Chapitre 36 : La chair des dieux

ShiroiRyu
ShiroiRyu

Les derniers articles par ShiroiRyu (tout voir)

Chapitre 36 : La chair des dieux

« Ma fille, je m’interroge sur une chose. »

Depuis la disparition de la grande sœur d’Elise, celle-ci était quotidiennement dans la salle du trône de son père, discutant avec lui assez souvent par rapport à tout ce qui les entourait. Elle le regarda, attendant la suite de sa question :

« Ces deux démons que tu évoquais, est-ce que tu connais leurs noms ? »

« Je ne suis plus sûre de m’en rappeler. Je pourrais demander à Tery au cas où mais je ne sais pas s’ils se sont présentés … Je crois qu’ils ne l’ont pas fait. »

« Cela m’interpelle et j’avoue que j’aimerai avoir plus d’informations à ce sujet. Dès que tu peux, si tu y arries, préviens moi, d’accord ? »

« Cela sera fait, père. Je vais même y aller de ce pas. Je crois qu’il est avec … »

« Wandy et Zalek, je suis au courant à ce sujet. Depuis cet événement, il est souvent à leur côté. Je sais qu’il ne pense pas à mal mais beaucoup se font des idées suite à ses préoccupations mais en même temps … »

« Vous n’avez pas vous en faire, père. Vous savez aussi bien que moi que Tery ne pense pas à mal et qu’il se fiche guère de ce que les gens pensent de moi. Enfin, la grosse majorité du temps … mais là, sur le coup, je ne pense pas que ça le dérange réellement. Je vais aller le voir maintenant, père. »

Il fit un petit mouvement de la tête, ayant bien remarqué que sa fille se répétait bien qu’il ne fit aucune remarque à ce sujet. Ce n’était guère le moment de l’embêter avec ce genre de petit désagrément. La démone aux cheveux auburn quitta la salle du trône, marchant dans les couloirs tout en saluant les gardes sur son passage.

Ce ne fut pas bien difficile de retrouver Tery. Ce dernier était visiblement en train de discuter avec Wandy, installé sur un banc tandis que Zalek jouait devant eux. Malgré le jeune âge de la démone, il était difficile de ne pas reconnaître élégance et la noblesse qui émanaient d’elle. Et puis, Elise reconnaissait aisément ce sourire et ce ri si particulier aux gens de la haute société. Ah oui, elle s’en rappelait.

A l’époque où elle n’était qu’une simple serveuse, les nobles restaient rares mais pas inconnus. Ceux qui s’arrêtaient dans l’auberge avaient toujours ce petit rire. C’était un rire qui donnait l’impression que l’on rigolait de ce que disait l’autre personne alors qu’il sonnait faux. Dans ce cas précis, elle avait la sensation que Wandy … riait réellement avec Tery.

« Dommage qu’elle soit arrivée beaucoup trop tard. »

Mais rien empêchait l’adolescente démone de continuer son numéro de charme. Et puis, elle ne se faisait pas oppressante. Oui, il était possible de la sauver … de la faire devenir quelqu’un de différent, quelqu’un qui n’était pas comme ses aînés.

« Oh ! Grande sœur, tu es là depuis quand ? »

Oh ? Vrai qu’elle s’était avancée sans même s’en rendre compte. Elle était un peu idiote, sur le coup vu qu’elle s’était décidée à les laisser un peu tranquilles mais elle sentit la présence de Zalek contre ses genoux.

« Grande sœur ! Bonjour ! Comment est-ce que tu vas ? »

« Je vais bien et toi ? Tu as bien dormi ? Qu’est-ce que tu faisais de beau ? »

« Bah … Euh … Je cherchais quelques bêtes dans les herbes. »

Les herbes ? C’est vrai. Elle ne s’était jamais réellement posé la question mais elle pouvait se demander comment était-ce possible qu’une végétation puisse naître ici ? Du moins, une végétation comme celle de la surface. Est-ce que les cristaux laissaient émaner une lueur pareille à celle de l’astre solaire ?

« Je vois, je vois … et tu as trouvé des choses intéressantes ? »

« Ah ben oui, un scarabée bifourchu ! L’est pas mignon ? » dit-il tout en présentant l’insecte dans sa main droite.

Un scarabée tout ce qu’il y avait de plus normal … ou presque … si on omettait son appendice nasal qui se disait en deux fourches, donc quatre petites pointes. Ah ! Et aussi la sorte de bave qui coulait de sa gueule. Une bave qui ne semblait guère déranger l’enfant démoniaque qui fit un grand sourire à Elise qui recula instinctivement.

« Euh … Vraiment magnifique, oui. Mais éloignes-le de moi s’il te plaît. »

« Tu n’aimes pas les insectes ? Pourquoi que toutes les filles n’aiment pas les insectes ? Je comprendrais jamais … sont pas méchants, enfin les petits. »

« C’est sûr que les gros, c’est autre chose, Zalek ! Je peux te l’avouer. D’ailleurs, le pire est quand ils sont à moitié démoniaques. »

« Vrai que certains démons dévorent leurs chairs et se transforment ! Mon grand frère m’en a montré et c’est vraiment pas beau du tout à voir. »

« Disons que les démons qui décident de perdre leur apparence originelle ne valent pas mieux que des bêtes. Ils ont un peu de lucidité mais leurs instincts primaires prennent le dessus. Est-ce que vous en avez déjà rencontrés, Tery ? J’imagine que oui, vu que vous venez de la surface et que vous êtes arrivés jusqu’ici. »

« C’est exact … Je ne sais plus si c’était une araignée ou autre … Enfin, un mélange vraiment glauque et pas du tout plaisant à regarder. »

« Tery ? Est-ce que je peux t’embêter deux minutes ? J’aimerai te poser une question, seule à seul, si ça ne te dérange pas trop. »

« Euh, oui, bien entendu. Mademoiselle Wandy, si vous voulez bien vous occuper de votre petit frère pendant que je discute avec Elise ? »

« Pourquoi est-ce qu’elle, elle a du Elise et moi, j’ai du mademoiselle ? » marmonna Wandy en croisant les bras à hauteur de poitrine alors que Tery s’éloignait avec Elise.

Une dizaine de mètres plus loin, Tery jetant un œil quand même aux deux enfants au cas où, il attendait qu’Elise lui pose la question qui la taraudait. A la voir, on aurait presque l’impression que tout cela la dérangeait … mais pourquoi ?

« Dis moi … Je n’aime pas remuer le couteau dans la plaie mais … Euh … Mon père me demandait si tu as un nom par rapport aux deux … démons. Tu sais, les deux vieux démons qui vous ont manipulé pour ouvrir les portes. »

« Euh … Wow … Je pensais que c’était vraiment quelque chose d’important en vue de ton regard mais euh, attends, faut juste que j’y réfléchisses et je te dis ça. »

Cela faisait un bout de temps et bien entendu, il devait s’en rappeler. Simplement, sa mémoire avait sûrement préféré mettre cette information de côté pour ne plus jamais y penser. Oui, c’était sûrement ça. Pour autant, il pencha la tête sur le côté, finissant par déclarer :

« Pas la moindre idée … En fait, je sais juste qu’ils s’appelaient l’Oracle et le Grand Prêtre. Mais à part ça, je n’ai jamais su à ce sujet. »

« Est-ce que tu crois qu’Elen en saurait quelque chose ou non ? »

« Je ne crois pas … Madame Liza, la femme qui s’occupait d’elle à l’époque de l’orphelinat, peut-être … mais elle est morte depuis longtemps. Désolé de ne pas pouvoir t’être plus utile. Si tu veux une description physique mais je pense que ça, tu t’en rappelles. »

« Plus ou moins vu qu’il s’agissait de deux jumeaux mais je ne suis pas sûre et certaine. Tu pourras revenir dans la salle du trône pour confirmer tout ça ? »

« D’ici quelques minutes, je vais encore passer un peu de temps avec Zalek et Wandy. »

« Fais attention, Wandy semble mécontente que je m’accapare ta présence un peu. »

« J’ai cru remarquer cela. Enfin bon, je ne suis pas là pour qu’elle se dispute inutilement. Je vais aller la retrouver alors. »

« Ahlala … Quel charmeur, Tery. Fais attention à ce que je t’ai dit. »

Il hocha la tête positivement. Elle n’avait pas besoin de lui faire la remarque à ce sujet. Ils avaient déjà discuté de tout ceci. Il laissa Elise retourner voir son père alors qu’il retournait au côté de Wandy, s’excusant de cette petite absence. L’adolescent fit la moue, détournant la tête d’un air boudeur alors que Zalek rigolait.

« A défaut d’être un fiancé, tu pourrais devenir leur grand frère … » murmura Elise pour elle-même en les regardant. Ils semblaient si apaisés, rien à voir avec leurs réactions en la présence des deux aînés de la famille royale. Bon, ce n’était pas tout ça mais elle devait évoquer ses projets avec son père et lui signaler que les deux démons, elle n’avait aucune information à part une brève description physique à lui donner.

« Père … Malheureusement, Tery n’en savait pas plus que moi à ce sujet. Nous ne connaissons que ce à quoi ils ressemblaient, outre le fait qu’ils étaient jumeaux. »

« Dans le monde démoniaque, les jumeaux sont rares, très rares. Généralement, vers l’adolescence ou le passage à l’âge adulte, l’un dévore l’autre pour lui prendre tous ses pouvoirs. C’est d’ailleurs l’un des rares cas où dévorer un autre démon est complètement sans risque puisqu’ils étaient fusionnels dès le début. »

« Ah oui, j’avais oublié cette option … Enfin bon, donc des démons jumeaux, si c’est si rare, ils doivent pas être si difficiles à trouver, non ? »

« Hmmm … Je ne sais pas … Et d’après ce que tu m’as donné comme description physique, ils ont l’air assez anciens. Normalement, je devrais être au courant mais le fait que je ne le sois pas n’est pas forcément très rassurant. »

« Est-ce qu’il y a une chance que … »

« Une chance ? Une forte probabilité plutôt. Je ne pense pas que ça soit une bonne chose et je vais devoir me mettre au courant de ces événements. Cela fait déjà plusieurs mois qu’ils sont là, comme vous, et aucune trace d’eux. Ce qui veut dire … Hmmm … Ma fille ? Quelque chose te tracasse ? » demanda l’empereur en voyant le visage soucieux de sa fille.

« Et bien, je sais juste que les deux vieux démons … ne me connaissaient pas. Ils avaient l’air surpris en voyant mes flammes capables de me régénérer. »

« Hmm … Ce sont donc deux démons qui ont réussi à passer il y a de cela plusieurs décennies … comme pour préparer le terrain, sûrement. Malgré tout ce qui était dit, les portes démoniaques laissaient en de très rares moments passer un démon ou deux, mais cela peut-être une fois tous les cinq ou dix ans. Ces événements étaient très rares. »

« C’est bien comme ça que tu as réussi à me faire naître à la surface. »

« Je voulais … que ça soit mon propre enfant qui arrive à nous rouvrir la voie vers la surface, je sais que c’est assez compliqué mais … »

« Je ne demande pas des raisons ou des explications … mais je voulais savoir : si vous étiez si intéressé par la surface, père … pourquoi ne pas vous y rendre ? »

« Cela serait le meilleur moyen pour subir une tentative d’assassinat. Je ne peux pas m’y rendre tant que nous n’aurons pas quelques zones sécurisées. »

« Oh d’accord … Mais … en même temps, c’est dommage. Je suis sûre qu’avec de bons arguments et les bonnes personnes, vous pourriez vous entendre avec quelques royaumes. »

« Ne sois donc pas si idiote, ma fille. Cela n’est pas possible et pour cause. Cette haine est millénaire et ancestrale et … »

« Père … La grande majorité de la surface n’était même pas au courant de l’existence des démons avant que les portes ne s’ouvrent. C’est justement le moment de tendre la main ! »

Elle avait osé couper la parole à son père mais cela était pour une bonne cause. Elle était en train de chercher à le convaincre de faire un premier geste pour un climat de paix avec … Shunter et les autres nations. Bon d’accord, Mékalarma, il ne fallait pas trop rêver … mais Traslord et Shunter ? Ils avaient Royan et Manelena de leur côté !

« Je ne sais pas trop, ma fille … Cela me semble trop abrupt … »

« Réfléchissez-y. Je suis certaine que ça serait la solution à bon nombre de problèmes. Je suis certaine que si vous interrogez quelques domaines, même ceux proches de la surface, certains se montreront intéressés à l’idée de rencontrer les gens de la surface dans un climat de paix. »

« Peut-on vraiment faire confiance à ces démons qui n’hésitent pas à se dévorer entre eux ? »

« Que je saches, certains démons de la capitale ou ceux entre aux strates supérieures ne sont pas franchement mieux à ma connaissance, non ? »

« Tu marques un point à ce sujet … Certains ne sont vraiment guère mieux … et cela ne les dérange pas. Ah … Pourquoi veux-tu absolument tout faire pour que la surface et notre royaume soient en paix entre eux ? Nous … n’avons rien en commun avec eux … et après des millénaires, nos races continueront de s’opposer et de se battre entre elles. »

« Ca, c’est ce que vous pensez. Je suis sûr et certain qu’il est possible de s’entendre. »

« Tu parles car tu as vécu avec eux pendant presque vingt ans, ma fille. Ce n’est pas pareil pour ceux qui sont nés sous la surface. Tu ne peux pas considérer ton expérience comme crédible aux yeux des autres. »

« Pour autant, cela est à prendre en considération car nos compagnons de route étaient au courant de notre race et cela ne les as pas dérangés. De base, si nous avions su, nous aurions alors put nous débrouiller pour ouvrir les portes démoniaques sans … ça. »

« Ca ? Que veux-tu dire par là exactement ma fille ? »

« Vous le savez non ? Enfin, je veux parler du fait que Tery a ouvert les portes démoniaques à cause d’une voix dans sa tête qui l’a manipulé depuis le début. Sans cela, tout ça ne serait jamais arrivé … loin de là. »

« Est-ce qu’il regrette ce geste ? » demanda Malark à sa fille, observant la réaction de celle-ci avant de lui répondre avec honnêteté :

« Il le regrette car cela lui a coûté l’amitié voire plus d’une personne proche de lui mais aussi l’amour de celle qui parcourait sa vie depuis des années. Il en a été de même pour moi avec le roi actuel de Traslord. »

« C’est vrai … Vous connaissez le roi de Traslord et la reine de Shunter. Et cela depuis quelques années, de ce que j’ai compris. Et je comprends parfaitement que toutes tes paroles sont à dessein par rapport à tes sentiments … envers ce jeune roi. »

« Je n’ai jamais chercher à le cacher. Après pour Tery, je tenais … juste à dire … »

« Hmmm ? Oui ? Qu’est-ce qu’il y a par rapport à lui ? »

« Et bien, comment dire … exactement à ce sujet. J’ai dit qu’il le regrette … mais en même temps, je pense que l’expérience souterraine lui plaît énormément. La majorité des démons sont comme les autres races, celles qui vivent à la surface. Il y a juste des êtres mauvais partout mais cela n’a aucune relation avec la race. »

« Ton discours résonne comme celui d’une enfant. D’une extrême candeur … est-ce que tu te rends compte de ce que tu dis, Elise ? »

« Je le sais parfaitement père … Et je ne le regrette pas. Je ne regrette pas du tout cela. Je voulais juste vous exprimer mon intérêt par rapport à tout ceci … et d’ailleurs, je tiens à vous signaler une chose. Elen, la femme de Tery, est l’enfant de Zélisia et Alzar. »

Peut-être était-ce la première fois depuis qu’ils étaient plongé dans le royaume démoniaque mais la surprise était totalement gravée sur le visage de son père au moment où elle avait terminé sa phrase. Ah … Quelle idiotie de sa part. Elle ne pouvait pas se taire ? Car elle n’était pas certaine que Tery aurait apprécié qu’elle dévoile cela.

« Est-ce vrai, Elise ? Tu ne chercherais pas à me mentir, n’est-ce pas ? »

« Je … n’ai aucune raison de vous mentir, Père. Je n’aurai rien à gagner en agissant de la sorte, vous le savez aussi bien que moi, n’est-ce pas ? »

« Hmm … C’est à moi d’en décider, Elise. Ainsi, les deux divinités ont mis au monde un enfant. Un seul et unique enfant, tu es sûre de cela ? »

« Je ne sais pas s’ils ont eut d’autres enfants mais Elen est leur fille, c’est tout ce que je peux vous dire à ce sujet. »

« D’accord, d’accord, c’est très important ce que tu viens de m’apprendre. Est-ce que tu te te rends compte de ce que tu me signales ? »

« Je … le sais et elle est vivante. Mais je ne veux pas que vous lui fassiez du mal. Tery l’a déjà faite assez souffrir en la plantant en plein coeur. Elle a le droit de vivre heureuse. »

« Je ne pensais pas à cela … mais l’enfant des dieux. Leur propre chair … a été la responsable de l’ouverture des portes démoniaques. En un sens, c’est assez ironique, tu ne trouves pas ? »

« Je ne sais pas trop quoi penser par rapport à toute cette histoire, je dois avouer. »

« Si tu t’inquiètes de l’état de santé de cette … engeance, tu … »

« Ne l’appelez pas ainsi, je vous en prie. Elle est aussi .. comme vous et moi. »

« Non, elle ne l’est pas. Ce qui a été conçu par les dieux possède des pouvoirs dépassant l’entendement, Elise. Il faut que tu comprennes que la place de cette … femme, n’est pas parmi nous et il en est de même pour la surface. Elle est préparée pour régner pendant des siècles voire des millénaires. »

« Mais elle va vieillir comme les autres ! Pourquoi en serait-il autrement ? Tery m’a dit qu’il la trouvait encore plus belle qu’au premier jour, qu’au fil des années, elle semblait avoir des traits plus adultes, alors qu’elle était à peine une jeune adulte comme lui à l’époque. »

« Hmmm … C’est sûrement son imagination. Tu es encore trop jeune pour en savoir à ce sujet mais saches néanmoins que les démons avaient aussi une divinité. Du moins un être proche de la divinité. Et à la base, il n’était qu’un simple démon ; »

C’était au tour d’Elise d’écarquiller les yeux sous la surprise. Une troisième divinité ? Mais qui ? Comment ? Pourquoi ? En voyant l’étonnement dans le regard d’Elise, le monarque eut un léger sourire, murmurant :

« Et c’est lui le responsable de notre scellement sous terre. Alzar et Zélisia n’ont pas apprécié ce qu’il tentait de faire et ils ont décidé de sceller notre peuple qu’ils trouvaient trop arrogants. Bien que dans les faits, Alzar a tout simplement décidé d’abandonner le peuple qu’il avait crée pour satisfaire les caprices de cette déesse. »

« Encore une histoire d’amour qui tourne mal. Mais n’était-il pas réellement dangereux pour aussi les démons, ce … pseudo-dieu démoniaque ? »

« Il l’était … C’est bien pour cela que je parlais d’abandon de notre peuple. Il n’a même pas chercher à nous défendre, ils ont décidé de nous abandonner, sans même penser à nous et … »

« Mais ils ont compris leurs erreurs ! Pour ouvrir les portes démoniaques, il fallait leurs sangs à tous les deux et ils ont décidé de se sacrifier. Ils avaient compris que … »

« Cela fait trop d’informations à assimiler en une seule journée. S’il te plaît, ma fille … Est-ce que tu peux me laisser tranquille ? »

« Comme … vous le désirez, père. »

Elle ne s’était pas attendue à ce qu’il lui parle ainsi. Elle le regarda pendant quelques secondes, le monarque se massant le front comme pour chercher à extirper une information ou à mettre de l’ordre à ses idées.

Bon ben … Son petit plan de convaincre son père par rapport à la surface, elle avait l’impression qu’il s’était retourné contre elle. Autant dire qu’elle était plutôt maussade et morose maintenant … Vraiment …

Elle s’en voulait. Elle avait l’impression qu’elle venait de tout gâcher par son geste. Pourquoi est-ce qu’elle ne pouvait pas tout faire correctement pour une fois ? Ah … Ce n’était pas maintenant qu’elle allait y arriver. Elle passa à nouveau près des jardins, Tery étant comme tétanisé et immobile, Wandy dormant sur une de ses épaules, Zalek faisant de même sur l’autre. Et il ne bougeait plus d’un poil. Elle voulait sourire à cela mais elle préféra continuer son chemin.

Ah … Ce n’était pas encore aujourd’hui qu’ils allaient pouvoir retrouver Royan et Manelena … mais aussi Elise. Pourtant, elle voulait espérer à cette chimère, elle avait envie d’y croire ! Elle voulait retourner à la surface avec Tert pour retrouver les autres.

Laisser un commentaire