais eu cela, aucun livre n’en parle. »

« Et alors, Manelena ? Quel est le problème ? J’ai des cornes, je suis un démon. Je ne crois pas que beaucoup parlent aussi de moi, n’est-ce pas ? »

Il avait tout simplement répliqué cela à l’ancienne maréchale, celle-ci pestant légèrement avant de se renfrogner, coupant court alors à la discussion entre elle et lui. Pfff … Vraiment, il n’avait pas envie de se disputer mais depuis la mort du phénix ardent, ils vagabondaient simplement sur le frontière entre Honoros et Shunter. Ils ne savaient pas où aller, ils ne savaient pas quoi faire Bref, ils n’étaient pas aidés le moins du monde.

« Nous devrions nous reposer pour la journée. La marche sous cette chaleur nous énerve tous. Qu’est-ce que vous en pensez ? Même si nous sommes plus proches de Shunter que d’Honoros, ça n’en reste pas moins étouffant. »

« Je pense que ça me convient. Hep, vous deux ! » s’écria Clari, désignant Royan et Elise, les regardant avec amusement avant de reprendre : « On fait une petite pause ! Arrêtez donc de discuter dans votre coin, tous les deux. Venez nous en faire profiter ! »

« Je n’ai rien à te dire, Clari. Je parlais simplement avec mademoiselle Elise. »

« Ne soyez pas donc si grognon, prince Royan. Nous n’avons aucun problème à cela, Clari. Je parlais avec le prince de Traslord. Maîtrisant l’élément du feu, je pensais que ma place serait peut-être ici … mais alors que vous m’aidez tous à me contrôler, je ne vois aucune raison sincère qui me pousse à quitter ce groupe. »

« Elle ne va pas commencer à faire dans le sentimentalisme ? » demanda Manelena en désignant Elise du regard, Tery rigolant :

« Bah, avoir une nouvelle compagne d’aventure, ce n’est pas un mal si grand. »

« Humpf. Je vois surtout que la parité homme-femme dans le groupe, ce n’est pas encore ça. » répliqua Manelena en haussant les épaules, Tery clignant des yeux avant de comprendre. Roh, c’était plutôt vil et bas comme attaque de la part de la femme aux cheveux argentés.

« Comme si cela avait une réelle importance dans le fond, Manelena. »

« Humpf. Peut-être. Si nous avons du temps à perdre pour parler … autant y aller »

Comme elle le désirait. Il haussa juste les épaules en réponse à ça, ayant un petit sourire aux lèvres. Il y avait beaucoup plus à faire ou presque. Mais pour le moment, ils étaient maintenant tous réunis donc bon …

« J’ai peut-être une idée à proposer sur le chemin à suivre. »

« Humpf. D’accord. » continua de marmonner Manelena alors qu’il poussait un profond soupir. Pourquoi est-ce qu’il avait l’impression que tout cela allait être difficile, très difficile même ? Son intuition ? Peut-être juste qu’il se faisait des idées.

Mais quand même, se retrouver près de la frontière entre Shunter et Honoros, cela lui rappelait quelques souvenirs. Il se tourna vers Clairi, la regardant en souriant. Elle lui rendit son sourire, attendant quelques secondes avant de dire :

« Ben pourquoi tu me souris comme ça, Tery ? Tu me trouves si belle ? »

« Je serai méchant si je disais que non mais … c’est plus en rapport avec … le début … Enfin, quand Manelena, quand je ne savais pas qui elle était … enfin, tu sais le groupe pour Honoros, avec les médaillons et tout le reste. Quand nous étions cinq. »

« Wow … cela date quand même ! Tu ne vas pas quand même me dire que c’était le bon vieux temps ? Encore que je crois que tu m’avais raconté qu’une demoiselle t’avait offert ce médaillon, si je ne me trompe pas, hein hein ? »

« Demoiselle ? Qu’est-ce qu’elle raconte, Tery ? »

Gloups. Qu’est-ce que Clari avait besoin de reparler de ça ? Il se tourna vers Elen, cherchant à lui sourire bien qu’il était plus que confus, bredouillant :

« Rien de bien important, Elen. Ne t’en fait vraiment pas. »

« Clari, tu voudras bien m’en parler un peu, s’il te plaît ? » demanda Elen en se tournant vers la jeune femme aux cheveux blonds comme elle, bien que coiffés en tresses.

« Euh, je veux bien mais je ne sais pas grand-chose moi hein ? C’est plus Tery qui l’a connue, rien de plus, rien de moins. Mais au moins, ça a été sacrément utile, nous avons récupérés le médaillon et ensuite, nous avons juste … »

« C’est bon, Clari ! Je crois qu’Elen a parfaitement compris le message ! » s’exclama Tery avant de pousser légèrement Clari. Pourquoi avait-il décidé de discuter avec elle hein ? Ah … vraiment … bon, il allait devoir calmer le jeu cette nuit, voilà tout. Peut-être qu’avec quelques caresses et enlacements, il arriverait à apaiser Elen. Surement … oui.

« Non ! Je n’ai pas compris, Tery ! Qu’est-ce que ça veut dire ?! »

« Hum … Bon, tu verras bien, c’est tout, Elen. Je te raconterai ça ce soir. Je n’ai pas envie de me disputer et je ne sais pas pourquoi elle a lancé le sujet. »

« Pourquoi est-ce que je l’ai lancé ? Hey, hey, hey … Tery, que je sache, c’est toi qui a commencé à parler d’Honoros. Ne te dédouane pas de tout ça hein ? »

« Non non … oh et puis zut. J’en ai assez. J’ai pas à m’expliquer sur tout aussi. »

Il fit un geste de la main pour dire que pour aujourd’hui, il avait déjà son quota d’énervement et d’agacement pour la journée donc il comptait passer à autre chose, que cela plaise ou non ! Il poussa un profond soupir avant de se remettre en route. Il avait une idée en tête et maintenant, il ignorait complètement Elen et les autres.

« Mais … hey … Tery ! Tu vas trop vite ! Attends-nous quand même ! »

Elle s’exclamait mais lui-même, de son côté, en avait rien à faire. Ils avaient voulu se rappeler quelques souvenirs, c’était comme ça qu’on le remerciait. Merci bien mais il n’était pas stupide au point d’accepter cela sans même se poser de questions.

Le temps passa, les secondes s’écoulèrent, puis les minutes et trois bonnes heures. Il était resté imperméable à toute conversation, ne cherchant même pas à écouter les excuses d’Elen car dans le fond, elle n’avait pas à s’excuser. C’était normal de vouloir en savoir plus.

Alors bon, il n’était pas soucieux par rapport à ça … juste ennuyé, terriblement ennuyé même. Il poussa un petit soupir, se demandant quoi faire avant de se mettre à réfléchir à tout cela. C’était compliqué, n’est-ce pas ? Très compliqué … il était … énervé ? Angoissé ?

« Retournons à Shunter. » murmura-t-il après quelques instants, s’étant arrêté pour prononcer ces mots, se retournant vers le reste du groupe.

« Retourner à Shunter ? Pour combattre la troisième créature légendaire ? » demanda Elen, heureuse de voir que Tery voulait à nouveau leur adresser la parole.

« Pas vraiment. On a besoin de repos, voilà tout. On voyage, on voyage, on visite … mais on n’a pas d’endroit où nous sommes sûrs de pouvoir nous reposer. »

« Tu oublies une chose très simple : nous sommes recherchés dans toutes les nation, Tery. »

« Je le sais parfaitement mais ça ne change rien à ce que j’ai dit, Manelena. Si on va dans mon village, je pense que nous serons à l’abri. Il est assez éloigné du reste et il semblerait qu’il n’y ait personne qui puisse nous déranger là-bas. »

« Tu nous laisses y réfléchir ou non ? Car ce que tu demandes, c’est pas rien, hein ? »

« Bien entendu, Manelena, bien entendu. Vous êtes libres de refuser, on prendra ça en compte. Ce n’est pas moi qui dirige le groupe. » dit-il en haussant les épaules. Il n’avait jamais voulu donner cette impression … et espérait que les autres ne pensaient pas ainsi de lui.

« Ah bon ? Première nouvelle. » déclara la femme aux cheveux argentés.

Comment ça, première nouvelle ? Il s’était jamais considéré comme un type de la sorte hein ? Enfin, comme le chef de la troupe. Jamais ! Jamais ! Jamais ! Attention à ne pas confondre ! Il avait bien mieux à faire que ça. Mais bon, il espérait que … enfin … qu’ils acceptaient.

« Pourquoi tu veux aller à Shunter, sincèrement, Tery ? »

« Hein ? Euh … Manelena ? Car en même temps, la troisième créature que l’on recherche se trouve là-bas, tu t’en doutes, n’est-ce pas ? Alors bon, je me disais que … »

« Et la vérité ? Car je n’aime vraiment pas que tu mentes. Ca me donne l’impression que tu me prends pour une idiote, une impression très énervante. »

« … Je veux revoir ma mère, voilà tout. C’est bien d’écrire des lettres, c’est mieux de la voir physiquement. Et en même temps, si … je peux tous vous présenter à elle … ça sera mieux. »

« Ce n’est pas déjà le cas, Tery ? » demanda Elen alors qu’il faisait un hochement négatif de la main pour lui répondre presque aussitôt d’une voix calme :

« Il faut bien que je présente …enfin … Elen autrement. Et puis en même temps, qu’elle nous revoie tous et toutes, ça ne peut lui faire que du bien. »

« Humpf. Il est vrai … que ta mère était … assez spéciale. »

Hein ? Manelena venait de faire … un simili-compliment par rapport à sa mère ? C’était vraiment surprenant. Le genre de choses auquel il ne s’attendait pas du tout. Il chercha quelque chose à dire, bredouillant :

« Oui, enfin, très spéciale même … si après tout ce temps, elle s’est assagie. Mais elle reste très forte, vraiment très forte même hein ? Ce qui est étrange. »

« Etrange ? Surprenant même. Je n’ai pas pu le constater directement mais même de loin, elle n’a rien à voir avec une paysanne lambda. Les gens de la sorte sont incapables d’avoir des capacités aussi développées dans le domaine de la magie. »

« C’est bien ce que je disais ! Elle est vraiment … enfin … bon … euh … voilà ma proposition. Comme je l’ai dit, c’est à vous de voir. »

Il avait préféré arrêter de parler de sa mère. Il voulait juste la revoir, c’était plus important ue tout le reste à ses yeux pour le moment. C’était … tout. Il baissa la tête, un peu gêné et embêté. C’était égoïste de sa part de penser de la sorte.

« Bon, de mon côté, ça ne me dérange pas. Je veux bien retourner à Shunter et aller voir la mère de Tery. De toute façon … hein. » compléta Manelena après quelques minutes.

Elle ne voulut pas terminer sa phrase, remarquant le regard joyeux de Tery envers elle. Humpf. Qu’il ne croit pas qu’elle faisait ça pour lui. Elle avait beaucoup mieux pour s’occuper que de rester à ses côtés. C’est juste … qu’il faisait une tête maussade.

« Et arrête de faire une tronche de la sorte ! »

« Hein ? Que ? Mais ça va bien, tu sais. Pas besoin de s’inquiéter. »

« M’inquiéter ? Pour qui ? Pour toi ? Tu ne te crois pas un peu trop prétentieux sur les bords par hasard ? Comme si j’étais inquiet à ton sujet, Tery. »

Il le savait parfaitement, il hocha avec lenteur la tête. Enfin, elle ne l’avouera jamais en public alors que lui ne se gênait pas de le déclarer ouvertement … enfin, sauf quand Elen était très proche de lui, c’était quand même assez gênant.


Enfin, surtout assez … perturbant ? Non non. Bon ! Bref ! Il prit Elen par le bras, la tirant à lui pour venir la serrer contre son cœur avec tendresse. Il chercha à rester ainsi pendant plusieurs secondes avant de chuchoter doucement dans son oreille droite :

« J’ai envie de te présenter … à ma mère … par autre chose qu’une connaissance. »

« Oh … Euh … De quelle façon, alors ? » bredouilla la femme aux cheveux blonds et aux yeux bleus, Tery la regardant tendrement avant de répondre :

« Hum ? Je ne sais pas trop ? Comme une amie ? C’est mieux que simple connaissance ? »

« Tery, ne gâche pas ce que tu as commencé par des paroles de la sorte. » souffla Elen tendrement, attendant la réponse de Tery qui soupira :

« Je le sais, je le sais … mais j’ai encore du mal à y croire, c’est tout. Je pense que ma mère comprendra parfaitement la situation en nous voyant tous les deux, de toute façon. »

« Tu as du mal à concevoir que c’est possible ? »

« Oui … mais surement pas pour les raisons que tu crois. »

Et en même temps, il n’osait pas avouer à sa mère au sujet de ses cornes … enfin … du fait qu’il soit un démon. Sa mère était peut-être terrifiante … mais en même temps, c’était la femme la plus douce et gentille qu’il connaissait. Enfin, à part Elen. Mais bref, il savait ce qu’il voulait dire dans ses pensées … juste qu’il était un peu perturbé actuellement et donc qu’il avait du mal à se concentrer sur ce qu’il voulait faire.

« Et quelles sont ses raisons, Tery ? Tu veux bien me les dire ? »

« Je … veux bien … mais bon, c’est assez compliqué. Disons que c’est juste à cause de ça. »

« Ça ? » demanda-t-elle avant qu’il ne désigne son crâne. Elle ne comprit par sur le moment avant de remarquer qu’il parlait des cornes qui apparaissaient lorsqu’il était … non pas dans son état normal. Elle eut un petit sourire, chuchotant :

« Tu n’as pas à t’inquiéter, Tery. Moi aussi, je ne crois pas être très … normale, hein ? »

« Tu l’es quand même bien plus que moi, il ne faut pas l’oublier. Mais … voilà. »

« AHEM ! Vous avez fini de parler tous les deux ? On vous attend, là ! » s’écria Manelena, un côté rageur peint sur son visage.

« C’est bon, c’est bon. On devait juste discuter, elle et moi. Ce n’est pas quand même si dérangeant que ça ? Si ? Ou non ? »

« C’est toi qui voulait que l’on se rende à Shunter. C’est toi qui connais le chemin donc bon, c’est toi qui nous guide. Si tu restes en arrière, on fait comment ? »

« J’ai compris, j’ai compris. J’arrive. Désolé Elen, je repasse devant. »

« Pas de problèmes, Tery. Je t’accompagne. » répondit Elen tout en lui faisant un sourire, venant prendre sa main pour qu’il puisse diriger la petite troupe.

Maintenant qu’ils étaient tous prêts, ils pouvaient recommencer la marche. Refaisant un nouveau geste de la main, il invita tout le monde à le suivre avant de se mettre en route. Bon, y avait du chemin, pas mal de chemin. Au moins plusieurs heures voire jours de marche. Mais … en même temps, il devait avouer qu’il était heureux.

Il allait pouvoir revoir sa mère et rien que pour ça, ca valait le déplacement. Puis avec les évènements actuels, c’était quand même mieux s’il pouvait la revoir … et tenter de lui expliquer tout ce qui se passe. Si on rajoute aussi le fait que lui et Elen … étaient ensemble. Oui, il avait encore du mal à croire à cette chance … et il se demandait si sa mère accepterait une telle relation ? Enfin, elle était paysanne donc il ne pense pas que ça la dérangerait.

« A quoi est-ce que tu penses, Tery ? » demanda Elen à côté de lui.

« Simplement à ma mère. Tu crois qu’elle t’acceptera ? »

« Si elle ne m’accepte pas, qu’est-ce que tu feras, Tery ? » questionna Elen avec le plus grand sérieux du monde, le jeune homme aux cheveux bruns réfléchissant à cela.
Ce qu’il ferait ? Hum … La question était légitime très légitime même. Et c’était bien celle qu’il avait en tête. Ce qu’il ferait ? Il n’avait jamais apprécié son père … Enfin, surtout après ce qui s’était passé. Maintenant, la différence … c’est qu’il … enfin non. Comment est-ce qu’il pouvait expliquer ça ? Et Elen attendait une réponse !

« Je penserai toujours à toi et je ne compte pas t’abandonner. Je suis adulte et responsable, même si cela peut déplaire à ma mère. »

« Je dois prendre ça alors pour un oui, si j’ai bien compris. » dit-elle dans un grand sourire avant de venir se calfeutrer contre lui.

« Tu peux considérer cela comme tel. C’est une bonne nouvelle non ? »

« Disons plutôt que c’est juste la confirmation de ce que je ressentais. »

Ils parlaient beaucoup mais ils avaient beaucoup à se dire, surtout depuis que tout le groupe avait été d’accord pour retourner en Shunter. De plus, comme ils n’avaient pas encore trouvé la créature légendaire vivante dans le royaume, autant dire qu’ils allaient faire d’une pierre deux coups, ce qui était bénéfique sur tous les points.

Ah … Revoir sa mère, présenter Elen … comme petite amie ? Non, pas comme ça. Il fallait l’annoncer autrement. Une petite amie, ça ne faisait pas de telles choses ensemble non ? Il ne savait pas, Elen était la première femme de son existence.
Comme femme ? Est-ce qu’il devait la présenter en tant que telle ? Enfin de la sorte ? C’est compliqué, terriblement compliqué. Peut-être juste dire Elen … et hum … dire à sa mère qu’il aimait Elen du fond du cœur ? Rah ! C’était niais quand c’était dit comme ça !

Enfin … il … bon … Elen, c’était sérieux, très sérieux, c’était visible depuis des mois, peut-être des années ? Même si parfois, il avait ses pensées tournées … vers non. Il ne devait pas avoir d’autres femmes en tête, c’était tout simplement immoral.

« Hum ? Tery ? Pourquoi est-ce que tu regardes Manelena étrangement ? » demanda Elen alors qu’il était vrai qu’il était en train d’observer la princesse de Shunter.

« Peut-être parce qu’il n’a aucun intérêt à te regarder, toi ? »

« MANELENA ! Ca ne se dit pas ça, surtout quand c’est faux et infondé ! »

Le jeune homme aux cheveux bruns avait réagi aussitôt aux propos de Manelena, venant embrasser avec ardeur Elen pour lui montrer parfaitement qu’il n’avait rien à se reprocher. Ou alors le fait qu’il réagisse de la sorte représentait tout le contraire ? Il ne savait pas !

« Convaincue, Elen ? » demanda-t-il lentement.

« Je … hum … euh … je … je dirai que oui, Tery. »

« Tant mieux alors. Accélérons le pas ! On a beaucoup de chemin à faire, visiblement ! » s’écria le jeune homme aux cheveux bruns avant de se déplacer plus rapidement. Il ne comptait pas dormir dans une auberge ce soir de toute façon.

Mais bon, après les récents évènements, il fallait avouer que l’idée de se reposer dans son village était vraiment une bonne chose, très bonne chose même. Ca leur permettrait de décompresser car il avait l’impression que … Manelena était un peu sur les nerfs dernièrement. Du moins, il en était presque convaincu.
Après, il pouvait bien entendu se tromper, il préférait même que ça soit le cas mais bon … encore une fois, même ainsi, ça ne voulait pas dire … pfff … c’était ennuyeux, très ennuyeux tout ça. Peut-être que lorsqu’ils arriveront, il aura alors plus de temps pour se calmer et réfléchir … et envisager donc tout ce qui allait se produire dans l’avenir.

Oui, l’avenir … il ne savait pas ce que ce dernier allait lui emmener. Quelque chose de bon ? De mauvais ? Ah … et la réaction de sa mère ? Surtout que bon, depuis la dernière fois, elle avait terriblement maigri. Il espérait juste que ce ne fut pas encore le cas ou alors, il ne lui resterait plus rien sur les os. Ah … sa mère lui manquait. L’écriture était une chose, il connaissait le sujet avec Elen, mais le contact physique était tout autre. Il était pressé de pouvoir enlacer sa mère, il espérait juste qu’il n’y aura pas de problèmes d’ici là.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/27/d423514113/htdocs/chibi/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 405

Laisser un commentaire