Chapitre 9 : Bêtes de foire

Chapitre 9  : Bêtes de foire

« La capitale ! ENFIN ! Après tout ce temps ! »

Combien de temps ? Il avait cherché à compter le nombre de jours puis de semaines mais il avait fini par perdre le fil. Peut-être qu’il demandera à Héraisty, très discrète depuis que Manelena était là, pour lui donner des informations à ce sujet.

« Tery, comment est-ce que nous allons faire ? Nous ne pouvons pas être très discrets, tu t’en doutes, n’est-ce pas ? »

« Normalement, nous avons annoncé notre présence, il y a de cela quelques temps. Si nous nous présentons, cela devrait passer. Enfin, j’espère. »

Et c’était dans ce genre d’instants qu’elle le regardait avec une pointe de désarroi. Hey ! Elle devait s’attendre à quoi ? Il n’était pas ami avec tout le monde hein ? Mais bon, il attendait de retrouver Héraisty parmi le groupe pour parler avec elle :

« Il serait peut-être mieux que nous passions devant, Héraisty. Tu as ton sceau de renifleuse royale, non ? Donc à partir de là, ça devrait aller, non ? »

« J’imagine que oui. Mais en même temps, ce n’est pas si grave. Nous sommes nombreux mais ce n’est pas la première fois que ça arrive hein ? »

« Oui, oui, mais bon, si on peut tout mettre de notre côté. Ce sont les premiers gens de la surface qui arrivent dans la capitale. Je suis certain que ce n’est pas quelque chose d’inaperçu hein ? Tu vois où je veux en venir ? »

« Oui, oui, mais tu n’as pas à t’en faire. Avec l’empereur Malark, tout le monde sera en sécurité. Et puis, si tu as remarqué, certains démons et démones sont devenus assez proches des surfaciens. D’ailleurs, tu crois que je peux breveter ce terme pour définir toutes les races qui sont issues de la surface ? »

« Euh… De ce point de vue, là, je ne peux pas t’aider. Il faudra voir s’il n’y a pas un terme déjà utilisé dans l’un des livres de la bibliothèque royale. Mais sinon, j’imagine que tu auras carte blanche et … MAIS ! Ce n’est pas le sujet, Héraisty ! »

Elle émit un léger rire en voyant que Tery avait été décontenancé. Oui, oui, ils pouvaient y aller maintenant. Et d’ailleurs, pour la peine, elle fit quelques pas en avant, dépassant aisément Tery, celui-ci la rattrapant vite fait.

Voilà ! Ils étaient tous les trois, lui, Héraisty et Manelena, devant le reste des troupes et ils finissaient par arriver à hauteur des soldats protégeant l’entrée de la capitale, du moins l’une d’entre elles. En vue de la taille de la capitale des démons, Manelena savait qu’il y avait plusieurs entrées. De toute façon, dès qu’une ville se développait assez, il était impossible de laisser qu’une seule issue. C’était un bon moyen pour engorger la dite-issue et provoquer plus de problèmes qu’autre chose.

« Nous pouvons rentrer, Manelena. »

Hein ? Elle n’avait même pas écouté la conversation, pour savoir s’ils pourraient rentrer sans aucune difficulté ou s’il fallait se battre. Après tout, les dernières villes sur lesquelles ils étaient tombé, ils avaient eu quelques soucis. Avec ces regards dédaigneux et envieux, elle avait bien vite compris que plus ils descendaient, plus les démons étaient racistes à l’encontre des gens de la surface. Mais surtout…

« À partir de maintenant, aucune personne ne se sépare du groupe. Nous sommes combien ? »

Oui, ils pouvaient rentrer mais ils allaient faire d’abord faire un petit tour de l’armée. Oui, il allait demander à Héraisty de prendre des notes même. Qu’ils sachent combien il y avait de démons, de shunteriens et toutes ces choses. Oui, il était passé en mode sérieux sur le coup car ça avait son importance.

Une bonne dizaine de minutes plus tard, il demandait à Héraisty ses chiffres, savoir s’ils avaient les mêmes. Manelena était restée immobile, croisant les bras, une mine un peu boudeuse en regardant Tery et Héraisty. Les deux démons discutaient entre eux comme deux bons amis voire peut-être un peu plus.

« Bon, on dirait que nous avons le même compte, Héraisty. »

« Ce qui veut dire que tant que l’on garde ce même nombre, tout devrait bien se passer. »

Alors, ils n’avaient plus qu’à y aller maintenant. Prenant les devants, Tery et Héraisty signalèrent à l’armée de se mettre à les suivre. Et Manelena ? Elle se plaçait aussitôt à côté de Tery, faisant semblant d’ignorer le monde qui l’entourait.

À l’intérieur de la capitale, ils ne passaient pas inaperçus. Sur le chemin, Tery demandait aux deux éclaireurs démoniaques de bien vouloir se mettre en avant, à la même hauteur qu’eux. La raison était simple. Ils allaient servir de « preuves » pour aller voir l’empereur Malark. Sans eux, il n’aurait pas vraiment la confirmation qu’ils aient vraiment transmis le message.

Enfin, peut-être que certains penseraient qu’il prenait trop de précaution mais dans ce cas présent, il valait mieux quand même être certain de la chose. Pour l’occasion, c’était quand même sa vie ainsi que celle de Manelena qu’il mettait en danger. Il ne pouvait pas faire comme si de rien n’était.

« OH ! Chevalier Tery ! Vous voilà donc ! L’empereur Malark vous attend ! »

D’accord. Le fait que les gardes à l’entrée du palais viennent le reconnaître et surtout lui dire que l’empereur lui-même désirait le voir, c’était quelque chose. Est-ce que l’empereur était sous un bon jour ? Si tel était le cas, ça serait parfait.

Mais là, comme à son habitude, il était stressé. Pourtant, ce n’était pas la première fois qu’il voyait l’empereur mais comme bien souvent, il avait fait une promesse et comme bien souvent, il n’avait pas réussi à la tenir. Il allait vraiment finir par le payer de sa vie.

« Tout le monde ne pourra pas accéder à la salle du trône. Désolé mais cela est une simple mesure de sécurité. » expliqua l’un des gardes devant les portes menant à l’empereur.

« Ce n’est pas un souci. Je sais qui va m’accompagner. Cinq personnes, c’est bon ? »

Car oui, autant demander à Manelena, Héraisty et les deux éclaireurs de bien vouloir le suivre. D’ailleurs, si lui était stressé, il en était de même pour les deux démons. Oh, ils l’avaient sûrement déjà vu lors de leur mission mais bon, ce n’était pas pour cela que l’empereur n’avait pas une aura oppressante.

« Voilà, j’ai choisi. Nous pouvons ? » répéta le jeune homme aux cheveux bruns, les gardes hochant la tête pour les laisser pénétrer dans la salle du trône.

Profonde respiration, il jetait un regard à Manelena et Héraisty. La seconde était en train de trembler légèrement alors que Manelena semblait comme imperturbable. Bien entendu, il comprenait que ça ne lui faisait aucun effet. Étant elle-même une personne issue de la royauté, elle avait cette même aura lorsqu’elle décidait de montrer ce qu’elle était réellement. Oui, l’avoir à ses côtés était rassurant sur le coup.

« Tery Vanian, approche-toi donc. Nous devons parler, toi et moi. »

« Oui empereur Malark, j’arrive tout de suite. »

Pfiou, il devait aller en premier donc. Super, voilà qui était rassurant hein ? Il avait ce petit sourire déçu mais ne remarqua pas tout de suite que Manelena venait avancer en même temps que lui. Hey ! Qu’est-ce qu’elle… Elle n’avait pas compris ce que l’empereur venait de dire ? Elle allait avoir de gros problèmes, là ! Il valait mieux qu’elle arrête tout de suite au cas où car l’empereur n’allait pas prendre ça à la légère.


Et à voir comment les mains se crispaient sur le trône, il sentait que ça allait vite dégénérer. Surtout que Manelena ne s’inclinait pas devant le monarque, comme lui venait de le faire face à l’empereur Malark. STOP ! MANELENA ! Il ne pouvait pas le lui dire à voix haute mais elle risquait vraiment sa vie !

« Hmm ? Qui est-ce donc, Tery ? Je pensais m’être clairement exprimé. »

« L’actuelle reine de Shunter, Manele… »

« La reine de Shunter, l’un des royaumes à la surface, n’est-ce pas, Tery ? D’après ce que tu me racontais, il s’agit de celle se basant principalement sur l’élément de la terre. Avec des forêts luxuriantes, des montagnes imposantes et tout le reste. »

Est-ce qu’il venait de couper la parole à Manelena ? C’était exactement ça et Manelena paraissait presque étonnée et choquée bien qu’elle restait muette, ne reculant pas pour autant. Elle avait compris qu’elle venait de subir une marque de non-respect de cet homme autant qu’elle l’avait fait de son propre côté en venant se placer au niveau de Tery.

« C’est exact. Elle n’est pas seulement la reine de Shunter mais aussi l’ancienne maréchale de l’armée du royaume. Ainsi, ses prouesses sur le terrain égalent celles politiques. Sans elle, le royaume de Shunter aurait disparu depuis déjà plusieurs années. »

« Hmm, hmm, je vois. C’est donc elle dont tu parlais si souvent lorsque tu évoquais Shunter pendant que nous parlions. Intéressant. Sa stature, sa chevelure et son regard pourraient porter à croire qu’elle a du sang démoniaque en elle. »

Les yeux de l’empereur se posèrent sur Héraisty, comme pour attendre de voir si elle avait fait son bilan personnel en la matière. Celle-ci trembla sous le regard, venant se racler la gorge avant de dire d’une voix plus forte que prévue :

« Je n’ai ressenti aucune trace démoniaque sur son être. Néanmoins, rien n’est dit qu’elle ne descendrait pas d’une lignée de démons d’une époque très lointaine, bien avant que tout cela ne se soit passé avant que les portes ne soient formées. »

« Hmm … Une très lointaine descendante des démons ? Les yeux rubis naturels sont la marque des démons, des purs démons. Même ma fille Elise ne les possède pas. »

« Je ne suis pas une démone. Du moins, mes parents n’étaient pas des démons. Je ne sais pas de quel côté cela peut venir et en un sens, je m’en fous complètement. »

« Euh, Manelena. Doucement sur le langage, je sais bien que… »

« Elle n’a pas sa langue dans sa poche. Au moins, cela évite les ronds de jambe auxquels je suis généralement habitué. »

« Il faut quand même lui pardonner, empereur Malark. Je ne dirais pas qu’elle ne pense pas ses propos mais… elle ne sait pas quand il ne faut pas les exprimer. »

« Oh, c’est bon, Tery ! Autant que l’empereur sache tout de suite à qui il a affaire, ça sera bien mieux pour tout le monde ! »

« Ah … Il faut néanmoins qu’elle comprenne sa position. Ici, nous ne sommes pas dans son royaume, Tery. Est-ce que tu peux le lui expliquer ? »

« C’est bien ce que je veux tenter de faire mais je ne suis pas certain qu’elle veuille m’écouter malheureusement. Mais je peux tenter de… »

« Non, tu n’auras pas besoin de faire cela, Tery. Je veux juste que tu me donnes des nouvelles du front. Tu m’as envoyé des éclaireurs pour me demander une audience tout en occultant ce qui m’intéressait vraiment. »

« Ça serait alors bien mieux de laisser parler Manelena. C’est elle qui est au courant de comment se trouvait Elise ainsi que Zalek et Wandy. »

« Il me refile la patate chaude. Merci bien, Tery. Tu me revaudras ça. »

« Désolé, Manelena, mais c’est toi qui avait Elise, Zalek et Wandy. Moi-même, je n’ai pas réussi à remettre la main sur elle. »

« Pas vraiment convaincue mais bon… Enfin bref, si vous voulez tout savoir, Elise coule des jours heureux auprès de Royan, le roi actuel de Traslord. »

« Hmm, ce nom aussi me dit quelque chose. Mais ce roi a quel âge environ ? Je ne me souviens pas que j’ai eu des détails à ce sujet. » demanda l’empereur, comme si Manelena avait déjà posé les pieds sur un terrain miné.

« Plus jeune que Tery. Disons qu’il a atteint sa majorité il y a de cela un ou deux ans. Mais il a vécu avec nous pendant plusieurs années, parcouru le monde à nos côtés sans jamais se plaindre alors que sa famille a été assassinée par quelques traîtres et deux démons et… Tery ? » finit-elle par dire, se tournant vers le jeune homme à la chevelure brune.

« Si tu parles des deux vieux, je n’ai trouvé aucune trace d’eux. Je crois avoir même posé la question à l’empereur Malark mais il n’avait aucune donnée à ce sujet les concernant. »

L’empereur Malark posa son regard sur Tery, sans prendre la parole, cherchant à savoir de qui il parlait. Tery commença à donner à nouveau les détails sur le prêtre et le directeur de l’orphelinat, ces deux démons qui avaient été responsables de bon nombre de malheurs à la surface mais aussi plus ou moins à l’origine de l’ouverture des portes démoniaques.

« Ah oui, eux deux. Nous en avions conclu qu’il y avait de fortes chances qu’ils soient au service de l’un de mes aînés Halyza ou Haiktos. D’après la description, s’ils sont aussi âgés, c’est qu’ils ont déjà bien vécu et qu’ils ont une certaine expérience. De même, vous parlez de deux démons jumeaux, ce qui reste une chose assez rare dans le monde souterrain. »

Et voilà que le monarque expliquait à Manelena que lorsque deux démons naissaient en même temps, dans le cas de jumeaux, leurs pouvoirs étaient fusionnels. Séparés, ils étaient faibles et chétifs mais ensemble, leurs force étaient incommensurables bien qu’il suffisait d’en affaiblir un pour réussir à battre l’autre.

« C’est bon à noté, ça. Car si je leur mets la main dessus, je peux juste vous promettre une mort lente et douloureuse pour eux. »

« Avant cela, il me faudra les interroger pour savoir diverses choses concernant l’ouverture des portes démoniaques, depuis quand cette idée est prévue par mes aînés et… Enfin, j’imagine que cela a eu du bon. J’ai pu voir le visage de ma fille Elise. »

Hmm ? Manelena cligna des yeux, un peu étonnée. C’était elle ou alors le visage de l’empereur, à cet instant, avait complètement changé pour quelque chose de plus doux. Pourtant, quelques secondes après, il était à nouveau impassible comme si de rien n’était.

« Revenons en plutôt à cette reine de Shunter. Je pense qu’il va être bon de mettre correctement les points sur les i. »

Gloups. Pourquoi est-ce qu’il sentait que tout cela allait mal se passer ? Le fait que l’empereur se focalise à nouveau sur Manelena ne venait pas le rassurer. Pourtant, il contrôlait ses tremblements, voulant paraître neutre. S’il touchait à Manelena, il se devait de la défendre et… il ne pouvait pas rester les bras croisés.

« Ici, ton titre ne veut rien dire, jeune femme. Tu pourrais être la déesse de la surface qu’il n’aurait aucune importance en ces lieux. Encore plus dans notre capitale. »

Il sentait que Manelena venait de se crisper sur place. Doucement, il devait lui prendre la main mais il remarquait que c’était impossible. Elle venait de les refermer en un poing. Oh non, si elle décidait de s’en prendre à l’empereur Malark, autant dire qu’elle était morte ! Il devait vraiment calmer le jeu avant que ça ne dégénère !

« As-tu une remarque à faire, reine de Shunter ? »

« Oh, une seule. Si on croit que je vais m’asseoir sur mon titre pour espérer une quelconque reconnaissance dans la capitale, pas mal de démons vont être déçus. Par contre, cela veut dire que si on me provoque et qu’on m’agresse, je n’aurais aucune hésitation à balayer le sol avec leurs visages. C’est bien cela… empereur Malark ? »

Le sourire mauvais qu’elle avait aux lèvres soulignait parfaitement l’impertinence de ses propos. Elle n’avait pas hésité une seule seconde dans ses dires et ses yeux rubis fixaient constamment le démon assis sur son trône. Et ce dernier finit par se lever, montrant par là toute sa stature et sa grandeur. Manelena haussa un sourcil, ne s’étant visiblement pas attendue à ce qu’il soit aussi imposant en terme de hauteur.

« Cela me semble des plus logiques. Même si dans la capitale, beaucoup de démons considèrent que la noblesse dont ils sons issus leur octroie tous les droits, je ne vais pas empêcher des surfaciens de se protéger. »

« C’est donc que vous envisagez déjà qu’il y ait de possibles attaques sur nos personnes. »

« Vous êtes les premiers membres de la surface à arriver jusqu’ici, dans notre capitale. Certains démons sont « intéressés » par ce que vous représentez. Un intérêt des plus malsains qui peut très vite dériver. Il en était de même pour Tery et Elise à leur arrivée. Je ne pense pas qu’il y ait besoin de signaler qu’ils ont subit quelques tentatives d’assassinat. Tery t’a sûrement déjà mise en garde à ce sujet. »

« Disons qu’il l’a déjà évoqué auparavant, oui. »

« Néanmoins, puisque Tery est revenu et puisque vous avez des nouvelles à me donner concernant Elise, vous êtes les bienvenus dans la capitale. Nous allons trouver quelques logements pour les êtres qui vous accompagnent. »

« De mon côté, je peux sûrement héberger la reine Manelena. »

Héraisty avait fini par reprendre la parole, se tournant vers la femme aux cheveux argentés. Celle-ci cligna des yeux quelques secondes, cherchant à comprendre pourquoi une telle proposition avant que Tery ne tente de murmurer, peut-être pas assez bas :

« J’imagine qu’Héraisty veut en savoir beaucoup plus qu’il n’en faut sur le mode de fonctionnement de la royauté à la surface. »

« Oh pas que ça … mais il est vrai que c’est parmi mes sujets. »

« Alors je n’ai plus qu’à dire bonne chance, Manelena. » répondit Tery en voyant l’air abasourdi de l’actuelle reine de Shunter.

« Oh toi, tu ne perds rien pour attendre. Héraisty, si tu veux, je pourrais te donner quelques détails concernant Tery pendant qu’il était dans l’armée de Shunter. »

« HEY ! Ce n’est pas le su… Ahem, pardon, empereur Malark. »

« Ce n’est rien. Mais je trouve que tes deux compagnons ne parlent que très peu. Sont-ils si intimidés que ça ? »

Ses com… AH ! Les deux éclaireurs ! C’est vrai qu’eux, c’était encore pire qu’Héraisty. Ils n’avaient pas bougé de leur position, raides comme des piquets.

« Je pense que oui. Disons que la situation actuelle fait qu’ils ne savent pas trop ce qu’ils doivent dire ou faire. Néanmoins, sans eux, nous n’aurions jamais pu nous rendre jusqu’ici. Je voudrais bien les remercier comme il se doit mais j’avoue que je n’ai aucune idée de la méthode pour y arriver. »

« Je vais me charger de cela, Tery. Néanmoins, j’imagine que tu veux faire la visite des lieux à l’encontre de la reine de Shunter ? »

« Oh et pas que d’elle. Si cela est possible, avec votre autorisation, j’aimerais bien que le reste du groupe, qui attend dehors, puisse aussi venir. Enfin, peut-être pas en une fois, quitte à ce que nous soyons séparés en divers petits groupes mais au moins, que les gens de la surface puissent voir l’architecture démoniaque mais aussi ses habitants. »

« Je ne vois rien qui me dérange dans cette proposition. Vous pouvez vagabonder comme vous le désirez, tant que vous ne causez pas de troubles. »

« Juste une petite question avant d’y aller : Il n’y a aucun partisan d’Haiktos ou Halyza dans les environs ? Je veux éviter les ennuis. Et d’ailleurs, ceux de Lylé sont… »

« Ma purge a continué. Je ne dirais pas qu’une pensée unique règne maintenant dans la capitale mais ceux qui sont décidé un jour de les suivre sont maintenant bien plus calmes et tranquilles. Ils ne devraient pas vous causer du tort. »

Pfiou ! Tery poussa un profond soupir, signalant qu’il allait disposer maintenant s’il le désirait. Par contre, alors qu’il indiquait aux autres personnes présentes de bien vouloir le suivre, l’empereur lui rappela qu’il voulait que les deux éclaireurs restent avec lui dans la salle. Il avait à discuter avec eux. Il voyait bien leur regard apeuré mais il ne pouvait rien y faire. Il posa juste une main sur leurs épaules, chuchotant :

« N’ayez aucune crainte. Vous n’avez rien à vous reprocher. Vous avez fait du très bon travail. Je suis certain que tout va bien se passer. »

Et il les laissa seuls, indiquant la sortie à Héraisty et Manelena. Quittant la salle du trône, il fallait maintenant… Ah ! C’était un vrai tintamarre devant la salle du trône. À l’intérieur de celle-ci, ils n’avaient rien entendu mais là, la petite troupe discutait entre elle, soucieuse de ce qui s’était passé à l’intérieur de la salle du trône. Rajoutant à cela quelques employés du château et gardes, et voilà que les discussions allaient bon train, dans tous les sens.

Bon… Avec la situation actuelle, peut-être que tout allait se passer pour le mieux dans la capitale. Il resterait sur ses gardes mais… au moins, la situation était stabilisée. Il devait tenir bon… même s’il était vraiment fatigué et usé de ne pas pouvoir régler la situation. Il avait l’impression qu’il allait craquer à chaque instant. Il se devait d’être fort. Il allait bien finir par retrouver tout le monde, une bonne fois pour toutes.

Laisser un commentaire