Chapitre 25 : Une invitée non-annoncée

Chapitre 25 : Une invitée non-annoncée

« Eh bien ? Je pensais être rouillé mais il semblerait que je ne sois pas si usé que ça. Vous ne profitez pas un peu pour vous relâcher pendant mon absence ? »

L’homme à la chevelure noire avait le sourire aux lèvres. Rien de prétentieux, plus amusé qu’autre chose alors qu’il tenait deux petit labrys dans ses mains bien qu’une aura les entourait, signe qu’ils étaient dans un entraînement. Aux pieds du maréchal, plusieurs soldats étaient au sol, certains étant sonnés par les coups.

« Aie, aie, aie, ça faisait mal tout ça, quand même. »

« Difficile à croire qu’il ait moins le temps de s’entraîner ! »

« Hmm ? Mais je ne crois pas avoir dit cela. Même si je ne peux plus venir aussi souvent aux entraînements, il faut bien que je me maintienne de mon côté, vous savez, les gars. Sinon, je vais finir par me ramollir et ça, je veux éviter hein ? »

« Hey, mais ça, nous n’étions pas au courant ! »

« Eh bien, maintenant vous le serez, n’est-ce pas ? Allez, on se relève ! J’ai encore envie de m’entraîner de mon côté, ne me dites pas que vous êtes déjà fatigués hein ? »

« Dites ? Je peux participer, moi ? Hahaha ! »

Hmm ? Une voix féminine accompagnée d’un certain rire qu’il ne reconnaissait pas. Son regard se tourna vers une étrange femme… qui ne portait pas l’uniforme des soldats de Shunter. Pour autant, cela n’avait rien de si anormal puisqu’elle avait de nombreux attributs la désignant comme une citoyenne de Claudiska. Des membres de cette race existaient dans l’armée de Shunter mais ils étaient rares.

« Et vous êtes ? Car je ne crois pas que vous faites partie des soldats de Shunter. Voire même que vous êtes une citoyenne de cette ville. »

« AH ! Je me disais bien que j’avais complètement oubliée quelque chose ! Dire que ce n’est pas la première fois que l’on m’en fait la remarque en prime, hahaha ! Je m’appelle Krawnia, enchantée ! J’étais la personne en charge de la tour de Pirsey, tour qui culmine dans les cieux comme à son habitude, héhéhé ! »

La tour de Pirsey ? Là encore, on touchait un peu à la légende bien qu’elle était bien réelle. La femme ne semblait pas mentir, avec son aile de chauve-souris d’un côté, une de corbeau de l’autre… et ses yeux dorés. Elle avait une allure assez étrange, surtout avec ses longs cheveux noirs. Et il n’avait aucune explication mais il ne ne sentait pas à l’aise sous ce regard doré qui se posait sur lui.

« Pourquoi est-ce que la femme en garde de la tour de Pirsey se trouve ici ? »

« Eh bien, c’est simple ! J’ai cru entendre que beaucoup de gnomolds venaient par ici dernièrement mais surtout, je voulais retrouver quelqu’un ! Je n’ai pas l’impression qu’il soit là, c’est dommage, vraiment dommage. Aaaaah ! Où est-il ? »

« Qui donc ? Et donc que faites-vous par ici ? »

« Hum ? Je ne sais pas si je m’exprime correctement mais je pensais que si. J’ai signalé que je cherchais quelqu’un. J’ai remarqué quelques vilains gnomolds mais j’étais trop occupée à espérer le revoir que je ne me suis pas intéressée à eux. »

« Qui est cette personne que vous recherchez ? »

Il n’aimait pas particulièrement se répéter mais cette femme semblait assez folle. C’est pourquoi il restait quand même méfiant. Elle se tourna vers Hémurion, déclarant :

« Mais Tery Vanian, bien entendu ! Qui d’autre pourrait donc m’intéresser ? L’adepte d’Alzar, le tueur de géants, je ne peux que parler de lui ! »

« Tery ? Encore une personne ? Et qu’est-ce que vous lui voulez exactement ? »

« Mais l’accompagner, bien entendu ! Il ne pourrait en être autrement ! Ah… Les gens sont vraiment si simplets à Shunter. Bon, où est-ce qu’il est ? J’imagine que vous n’allez pas vouloir me le dire sauf si je dois me battre contre vous ? Vous ne seriez pas le premier, hahaha ! Et sûrement pas le dernier ! »

« Hum, je vois, je vois. Malheureusement, je ne peux pas vous dire où se trouve Tery Vanian. Il en va de sa sécurité. »

« Hein ? Tu le sais donc… et tu ne veux pas me le dire ? Mais c’est vraiment vilain de ta part, vraiment très vilain, tu sais ? »

« Ce n’est pas une question de vilenie de votre part. Tant que je ne sais pas quels sont vos objectifs réels, je ne peux pas vous permettre de vous guider. »

« Ah… Vraiment, au moins, cela change des autres excuses. Faudra pas trop se plaindre hein ? Bon bon bon ! Comment je vais faire alors ? Hmmm ? Faut donc faire comme si c’était un entraînement, c’est bien ça ? »

Elle semblait se désintéresser complètement de tout en réalité. C’était à peine si elle regardait Hémurion, l’air de lui demander s’il voulait vraiment se battre. Un soldat, légèrement plus grand que les autres, se rapprocha d’elle tout en disant :

« Vous inquiétez pas, maréchal Hérmurion ! Je vais me char… »

« Oh du balai, le gros. » coupa sèchement Krawnia tout en pointant une main vers le soldat, produisant une bourrasque qui le projeta contre un mur. Aussitôt, les autres soldats se positionnèrent en formation d’attaque, armes pointées vers elle. « Vous en faites pas, il est pas mort, juste un peu secoué et il aura mal au dos. J’ai pas que ça à faire, hahaha ! »

« Bon, visiblement, je sens qu’il n’y a pas d’autres alternatives hein ? Je ne voulais pas en arriver là… mais en même temps, si je refuse un duel qui protégerait Tery, je crois qu’elle m’en voudrait énormément. »

« Hmm ? Qui qui en voudrait à qui ? J’ai l’impression que tu me caches quelque chose. Va falloir s’exprimer plus correctement après ta raclée ! »

« Tu parles beaucoup mais dans ce duel, tu ne comptes pas utiliser tes lignes, j’espère ? Cela serait vraiment décevant si tu comptes revoir Tery. »

Il voulait gagner un peu de temps. Il n’avait aucune idée de son but réel à cette femme ailée. Il ne savait pas si celle-ci était une ennemie ou non. Elle ne semblait pas concrète et lucide le moins du monde. Il ne pouvait pas prendre de risque pour le moment.

Tenant fermement ses deux labrys dans ses mains, il observa Krownia avec attention, attendant de voir ce qu’elle allait utiliser comme arme dans ce combat. Elle sembla songeuse, se mettant à siffloter avant d’avoir un large sourire.

« Bon, ce n’est pas tout ça mais je vais faire pour que ça soit un peu accéléré hein ? Faudra pas m’en vouloir mais si je dois attendre encore un peu plus de temps pour le retrouver, je ne voudrais pas devenir complètement folle hahaha ! »

« Tu est certaine que ce n’est pas déjà le cas ? »

Il avait demandé sans ironie aucune, fixant simplement Krownia qui avait fini par faire apparaître un long manche entre ses doigts, une lame courbée se trouvant à l’un des deux bouts. Une faux. La lame était recouverte d’une légère aura bleue, signe qu’elle n’affecterait pas avec son véritable tranchant.

« Est-ce que je dois promettre de ne pas vous tuer ? Il vaut mieux prévenir que guérir, n’est-ce pas ? Cela serait vraiment dommage que le maréchal ne décède lors d’un simple entraînement hahaha ! Ce n’est pas ça ? »

« Il vaut mieux que tu te taises. »

Il avait arrêté de chercher à tutoyer cette… personne. Cela ne servirait à rien, aucun résultat ne pourrait être convenable pour un être comme elle. Elle utilisait une arme avec une allonge bien plus importante que ses haches. Il n’y avait alors pas cinquante solutions pour réussir à l’atteindre. Il suffisait de… foncer sur l’adversaire !

« Ooooh ? La seule prise de contact que je veux avec un homme, ce n’est pas avec ta personne. Tu m’excuseras de ne pas te laisser t’approcher ! »

Hein ?! Il s’arrêta dans son mouvement de course alors qu’elle venait de brandir sa faux pour tracer une ligne horizontale sur le sol, comme un chemin à ne pas traverser. À quelques centimètres de cette dernière, il pouvait remarquer la profondeur de la ligne.

« Tu caches bien ton jeu, n’est-ce pas, Krawnia ? »

« Hmm ? Mais je n’ai jamais cherché à ne pas dévoiler ma puissance. Ce n’est que comme ça que l’on se fait respecter dans ce monde, non ? Il faut écraser complètement toute volonté de recommencer à me provoquer en duel chez l’adversaire. »

« Tu es vraiment cinglée… même si c’était déjà connu depuis le temps. »

Et le temps était relativement court vu que cela faisait à peine quelques minutes qu’il connaissait cette femme. Il n’avait aucune idée de ce qu’elle allait emmener comme ennui mais une chose était certaine : il n’allait pas la laisser faire !

Maintenant qu’il avait plus ou moins jaugé l’allonge de l’arme de Krawnia à cause de l’attaque qu’elle avait faite, il savait comment réagir. Il se rapprochait de son adversaire une nouvelle fois mais avec un peu plus de sécurité dans les mouvements.

« Dis-moi, tu n’es pas maréchal pour rien hein ? »

Pourquoi est-ce qu’elle posait la question maintenant ? Il la regarda un peu de travers, amorçant un coup avec son labrys, coup qui était aussitôt paré. Malgré la force dans sa frappe, la lame ne vint même pas s’enfoncer dans le bois de la faux.

« Je me disais que tu étais un peu plus fort que la moyenne en fin de compte, hahaha ! Même si ça ne sera pas suffisant pas du tout ! »

« Il vaudrait mieux pour toi que tu te taises, jeune femme. Tu parles beaucoup trop. »

« Faut bien faire un peu de conversation ! Les autres ne s’en privaient pas, disant qu’ils allaient alors m’éclater, m’écarteler, me faire des choses et tout le reste. Mais toi, tu ne dis rien du tout. C’est presque vexant ! »

Le dialogue était inutile avec cette femme. S’il voulait rester concentré, c’était son problème. Il n’avait pas à chercher à dialoguer avec cette folle. Le souci, c’est qu’il ne pouvait pas envisager de la tuer. Il était certain qu’elle n’était pas… mauvaise envers Tery mais elle allait causer de gros problèmes s’il la laissait faire.

Le combat continua pendant plusieurs minutes, Krawnia semblant plus s’amuser qu’autre chose avec Hémurion, ce dernier n’étant pas pour autant en reste. Il tenait aisément face à Krawnia même si celle-ci n’était visiblement pas autant sérieuse que lui.

« Vraiment, tu te débrouilles bien ! Je ne pensais pas que ça existait des combattants aussi bons que ceux qui accompagnaient Tery ! »

« Je suis le maréchal Hémurion. Je suis l’homme qui gère les affaires du royaume de Shunter quand la reine Manelena n’est pas là. Si je dois tomber face au premier adversaire qui apparaît à l’improviste, je… »

« Bon ! J’en ai assez ! Cela ne m’amuse plus ! J’ai pas envie d’être obligée d’utiliser la magie alors que j’ai dit que je n’allais pas le faire ! »

« Est-ce que je considère que tu abandonnes le duel ? »

« On va dire ça comme ça ! Pfff ! Ce que c’est chiant, je voulais juste savoir où était Tery, moi ! Il n’est pas revenu après tout ce temps et avec ces démons qui sont apparus un peu partout, j’en avais assez de la tour, moi ! »

« Si tu te calmes et que tu évites d’être aussi agressif ou folle, je pourrais te répondre. »

Le fait qu’elle décide d’arrêter le duel alors qu’il savait pertinemment qu’il aurait perdu avec le temps, montrait qu’elle n’était pas complètement « cinglée ». Il y avait donc une possibilité de discuter avec elle, tant mieux.

« Je vais t’écouter alors. Où est-ce que Tery se trouve ? Il s’est passé quoi ? Toutes ces choses ! Je ne peux pas rester là sans rien faire ! Hahahaha ! »

« Hum… Si tu veux tout savoir, tu ne trouveras pas Tery à la surface. Il est malheureusement parti depuis des mois voire plus d’une année dans le monde souterrain. Je pense que tu es quand même au courant au sujet des démons, non ? »

« Tsss, oui, ces démons. De véritables plaies mais j’ai trop à faire pour me préoccuper d’eux ! Ce sont donc eux qui ont enlevé Tery ? Je vais leur faire payer ! »

« Non, non, ce n’est pas ainsi. Ah… Suis-moi, je ne peux pas forcément en parler à voix haute devant tout le monde. Il semblerait que tu n’es au courant de rien, ce qui n’est pas étonnant. Tu connais à peine Tery, tu ne peux pas tout savoir à son sujet. »

« Oh que si ! Je connais tellement de choses ! Mais il est disparu de mes radars depuis… ce que vous avez appelé l’ouverture qui a emmené les démons ! »

Ah… Vraiment. Ils allaient devoir reprendre tout depuis le début. Pour autant, cela ne le dérangeait pas. Au moins, elle n’allait pas causer plus de problèmes qu’il n’en faut. Il avait encore beaucoup à faire avec elle mais tant mieux… cela serait ennuyeux qu’elle cause plus d’ennuis avec son caractère.

L’invitant à manger avec lui à une table, il cherchait principalement à canaliser son « exubérance ». Il allait plus la considérer ça ainsi qu’autre chose. Cela serait beaucoup mieux pour cette future discussion.

« Alors, par où je dois commencer ? Tu étais au courant pour Tery qui se trouvait à Omnosmos ou non ? »

« Bien sûr que oui, hahaha ! Je sais aussi pour ses parents, il n’y a aucun doute. Héhéhé. Enfin, ses parents et ses grands-parents. »

« Mais comment tu peux connaître ce genre d’informations ? »

« Oooooh ! Les nobles et les rois ne sont pas les seuls à avoir certains réseaux d’informations, hein ? Héhéhé… Je suis au courant de beaucoup plus qu’on ne pourrait le croire ! »

« Hum ? Ah bon ? Comment cela ? »

« Héhéhé ! Simplement, ça ne concerne que Tery, les autres personnes, je m’en fiche complètement. Même s’il est un peu trop bien entouré depuis toutes ces années. »

Il fronça les sourcils, comme s’il cherchait à cerner cette femme. Il semblait plus ou moins comprendre ce qu’elle était exactement et ce n’était pas forcément rassurant. Oui, elle était peut-être atteinte d’une démence bien caractéristique.

« Bref. Tery Vanian n’a pas posé un pied à la surface depuis un bon bout de temps. Te donner un endroit précisément serait impossible. Pour autant, si tu veux vraiment le trouver, tu ne vas pas avoir d’autres solutions que d’aller dans les différents repaires d’où sortent les démons. Y en a un peu partout dans le monde dorénavant. »

« RAAAAAAH ! Qu’est-ce que c’est inutile cet endroit ! Je me doutais bien qu’en venant ici, je n’aurais pas ce que je voudrais, raaaaah ! »

« Eh bien, je suis désolé au nom du royaume de Shunter, de ne pas pouvoir répondre à vos attentes. Il vous faudra pour autant vous y faire. Si vous voulez donc retrouver Tery, il va vous falloir vous rendre dans l’une des grottes, comme je l’ai répété. »

« Mais cet endroit, j’imagine qu’il est gigantesque, non ? Pfff ! C’est vraiment navrant. »

Elle marmonnait et maugréait, visiblement mécontente des évènements avant de finir par se lever, se dirigeant vers la sortie de la salle pour se restaurer. Elle reprit d’une voix un peu plus forte pour qu’Hémurion puisse entendre :

« Je n’ai donc plus aucune raison de rester ici. Je vais m’en aller ! »

« Évitez de causer quelques ennuis sur votre chemin, d’accord ? Si je dois apprendre qu’il y a quelques morts malheureux, je serais alors obligé de réagir en conséquence. »

« Hmm ? Oh, sauf s’ils le désirent vraiment, j’évite de tuer inutilement. J’ai bien mieux à faire que de perdre mon temps avec quelques cadavres derrière moi, hahaha ! »

« Hmm, si tu le dis. Tu es prévenue. Tu peux disposer maintenant. »

« Oh ? Et si quelques soldats décident de me barrer le passage pour que je puisse m’en aller, je suis autorisée à leur donner une petite leçon ? »

« Ils ne sont pas aussi ridicules au point de réagir comme des enfants mal éduqués. »

« Donc, je peux leur donner une petite leçon si nécessaire ! Merci bien ! C’est tout ce que je voulais entendre, hahaha ! »

Mais ce n’était pas ce qu’il avait dit ! Il la regarda partir, plus affligé qu’autre chose par cette femme qui ne semblait rien comprendre. Enfin, bon débarras ! Plus vite elle ne sera plus dans le château voire le royaume, mieux ce sera !

« Et bonne chance pour toi, Tery, pour la supporter. »

Il avait dit cela à haute voix bien que personne ne pouvait lui répondre. Simplement, il se demandait comment s’était passé réellement leur rencontre car il n’était pas stupide. Il voyait parfaitement à quel point elle était accro au jeune homme.

Et ce genre de femmes pouvait être un vrai souci, surtout qu’il savait que Tery n’était pas seul, loin de là. Il était en couple et surtout, avec Manelena dans les parages, il n’était pas vraiment certain que tout se passe bien, loin de là.

Ailleurs, déjà bien loin du château de Midès, la femme aux différentes ailes s’était déjà mise à les déployer avant de décoller dans les airs. Visiblement un peu agacée par le fait de ne pas avoir retrouvé Tery, elle marmonna pour elle-même :

« Je vais juste devoir trouver l’un de ces fameux démons, l’obliger à parler pour me dire d’où il est venu… et ensuite, je n’aurais qu’à explorer cet endroit. »

Explorer … et éliminer quiconque se mettra en travers de son chemin. Ah non, c’était un peu extrême comme réaction, d’après la petite discussion qu’elle avait eu avec le maréchal Hémurion. Hmm… Maintenant juchée sur l’une des plus hautes branches d’un arbre, elle s’était mise à étudier autour d’elle.

Elle pouvait apercevoir des gnomolds qui rejoignaient leur groupe, quelques animaux qui en pourchassaient d’autres… mais rien qui ne semblait ressembler à un démon. Oh, elle s’était quand même renseigné par rapport à ces derniers. Ils avaient des cornes et des yeux rouges, petit détail supplémentaire : ils avaient aussi les pouvoirs d’Alzar.

« Ils peuvent être autant démoniaques qu’ils le désirent, ils ne remplaceront jamais Tery ! »

C’était même une évidence à ses yeux. ENFIN BON ! Elle allait se diriger vers un village. Elle ne manquait pas forcément de vivres et autres mais elle était toujours amusée par les réactions effrayée de ces personnes. Oui, ils étaient tous horrifiés à cause de ses ailes, c’est bien pour cela qu’elle était là, ici, seule… en attendant de retrouver Tery.

« Pfiou… J’imagine que je vais devoir allez étudier les alentours. Si ce sont des démons millénaires ou je ne sais quoi, ils ne doivent pas avoir une grotte proche de la capitale de Shunter de toute façon. Ils ont sûrement bien d’autres idées en tête, ah ! »

Surtout, elle ne pensait pas qu’ils seraient assez stupides pour se jeter à corps ouvert dans un monde inconnu. Elle ne pouvait pas prétendre ne pas les comprendre. Elle avait ressenti la même chose auparavant mais maintenant, c’était bien différent. C’était totalement différent… ce qui s’offrait à elle, c’était une existence auprès de Tery.

Un homme qui l’avait vraiment considéré pour ce qu’elle était. Elle ne pouvait pas oublier cet homme, c’était tout simplement impossible. C’était celui qui lui était destiné.et qu’elle attendait depuis qu’elle était née.

« Personne ne mettra la serre sur Tery sans passer par moi, il en est hors de question ! Si une femme tente de s’en mêler… »

Cette fois-ci, il n’y aura plus de gentille Krawnia. Même si nul n’était là pour l’observer, elle fit briller les serres qui remplaçaient ses pieds, signe que sur le moment, elle serait bien capable de mettre sa menace à exécution. Mais pour ça, il fallait déjà réussir à retrouver Tery, ce qui n’était pas une mince affaire.

Mais elle avait eu un indice précieux, à ne pas ignorer. Tery… Tery… Tery… Elle répéta ce nom gaiement avant de reprendre son envol au-dessus d’une première forêt. Elle allait très vite retrouver ce qu’elle recherchait, elle en était certaine. Les paroles d’Hémurion avaient été la dernière chose dont elle avait besoin.

Laisser un commentaire