Chapitre 10 : Destin tragique

Chapitre 10 : Destin tragique

« Onyr. C’est Onyr. »

« Deux démons … et des porteurs de Zélisia et Alzar. Ca sent le traquenard ! POURQUOI EST-CE QUE DES PORTEURS VOUS ACCOMPAGNENT ?! »

Comme s’il était vraiment possible de communiquer avec de telles bêtes. Il avait juste murmuré son nom tout en reculant doucement, soucieux et méfiant. Finalement, la créature légendaire sortit du sol, pour se présenter à tout le monde. C’est vrai … elle ressemblait bien à la taupe géante dont il avait vu la gravure il y a de cela plusieurs années … à Midès. Sauf qu’il ne s’attendait pas à ça.

La taupe devait bien faire trois mètres de hauteur mais au lieu d’une peau brune, elle était parcourue par une épaisse carapace de roche noire et recouverte de fissures. Deux yeux rubis étaient visibles ainsi que son museau parcouru par de petites moustaches qui pointaient au bout de ce dernier. Et ses griffes ! Il valait mieux ne pas les laisser le toucher sinon …

« Deux démons. Deux … et des adeptes de Zélisia et Alzar pour les aider. Vous étiez donc là pour me piéger hein ? Mais je vous emporterai dans le tombe pour les venger ! Vos actes ne resteront pas impunis ! Je vais vous … »

« Assez. J’en ai assez entendu. » marmonna Manelena, des lignes noires paraissant sur son visage alors que Tery remarquait que quelque chose de bizarre était en train de se produire. Qu’est-ce que ça voulait dire ? Il … avait la sensation que tout était déréglé chez elle.

« Manelena, ne faites pas n’importe quoi ! Il risquerait de réagir brusquement et … »

Elle ne laissa pas le couple lui parler, des éclairs venant s’abattre sur Onyr bien que cela semblait totalement inefficace. Elen se tourna à son tour vers l’ancienne maréchale.

« HEY ! Mais qu’est-ce que tu fais, Manelena ?! »

« LAISSEZ-MOI TRANQUILLES ! JE VAIS JUSTE L’ELIMINER ! »

Ce n’était pas normal ! Pas normal ! Il aurait dû s’en douter mais Manelena n’était pas dans son état normal ! Il devait l’arrêter mais Onyr avait maintenant ses yeux en face d’elle, signe qu’il semblait comme l’étudier longuement avant de dire :

« Toi, tu as du … sang royal en ton être. Comme ce garçon aux cheveux bleus. Mais … tu possèdes les lignes d’Alzar. Ton sang est impur. »

« Impur ? NE RACONTE PAS N’IMPORTE QUOI ! SALE MONSTRE ! » hurla Tery, visiblement plus qu’enragé d’entendre ça envers Manelena.

Il posa ses mains sur le sol, des lignes noires paraissant sur son visage. Il n’y avait pas besoin de perdre le contrôle de son corps et de laisser le côté démoniaque prendre le dessus ! HORS DE QUESTION ! Un golem sortit du sol, de taille humaine.

« Golem, n’est-ce pas ? Ce démon est dangereux, plus que dangereux pour manipuler ça. »

Onyr planta une griffe dans le sol, un pieu en sortant pour transpercer le golem et le faire éclater en morceaux comme si de rien n’était. Tery regarda la scène, estomaqué, se remettant debout, cherchant à saisir ce qui venait de se dérouler.

« Tery, recule s’il te plaît. Il semblerait que tes pouvoirs soient inutiles ici. »

C’était Clari qui avait pris la parole, tentant de lui parler gentiment alors qu’il cherchait encore à retrouver ses esprits. Son golem ? Détruit comme ça ? Enfin, ce n’était pas la première fois mais … Onyr avait frappé avec une telle précision que …

« Tery ! Attention ! Il se jette sur toi ! » s’écria une nouvelle fois Clari, un bras venant le tirer sur le côté, le faisant tomber au sol quelques instants plus tard. Encore un peu secoué par tout cela, il se releva, remerciant Clari.

« Pardon, juste un peu … enfin … tu sais de quoi je veux parler, Clari. »

« Ce n’est pas bien grave, Tery. Fais juste vraiment gaffe, d’accord ? Ça serait bête que tu sois blessé alors que je me suis promis de te protéger. »

« Et … et toi ? Ta blessure ? Hein ? Mais tu es blessée, Clari ! »

« Oh, ce n’est rien de bien grave, Tery. Ne t’en fait donc pas. » murmura-t-elle alors que du sang était visible au niveau de sa hanche droite. D’un geste lent, elle passa une main sur la blessure, ses lignes de Zélisia faisant leur office avant que la blessure ne disparaisse. « Et voilà ! Tu vois ? Aucun problème à ça ! Aucun ! »

« Oui mais … quand même, fais un peu attention à toi hein ? Je veux dire … »

« Ne t’en fait donc pas, je suis plus résistante qu’on ne le croit, hahaha ! »

Ce n’était pas de ça dont il voulait parler ! Pfff ! Mais bon, il fit quand même un sourire envers la jeune femme aux couettes blondes. Si elle allait bien, tant mieux. Il était surtout bien plus inquiet pour l’autre femme qui était présente dans les environs : Manelena. Il ne savait pas ce qui se passait avec elle mais il était sûr d’une chose, ce n’était pas bon signe.

Manelena n’était pas dans son état normal mais il n’arrivait pas à expliquer ou exprimer ce qu’était … son souci en fait. Il était … assez perdu dans tout ça, il devait se l’avouer. Mais il finirait bien par trouver une solution quand même à son problème.

Sauf qu’il ne savait pas ce qu’elle avait donc il n’était pas vraiment aidé. Mais bref, il valait mieux patienter un peu et voir plus tard. Pour l’heure, il devait tenir tête à cette taupe géante ! Mais … malgré sa colère, elle était quand même plus calme que les deux autres. Ou alors, ce n’était qu’une mauvaise impression. Elen arriva vers lui, arc en main, demandant :

« Tery ? Tu … ça va ? Je … j’ai vu Clari te sauter dessus pour te défendre. »

« Ca peut aller. Je ne suis pas dans la meilleure forme possible mais je devrais tenir bon. Ne t’en fait donc pas pour moi, ce n’est pas si grave que ça quand même. » répondit-il pour tenter de la rassurer alors qu’il observait la créature légendaire. Celle-ci s’en prenait maintenant à Elise qui avait laissé paraître ses cornes. Néanmoin, Royan étant à côté d’elle, il semblait capable de pouvoir « canaliser » sa rage. Tant mieux, oui, tant mieux. Et du côté de Manelena ? Elle continuait d’envoyer des attaques électriques voire même de frapper avec sa lame sur la carapace d’Onyr. Quelque chose clochait mais quoi ? AH !

« MANELENA ! TON ARMURE ! TU N’AS PAS TON ARMURE ! »

« Son armure ? AH OUI ! C’est vrai ! MANELENA ! »

Elen avait crié à son tour, surprise par la tournure des évènements. Manelena ne devait pas être dans son état normal pour oublier complètement cela. Mais bon, le plus important est qu’elle avait été prévenue et qu’elle allait donc pouvoir réagir.

Ce n’était quand même pas la mer à boire non ? Alors pourquoi est-ce qu’ils ne voyaient pas Manelena faire ça ? C’était juste un déferlement d’éclairs sans aucun effet sur leurs adversaires. Est-ce qu’elle l’avait remarqué quand même ? Car bon … non. Ce n’était pas normal, Manelena ne devait vraiment pas aller bien pour se tromper complètement là.

« MANELENA ! Qu’est-ce que tu fais ?! »

Il avait fini par poser sa main sur l’épaule de Manelena, celle-ci continuant son acharnement sur Odyr sans pour autant affecter ce dernier. Il sentait tous les tremblements dans le corps de la jeune femme, qu’est-ce que ça voulait dire ? Pourquoi est-ce qu’elle était dans cet état exactement ? Ce n’était pas normal, pas du tout ! Elle … était aussi un peu en sueur. Elle avait un souci ? Qu’elle parle au lieu de continuer ça ! Pourquoi est-ce qu’elle faisait ça ?

« Manelena ! Je te parle ! Est-ce que tu entends ce que je te dis ? MANELENA ! »

Rien à faire, rien du tout. Le jeune homme aux cheveux bruns n’arrivait pas à communiquer avec elle. Elle était … comme ailleurs. Soudainement, il vint la baffer et voilà qu’elle réagissait, tournant son visage à la joue rougie en sa direction :

« Tery ? Qu’est-ce que … tu viens de faire ? Tu sais ce que tu viens de faire, n’est-ce pas ? »

« J’en suis parfaitement conscient. Comment vas-tu maintenant ? »

« Comment est-ce que je devrais aller selon toi à cause d’une baffe ? »

« Assez mal … mais au moins, tu as l’air consciente, je suis soulagé. Tu balançais des éclairs sans même répondre, c’était juste stupide de ta part. »

Stupide ? Elle n’en était quand même pas réduite à ça. Qu’il fasse attention à ce qu’il disait car sinon, il allait le regretter amèrement. Elle venait de le prévenir, elle n’aurait aucun remord et aucun scrupule à le frapper. Mais devant la mine déconfite de Tery, elle soupira, mettant une main sur son front avant de lui dire :

« Et arrête de me regarder avec cet air de chien battu ! Il n’y a pas mort d’homme que je sache non ? Je vais bien, compris ? »

« Je me doute, je me doute … mais bon … J’aurai dit mort de femme … et je suis inquiet. »

Tsss ! Elle n’avait pas besoin qu’il lui dise ça ! Elle était une femme adulte ! Elle avait été une maréchale crainte et respectée pendant des années, sans même que lui ne le sache ! Mais maintenant, tout ça semblait comme balayé au vent ! C’était ce qui l’énervait le plus dans tout ce qui se passait autour d’elle. Cette sensation … d’inutilité. Cette sensation d’oubli.

« JE NE SUIS PAS COMME CA ! JE NE ME LAISSERAI PAS DISPARAITRE ! »

Elle allait montrer à Onyr mais surtout aux autres, ce qu’elle savait faire ! Elle se jeta dans la bataille, n’hésitant plus un seul instant maintenant. S’il fallait faire le ménage, elle allait le faire ! MAINTENANT ! Plus de temps à perdre ! Elle tenait fermement son épée, Onyr s’étant mis en mouvement pour lui faire face.

« La princesse du royaume de Shunter. Jusqu’où ce démon ira-t-il ? »

« Il commence sérieusement à m’agacer ce type ! Comme tous les autres à chaque fois ! »

C’était un cri de rage et du cœur que venait de lancer Tery en observant leur adversaire. Mais bon … il devait se calmer. S’il s’énervait, ça n’allait rien arranger, comme bien trop souvent. Onyr était comme les deux autres : démon, démon, démon … il se doutait bien que les créatures légendaires étaient là pour protéger le monde des démons mais il y avait quand même quelques limites ! Sauf que ces personnes s’en fichaient ! Enfin, ces monstres ! Mais bon, demander à des monstres, rien que d’imaginer ça, c’était particulièrement ridicule et stupide … il valait mieux juste le tuer comme tous les autres puisqu’il n’y avait pas d’autres possibilités de toute façon. Il fallait aider Manelena !
Mais il y avait un problème … Un gros problème. Sans même qu’ils ne puissent réagir, Onyr avait coincé Manelena entre l’une de ses griffes, la serrant fortement pour éviter de la lâcher. Il ne devait pas chercher à savoir ce que cette taupe géante allait faire ! Il devait agir … et vite ! Manelena commença à se débattre alors que Tery remarquait que la créature … semblait chuchoter quelque chose à celle-ci, la calmant aussitôt.

« Je m’occuperai du démon plus tard. Une personnalité aussi importante … surtout du royaume où je suis. Je ne serai pas comme lui qui a oublié de prévenir. »

« Qu’est-ce qu’il est en train de raconter là ? »

Et surtout, qu’il lâche maintenant Manelena ! Elle n’était pas une poupée qu’il pouvait traîner comme ça ! Qu’importe ce qu’il … que … La taupe géante s’était jetée sur le sol, creusant un épais trou à l’intérieur avant de disparaître. Il fallait la rattraper ! Tery s’égosilla :

« Que tout le monde cherche à savoir par où elle est partie ! Manelena a été capturée ! »

« Je crois que tout le monde l’a remarqué, Tery. » répondit Royan avec lenteur avant de regarder Elise pour savoir comment elle allait. Les cornes de cette dernière disparurent peu à peu pour laisser place à la chevelure flamboyante et rouges de la jeune femme. « Comment vous portez-vous, mademoiselle Elise ? »

« J’ai … un peu mal au crâne mais … j’ai l’impression que ça va beaucoup mieux. »

« Soit … Vous êtes capable de marcher ou non ? »

« Je peux y arriver. Il nous faut aller chercher mademoiselle Manelena, prince Royan. Comme l’a signalé Tery à ce sujet. On ne sait pas ce qu’Onyr risque de lui faire. »

« Hum, ne perdons pas trop de temps alors. Tery ? Clari ? Elen ? Vous êtes prêts ? Hum … Sérest et Séran, vous aussi ? »

Il avait complètement oublié sur le coup les deux autres personnes. Celles-ci le regardèrent doucement, un petit sourire aux lèvres avant de dire :

« Nous allons les suivre dès maintenant. Manelena ne sera pas difficile à suivre … enfin, surtout Onyr. Il suffit d’observer le sol. »

Le sol ? Tout le monde y jeta un œil, remarquant il était vrai les nombreuses fissures. A partir de là, s’il avait bien compris, il pouvait retrouver Onyr et vite. N’attendant pas les autres, il s’était mis à courir à toute allure en suivant les fissures, disant juste :

« Ne perdons pas de temps ! On ne sait pas si Manelena est en danger ou non ! Même si elle n’a pas de cornes comme moi ou Elise, elle a les lignes d’Alzar et elle était plus que belliqueuse envers Onyr. Il y a de fortes chances qu’il tente de la tuer et je ne veux surtout pas que ça arrive, compris ? Je ne veux surtout pas ! »

« Ne t’en fait pas, Tery. Je suis sûre qu’elle va bien ! Je te rappelle qu’il s’agit de Manelena, pas de n’importe qui ! Tu ne penses quand même pas qu’elle va se laisser faire non ? »

« Je le sais bien mais ça ne change rien à la situation, pfff … vraiment compliqué ça. »

Mais pour le moment, ce n’était pas de ça dont il devait se préoccuper mais surtout de courir ! COURIR ! COURIR ! Il devait suivre les fissures et … quoi ? C’était quoi ça ? Que … NON ! C’était quoi cette blague ?! Il y avait maintenant trois fissures au sol, bien entendu, il fallait qu’elles partent dans trois sens différents !

« JE PARS VERS LA GAUCHE ! »

« Tery ! Attends ! Il faut que l’on réfléchisse tous ensemble à ça et qu’on … »

Mais il n’avait pas le temps d’écouter Elen ! Il se dirigea vers la fissure de gauche, la plus grosse à ses yeux, ne regardant pas s’il était suivi ou non. Il n’avait pas le temps pour ça de toute façon ! Manelena ! Il devait trouver Manelena !

« Je vais te tuer, sale monstre ! Je vais … »

« Tu accompagnes les démons … mais en même temps, ton sang montre que tu es la princesse du royaume de Shunter. Pourquoi est-ce que tu accompagnes ceux qui veulent ravager ce monde ? Pourquoi ? »

« Je n’ai pas à te répondre et … Attends un peu ? Tu ne vas pas m’attaquer ? Chercher à me tuer ? C’est quoi ça ? Les deux autres ne s’en privaient pas. »

« Je ne suis pas les deux autres. Je suis moi-même … et tant que les démons ne sont pas là, je peux être encore un peu sain d’esprit. Après … c’est instinctif. Tu as l’air différente des autres, j’ai pu ressentir aussi le sang d’un prince dans cet adolescent … mais non pas de ce royaume … il semblerait plutôt qu’il s’agissait de celui de Traslord. »

« Qu’est-ce que vous me voulez exactement si vous ne désirez pas me tuer ? »

« Te mettre en garde … contre ces démons. Il semblerait que tu sois proche de celui mâle, n’est-ce pas ? Tu pars du principe qu’ils sont comme toi. »

« Proche de Tery ? Qu’est-ce qu’une taupe comme toi, même ancestrale et millénaire, insinue ?! Il n’y a rien de tout ça avec moi et lui ! »

« Ne me mens pas. Cela se lit si facilement sur ton visage, personne ne peut l’ignorer … et je dois alors te prévenir. Ce que tu vois de la part de ce démon n’est qu’un masque. Il te ment, il ira te trahir … comme l’autre démone. Tu tomberas dans son piège si tu continues. »

« C’est tout ce que tu avais à me dire ? Tery ? Me trahir ? C’est ça la pathétique manipulation que les créatures légendaires mettent en place ? »

« Manipulation ? Nullement … mais tu vas bientôt voir de quoi je veux parler. Je vais t’expliquer ce qui risque d’arriver si tu continues à l’accompagner. »

Ah bon ? Elle était sur ses gardes lorsqu’elle vit la taupe qui s’approchait d’elle, commençant à lui chuchoter quelque chose. Elle écarquilla les yeux au départ. Ce n’était pas possible … d’imaginer une telle chose, de vouloir l’inventer. Il fallait quand même travailler … ça. Il fallait qu’il y ait une parcelle de vérité dans tout ça mais jusqu’à où ?

« Et voilà, tu es la princesse du royaume que je protège. Il fallait que je te mette en garde contre les inactions des démons … que tu saches ce qui t’attends si tu ne fais pas plus attention à toi. Est-ce que tu comprends ? »

« Et pourquoi … est-ce que je devrai te croire ? »

« Car tu sais pertinemment que je ne peux pas imaginer tout cela sur l’instant. Je ne savais pas que je me retrouverai face à la princesse du royaume de Shunter. Je ne savais pas que j’irai la capturer pour discuter avec elle, je ne savais pas qu’elle avait pactisé avec les démons. »

« Pactisé avec les démons, c’est quoi cette blague ? Bref, de toute façon, désolée mais j’ai fait mon choix, je vais profiter du fait qu’ils ne sont pas là pour … »

« Pour ? Oui ? » déclara Onyr, la regardant longuement alors que Manelena n’avait plus son épée. Même sans elle, elle était encore capable de se battre si nécessaire.

« Je n’aurai aucune hésitation à t’éliminer. »

Alors pourquoi est-ce qu’elle n’agissait pas tout de suite ? Pourquoi ? La taupe la regarda longuement, comme amusée par sa réaction avant de tourner la tête en arrière. Humpf … Logique … que certains allaient venir. Ils avaient été assez malins pour se séparer mais en même temps … ils étaient donc moins forts. Cela sera beaucoup plus simple pour les tuer si nécessaire. S’il arrivait à séparer ceux entourant les démons de ces derniers, ça serait déjà une belle victoire, oui. Mais ce n’était pas gagné d’avance.

« Et qu’est-ce que tu comptes faire de moi ? »

« Maintenant ? Je te laisserai en vie si tu ne m’attaques pas … mais il se peut que si je te vois te ranger du côté des démons, je ne ferai pas de différences. »

« Après ce que tu viens de me dire, tu veux me tuer après avoir révélé ça ? Alors que mes paroles pourraient servir à tous les chasser ? »

« Tu sembles bien plus futée encore qu’on ne pourrait le croire mais qu’importe. »

« Fais ce que tu veux … je sais juste que Tery va venir … que ça sera lui qui viendra. »

« La confiance aveugle que tu mets en lui est remarquable. Mais elle est aveugle et risible … tu te trompes lourdement. Tu seras plus que déçue. »

« Je suis libre encore de mes pensées et de mes actes. Nous verrons par nous-même. »

Elle s’était mise assise contre un mur, observant les fissures devant elle. De toute façon, Tery allait arriver, elle en était convaincue. Elle en était sûre et certaine. Cela ne prendrait que quelques minutes pour qu’il arrive et vienne la sauver. Elle en était … convaincue, n’est-ce pas ? Voilà qu’elle … se mettait à douter de lui. Elle était horrible.

« MANELENA ! MANELENA ! »

Elle releva son visage, observant les arbres devant elle. Il y avait … Tery, n’est-ce pas ? C’était exactement ça … elle en était convaincue. Puis elle remarqua une ombre qui se déplaçait à vive allure. En y pensant, Onyr avait emmené Tery dans cet endroit car les arbres allaient le déranger, n’est-ce pas ? Il se trompait lourdement. Tery n’était pas gêné par un tel endroit, il connaissait tellement ce genre de terrain. Cela allait être une mauvaise surprise.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/27/d423514113/htdocs/chibi/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 405

Laisser un commentaire